Préparation au jeûne et naturopathie et retour à la santé

Merci pour vos réponses au questionnaire de santé et bravo d’oser dire OUI au jeûne !

Vous trouverez sur la vidéo ci-dessous une synthèse sur les grandes lignes de l’hygiène de vie telle que nous la concevons à « Jeûner pour sa santé » pour préserver sa santé, l’améliorer ou la retrouver. Vous connaissez peut-être déjà la plupart de ces recommandations et vous allez peut-être en découvrir de nouvelles. Elles ne sont pas obligatoires pour pouvoir jeûner, mais bien suivies elles permettent de jeûner plus confortablement et de maintenir, dans la durée, les effets obtenus par le jeûne.

Chacun est différent, aussi respectez votre rythme, mettez les choses en place dans le respect de vous-même. Pour certains, il est plus difficile de mettre en place le réglage alimentaire et nous vous conseillerons pendant le séminaire pour ancrer les bonnes habitudes adaptées à chacun. Faites-vous confiance, vous avez des ressources.

Les trois paradigmes sociétaux à transformer pour préserver sa santé : 

  • Savoir sortir de la consommation de tabac. Voir plus ici. Le Tabac fait un tabac.
  • Savoir sortir de la consommation d’alcool, des boissons contenant de l’alcool, du vin, de la bière… Voir pourquoi ici : Danger de l’alcool.
  • Savoir sortir des prises alimentaires entre les repas, le grignotage : manger entre les repas est source de maladie graves (ballonements, insomnie, Alzheimer, cancer, reflux gastrique, bronchite, ashme…). Plus d’informations sur cette page : Manger entre les repas.

Une bonne digestion pour une meilleure détoxination naturelle :

  • Supprimez  les inhibiteurs de digestion de votre alimentation : miel, sirops, confiture, aliments recuits…
  • Supprimez  les fruits crus et jus de fruits des repas et consommez-les isolément :
    – pour les personnes non frileuses : au petit déjeuner et/ou au goûter à 17h30
    – pour les personnes frileuses : à 17h30
    – pour les personnes très frileuses : enlever totalement les fruits crus et jus de fruits de votre alimentation
  • Mangez frugalement et mastiquez longuement. Prévoir moins en quantité et ne pas se resservir. Mangez dans le calme et en conscience, centrez sur votre nourriture, évitez de manger devant la télévision. Ecoutez ici une émission de radio sur la mastication et la santé.
  • Les produits laitiers bovin et caprin (lait, yaourt, fromage) sauf le beurre bio au lait cru, sont indigestes. Ils intoxinent le corps et nous recommandons :
    – pour les personnes en bonne santé et sans intolérance : possibilité de consommer une fois par semaine du fromage, un laitage ou un gâteau contenant du lait
    – pour les personnes malades, supprimer totalement les produits laitiers.

Vous pouvez remplacer le lait par le lait d’avoine, de riz, de millet, d’amandes, etc… Idem pour les crèmes de cuisine.

Manger sain et équilibré :

  • Des aliments locaux uniquement bio et frais. Si vous n’êtes pas convaincu(e) plusieurs documentaires sont à votre disposition ici : La santé par l’alimentation.
  • La triade à chaque repas principaux : crudités variées + féculent + protéines animales. Les légumes cuits ne sont pas indispensables mais les légumes crus le sont. Pour comprendre notre position sur les protéines animales, voir la page disponible ici : Protéines animales.
  • Egalement cette page : Pourquoi manger des protéines animales ?
  • Évitez les produits à base de soja. Pour comprendre voir plus de détails ici : Le Soja.
  • Ne pas cuire au micro-ondes. Voir ici pour les ondes : Les ondes et la santé.
  • Evitez les conserves et les produits emballés dans du carton et plastique. Pour comprendre voir cette vidéo : Les emballages sont-ils toxiques?

Corriger les carences nutritionnelles les plus fréquentes, dont les symptômes sont la fatigue, l’insomnie, la spasmophilie, l’eczéma, l’anxiété, la perte de libido, la chute de cheveux, l’anémie, l’hypotension, la déprime…

  • Consommez des oméga 3 : les oméga 3 sont essentiels pour notre peau, nos neurones, nos artères, la  paroi intestinale. Il faut en apporter tous les jours. Notre alimentation actuelle est en moyenne 5 fois moins riche en Oméga 3 que celle de nos ancêtres. Une carence en Oméga 3 favorise les Eczéma, les inflammations, la dépression. Prenez soit (et/ou) 5 noix par jour, des poissons gras en marinade, des œufs à la coque de poules nourries à l’herbe, du beurre au lait cru, des huîtres, des légumes verts crus, ou complémenter avec Neuromer

Corriger les carences d’exercices physiques et l’hypoxie :

  • Pratiquez un sport intensif quotidien de 15 à 30 minutes. Allez jusqu’à l’essouflement. Un sport quotidien est préférable à une ou deux heures de sport par semaine. Voir plus ici : un coureur vit plus longtemps qu’un inactif.
  • Allez au contact de la nature tous les jours. Oxygénez-vous et faites des respirations profondes.

 

Tester le jeûne sur des courtes durées :

  • Supprimez un repas : soit le petit déjeuner, le déjeuner ou le dîner.
  • Mettez en place un, voire deux jours, de jeûne hydrique (uniquement de l’eau) par semaine.
  • Si les reserves pondérales le justifient, jeûner un jour sur deux. Jeûner un jour sur deux régule votre tension artérielle et augmente votre potentiel intellectuel de 30%. Pour plus de détails cliquer ici :  Jeûner pour optimiser les capacités intellectuelles.

Sérénité de l’esprit et respect de soi :

  • Entretenez les pensées et les émotions positives. Si vous doutez de l’effet de la pensée sur la santé, voir les vidéos de cette page :  La santé par la pensée.
  • Faites une activité de détente ou d’introspection : méditation, yoga, sophrologie, écouter l’enseignement de maîtres : Ici un exemple : Somasheka, de la colère à la paix.
  • Visualisez la santé que vous voulez obtenir. Dites-vous « Ma santé s’améliore de jour en jour et mon jeûne se passe merveilleusement bien ». Ayez confiance en vous et en votre potentiel. Nous vous aiderons, lors d’ateliers sur l’hygiène émotionnelle, à mettre en place vos pensées créatives et créatrices.
  • Vous pouvez soutenir votre sérénité et sommeil en vous minéralisant. Voir ici Zenfor.

Aider le foie et limiter les effets de la crise curative du jeûne :

Soutenir le foie, la peau et les reins avec Ortie, Bardane, Pissenlit. A prendre 3 semaines avant le jeûne. Une cuillère à café dans de l’eau 10 minutes avant chaque repas. Voir plus ici: Ortie, Bardane, Pissenlit.

Pour soutenir les émonctoires, ralentir le vieillissement, diminuer la tension artérielle. Trois gélules par jour aux repas de TOP VIE+.

Pour réduire les douleurs du bas du dos et de l’estomac. Commencer 7 jours avant le jeûne et continuer durant le jeûne, 4 à 6 gélules par jour. DOLONATURE: Dolonature

Potentialise l’effet de DOLONATURE, diminue la fatigue du jeûne. 25 à 100 gouttes par jour dans de l’eau de cassis bourgeon Gemmobase: CASSIS BOURGEON.

Si vous souffrez d’insomnie, nervosité, spasmophilie vous pouvez remplacer le Dolonature par Zenfor qui agira en plus sur le sommeil. Zenfor .

Retrouver un enseignement sur les compléments alimentaires ici. Comment choisir son complément alimentaire.