Pourquoi faire une reprise alimentaire progressive après un jeûne ?

Votre estomac et votre système digestif sont au repos, vos intestins sont vides. Vous avez fait un beau travail de nettoyage. Il ne s’agit pas de gâcher ce qui a été fait en se précipitant sur la nourriture. Certains jeûneurs en remangeant aussitôt (viandes, fromages, jus d’agrumes…) ont rencontrés des troubles gravissimes notamment après des jeûnes longs. L’apport et la concentration toxinique (viandes, charcuterie), ou la violente modification de la flore intestinale (fromages), ou encore, cas très fréquent, le passage hyper rapide de jus de fruits dans le sang entraînant avec lui des déchets toxiques accumulés dans le tube digestif… sont des tristes expériences à ne pas renouveler. On se rappellera les accidents survenus lors de la réalimentation dans le cas de naufragés, déportés, etc…ayant subis de grandes privations.

Vigilance donc parce-que le jeûne a transformé le tube digestif en véritable cloaque putride aseptisé. Même si l’on a limité ces effets physiologiques par la douche rectale, il convient à présent de balayer le tube digestif possiblement encombré.

Commencer par des jus de légumes crus très dilués, frais et bien insalivés. Important de mâcher le jus et de déguster dans le calme. Pour les jus de légumes je conseille à dominance carotte bio (3/4), puis courgette, betterave rouge (Pour ceux qui souffrent d’ulcère ou gastrite je conseille alors le jus de pomme de terre). Vous pouvez aussi faire une reprise au jus d’ortie ou au jus de pousses de blé. C’est très riche en oligo éléments et en vitamines. Bien aromatisé par des aromates naturels. Graines germées, persil, fenouil, thym frais, basilique, ciboulette… Vous pouvez aussi mâcher des graines de blés germées. Faites-vous plaisir en y ajoutant de la crème végétale du type crème d’avoine et du Gomazio. Diluer les jus de légumes avec de l’eau chaude.

Si vous êtes très fatigués alors il est préférable de commencer par des bouillons, auxquels vous ajoutez un peu de cru. Soit sous la forme d’arômates crus émincés (Persil, fenouil, basilique, thym, ciboulette, graines germées), soit sous la forme de jus de légumes crus. Ajouter le cru au moment du service afin de ne cuire le cru au contact du bouillon.

Ceux qui souhaitent continuer de mincir ou même pour ceux qui réalisent le jeûne pour des raisons thérapeutiques, il est bon de prolonger la prise de jus de légumes frais sur 2 à 3 semaines. Vous maintenez ainsi la phase de l’autolyse du corps sans être en carence de vitamines et oligo éléments. Le processus de guérison enclenché par le jeûne doit-être maintenu après le jeûne par une remontée lente et progressive de l’alimentation. Il sera bon selon les cas de soutenir le foie et les reins pour continuer la détoxination et faciliter le drainage lymphatique. Je recommande également de continuer la pratique régulière de douches rectales tant que la personne n’a pas retrouvé totalement la santé.

La reprise alimentaire doit-être conduite graduellement . Dans ce cas, le jeûne se ralentit progressivement. La transition est lente : les sécrétions glandulaires, le fonctionnement des organes digestifs, la réinsertion du système nerveux dans un rythme d’activité se fait progressivement.

 

Quatre principes importants pour conduire la reprise:

  1. Le premier principe d’une reprise alimentaire correcte est d’aller du plus dilué au plus concentré. On commencera donc par des aliments riches en eau « végétale », pour introduire peu à peu des aliments plus concentrés. Je recommande des jus de légumes dilués (carotte, ortie, betterave). Vous pouvez alterner jus de légumes et bouillons de légumes.
  2. Le deuxième principe est du plus alcalinisant au plus acidifiant. Il faut donc garder les fruits et jus de fruits pour la fin, notamment si il fait froid et que vous êtes une personne frileuse.
  3. De manière générale la reprise alimentaire doit-être d’une durée de moitié de celle du jeûne. Pour un jeûne de 7 jours par exemple la reprise est étalée sur 3.5 jours.
  4. Si la personne est de forte vitalité la durée de la reprise peut être écourtée. Mais les bénéfices du jeûne sont meilleurs si le temps de reprise est respecté voir augmenté. Si la personne est très fatiguée il est préférable de commencer la reprise avec des bouillons auxquels nous ajoutons: un peu de persil ou de jus de légumes crus après cuisson du bouillon (2 cuillères à soupe).

 

La progression proposée est la suivante :

Premier exemple, une reprise sur 4 jours:

Premier jour

Matin:  ¾ d’eau chaude et ¼ jus de légumes, de un à deux verres (13cl)  selon la vitalité.

Midi :  ½ d’eau chaude et ½ jus de légumes,  de un à deux verres (13cl) selon la vitalité

Soir :  ¼ d’eau chaude et ¾ jus de légumes, de un à deux verres (13cl) selon la vitalité

Deuxième jour

Matin : Jus de légumes concentré avec un peu d’eau chaude pour le réchauffer. (30cl) selon la vitalité.

Midi :  Bouillon de légumes chaud + persil cru émincé ou graines germées, un bol.

Soir : Potages de légumes chaud + persil cru émincé ou graines germées, un bol.

Troisième jour

Matin : velouté de pomme de terre auquel nous ajoutons au moment de servir le velouté, un œuf cru, du persil émincé ou des graines germées.

Midi :  Purée de légumes et pommes de terre + 2 à 3 huîtres

Soir :  Purée de légumes et pommes de terre + beurre +  poisson, ou viande blanche

Quatrième jour

Matin :  velouté de pomme de terre auquel nous ajoutons au moment de servir le velouté, un œuf cru, du persil émincé ou des graines germées.

Midi : Crudités variées + purée de légumes + riz + 5 à 6 huîtres

Soir : Crudités variées + féculent (riz ou pâtes ou pomme de terre) + poisson ou viande blanche ou huîtres

Cinquième jour.

Mise en place du réglage alimentaire avec apparition des fruits et jus de fruits à 17h30.

Deuxième exemple pour un jeûne de 7 jours et une reprise sur 3 jours :

1er jour :  Jus de carottes, très dilués au départ, puis plus concentrés à la fin de la journée. Prendre toutes les deux heures selon la faim.  Au dîner prendre un bouillon de légumes.

2ème jour :  Jus de carottes concentré et bouillon de légumes dans la journée toutes les deux heures selon la faim. Potage avec pomme de terre au repas du soir. Possibilité de mettre un œuf cru dans le potage.

3ème jour :  Jus de carottes concentré, potage avec pomme de terre, purée de légumes, œuf le midi . Le soir crudités, riz, poisson.

4ème jour :  Repas normaux avec apparition des fruits à 17h30.

Prolonger la reprise :

Le processus de guérison démarré durant le jeûne continue après le jeûne. Si vos réserves pondérales le permet, vous pouvez étaler la reprise sur plusieurs semaines. Il est possible de faire la diète suivante sur 2 à 10 semaines :

Matin:  Jus de légume cru + eau chaude.

Midi : 3 à 12 huitres

Soir :  Bouillon + graines germées + persil émincé.

Jus de légumes.

Les jus de légumes peuvent aussi être réalisés à base d’herbes. Orties, bardane, pissenlit, plantain. Cela vous fait à la fois une reprise riche en oligo éléments, vitamines ainsi qu’une aide pour les  émonctoires (foie, intestin, reins, poumons).Graines germées.

Vous pouvez ajouter des graines germées dans vos jus ou dans vos bouillons de légumes. Elles sont extrêmement riches en vitamines et enzymes. Prendre les graines germées crues.

Les graines germées sont encore plus importantes si vous n’avez pas d’extracteur de jus. Elles permettent d’apporter des vitamines et enzymes absents dans les bouillons. Les mettre dans les bouillons au moment du service afin d’éviter de les cuire.

 

Cure Breuss

Pour les puristes équipés d’un extracteur de jus, la recette peut-être la suivante : 200g de betteraves rouges, 100g de céleris racines, 100g de carottes, 30g de radis noir, 10g de gingembre, 10g de curcuma, 100g d’ortie, 20g de plantain, 50g de pissenlit, une pomme de terre de taille moyenne avec la peau.

Eau de Quinton

Pour les personnes à terrain acide (fatigue, faible poids, douleurs, ostéoporose, insomnies, psoriasis, cancer…) il est bon d’ajouter de l’eau de Quinton isotonique aux jus de légumes et de boire de l’eau de quinton sur plusieurs semaines avant et après un jeûne. ½ à 1 litre d’eau de Quinton isotonique par jour.

Aloé Vera

La reprise peut se faire avec du jus d’Aloé Véra. Remplacer les jus de légumes et bouillon par des jus d’Aloé Vera. Diluer avec de l’eau tiède ou encore mieux de l’eau de Quinton tiède.

Analyses de sang et examens médicaux.

Les paramètres du sang ont totalement changé du fait du jeûne. Le glucose a été transformé en corps cétoniques, le cholestérol dans le sang a été très fortement augmenté, le taux de fer a été multiplié par trois. Le potassium et sodium sont au minima… Afin de faire des analyses comparables à celles que vous faites habituellement,  je recommande de les faire 4 semaines après la fin de la reprise alimentaire.

Voir également :

Laisser un commentaire