#10420
Photo du profil de Eric Gandon
Eric Gandon
Admin bbPress

Bonjour Cosmética,

Vous avez réagit à la mort de votre père par une suralimentation. De quoi est mort votre père. Il y a parfois une réaction inconsciente « mort » égale « manque de nourriture » égale « je mange plus pour ne par mourir ». Beaucoup de nos ancêtres sont morts par manque de nourriture, aussi nous avons hérité de ce type de réflexe attavique. C’est d’ailleurs pour cela que les médecins aujourd’hui insistent pour que les personnes malades mangent. Car nous avons la croyance collective que par la nourriture nous pouvons soigner une maladie. Il faut manger pour être fort! D’où la faciliter de faire avaler n’importe quelles pilules aux malades. Ce que je mets dans ma bouche va me sauver…

Hors c’est bien souvent le contraire. 4 maladie sur 5 sont des maladies de toxémie. La meilleure des recommandations seraient pour ces maladies le jeûne et le repos. Je vous invite à méditer sur cela afin que vous puissiez commencer à changer votre relation avec la nourriture. La nourriture en excès ne vous sauvera pas, c’est au contraire elle qui accélère votre processus de dégénérescence. Elle est responsable aujourd’hui de 20% des maladies mortelle.

Oui, vous pouvez jeûner 40 jours. Je recommande un jeûne hydrique et un jeûne accompagné. C’est courageux de vouloir le faire seul, mais votre problème n’est pas uniquement physique, il faudra travailler sur vos conditionnements inconscients afin de ne pas rechuter dans la nourriture en excès après le jeûne.Il faudra également comprendre quelle alimentation et quel hygiène de vie est bonne pour vous…C’est pourquoi plus qu’un accompagnement une formation vous serait très utile.

C’est la raison pour laquelle nos séjours de jeûne sont des formations. Nous transmettons comment bien jeûner, quelle alimentation et hygiène de vie mettre en place pour préserver la santé. Nous offrons des ateliers développement personnel permettant de comprendre les croyances limitantes et comment ces croyances peuvent être remplacer par des croyances qui supportent la santé…Le plaisir le bonheur du fou ou le bonheur le plaisir du sage. Lequel choisissez-vous?

Au plaisir de vous rencontrer un jour lors de nos séjours.

Bonne journée,

Eric