14 juin 2017

Bienfaits du jeûne sur le foie

POURQUOI LE JEÛNE PERMET DE SOIGNER LE FOIE ?



 

DURANT LE JEÛNE LE FOIE VA AVOIR UNE TRIPLE FONCTION :

  1. ACCÉLÉRATION DU TRAITEMENT DES DÉCHETS : Le foie est un émonctoire, c’est-à-dire qu’il transforme les toxines ou les redirige vers les reins et les intestins pour les évacuer. Durant le jeûne, il va continuer, voire même accélérer sa fonction de traitement des déchets. C’est pourquoi les urines deviennent très chargées au début du jeûne. C’est le signe que le foie et les reins s’activent et éliminent les toxines.
  2. DÉSTOCKAGE DES STOCKS DE GLUCOSE : Au premier jour de jeûne, le foie utilise ses propres stocks de glucose pour nourrir le corps. Puis, quand les stocks sont épuisés, il transforme nos réserves de protides et de glucides en corps cétoniques. Ceux-ci sont métabolisés à partir des graisses et vont alors remplacer le glucose et alimenter nos cellules. Les graisses sont utilisées comme source d’énergie quand les réserves de glucose de l’organisme sont insuffisantes, notamment lors d’un jeûne prolongé au-delà de deux jours. Les corps cétoniques que l’on retrouve dans les urines sont donc un témoin de l’utilisation des graisses.
  3. DIMINUTION DE 50 % DE SON VOLUME : Enfin le foie est en partie autolysé au même titre que le sont nos muscles et nos graisses durant le jeûne. L’autolyse signifie l’autodestruction (du grec auto > « soi-même » et lusis > « dissolution »). Ce processus permet à l’organisme d’éliminer les corps ou substances indésirables qui ont pu pénétrer dans les cellules, mais aussi d’éliminer les cellules défectueuses et même de les recycler pour que l’organisme en fasse un autre usage que celui pour lequel les cellules en question étaient prédestinées. Notre organisme est bien fait, il procède par étapes pour éliminer en premier lieu le plus facile et le plus accessible. C’est un processus à la fois de nettoyage très efficient mais aussi de transformation, une vraie machinerie qui fonctionne à l’économie. Comment retirer ce qui est inutile voire défectueux et réutiliser le plus possible ces déchets tout en conservant au maximum ce qui est sain et en le rendant même plus performant ? Voilà la préoccupation première du vivant et donc les lois de notre organisme.  Ainsi, le foie durant un jeûne peut perdre jusqu’à 50 % de sa taille normale, ce qui n’est absolument pas dangereux ; le foie se reconstitue très rapidement dès la reprise alimentaire. Le foie se « sacrifie » en partie durant le jeûne au profit des organes nobles, nous allons voir en quoi ce sacrifice est salutaire pour lui-même.

Le foie se soigne durant un jeûne pour plusieurs raisons :

  • 1ère raison : Il regagne en vitalité. Durant un jeûne, le vitalisme gagné sur la digestion est davantage disponible pour les émonctoires, dont le foie. Le foie étant mieux alimenté en vitalité durant le jeûne, il pourra mieux travailler et mieux se réparer. Une fois «le gros » de la détoxination réalisé, il pourra mettre en place une restauration naturelle de ses cellules. Voir à ce sujet la régénération cellulaire grâce au jeûne expliqué par le professeur Valter Longo. Régénération cellulaire avec le jeûne.
  • 2ème raison : Le foie a pour fonction de nettoyer le sang, Il filtre 1,7litre de sang par minute. Le foie devient malade lorsqu’il y a trop de nettoyage à faire et qu’il ne peut plus se nettoyer lui-même. Avec le jeûne, il y a détoxination du sang. Il n’y a plus de toxines qui arrivent par le tube digestif. Les émonctoires (intestins, reins, foie, peau…) sont plus actifs, le foie va ainsi pouvoir éliminer la surcharge de toxines qui l’encombre et ainsi retrouver sa santé.
  • 3ème raison : Le foie va s’autolyser en partie pour permettre la sauvegarde des organes nobles que sont le cœur, le cerveau et les glandes endocrines. L’autolyse du foie sera faite en priorité sur ses parties malades. L’intelligence du corps fait que, durant un jeûne, ce sont les parties malades et sclérosées qui vont être autolysées en priorité. Le foie se régénère très facilement, il peut perdre sans danger 90% de sa taille originelle. Ainsi, un foie réduit à 150 grammes est capable de se refaire tout entier et de retrouver son poids de forme, soit 1500 grammes en 6 mois.
  • 4ème raison : Le système immunitaire devient plus efficace. Une partie de l’économie de vitalité obtenue par l’arrêt de l’utilisation de l’organe de digestion est redistribuée vers notre système immunitaire (à condition de jeûner au repos). Notre système immunitaire est ainsi plus efficace pour identifier nos agents pathogènes et pour les éliminer. Ainsi, les cellules cancéreuses du foie ou les virus sont plus facilement neutralisés voire éliminés.

Les guérisons observées à ce niveau par les jeûneurs sont les suivantes :

  • harmonisation du taux de cholestérol et des triglycérides,
  • guérison de la stéatose, cirrhose et cancer du foie,
  • lyse des tumeurs et kystes au foie, fibroses…

Vous trouverez sur cette page des témoignages vidéo de jeûneurs ayant obtenus des résultats probants sur la santé de leur foie suite à un jeûne. Cliquez sur les images pour lancer les vidéos.

TÉMOIGNAGES DE NOS JEÛNEURS QUI SONT VENUS SOIGNER LEUR FOIE PAR LE JEUNE

Témoignage complet d’Alexandre qui jeûne pour soigner son foie (58min)

Alexandre raconte son entrée progressive dans la pratique du jeûne pour soigner son foie : jeûne intermittent, puis une semaine de jeûne qui s’est finalement transformée en 21 jours de jeûne en solo. Il a décidé de réitérer son expérience mais cette fois-ci de façon accompagnée pour 40 jours de jeûne hydrique.

Dans ce témoignage, il raconte les différentes phases du jeûne. La crise curative, la libération au 25ème jour…  Vous le retrouvez à 7 jours de jeûne, 14 jours de jeûne, 21 jours de jeûne et également deux mois après le jeûne de 40 jours.

Alexandre est médecin, il a travaillé dans des centres d’addictologie. Dans cette vidéo, il vous explique la méthode des trois R pour sortir des addictions et la compare avec ce qui est proposé lors de nos cures de jeûne.

Martine Tempier. Guérison probante d’une stéatose du foie suite à un jeûne.

Martine Tempier témoigne de sa guérison d’une stéatose du foie (syndrome du foie gras) diagnostiquée 2 ans auparavant, par le jeûne hydrique. La stéatose se caractérise par des douleurs, un foie huileux. C’est un trouble lié à l’accumulation de lipides dans le foie, formant des dépôts. Il peut être réversible, mais s’il n’est pas traité il peut vite évoluer vers un cancer ou une cirrhose. On peut guérir de la cirrhose du foie par le jeûne. Martine témoigne en vidéo et partage ses résultats médicaux (documents pdf)

 

Pour voir les examens médicaux de Martine Tempier, cliquer sur le PDF.

Examen médicaux avant le jeûne, année 2013

Examen médicaux après le jeûne, année 2014

 

Témoignage Miguel Bouvier évite une greffe du foie liée à une cholongite sclérosante du foie grâce au jeûne (4 min48)

Une cholongite sclérosante primitive a été diagnostiquée à Miguel Bouvier depuis 4 ans lors de ce témoignage. La cholongite sclérosante primitive est une maladie rare et chronique du foie, caractérisée par une atteinte inflammatoire et fibrosante des voies biliaires, intra et/ou extra hépatiques. Son foie atteignait alors 3 fois la taille normale lui provoquant des douleurs respiratoires. On lui propose une greffe d’urgence. Dans l’intervalle, en attendant le don d’organe, il décide de faire un jeûne à Jeûner pour sa Santé. A la suite du jeûne, pour préparer la greffe, le médecin spécialiste lui fait faire des analyses poussées, les résultats sont inespérés ! Plus besoin de greffe ! Depuis Miguel entretient sa santé en jeûnant régulièrement, il a refait un jeûne de 25 jours en novembre 2018 en mai 2020 il n’ai toujours pas greffé.

Témoignage de Marichen qui fait un jeûne de 40 jours pour soigner plusieurs problématiques dont un cancer du colon et des taches aux poumons et au foie (16min)

Marichen décide de jeûner 40 jours pour soigner une tache aux poumons et au foie, et un cancer du colon tout juste diagnostiqués. Elle décide de jeûner pour prendre les choses à leur début. Elle souffrait également de jambes lourdes, hémorroïdes, aigreurs d’estomac, diarrhée chronique, douleurs au foie, polypes aux intestins, bouffées de chaleurs, psoriasis…

Ancienne marathonienne, Marichen a une bonne activité physique : elle pratique les bains de mer en plein hiver, la marche et a un bon moral. Vous la trouvez dans ce témoignage vidéo, à son 17ème jour de jeûne, à son 24ème jour puis son 31ème jour. Elle jeûne effectivement avec une facilité déconcertante. Serait-elle pranique?  Elle dit qu’elle ne sent même pas la différence.

Grâce au jeûne, son psoriasis au pied qui l’empêchait de marcher depuis des années, a disparu en 2 mois et demi.

Après ses 40 jours de jeûne, suivis d’un scanner, voici ce qu’elle nous a écrit :
« Je n’ai plus de tâche au foie ni aux poumons les Médecins voulaient refaire une IRM ( ils ont dit qu’il doit y avoir une erreur ). Pour l’instant le transit est bon et je n’ai plus de douleurs à l’estomac. ».

Pierre Bordeleau : Il harmonise son taux de cholestérol avec le jeûne.

Témoignage de Fabienne soigne son foie avec le jeûne

Fabienne, psychologue en hôpital et spécialiste en diététique, a paniqué lors de résultats d’analyses de sang révélant un taux élevé de gamma G-T et cela l’a motivée à faire un jeûne.

Par le rééquilibrage alimentaire et le jeûne, elle a repris une bonne alimentation et s’est allégée de 8 kg. Lors de la cure de jeûne, elle a pu renouer avec son côté artistique et prendre conscience de certaines choses, notamment qu’elle avait beaucoup aidé les autres en s’oubliant elle-même.

 

Témoignage de Sylvie qui jeûne pour l’arthrose et une stéatose du foie

Retrouver ici la transcription de l’interview entre Eric et Sylvie :

Témoignage de Moïse qui jeûne pour soigner son foie

Moïse a plus de 80 ans parcouru 6000 km pour nous rejoindre pour effectuer 21 jours de jeûne avec notre accompagnement pour une cirrhose du foie qui lui a été découvert en essayant de se soigner du palu. Dans ce témoignage vidéo, il nous partage qu’au bout de 7 jours, il ne ressent déjà plus de douleurs.

Un an après son jeûne, Moïse nous a écrit un mail, dont voici le contenu

« Bsr très cher Eric,

Cela fait très longtemps qu’on s’est entretenu.

 c’est pour te dire les grands bienfaits que j’ai eu après les 21 jours de jeûnes hydrique.

Après le jeûne on a fait à Paris on a fait le scanner au Centre D’imagerie Diagnostique CLAUDE  GALLIEN le 14/11/2018  Téléphone 331 69 39 16 16 Le résultat:  tout le cancer vu au scanner à Cotonou a été totalement détruit. Ma tension artérielle a depuis Octobre 1918 a commencé par diminuer petit à petit et à présent elle est de 10 ou 11 et ceci sans hypotenseur alors qu’avec l’hypotenseur elle était entre 14 ou 15 donc le jeûne a régularisé ma tension artérielle j’en suis donc un exemple vivant des bienfaits du jeûne. »

Jean-Yves, les bienfaits du jeûne sur la stéatose du foie  et l’allergie.

Réglage alimentaire :

Il est important en dehors du jeûne de respecter une alimentation équilibrée et frugale. Je recommande d’enlever les produits laitiers, le grignotage, le soja, la cigarette et l’alcool. De plus, le foie a besoin de beaucoup d’acides aminés pour bien remplir toutes ses fonctions. Une personne qui ne prend pas suffisamment de protéines animales sera bien souvent carencée en acides aminés et le foie n’arrivera pas à se restaurer. Sauf cas exceptionnels où le corps a développé une stratégie d’adaptation, mais cela ne se rencontre que dans 5 % de la population. Aussi, ce qui est adapté pour certains ne l’ai pas forcément pour tout le monde, surtout en ce qui concerne l’alimentation.

Jeûner ce n’est pas de la dénutrition. Il faut jeûner d’un côté pour bien nettoyer son organisme et manger équilibré en dehors des jeûnes pour la construction de nos muscles et le bon fonctionnement de nos organes.

J’ai jeûné 70 jours par an entre 2012 et 2016. Je ne crois pas que j’aurai pu faire tous ces jeûnes si, entre les périodes de jeûne, mon alimentation était déséquilibrée et carencée en vitamines, glucides et protéines animales. Mon corps, à ce jour, n’a pas développé de stratégie d’adaptation, il exige une alimentation équilibrée entre les périodes de jeûne pour maintenir ma vitalité et ma santé. (Eric Gandon)

 

 

Voir également:

Le planning des prochains séjours de jeûnes est disponible ici : Planning des séjours de jeûne.

Tester votre hygiène de vie pour un foie en bonne santé viser un score de 75%.

Les jeûnes hydrique de longue durée

 

Merci d’utiliser ce blog pour poser vos questions ou apporter le témoignage de votre propre expérience du jeûne.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous

23 réactions sur “Bienfaits du jeûne sur le foie

    1. Oui en effet Christian, le foie ainsi que beaucoup de nos glandes endocrine, mais aussi la flore intestinale ont besoin d’Acide Aminées apportées par les protéines animales. Je déconseille le végétarisme sur une longue période surtout sur des corps affaiblis et carencés. Je recommande une alimentation équilibrée contenant des protéines animales. J’en parle dans mes vidéo que vous retrouvez sur ce site et sur Youtube..
      Bonne journée

  1. Bonjour.

    On m’a décelé en 2012 une polyadenomatose hepathique. Quelque chose de rare. En gros, j’avais une quinzaine de tumeurs dans le foie. Apres avoir jeûné 3 jours, puis 5 puis 2 semaines. Les médecins n’ont plus rien vu. Ils pensaient à une erreur de diagnostique. Les plus grosses faisaient quand même 3 cm et se voyait à l’écho. J’ai suivie scrupuleusement les conseils de Eric Gandon. J’ai fais le jeûne a distance mais il était toujours la pour moi. Il m’appelait tous les soirs pendant mon jeûne. Je le remercie sincèrement. C’est dur mais ça vaut le coup. Bon courage à tous.

    1. Bonjour Lionel,

      L’alcool est mauvaise pour la santé. Avec ou sans jeûne. Avant un jeûne l’alcool détériore le foie aussi le jeûne est d’autant plus difficile et la crise curative plus forte pour une personne qui consomme de l’alcool. Néanmoins on ne pourra pas dire à une personne de ne pas jeûner parce qu’elle à consommer de l’alcool. Se serait dommage de la priver de cette opportunité pour se nettoyer et désintoxiquer. Oui un mois serait idéal mais si ce n’est pas respecté oublié cette consigne pour jeûner quoi qu’il arrive. En tout cas pas d’alcool durant ou après un jeûne. Meilleure est l’hygiène de vie avant le jeûne, le plus facile sera le jeûne. Bonne journée. Eric

  2. Bonjour Eric,

    J’ai bien vu vos vidéos, votre site et je vous en remercie. Elles sont des plus intéressantes.

    Je souffre d’une dysbiose intestinale (analyse de selles) cumulée avec un foie en mauvais état (constaté par bio résonance, kinésiologie et douloureux à la palpation) ainsi qu’un pancréas douloureux. La totale.
    Je mesure 1m69 pour 47 kg. J’ai regardé sur votre site et c’est incompatible avec un jeune. Ce que je comprends parfaitement.

    Mon alimentation est de type GAPS depuis 2 ans (sans lait, sans gluten, sans sucre, sans alcool…) avec de la choucroute (pour la lacto fermentation et ses bonnes bactéries) et éventuellement du kéfir .

    J’ai déjà fait un jeûne Buchinger de 5 jours après avoir vu vos vidéos. Cela a été une révélation le week end dernier de découvrir votre site Sourire.
    Je voulais savoir les possibilités que je pouvais envisager en vue de me remettre. Le jeune d’une semaine était probablement trop long pour moi.

    Des jeunes de 5 jours toutes les 4 semaines ?
    Des jeunes de 2 jours chaque semaine ? (ce qui fait perdre du muscle)
    La cure de Breuss ?

    Je suis un peu perdu avec le peu de gras qu’il me reste (et de muscle). Je pesais avant 60 kg… Réparer un foie malade et un pancréas en mauvais état n’est pas facile…

    Cordialement

    1. Bonjour Jérôme,

      Pour soigner votre foie je recommande de vous assurez de ne pas fumer, ni grignoter. Cela veut dire rien mettre dans l’estomac si la digestion du repas précédent n’est pas terminée. Je ferais maximum un jour de jeûne par semaine. Je m’assurerai d’avoir une alimentation équilibrée. Crudités variées en petite quantité (ou jus de légumes fraîchement pressé 1/4 de verre) un féculent et une protéine animale. Le tout bio et longuement mastiqué. J’ajouterai de l’eau de quinton isotonique. 50 cl par jour.

      Pour soigner le foie je ferai une cure de 3 semaines de desmodium. Quantasmodium de phytoquant. 20 gouttes dans de l’eau 15 minutes avant les repas.

      Attention au kéfir et à la choucroute pour vous. Cela peut vous déminéraliser à cause de l’acidité du kéfir et choucroute.

      Si votre poids augmente à 55 kilos, vous pouvez alors envisager un jeûne de 15 jours.

      Bonne soirée,

      Eric

  3. Bonjour Eric ,

    J’aimerai si possible avoir votre avis, j’ai des douleurs dans le milieu du dos depuis une dizaine d’années et aucun spécialiste n’a su me dire qu’elle était le problème.
    Des inflammations chronique qui s’étalent sur tout le milieu du dos, la station prolongée debout me fait mal au bout d’une dizaine de minutes ce qui est très gênant. Je suis persuadé que c’est lié a mon foie car je sent sa forme mais mon médecin me dit que non. Quelques petit kystes sur les échographies . J’ai aussi une disbiose intestinale avec ballonnement et RGO et ai supprimer depuis plusieurs mois Gluten , produits laitier, alcool et tabac. La seule fois où j’ai réussi a faire disparaitre la douleur ( pendant 2 semaines ) était avec une cure du foie du Dr clark.

    J’ai essayé plusieurs jeûne de 5 , 3 et 2 jours et a chaque fois la douleur augmente. Je ne fais plus que des jeunes intermittent 36h en moyenne. Pensez vous que ce soit lié a mon foie ?

    Cordialement

    1. Bonjour Metalfury,
      Oui votre problème est évident. Vous vous intoxiné par les intestin et une mauvaise digestion. Il faut revoir toute votre hygiène de vie. L’alimentation mais aussi l’activité physique. Votre foie est une conséquence de votre intoxication ainsi que les douleurs. Je vous recommande le jeûne, revoir votre alimentation par un spécialiste, pratiquer le lavement…Ce que vous avez se soigne très bien avec la naturopathie. Si vous souhaitez un accompagnement nous sommes à votre disposition ici :https://www.jeunerpoursasante.fr/accompagnement-jeune/
      Bonne soirée,
      Eroic

  4. Bonjour Monsieur,

    Merci pour vos articles, dont celui-ci.

    J’ai une question à vous poser. Si d’aventure vous avez le savoir et le temps appropriés à une réponse, je vous en saurais gré.

    Je m’explique, je jeûne 36h par semaine (du dimanche en fin d’après-midi au mardi matin) depuis plusieurs années. À cela s’ajoute un jeûne d’une semaine annuel. Le reste du temps, je mange relativement sainement et jamais au delà de 2500kcal quotidiennes. Je ne fume ni me bois d’alcool. Je fais deux bilans sanguins par an, bilans à chaque fois sans particularités. L’échographie abdomino-pelvienne annuelle a toujours montré des organes sains. Je n’ai jamais eu de surpoids et ai toujours tenu une silhouette mince notamment grâce à la pratique régulière d’activités sportives.

    Le mois dernier, j’ai fait mon bilan sanguin un mardi au terme donc d’un de mes jeûnes coutumiers, ce que je m’étais toujours gardé de faire jusqu’à présent, le résultat hépatique m’a surpris: SGOT 128, SGPT 278 G-GT 70.

    Ma question est la suivante: est-ce possible que, durant le jeûne de courte durée, le foie en définitive travaille plus dans un premier temps, dans une sorte d’autophagie qui expliquerait que les indicateurs de son activité soient si élevés quand on les prendrait par surprise en pleine amorce de détoxication ?

    Je ne sais pas si je suis bien clair et si vous comprendrez où je veux en venir ?

    En vous remerciant de m’avoir lu.

    1. Bonjour Patriot Preacher,
      Oui tout à fait. Les analyses sont très perturbées durant un jeûne. Aussi je vous recommande de refaire l’analyse mais loin de votre jeûne pour vérifier.
      Merci de nous informer des résultats de cette deuxième analyse.
      Eric

    1. Bonjour Aurélie,
      Oui le jeûne pourra aider au nettoyage des calcules. C’est préférable de les faire dissoudre que de les faire sortir. Pour cela en préparation au jeûne il faudra prendre une ampoule d’aubier de Tilleul Graveline 10 minutes avant chaque repas, avec 35 gouttes de gouttes aux essences naturactive dans un verre d’eau.
      Bonne soirée,
      Eric

    1. Bonsoir Monsieur,
      Vous trouverez sur se site beaucoup de conseils sur comment jeûner. Vous pouvez aussi prendre un accompagnement avec nous ou vous inscrire à une formation au jeûne avec nous afin d’adapter votre jeûne et hygiène de vie à votre car personnel. Ici les différents type d’accompagnements:
      https://www.jeunerpoursasante.fr/accompagnement-jeune/
      Ici nos dates de cures qui sont des formations :https://www.jeunerpoursasante.fr/planning-des-cures/

  5. Bonjour,
    Mon fils de 16 ans a une cholangite sclérosante primitive associé à une rectocolite sclérosante et il souhaiterait faire une période de jeûne à domicile afin de voir si cela a une incidence sur son foie.
    Ma question est sur l’utilité d’un jeûne pour cette maladie, le temps de jeûne utile pour un adolescent et la possibilité d’un accompagnement sachant que faire ce jeûne pendant les vacances est plus pratique si la durée doit être de 7 jours.
    Merci de votre réponse

  6. Bonjour Eric,
    J’ai 55 ans et à la suite d’un jeûne de 7 jours débuté le 20 avril 2020 (eau et infusions uniquement), j’ai recommencé à m’alimenter progressivement avec des jus de légumes et du poisson. Le jour 13 soit le 6 ème jour de ré-alimentation je bois du vin avec le repas du soir 20h et dans la nuit 03h je fait un malaise avec des douleurs à la vésicule biliaire et au pancréas. L’échographie et le scanner révèlent une Cholécystite aiguë associée à une dilatation des voies biliaires intra et extrahépatiques, sans calcul mais avec une boue « Lithiase » et de la graisse de la racine mésentérique compatible en première instance avec une pancréatite aiguë de score Balthazar C. Antibiotique du 05 mai à ce jour.
    Mon médecin traitant pense qu’il faut enlever la vésicule biliaire car à son avis elle n’ai pas indispensable et comme les amygdales, il est préférable de l’enlever si elle commence à dysfonctionner, surtout à mon age.
    Pensez-vous que je peux refaire un jeûne pour vider la vésicule biliaire et soigner le pancréas ?
    Ou, dois-je demander une sphinctérotomie endoscopique pour traiter et sauver la vésicule biliaire.
    Merci de votre retour,
    Cordialement, Franco