Voici les indications et contre-indications au jeûne :

Ci-dessous une liste non exhaustive des maladies pour lesquelles le jeûne se montre efficace.
Comme le dit le proverbe allemand :
« Une maladie qui ne peut être soignée par le jeûne ne peut être soignée par rien d’autre. »
Le jeûne en détoxiquant, détoxifiant et « détoxinant » permet une bonne assimilation des matériaux nutritifs nécessaires au corps. C’est pourquoi après quelques jours de jeûne les ongles cassants ou friables deviennent solides et résistants. C’est aussi pourquoi une personne fatiguée retrouve la vitalité après un jeûne.
En dehors des contre-indications au jeûne, il est très intéressant de jeûner en prévention, pour améliorer sa santé et pour soigner un grand nombre de maladies. Dans l’éventail  de celles-ci (ou symptômes), certaines seront améliorées ou stabilisées, d’autres soignées et beaucoup de symptômes disparaitront.
Nous sommes tous uniques. Et les résultats pour l’un ne sont pas identiques pour l’autre. En effet, plusieurs paramètres entrent en compte dans l’amélioration de sa santé en dehors des bénéfices indiscutables d’un jeûne sur le plan physique et physiologique : l’état émotionnel, la  confiance en soi et en sa capacité et ses propres ressources à s’auto-réguler, l’application d’un réglage alimentaire adapté à chacun, l’activité physique…
Nous observons que le jeûne sera d’autant plus efficace s’il est associé à une réflexion globale sur son hygiène de vie : notre hygiène alimentaire, notre hygiène émotionnelle (nos pensées, nos croyances, nos peurs, nos limites, notre stress…) et notre hygiène en lien avec notre activité physique. Il s’agit de la santé du corps et de l’esprit absolument indissociable.
En effet, si la maladie s’installe, c’est le plus souvent dues à des erreurs répétées. Il est très important de réfléchir à la globalité de notre hygiène. Le jeûne alors se révèle être un tremplin vers une nouvelle façon de prendre soin de sa santé, se soigner lorsque la maladie est apparue et aussi éviter qu’elle ne réapparaisse. Même si le jeûne en lui-même est très efficace, il est absolument necéssaire de changer son hygiène de vie de façon globale.
Voir quelques témoignages d’auto-guérison en bas de page. Les personnes qui témoignent sur ce site ne présentent pas la  garantie scientifique que cela fonctionnera pour vous. Mais cela vaut la peine d’essayer !
Abcès
Acné
Acouphènes
Agueusie (Amélioration du sens du goût)
Allaitement (Stoppe naturellement la montée de lait)
Allergies
Alzheimer
Aménorrhée
Amygdalite
Anémie
Angine
Angine de poitrine (angor)
Aphtes
Apnée du sommeil
Appétit
Athérosclérose
Artérite
Arthrite
Arthrose
Asthme
Atonie gastrique digestion lente
Audition (amélioration de l’audition)
Ballonnements
Bartholinite
Beauté (peau tendue et rajeunissement)
Bipolarité
Bouffées de chaleur
Boutons de fièvre
Bradycardie
Bronchites (aiguës et chroniques)
Burn-out
Calculs biliaires
Calculs rénaux
Cancer
Candidose
Cardiovasculaires (maladies cardiovasculaires)
Cataracte
Cellulite
Chimiothérapie (amélioration des effets secondaire : fatigue, chute de cheveux, vomissements…)
Chocs psychologiques
Cholestérol
Circulation (trouble de la circulation artérielle)
Cirrhose du foie
Colibacillose
Colites
Colopathies
Concentration
Conjonctivites
Constipation
Couperose
Crises hémorroïdaires
Crohn (maladie de Crohn)
Cycle menstruel irrégulier ou abondant
Cystites
Dartres
Décalcification
Déminéralisation
Dents
Dépendances
Dépression
Diabète type 2
Diarrhée
Digestion
Diverticules
Douleurs articulaires et musculaires
Douleurs cervicales
Drainage
Drogues (sevrage)
Dysménorrhées
Eczéma
Emphysème
Engelures
Entorse
Épuisement physique et psychique
Éruptions cutanées
Escarres
Excroissances de peau
Extrémités froides
Fatigue chronique
Fécondité
Fibromes
Fibromyalgie
Fièvre
Fistules anales
Flatulences
Foie (hépatite C, cancer)
Foulure
Frigidité
Furonculose
Ganglions
Gastrite
Gencives
Glaucome
Goitre
Gorge
Goutte
Grippe
Grossesse (avant fécondation)
Hématome
Hémorroïdes
Hépatite virale
Herpès
Hyperactivité
Hypercalcémie
Hypertension
Hypertrophie de la prostate
Impuissance
Incontinence urinaire
Infections chroniques
Inflammation du tube digestif
Insomnie
Insuffisance cardiaque
Insuffisance veineuse
Jambes oedémaciées
Jambes lourdes
Jambes sans repos
Kératites
Kystes
Laryngite chronique
Les troubles du rythme cardiaque
Libido (augmente la libido)
Lipomes
Maigreur (prise du poids après le jeûne)
Maigrir
Maladie de Lyme
Maladie mentale
Maladies auto-immunes
Mastose
Médicament (sevrage)
Mémoire
Ménopause
Migraine
Mycoses
Nervosité
Névralgies dentaires
Névralgies faciales
Névrites Obésité
Odorat (amélioration de l’odorat)
Œdème
Ongles (plus durs avec le jeûne)
Ostéoporose
Otites à répétition
Ovaires (douleurs, kystes)
Ovulation
Parkinson
Parodontose
Peau (plus luminseuse)
Petite urémie
Plaies variqueuses
Poids
Polyarthrite rhumatoïde
Polypes de la muqueuse nasale
Polypes du nez
Prostate hypertrophie
Prostate PSA (cancer de la prostate)
Psoriasis
Rajeunissement
Rectocolite
Règles absentes
Règles douloureuses
Régulation du poids
Rétention d’eau
Rétinopathie
Rhinite allergique
Rhinite chronique
Rhinite infectieuse
Rhumatisme articulaire aïgu
Rhumatismes
Rhumes
Rides
Sciatalgie
Sclérose en plaques
Sécheresse vaginale
Seins (cancer, kystes, mastose)
Sinusite chronique
Spasmophilie (avec réglage alimentaire)
Spondylarthrite
Spondylarthrite ankylosante
Stérilité
Stress
Sueur
Surpoids (régulation du poids)
Syndrome de Dupuytren
Syndrome de Raynauld
Syndrome prémenstruel
Tabagisme (Sevrage)
Taâches de vieillesse
Tachycardie
Tendinite
Trachéite chronique
Transpiration
Trouble gastrique
Tumeurs
Ulcère au gastro-duodenal
Ulcère variqueux
Urticaire
Varices
Varicocèles
Verrues
Vieillissement cérébral
Vue (amélioration de la vue)
Zona
Maria Buchinger, qui a assisté son père pendant de nombreuses années, lui a un jour posé cette question :  « Que dois-je répondre à tous ceux et celles qui veulent savoir ce que le jeûne peut guérir ? » Et Otto Buchinger répondit : « Demande-moi plutôt ce que le jeûne ne peut pas guérir !  Ce ne sont que quelques maladies : tuberculose, hyperthyroïdie… Dans tous les autres cas, et notamment en cas de maladies chroniques, le jeûne vaut la peine d’être essayé ».

Les contre-indications au jeûne :

Ci-joints les contre-indications au jeûne, contactez-nous si vous souhaitez vous assurer que vous pouvez jeûner :
– Malades épuisés, dévitalisés, grands sous-vitaux anergiques
– Tuberculose pulmonaire
– Myopathie pseudo-paralytique grave (dégénérescence musculaire)
– Diabète maigre (type1-insulino-dépendant)
– Grande faiblesse avec insuffisance émonctorielle
– Phobie du jeûne
– Néphropathies
– Malades sous médication chimique lourde (voir selon les cas)
– Grossesse
– Carences aigues en minéraux (voir selon le cas)
– Carence ou faible taux d’albumine, dans ce cas corriger les carences avant de jeûner.

Le jeûne n’est pas efficace pour :

1- Les personnes qui gardent une mauvaise hygiène de vie entre les jeûnes. En effet les effets bénéfiques du jeûne disparaissent pour les personnes qui se nourrissent mal ou suivent une mauvaise hygiène de vie après un jeûne.

2- S’il est réalisé et vécu sous la contrainte, la peur, le challenge, ou pour faire plaisir à un ami ou conjoint trop bien intentionné. Les ressentiments, les émotions négatives engendrés alors freinent voire inhibent les bénéfices qu’apporte le jeûne.

Témoignages d’auto-guérison par le jeûne :
Vous trouverez sur le site des témoignages de personnes ayant retrouvé leur santé grâce au jeûne et au changement d’alimentation : Témoignages de jeûneurs ayant retrouvé la santé.
D’autres témoignages sont parus dans les publications de Shelton ainsi que celles de Nicole Boudreau. Shelton parle de plus de 10 000 personnes ayant retrouvé la santé avec le jeûne. En Russie et en Allemagne il existe plus de 10 000 cas d’auto-guérison par le jeûne.