Voici les indications et contre-indications au jeûne :

Ci-dessous une liste non exhaustive des maladies pour lesquelles le jeûne se montre efficace.
Comme le dit le proverbe allemand :
« Une maladie qui ne peut être soignée par le jeûne ne peut être soignée par rien d’autre. »
Le jeûne en détoxiquant, détoxifiant et « détoxinant » permet une bonne assimilation des matériaux nutritifs nécessaires au corps. C’est pourquoi après quelques jours de jeûne les ongles cassants ou friables deviennent solides et résistants. C’est aussi pourquoi une personne fatiguée retrouve la vitalité après un jeûne.
En dehors des contre-indications au jeûne, il est très intéressant de jeûner en prévention, pour améliorer sa santé et pour soigner un grand nombre de maladies. Dans l’éventail  de celles-ci (ou symptômes), certaines seront améliorées ou stabilisées, d’autres soignées et beaucoup de symptômes disparaitront.
Nous sommes tous uniques. Et les résultats pour l’un ne sont pas identiques pour l’autre. En effet, plusieurs paramètres entrent en compte dans l’amélioration de sa santé en dehors des bénéfices indiscutables d’un jeûne sur le plan physique et physiologique : l’état émotionnel, la  confiance en soi et en sa capacité et ses propres ressources à s’auto-réguler, l’application d’un réglage alimentaire adapté à chacun, l’activité physique…
Nous observons que le jeûne sera d’autant plus efficace s’il est associé à une réflexion globale sur son hygiène de vie : notre hygiène alimentaire, notre hygiène émotionnelle (nos pensées, nos croyances, nos peurs, nos limites, notre stress…) et notre hygiène en lien avec notre activité physique. Il s’agit de la santé du corps et de l’esprit absolument indissociable.
En effet, si la maladie s’installe, c’est le plus souvent dues à des erreurs répétées. Il est très important de réfléchir à la globalité de notre hygiène. Le jeûne alors se révèle être un tremplin vers une nouvelle façon de prendre soin de sa santé, se soigner lorsque la maladie est apparue et aussi éviter qu’elle ne réapparaisse. Même si le jeûne en lui-même est très efficace, il est absolument necéssaire de changer son hygiène de vie de façon globale.
Voir quelques témoignages d’auto-guérison en bas de page. Les personnes qui témoignent sur ce site ne présentent pas la  garantie scientifique que cela fonctionnera pour vous. Mais cela vaut la peine d’essayer !
Abcès
Acné
Acouphènes
Agueusie (Amélioration du sens du goût)
Allaitement (Stoppe naturellement la montée de lait)
Allergies
Alzheimer
Aménorrhée
Amygdalite
Anémie
Angine
Angine de poitrine (angor)
Aphtes
Apnée du sommeil
Appétit
Athérosclérose
Artérite
Arthrite
Arthrose
Asthme
Atonie gastrique digestion lente
Audition (amélioration de l’audition)
Ballonnements
Bartholinite
Beauté (peau tendue et rajeunissement)
Bipolarité
Bouffées de chaleur
Boutons de fièvre
Bradycardie
Bronchites (aiguës et chroniques)
Burn-out
Calculs biliaires
Calculs rénaux
Cancer
Candidose
Cardiovasculaires (maladies cardiovasculaires)
Cataracte
Cellulite
Chimiothérapie (amélioration des effets secondaire : fatigue, chute de cheveux, vomissements…)
Chocs psychologiques
Cholestérol
Circulation (trouble de la circulation artérielle)
Cirrhose du foie
Colibacillose
Colites
Colopathies
Concentration
Conjonctivites
Constipation
Couperose
Crises hémorroïdaires
Crohn (maladie de Crohn)
Cycle menstruel irrégulier ou abondant
Cystites
Dartres
Décalcification
Déminéralisation
Dents
Dépendances
Dépression
Diabète type 2
Diarrhée
Digestion
Diverticules
Douleurs articulaires et musculaires
Douleurs cervicales
Drainage
Drogues (sevrage)
Dysménorrhées
Eczéma
Emphysème
Engelures
Entorse
Épuisement physique et psychique
Éruptions cutanées
Escarres
Excroissances de peau
Extrémités froides
Fatigue chronique
Fécondité
Fibromes
Fibromyalgie
Fièvre
Fistules anales
Flatulences
Foie (hépatite C, cancer)
Foulure
Frigidité
Furonculose
Ganglions
Gastrite
Gencives
Glaucome
Goitre
Gorge
Goutte
Grippe
Grossesse (avant fécondation)
Hématome
Hémorroïdes
Hépatite virale
Herpès
Hyperactivité
Hypercalcémie
Hypertension
Hypertrophie de la prostate
Impuissance
Incontinence urinaire
Infections chroniques
Inflammation du tube digestif
Insomnie
Insuffisance cardiaque
Insuffisance veineuse
Jambes oedémaciées
Jambes lourdes
Jambes sans repos
Kératites
Kystes
Laryngite chronique
Les troubles du rythme cardiaque
Libido (augmente la libido)
Lipomes
Maigreur (prise du poids après le jeûne)
Maigrir
Maladie de Lyme
Maladie mentale
Maladies auto-immunes
Mastose
Médicament (sevrage)
Mémoire
Ménopause
Migraine
Mycoses
Nervosité
Névralgies dentaires
Névralgies faciales
Névrites Obésité
Odorat (amélioration de l’odorat)
Œdème
Ongles (plus durs avec le jeûne)
Ostéoporose
Otites à répétition
Ovaires (douleurs, kystes)
Ovulation
Parkinson
Parodontose
Peau (plus luminseuse)
Petite urémie
Plaies variqueuses
Poids
Polyarthrite rhumatoïde
Polypes de la muqueuse nasale
Polypes du nez
Prostate hypertrophie
Prostate PSA (cancer de la prostate)
Psoriasis
Rajeunissement
Rectocolite
Règles absentes
Règles douloureuses
Régulation du poids
Rétention d’eau
Rétinopathie
Rhinite allergique
Rhinite chronique
Rhinite infectieuse
Rhumatisme articulaire aïgu
Rhumatismes
Rhumes
Rides
Sciatalgie
Sclérose en plaques
Sécheresse vaginale
Seins (cancer, kystes, mastose)
Sinusite chronique
Spasmophilie (avec réglage alimentaire)
Spondylarthrite
Spondylarthrite ankylosante
Stérilité
Stress
Sueur
Surpoids (régulation du poids)
Syndrome de Dupuytren
Syndrome de Raynauld
Syndrome prémenstruel
Tabagisme (Sevrage)
Taâches de vieillesse
Tachycardie
Tendinite
Trachéite chronique
Transpiration
Trouble gastrique
Tumeurs
Ulcère au gastro-duodenal
Ulcère variqueux
Urticaire
Varices
Varicocèles
Verrues
Vieillissement cérébral
Vue (amélioration de la vue)
Zona
Maria Buchinger, qui a assisté son père pendant de nombreuses années, lui a un jour posé cette question :  « Que dois-je répondre à tous ceux et celles qui veulent savoir ce que le jeûne peut guérir ? » Et Otto Buchinger répondit : « Demande-moi plutôt ce que le jeûne ne peut pas guérir !  Ce ne sont que quelques maladies : tuberculose, hyperthyroïdie… Dans tous les autres cas, et notamment en cas de maladies chroniques, le jeûne vaut la peine d’être essayé ».

Les contre-indications au jeûne :

Ci-joints les contre-indications au jeûne, contactez-nous si vous souhaitez vous assurer que vous pouvez jeûner :
– Malades épuisés, dévitalisés, grands sous-vitaux anergiques
– Tuberculose pulmonaire
– Myopathie pseudo-paralytique grave (dégénérescence musculaire)
– Diabète maigre (type1-insulino-dépendant)
– Grande faiblesse avec insuffisance émonctorielle
– Phobie du jeûne
– Néphropathies
– Malades sous médication chimique lourde (voir selon les cas)
– Grossesse
– Carences aigues en minéraux (voir selon le cas)
– Carence ou faible taux d’albumine, dans ce cas corriger les carences avant de jeûner.

 Le jeûne n’est pas efficace pour :

1- Les personnes qui gardent une mauvaise hygiène de vie entre les jeûnes. En effet les effets bénéfiques du jeûne disparaissent pour les personnes qui se nourrissent mal ou suivent une mauvaise hygiène de vie après un jeûne.

2- S’il est réalisé et vécu sous la contrainte, la peur, le challenge, ou pour faire plaisir à un ami ou conjoint trop bien intentionné. Les ressentiments, les émotions négatives engendrés alors freinent voire inhibent les bénéfices qu’apporte le jeûne.

 

Témoignages d’auto-guérison par le jeûne :

Vous trouverez sur le site des témoignages de personnes ayant retrouvé leur santé grâce au jeûne et au changement d’alimentation : Témoignages de jeûneurs ayant retrouvé la santé.
D’autres témoignages sont parus dans les publications de Shelton ainsi que celles de Nicole Boudreau. Shelton parle de plus de 10 000 personnes ayant retrouvé la santé avec le jeûne. En Russie et en Allemagne il existe plus de 10 000 cas d’auto-guérison par le jeûne.

Voir également:

Dates des cures de jeûne organisées par Jeûner pour sa santé.
Formation au jeûne par DVD. Formation d’une semaine au jeûne.
Accompagnement et conseils pour réussir son jeûne et naturopathie .

Laisser un commentaire

53 réactions sur “Indications et contre-indications au jeûne

    1. Bonjour Patrick,

      Pourquoi souhaitez-vous jeûner? Plus que votre poids vos émonctoires fonctionnent-ils bien.

      Selon les réponses à vos question je pourrais vous dire si oui ou nom je jeûne est adapté. Vous pouvez en attendant jeûner une journée et prendre de l’eau de Quinton isotonique (75cl par jour).

      Eric

    2. Merci Eric pour votre réponse. Dans un premier temps, je vais mettre en pratique votre conseil de jeûner une seule journée avec prise de Quinton isotonique.
      Cordialement, Patrick

  1. bonjour a vous Eric
    Brigitte 58 ans
    cela fait un temps que je suis votre site sur le jeune ainsi que celui de Buchinger
    et je suis de plus en plus convaincu que le jeune pourrait m’aider sur mes maladies mais j’aimerais en savoir plus !!
    j’ai une RCH depuis près de 20ans et qui a pris tout mon colon depuis que je me suis fais opérer de la vésicule en 2015 !
    et depuis tout par a la dérive
    depuis a peu près octobre 2017 je suis prise de rhumatisme psoriasique et sur toutes mes articulations
    et j’ai également des varices !!
    je suis sous traitement médicamenteux
    je voudrais savoir si le jeune peux m’aider a men sortir et aussi à arrêter tout ses traitements
    je me sent prête a faire un jeune thérapeutique assisté ( avec un peu d’angoisse de ne pas y arriver )
    j’ai un grand soutient et encouragement de mes enfants il me manque celui de mon époux
    pouvez vous me dire vers quel jeune me diriger
    merci d’avance pour votre aide

    1. Bonjour Brigitte,
      Oui tout à fait un jeûne de longue durée, une hygiène alimentaire adaptée peux vous aider à soigner votre RCH. Il faudra voir avec votre médecin pour la réduction puis l’arrêt de vos médicaments au fur et à mesure que vous allez mieux.
      Bonne journée,
      Eric

  2. merci a vous Eric
    pour votre réponse le seul souci c’est mon médecin qui n’est pas du tout favorable et même réfractaire et moqueur au jeune
    et d’ailleurs tout mes spécialistes rhumatologue et gastro-entérologue pensent médoc et que l’on peu soigner que par les médocs
    pensez vous que l’on peu faire outre son avis

    1. Bonjour Brigitte,
      Dans ce cas trouver un médecin qui est ouvert au jeûne ou offrir à votre médecin le livre le jeûne une nouvelle thérapie et le livre « le guide complet du jeûne » du docteur Jason Fung. Demandez lui de vous aider dans votre démarche de santé naturelle.

    1. C’est à voir au cas par cas. En général une personne souffrant d’hyperthyroïdie souffre également de minceur. Il se peut qu’il faille passer avant par un changement alimentaire et un traitement homéopathique ou un traitement en gémothérapie avant d’entreprendre le jeûne.

    1. Bonjour Emilie,
      Oui tout à fait. Le jeûne puis une alimentation équilibrée, bien mastiquée peut vous aidez non seulement à ralentir mais aussi à soigner la BPCO. Selon votre organisme il faut compter 7 à 26 jours de jeûne hyrique.
      Eric

  3. Bonjour Eric et Amandine,

    Des petites nouvelles de Poitiers, où la reprise alimentaire s’est très bien passée et quelle plaisir de remanger en conscience !
    Merci encore à vous 2, pour cette semaine de « reset » qui pour moi, a été une belle expérience, et d’une très grande aide pour un retour à la confiance en moi et en la vie !

    Une amie m’a posé la question suivante : peut-elle jeûner sans vésicule biliaire car elle digère très mal ?

    Merci pour ta réponse,
    Sophie P.

  4. Bonjour, je souhaiterais savoir si le processus du jeûne s’arrête si l’on prend des médicaments (neuroleptiques) ? C’est pour savoir s’il est nécessaire que je me sevre (c’était prévu) avant d’entreprendre un jeûne (que je ferais après avoir revu mon alimentation évidemment, alcaliniser le terrain en passant progressivement à 70% de fruits et légumes, sachant que je suis végétalienne depuis deux ans et me supplémente en fer et vitamine b12) ? En gros est-ce que la digestion reprend lorsqu’on prend ses médicaments (une fois par jour) ?
    Je ne suis pas maigre mais pas en surpoids non plus. Mon albumine est normale. J’ai une base musculaire.

    1. Bonjour,
      Oui vous pouvez continuer la prise de médicaments durant le jeûne. Attention les fruits sont acides, favoriser les légumes. Notamment si vous êtes frileuse. Bonne journée,
      Eric

  5. Bonjour Eric
    J’ai une fibromyalgie depuis l’âge de 16 ans et j’ai 40 ans. J’ai essayé de jeûner seule 3 jours cet été et j’ai eu des montées de tachycardie me réveillant en pleine nuit, à partir de 48h de jeûne. Cela a continué jusqu’à ce que j’arrête. J’ai perdu encore du poids avec ce jeûne, je fais désormais 47,5 kg pour 1m63. Cela m’a beaucoup fatiguée.

    Je pense que mes émonctoires sont assez faibles et quant à ma vitalité, je suis fine à la peau blanche et aux traits relativement fins.

    Que pensez vous que je puisse tenter pour ma guérison ? Je me contente pour l’instant de jeûnes de 17h une fois par semaine.
    Merci d’avance pour votre aide !
    Anne-Marie

    1. Bonjour Anne-Marie,
      Pour votre cas, je recommande de soutenir les émonctoires, prendre l’organothérapie, une alimentation adaptée pour cela. Il faudra aussi regarder aux métaux lourds, aux champs électromagnétiques. Mettre en place ces changements sur 8 mois avant d’envisager un jeûne long.
      Bonne journée,
      Eric

  6. bonjour a vous Eric
    je voudrais me préparer pour faire mon jeune assisté en Vendée j’ai envie de la mer !!
    pouvez vous me dire ce que je dois faire avant la date de la cure !!
    je m’y prend en avance car ça va être difficile pour moi (a cause de mon mari réfractaire )
    merci d’avance pour votre aide
    Brigitte

    1. Oui Brigitte, c’est mieux de s’inscrire plusieurs mois à l’avance, ainsi vous profitez pleinement de la préparation. Celle-ci est en partie personnalisée. Pour commencer à vous indiquer comment vous préparer il est nécessaire de vous inscrire et de compléter le questionnaire de santé qui apparaît à votre inscription.
      A bientôt.
      Eric

  7. Bonjour,

    Diagnosqué d’une rch depuis 2 ans, je tente un jeun notamment grâce aux conseils optimistes lu sur votre site.

    Aujourd’hui commence le 3ème jour.
    Je prend beaucoup de tisanes et du bouillon d’os 1 à 2 fois par jour.

    Pour l’instant ça a peu d’effets sur la maladie et j’ai toujours quelques légers désagréments abdominaux et saignements.

    Je pensais essayer de jeûner 7 à 10 jours, est-ce que vous croyez que ça peut s’arranger pour la suite ? 🙂

    1. Bonjour Julien,
      Pour une RCH il faut des jeûne long au repas (30 à 40 jours). Il faut aussi revoir totalement votre hygiène de vie et identifier l’origine de la maladie afin d’éviter qu’elle revienne après votre jeûne.
      Bonne journée,
      Eric

  8. Eric merci pour votre réponse !
    Je me sens un petit peu inquiet à l’idée de rester 40 jours.
    J’ai besoin de comprendre un peu plus.

    Auriez vous la gentillesse de m’indiquer des témoignages ou des études sur le jeun et la rch ?
    je n’en ai pas encore vu.

    Merci pour vos conseils, le guide complet du jeûne est d’une grande aide.

  9. Bonjour,
    Jai une demande un peu urgente… J’ai un carcinome papillaire de la thyroïde et j’ai subit une ablation totale et un curage ganglionnaire de la thyroïde en Novembre dernier. Je m’apprête à faire le traitement à l’iode radioactive le 28 janvier prochain et je souhaite jeuner entre temps idéalement 7 jours. Le problème c’est que pour le traitement en médecine nucléaire je dois me sevrer en hormone thyroidiennes donc plus de levothyrox depuis le 28 décembre et je vais théoriquement bientôt sentir les effets de l’hypothtroidie. Puis je faire tout de même un jeune? Je souhaite faire ce jeune en complement de l’iode radioactive dans l’espoir de détruire les reliquats de tissus cancéreux qui pourrait rester (un ganglion suspect a déjà été repéré à l’echographie). C’est bien le rôle de l’iode de détruire ces cellules mais j’aimerais mettre toutes les chances de mon côté! Merci pour votre réponse. Margot

    1. Bonjour Margot.
      Je ne saurais vous aider désolé. Comme vous n’avez plus du tout de thyroïde. Je ne pourrais donc pas vous recommander de jeûner sans substitut en hormone thyroïdienne. Je pense d’ailleurs que c’est dangereux d’arrêter, mais votre médecin doit savoir ce qu’il fait. Vous pouvez néanmoins faire un jeûne lorsque vous reprendrez votre hormone thyroïdienne. Vous pouvez aussi vous faire protéger du côté radioactif du produit par un coupeur de feu et aussi prendre Ecomer. Les personnes sous rayons et chimio ont des bon résultats avec Ecomer du laboratoire Nutrylis. Il faudrait aussi revoir votre hygiène de vie. Enlever tout produits laitiers, alcool, tabac, prise alimentaire entre les repas, soja, suralimentation, aliments indigestes, aliments transformés, aliments recuits, aliments non bio… La thyroïde c’est aussi le chakra de la gorges. Apprendre à vous exprimer, faire du théâtre du chant. Libérer l’énergie bloquée au niveau de la gorge. Il se pourrait que vous ayez un don au niveau de la parole qui ne soit pas utilisé et qui entraîne un blocage d’énergie. Il se peut aussi que vous n’osez pas dire les choses, cela reste bloqué dans votre gorge. Bonne journée. Eric

  10. Bonsoir Eric un grand merci pour votre réponse. En fait la sevrage en hormones thyroidiennes font partie de la thérapie radioactive et c’est courant. Le but est de stimuler l’organisme et de favoriser la captation de l’iode radioactive par les cellules thyroidiennes. Certaines personnes arrêtent leur traitement 6 semaines et cela en enchainant avec la sortoe du bloc operatoire suite a l’ablation… Heureusement les médecins en médecine nucléaires ont reconnu que 4 étaient suffisantes. Certaines personnes ne ressentent quasi pas d’effet de l’hypothyroidie totale. De mon côté j’ai déjà fait 3 semaines sans hormones et sans thyroïde (juste après mon opération d’ailleurs donc je partais d’une petite forme) et je n’ai quasi rien senti. Finalement on a remis à plus tard mon traitement à l’iode et j’ai repris les hormones. J’aurais dû faire mon jeune à ce moment mais je n’étais pas prête je pense. La je me sens en forme et super motivée mais je doute trouver un medecin qui me soutienne. L’hypothyroidie favorise la prise de poids je me suis même dit que sans manger cela demanderait moins à mon organisme qui doit aussi gérer l’hypothyroidie? En tous cas merci pour votre réponse et les pistes pour comprendre les blocages de la gorge. J’ai en effet pas mal de choses sur le plan psychologique a méditer… j’espère pouvoir faire un jeune un jour apres mon traitement et la reprise des hormones. Je vais continuer à me renseigner néanmoins sur la dangerosité de faire 7 jours de jeune.
    Merci encore. Margot

    1. Bonjour Wassilaab,
      Le jeûne aide à soigner la maladie de Crhon. C’est moins dangereux que les médicaments que vous prenez. Pour bien soigner votre maladie le jeûne et le réglage alimentaire sont nécessaires. Bonne soirée,
      Eric

    1. Oui vous pouvez essayer. Ici Agnés à obtenu des bons résultats avec le jeûne pour la maladie de Ménière. Si la pression disparaît avec le jeûne et revient après le jeûne c’est que quelque chose dans vos habitudes alimentaires ou sexuel est à modifier. Les oreilles sont liés aux reins, il se peut que vos reins sont à prendre en considération dans votre recherche de solutions.

      Témoignage d’Agnés :https://www.youtube.com/watch?v=i1pAwF2Iwpg

      Bonne soirée.

  11. Bonjour Eric,
    Tout d’abord merci pour votre site riche en informations.
    Je suis très tenté par l’expérience d’un jeûne hydrique.
    J’ai 39 ans et j’ai découvert il y a 1,5 ans que j’avais une goutte chronique (facteur héréditaire principalement).
    Je m’interroge sur ma réaction pendant la crise d’acidose. Je prends quotidiennement de l’Adenuric pour faire baisser mon taux d’acide urique (aujourd’hui à 30).
    Conseillez vous d’arrêter ce médicament avant / pendant ?
    Je ne sais pas si un jeûne réglera mon problème de goutte mais la démarche globale me parle.
    Merci pour votre retour.
    Matthieu

    1. Bonjour Matthieu, Oui le jeûne est très bon pour soigner la goutte. Je ne crois pas au facteur héréditaire. Nous avons tous les gènes pour développer la goutte, comme nous avons tous les gènes de la cirrhose du foie et du cancer de la prostate. Néanmoins nous savons que pour que ces gènes s’expriment nous devons avoir l’hygiène de vie en face. Si notre hygiène de vie ne permet pas aux gènes de s’exprimer la maladie n’existe pas. Le produit que vous prenez est extrêmement fort avec beaucoup d’effet secondaires possibles. Voir plus bas. Pour sortir de votre situation je recommande de revoir au peigne fin toute votre hygiène de vie et de dire adieux à tous ce qui peut permettre au gène de la goutte de s’exprimer. Sur alimentation, grignotage, cigarette, café, thé, alcool, vin, laitages… puis de faire un jeûne hydrique un jour sur deux pendant un mois. Puis probablement selon vos réserves pondérales 26 jours de jeûne hydrique. Enlever le médicament progressivement au fur et à mesure que la santé s’améliore. A voir au jour le jour.

      Bonne journée,

      Eric

      Effets indésirables possibles du médicament ADENURIC
      Les plus fréquents : diarrhée, maux de tête, éruption cutanée, anomalie des analyses de sang permettant de vérifier le bon fonctionnement du foie (bilan hépatique).

      Ont également été plus rarement observés : palpitations, vertiges, somnolence, fourmillements des extrémités, altération du goût, douleurs articulaires, crampes, prise de poids, bouffées de chaleur, troubles de la libido, nervosité.

  12. Bonjour,
    Il y a maintenant 3 ans en gardant mes verres de contact dans la piscine j’ai depuis une KÉRATITE AMIBIENNE. J’ai eu 2 greffes=sans succès et je suis pratiquement à mon point de départ. Dans ce cas lourd est ce qu’un jeûne court ou long ou sinon la prise régulière de jus pourrait avoir une incidence sur le problème. Merci (C’est ma soeur qui rédige le courriel. Je n’y vois pratiquement rien depuis 3 ans)

    1. Bonjour Monsieur,
      Le jeûne améliore la vue et le système immunitaire. Si votre problème est réversible oui, si les dégâts sont physiologiques non. Si il y a infection et inflammation le jeûne sera utile. Bonne soirée,
      Eric

  13. Bonjour,
    j’ai 60 ans, une maladie cardiaque génétique (cardiomyopathie hypertrophique ventriculaire gauche) qui a été identifiée en 2009 après un infarctus (causé par la CMH lors d’une marche dans nos belles collines provençales). Mes artères sont ok ; mon alimentation plutôt saine depuis toujours (type méditerranéenne). Il y a très longtemps, lorsque ma maladie cardiaque ne s’était pas encore déclarée, j’ai fait un jeûne de 21 jours qui s’était plutôt bien passé.
    Je suis sous bêtabloquant (bisoprolol) et Kardegic. L’intėgration des jus dans mon alimentation depuis 2014 m’a permis de passer le Kardegic quotidien à un jour sur deux.
    Aujourd’hui je me demande 1. si le jeûne pourrait être efficace sur ma CMH et surtout 2. si cette maladie est une contre indication du jeûne… 3. Connaissez-vous des études, des témoignages sur ce sujet spécifique « CMH & jeûne » ?
    Un grand merci par avance pour votre réponse
    Cordialement,
    Yvette

    1. Bonjour Yvette,
      Votre problème de santé n’est pas une contre-indication au jeûne. Non n’avons pas de personnes dans votre cas qui à jeûner chez nous et il n’y a pas d’étude financer sur le jeûne.

    1. Bonjour Fanny, Oui il est mieux de faire cette cure avant le jeûne. Personnellement je préfère préparer le corps avec des méthodes plus douces et plus traditionnelles. Aubier de tilleul Graveline ou Desmodium, ou plantes Fraîches SND.
      Bonne soirée,
      Eric

  14. Bonjour Eric, Je vous remercie pour toutes ces informations précieuses.
    Je vous écris car j’ai un ami de 67ans qui a une tumeur au cerveau et qui veut absolument commencer un jeûne pour tenter de s’en guérir. Je viens ici vous demander des informations supplémentaires quant à la question des médicaments. Forcement sont traitement est assez lourd et il a bcp de médicaments à prendre tous les jours. Que faire? Ca me semble fou de les prendre à jeûn continuellement, voir dangereux. Faut il faire confiance a son corps et considérer le jeûne comme un substitut aux médicaments?
    Je comprendrai aussi que vous ne vous prononciez pas formellement mais au moins si vous pouviez me dire si ceux qui témoignent de leur guérison par le jeûne ont continué à se médicamenter ou pas?
    Je vous remercie par avance,
    Marylou

  15. Bonjour!
    J’ai 39 ans, je viens de faire une embolie pulmonaire suite à une fausse couche (à la suite d’un F.I.V.). Il y a 6 mois de traitement, j’ai de l’hypertension.
    Je voudrais savoir si le jeûne est indiqué pour moi, si oui, seulement après le traitement? quel suivi médical pendant le jeûne (ce que mon médecin traitant doit me prescrire comme examen de contrôle durant le jeûne).
    Et combien de temps dois je jeûner,
    Merci