Pourquoi jeûner ?

Je reprends ici un article paru dans le magazine Biocontact fév. 2012 :

« Baisse de vitalité, fatigue et maladies chroniques, surcharges alimentaires, obésité, stress en excès, vie sédentaire, dépressions, corps de plus en plus encrassés de toxines dues au mauvais métabolisme digestif… et si on jeûnait ? »

Même en observant une bonne hygiène alimentaire, nous produisons des toxines. Notre corps se rénove en permanence, aussi l’activité intensive de nos milliards de cellules génère obligatoirement des toxines. Notre peau est rénovée tous les mois, notre squelette tous les trois mois… On comprend que cette activité intensive produit des déchets que le corps doit éliminer.

Le jeûne est l’abstinence de toute nourriture solide (ou absence de digestion) pendant plusieurs jours. On l’appelle aussi « jeûne hydrique ». Le jeûne existe depuis la nuit des temps d’une façon empirique. Pour le Dr Hellmut Lüzmer, chef d’une clinique spécialisée dans le jeûne en Allemagne, « jeûner est un mode de vie prescrit par la nature (l’animal malade jeûne spontanément), c’est un comportement d’homme indépendant, du corps, de l’âme et de l’esprit. “Véritable ‘programme de survie’, le jeûne oblige l’organisme privé de nourriture extérieure à aller puiser dans ses propres réserves.

Quel est l’intérêt du jeûne ?

Tous nos maux quotidiens trouvent en partie leur origine dans notre mode de vie antihygiénique (alimentation excessive et dénaturée, stress, sédentarité, contact insuffisant avec les éléments naturels…). Les organes et les tissus sont de plus en plus saturés de déchets et les émonctoires (foie, intestin, vésicule biliaire, reins, peau et poumons) ne peuvent plus réaliser correctement leur travail d’élimination. Le corps est dépassé dans sa capacité de rétablir l’équilibre (homéostasie). Conséquences : Encrassement général et surcharge toxinique de l’organisme, fatigue chronique, perte de vitalité, défenses immunitaires affaiblies…

« 4 maladies sur 5 sont le résultat d’un corps intoxiné ».  Dr Guelpa
« Lorsque le corps est chargé d’humeurs impures, faites-lui supporter la faim, elle assèche et purifie ».  Hippocrate

Comment fonctionne notre organisme en période de jeûne ?

En économisant la fonction d’assimilation (digestive), coûteuse en énergie, toutes les forces vitales de l’organisme sont détournées vers la fonction d’élimination et de régénération. À travers cette période de nettoyage organique, il lui est donné l’occasion de déposer bien des « bagages » inutiles !

Les effets après un jeûne

À la fin d’une période de jeûne, nos humeurs liquides (sang, lymphe…), débarrassées de déchets circulants, vont permettre de clarifier nos pensées, nous rendant plus aptes à prendre de bonnes décisions pour notre chemin de vie. C’est une des raisons pour lesquelles toutes les religions utilisent le jeûne comme une porte d’accès à la spiritualité. C’est aussi un bon moyen de repartir du bon pied en changeant quelques mauvaises habitudes de vie. Certaines personnes en profitent pour arrêter de fumer ou diminuer les excitants, comme le café.
Beaucoup de fumeurs qui ont jeûné à mes séminaires arrêtent de fumer naturellement, sans effort, au 3 ou 4ème jour, même ceux qui n’en avaient pas l’intention au départ. L’arrêt du tabac est facilité pour le jeûneur.

Les effets du jeûne sur le corps et sur l’esprit

Jeûner plusieurs jours, c’est la garantie d’améliorer ses défenses immunitaires et son tonus psychologique et physiologique. Jeûner est un acte préventif et responsable en faveur de notre santé mentale, physique et spirituelle. C’est aussi une bonne façon de prendre conscience de l’importance d’une meilleure hygiène de vie tout au long de l’année, en essayant de concevoir au quotidien un équilibre entre plaisir, convivialité, respect de soi et santé.

Jeûner n’est pas une privation ! Jeûner c’est le bonheur de se sentir bien et en bonne santé ! Le bonheur de retrouver sa force, sa vitalité et sa clarté d’esprit. Le bonheur de prendre ses distances par rapport à ses émotions, ses pulsions alimentaires. Le bonheur de se sentir en pleine forme et de dormir profondément. Il ne faut pas confondre plaisir et bonheur. Le plaisir de la table n’apporte pas forcément le bonheur dans la vie, surtout lorsqu’il est trop exubérant. On peut prendre du plaisir dans le jeûne, après l’inconfort du changement, vient la bonne santé et la joie de vivre. C’est jouissif !

Le principe de l’autolyse

Le terme autolyse vient du grec et signifie ‘perte de soi-même’. Il s’agit d’un processus d’autodigestion, d’une digestion intracellulaire. Durant un jeûne, le corps se nourrit de ses propres tissus : au début, c’est le glucose mis en réserve (glycogène) et les protéines qui sont consommés puis viennent principalement comme source d’énergie les graisses. C’est un processus d’auto-nettoyage sélectif de l’organisme, en parallèle duquel se produit une élimination accrue des toxines qui encombrent habituellement l’organisme. Le jeûne ne fait que révéler le « médecin intérieur » en plaçant l’individu dans des conditions favorables à l’autoguérison.

Grâce à notre système immunitaire et à sa programmation originale, tout sera dirigé, déclenché, harmonisé, orchestré… de manière contrôlée et intelligente.
Les tissus sont autolysés en sens inverse de leur importance. Le corps va d’abord se nourrir des tumeurs, tissus usagés, tissus abîmés… Même après 40 jours de jeûne, le cœur et le cerveau n’ont pas perdu 1 milligramme.

Le jeûne en pratique : comment se déroule-t-il ?

En règle générale, pour une semaine de jeûne, il faut prévoir une semaine de préparation (descente alimentaire) et une semaine de reprise. En cas de doute, on peut toujours commencer par 2 ou 3 jours de jeûne, mais c’est à partir de 5 à 6 jours que l’on commence vraiment à en ressentir les bienfaits. Le jeûne peut être pratiqué dans un centre ou seul(e) chez soi, mais cela demande une bonne dose de motivation. Il est essentiel de se documenter auparavant, surtout pour une première expérience. Le jeûne n’est pas quelque chose d’anodin !

L’idéal est de mettre en place un réglage alimentaire sur 30 à 40 jours. Cela permet d’initier déjà une bonne détoxination du foie avant le jeûne. La reprise est à étaler selon le projet de chacun. La durée minimale est de 50 % de la durée du jeûne, mais elle peut être prolongée si on souhaite continuer en douceur la détoxination.

Durée du jeûne hydrique

Chez soi et bien documenté, on peut commencer par 2 ou 3 jours de jeûne. Il existe en France des centres agréés et régis par un groupement d’organisateurs qui vous proposent des séjours d’accompagnement au jeûne de 6 à 12 jours.

La Préparation au jeûne

On n’entre pas en jeûne du jour au lendemain, sous peine de détoxication trop rapide et brutale, entraînant différents petits symptômes plus ou moins désagréables comme maux de tête ou nausées. Pour certaines personnes, il est nécessaire de vider les intestins pour y rentrer plus facilement.

Faire un lavement colonique est à mon avis primordial. L’intestin en partie dégagé, le corps détoxine plus rapidement et plus facilement. De plus, on évite le durcissement des matières dû à un système neurovégétatif en repos.

La sortie du jeûne hydrique

De la même façon que pour entrer dans le jeûne, on ne reprend pas du jour au lendemain son café, sa viande, ses excitants… à la sortie du jeûne. En plein décrassement, le corps demandera des aliments de bonne qualité et en petite quantité. La reprise alimentaire sert à remettre doucement la mécanique digestive en route et à bonifier l’investissement de votre cure de jeûne par la continuité du nettoyage général.

Témoignage (très courant) d’une jeûneuse :

« Au retour de mon stage de jeûne, tout le monde me disait que je faisais dix ans de moins, nous raconte Séverine. Mon teint était plus éclatant, mes yeux plus brillants, mon visage plus détendu. Un vrai lifting et sans scalpel ! »

Article extrait de biocontact. fév. 2012.

ANNE : SOIGNER LES DOULEURS MUSCULAIRES AVEC LE JEÛNE

EMMANUELLE: RETROUVER LA JOIE DE VIVRE AVEC LE JEÛNE

Cures de jeûne et naturopathie

Toutes les cures de jeûnes

Planning des cures

Les animateurs

ANIMATEUR
Jérémy Gandon

ANIMATEUR – Naturopathe 
ANIMATREUR – Naturopathe

Vidéos

Comment jeûner ?

4 bonnes raisons pour jeûner

Pourquoi le jeûne est bon pour la santé ? Pourquoi jeûner ? Jeûner bon pour la santé.

Conférence, pourquoi jeûner?

L'intérêt du jeûne

Quel est l’intérêt du jeûne ?

Tous nos maux quotidiens trouvent en partie leur origine dans notre mode de vie antihygiénique (alimentation excessive et dénaturée, stress, sédentarité, contact insuffisant avec les éléments naturels…). Les organes et les tissus sont de plus en plus saturés de déchets et les émonctoires (foie, intestin, vésicule biliaire, reins, peau et poumons) ne peuvent plus réaliser correctement leur travail d’élimination. Le corps est dépassé dans sa capacité de rétablir l’équilibre (homéostasie). Conséquences : Encrassement général et surcharge toxinique de l’organisme, fatigue chronique, perte de vitalité, défenses immunitaires affaiblies…

« 4 maladies sur 5 sont le résultat d’un corps intoxiné ».  Dr Guelpa
« Lorsque le corps est chargé d’humeurs impures, faites-lui supporter la faim, elle assèche et purifie ».  Hippocrate

Comment fonctionne notre organisme en période de jeûne ?

En économisant la fonction d’assimilation (digestive), coûteuse en énergie, toutes les forces vitales de l’organisme sont détournées vers la fonction d’élimination et de régénération. À travers cette période de nettoyage organique, il lui est donné l’occasion de déposer bien des « bagages » inutiles !

Les effets après un jeûne

À la fin d’une période de jeûne, nos humeurs liquides (sang, lymphe…), débarrassées de déchets circulants, vont permettre de clarifier nos pensées, nous rendant plus aptes à prendre de bonnes décisions pour notre chemin de vie. C’est une des raisons pour lesquelles toutes les religions utilisent le jeûne comme une porte d’accès à la spiritualité. C’est aussi un bon moyen de repartir du bon pied en changeant quelques mauvaises habitudes de vie. Certaines personnes en profitent pour arrêter de fumer ou diminuer les excitants, comme le café.
Beaucoup de fumeurs qui ont jeûné à mes séminaires arrêtent de fumer naturellement, sans effort, au 3 ou 4ème jour, même ceux qui n’en avaient pas l’intention au départ. L’arrêt du tabac est facilité pour le jeûneur.

Les effets du jeûne sur le corps et sur l’esprit

Jeûner plusieurs jours, c’est la garantie d’améliorer ses défenses immunitaires et son tonus psychologique et physiologique. Jeûner est un acte préventif et responsable en faveur de notre santé mentale, physique et spirituelle. C’est aussi une bonne façon de prendre conscience de l’importance d’une meilleure hygiène de vie tout au long de l’année, en essayant de concevoir au quotidien un équilibre entre plaisir, convivialité, respect de soi et santé.

Jeûner n’est pas une privation ! Jeûner c’est le bonheur de se sentir bien et en bonne santé ! Le bonheur de retrouver sa force, sa vitalité et sa clarté d’esprit. Le bonheur de prendre ses distances par rapport à ses émotions, ses pulsions alimentaires. Le bonheur de se sentir en pleine forme et de dormir profondément. Il ne faut pas confondre plaisir et bonheur. Le plaisir de la table n’apporte pas forcément le bonheur dans la vie, surtout lorsqu’il est trop exubérant. On peut prendre du plaisir dans le jeûne, après l’inconfort du changement, vient la bonne santé et la joie de vivre. C’est jouissif !

Le principe de l’autolyse

Le terme autolyse vient du grec et signifie ‘perte de soi-même’. Il s’agit d’un processus d’autodigestion, d’une digestion intracellulaire. Durant un jeûne, le corps se nourrit de ses propres tissus : au début, c’est le glucose mis en réserve (glycogène) et les protéines qui sont consommés puis viennent principalement comme source d’énergie les graisses. C’est un processus d’auto-nettoyage sélectif de l’organisme, en parallèle duquel se produit une élimination accrue des toxines qui encombrent habituellement l’organisme. Le jeûne ne fait que révéler le « médecin intérieur » en plaçant l’individu dans des conditions favorables à l’autoguérison.

Grâce à notre système immunitaire et à sa programmation originale, tout sera dirigé, déclenché, harmonisé, orchestré… de manière contrôlée et intelligente.
Les tissus sont autolysés en sens inverse de leur importance. Le corps va d’abord se nourrir des tumeurs, tissus usagés, tissus abîmés… Même après 40 jours de jeûne, le cœur et le cerveau n’ont pas perdu 1 milligramme.

Le jeûne en pratique

Le jeûne en pratique : comment se déroule-t-il ?

En règle générale, pour une semaine de jeûne, il faut prévoir une semaine de préparation (descente alimentaire) et une semaine de reprise. En cas de doute, on peut toujours commencer par 2 ou 3 jours de jeûne, mais c’est à partir de 5 à 6 jours que l’on commence vraiment à en ressentir les bienfaits. Le jeûne peut être pratiqué dans un centre ou seul(e) chez soi, mais cela demande une bonne dose de motivation. Il est essentiel de se documenter auparavant, surtout pour une première expérience. Le jeûne n’est pas quelque chose d’anodin !

L’idéal est de mettre en place un réglage alimentaire sur 30 à 40 jours. Cela permet d’initier déjà une bonne détoxination du foie avant le jeûne. La reprise est à étaler selon le projet de chacun. La durée minimale est de 50 % de la durée du jeûne, mais elle peut être prolongée si on souhaite continuer en douceur la détoxination.

Durée du jeûne hydrique

Chez soi et bien documenté, on peut commencer par 2 ou 3 jours de jeûne. Il existe en France des centres agréés et régis par un groupement d’organisateurs qui vous proposent des séjours d’accompagnement au jeûne de 6 à 12 jours.

La Préparation au jeûne

On n’entre pas en jeûne du jour au lendemain, sous peine de détoxication trop rapide et brutale, entraînant différents petits symptômes plus ou moins désagréables comme maux de tête ou nausées. Pour certaines personnes, il est nécessaire de vider les intestins pour y rentrer plus facilement.

Faire un lavement colonique est à mon avis primordial. L’intestin en partie dégagé, le corps détoxine plus rapidement et plus facilement. De plus, on évite le durcissement des matières dû à un système neurovégétatif en repos.

La sortie du jeûne hydrique

De la même façon que pour entrer dans le jeûne, on ne reprend pas du jour au lendemain son café, sa viande, ses excitants… à la sortie du jeûne. En plein décrassement, le corps demandera des aliments de bonne qualité et en petite quantité. La reprise alimentaire sert à remettre doucement la mécanique digestive en route et à bonifier l’investissement de votre cure de jeûne par la continuité du nettoyage général.

Témoignage (très courant) d’une jeûneuse :

« Au retour de mon stage de jeûne, tout le monde me disait que je faisais dix ans de moins, nous raconte Séverine. Mon teint était plus éclatant, mes yeux plus brillants, mon visage plus détendu. Un vrai lifting et sans scalpel ! »

Article extrait de biocontact. fév. 2012.

Témoignages

ANNE : SOIGNER LES DOULEURS MUSCULAIRES AVEC LE JEÛNE

EMMANUELLE: RETROUVER LA JOIE DE VIVRE AVEC LE JEÛNE

Agenda des cures

Cures de jeûne et naturopathie

Toutes les cures de jeûnes

Planning des cures

Les animateurs

ANIMATEUR
Jérémy Gandon

ANIMATEUR – Naturopathe 
ANIMATREUR – Naturopathe

Vidéos / Voir aussi

Vidéos

Comment jeûner ?

4 bonnes raisons pour jeûner

Pourquoi le jeûne est bon pour la santé ? Pourquoi jeûner ? Jeûner bon pour la santé.

Conférence, pourquoi jeûner?

Commentaires

Laisser un commentaire

0 réactions sur “Pourquoi jeûner ?

  1. Et si on jeûnait — 17-05-2013 12:21
    4 jrs de jeûne a domicile sans aide extèrieur, mais une simple dètermination. Je ne dépasse jamais c4 jrs de jeûne a domicile sans aide extèrieur, mais une simple dètermination. Je ne dépasse jamais ce temps ,ayant une hépatite c je sent qu’au dela il faudrait un accompagnement peut-être une certaine crainte.J’ai constaté que la caféine m’a contrôlé depuis des années,puissant maux de tête,j’ai dèfinitivement cessé le café…

  2. 3 jours de jeune et moins 4 kg 300 —
    bonjour j’ai décidé de me reprendre en mains car j’ai un très gros surpoids puisque j’etais à 97k400 pour 1m68. je mets donc tous les moyens exclusivement naturels à ma disposition pour allèger ma silhouette et j’ai commencé par le jeune total avec uniquement de l’eau en très grosse quantité accompagné en cas de « coups de pompe » de thé vert car je continue mon activité professionnel. le 1 er jour est toujours le plus difficile car c’est le seul ou l’estomac crie « famine » donc je conseillerai de commencer un jour de repos, puis dès le 2éme jour une réelle sensation de bien être nous envahit et là on sent vraiment que le corps commence à faire son travail de détoxication de l’organisme; 3 éme jour de jeune et moins 4 kg 300 sur la balance avec vraiment l’impression d’avoir dégonfler : un réel ressentiement de bien être, avec un visage avec une très jolie peau rosée et détendue qui montre à quel point le jeune peut nous apporter énormément. j’accompagne mon jeune de moments de relaxation et j’écris un journal pour dire a quel point je suis fière de moi et surtout de mon corps qui réagit à merveille. j’ai vraiment la forme physique et mental au début de ce 4ème jour de jeune et je dois préciser que malgré mon gros surpoids je n’ai aucune pathologie et maladie particulière, donc aucun médicament à prendre et que cela fait 1 mois environ que je jeune totalement tous les lundis uniquement; c’est peut être aussi pour ça que mon corps commence à être habitué et réagit si bien !si vous voulez partager, écrivez moi et si vous avez un gros surpoids comme moi, on peut en parler ensemble. bonne journée à toutes et tous

  3. Le jeune, le seul vrai remède…
    Le jeune est une technique très peu connu et tellement efficace.
    En tant que naturopathe et praticienne en hydrothérapie du colon, je le conseil très souvent à mes patients avant une séance pour limiter la charge intestinale et permettre un meilleure nettoyage du système digestif.

    Le jeune est une technique de médecine douce les plus simple et pourtant des plus performantes pour détoxiquer l’organisme.
    Cela permet de prendre conscience à quel point nous intoxiquons notre corps et notre santé à travers l’absorption d’une grande quantité de molécule chimique, non naturels et souvent modifiés, qui absorbé dans notre système digestif, métabolise dans notre corps de nombreuses maladies.

    Merci pour ce partage, et que nous ayons tous accès à la vérité.