12 septembre 2020

Traitement naturel du psoriasis

Près de 3 millions de Français sont atteints de psoriasis. Cette affection peut toucher différentes parties du corps (visage, mains, bas du dos…) et évolue par “poussée”. Elle est caractérisée par des plaques rouges recouvertes de squames blanches.

Ces lésions démangent énormément et atteignent la qualité de vie au quotidien. Les traitements allopathiques manquent bien souvent d’efficacité et ne prennent hélas pas en compte les causes profondes du dérèglement. Il convient de supplémenter l’alimentation et d’opérer un réglage, tout en profitant de certaines thérapies naturelles pour vous aider à atténuer les plaques, voire les faire disparaître.

 Le jeûne hydrique s’avère ici très efficace, il devra être suivi d’un soin particulier apporté au microbiote intestinal. Voir également la santé du microbiote.

Il est là aussi primordial de comprendre le côté psychosomatique afin de se libérer totalement de cette maladie.


SOMMAIRE

1 – Caractéristiques et causes.
2 – Réglage alimentaire et conseils quotidiens.
3 – Les traitements naturels externes et internes.
4 – D’un point de vue psychosomatique
5 – Conclusion.


1 – Caractéristiques et causes. Psoriasis peau raison.

Le psoriasis est une dermatose inflammatoire chronique qui touche 3 à 5 % de la population. Il se caractérise par une prolifération accrue des kératinocytes, c’est à dire que l’on observe un renouvellement accéléré des cellules de l’épiderme. Alors que les cellules de la peau ont normalement une durée de vie de 28 jours, celles des personnes atteintes de psoriasis se renouvellent en moins d’une semaine. Ce phénomène provoque des squames et une réaction inflammatoire. C’est une maladie bénigne dans la majorité des cas, mais toujours associée à une altération importante de la qualité de vie. Elle revêt une consonance très psychosomatique. Elle apparaît souvent suite à un deuil, un gros choc psychologique… Ses sièges d’élection sont la pointe des coudes et des genoux, la région sacrée, le cuir chevelu ou encore les mains… Il s’agit d’une maladie chronique qui évolue par crises, entre lesquelles il y a des phases de rémission plus ou moins longues. On distingue plusieurs formes de psoriasis (en plaques, en gouttes, pustuleux, érythrodermique, pustuleux…).

Le psoriasis en plaques, qui est la forme la plus fréquente, se manifeste par des plaques rouges surmontées de peaux mortes, les squames blanchâtres, qui se détachent à la surface de la peau.

Cette desquamation de la peau a de nombreuses causes, son apparition peut dépendre de plusieurs facteurs.

Causes principales :

  • microbiote appauvrit ou en disharmonie
  • la peau des intestins est altérée (porosité intestinale, rectocolite, maladie de krone)
  • corps et notamment foie intoxinés
  • carence en oligoéléments (zinc en particulier, cuivre, manganèse) ;
  • carence en AGE ou Acides Gras Essentiels (cause fondamentale) ;
  • abus de produits laitiers ;
  • intoxication par l’alcool, le tabac ou certains médicaments (contre l’hypertension artérielle, le trouble bipolaire…);
  • stress psychologique et fatigue : lorsqu’ils sont à répétition tels que les émotions fortes cristallisées, les contraintes, les refoulements ;
  • stress physique : travail dans le bruit, flash lumineux, les appareils créant un choc électromagnétique ;
  • stress biologique : il s’agit d’un non-stop alimentaire entraînant des déprogrammations et des reprogrammations digestives à répétition ; l’usure nerveuse générale de l’organisme atteint alors des sommets.

Cette maladie se produit lorsque le cerveau et le système nerveux sont agressés et qu’il est impossible pour l’organisme de réparer cette agression. Ces agressions détruisent les membranes neuronales et perturbent l’élaboration des échanges neuronaux, la transmission nerveuse et l’information organique.

Heureusement l’organisme répare chaque jour de façon satisfaisante ces dégâts, mais pour ce faire, deux conditions sont nécessaires, à savoir :

  • Un sommeil qualitativement et quantitativement suffisant
  • L’apport journalier d’Acides Gras Essentiels, plus particulièrement l’acide alpha-linolénique

Si ces deux conditions ne sont pas remplies, se déclenchent alors certaines maladies et plus particulièrement le psoriasis. Pourquoi ?

Lorsqu’on vieillit, l’organisme – le foie en particulier – fabrique moins de DHA et d’EPA à partir de l’acide alpha-linolénique. D’où l’importance à partir de 50 ans, de manger des marinades de poisson gras riches en EPA et DHA puisque l’organisme synthétise moins bien ces substances à partir de l’acide alpha-linolénique des végétaux. Notre alimentation comprend des acides gras oméga 9 (huile d’olive), des oméga 6 (acide linolénique – contenus dans l’huile de tournesol, de sésame, de carthame…), mais très peu d’oméga 3 (alpha-linolénique contenu dans les noix, les crudités variées verte, graines de lin, graines de chia).

Lors d’un stress violent, de stress à répétition ou d’insomnie chronique, l’organisme va dispatcher les acides gras vers le système nerveux, structure vitale dont les besoins sont décuplés. Or, du fait du manque chronique d’AGE, plus rien ou très peu sera dispatché vers d’autres structures moins vitales (peau, muqueuses…). La peau va donc se dessécher, se desquamer, se fissurer. Le psoriasis est donc révélateur de la carence générale en AGE.

Dans les traitements allopathiques classiques, il est conseillé d’appliquer des crèmes à base de corticoïdes. Même si elles sont efficaces pour un soulagement momentané, cela va empêcher l’expression des stress, « rentrer » la maladie, ne permettant pas au corps de se nettoyer en évacuant les toxines et toxiques par la peau. Si le psoriasis est plus sévère, le médecin peut prescrire des médicaments anti-inflammatoires et immunosuppresseurs, or vous connaissez les effets iatrogènes délétères qu’ils causent sur la flore intestinale et le système immunitaire.

Il est également souvent conseillé de s’exposer aux rayons UVA-UVB. Or il faut savoir que le soleil ne guérit pas le psoriasis, il le blanchit. En effet, la peau dispatche sa vitalité vers la fabrication de mélatonine, plutôt qu’à l’élimination des déchets. Donc les UV sont plutôt à proscrire car en apparence le psoriasis paraîtra soigné, alors qu’on n’aura pas traité les causes. De plus, l’exposition au soleil peut aggraver le psoriasis pour certaines personnes.

Nous pouvons faire la même remarque pour les bains très salés, car la peau bloque toutes ses fonctions pour ne pas absorber le sodium.

Cependant, il peut être intéressant d’essayer une cure thermale pour vous procurer un bien-être généralisé. En effet, il existe 9 centres de cures thermales qui prennent en charge le psoriasis en France. Si cette option ne permet pas de guérir totalement, elle apportera un soulagement momentané tout de même important, car le psoriasis fatigue psychologiquement.


2 – Jeûne hydrique, réglage alimentaire et conseils quotidiens.

  • Le psoriasis se soigne très bien avec le jeûne hydrique de longue durée. Faire des cures de jeûne hydrique de 25 à 40 jours selon les réserves pondérales et cela jusqu’à guérison.
  • Il semble que la pratique de l’ Amarolie durant le jeûne hydrique et en dehors est efficace pour une belle peau. Retrouver ici le témoignage du Docteur Christan Tal Shaller, il découvre les bienfaits du jeûne à l’Amarolie lorsque un de ses patients se traite par lui-même avec cette méthode.

  • en dehors des jeûne, nous conseillons d’appliquer un réglage alimentaire individualisé avec suppression des produits laitiers et du gluten.

  • Il est primordial d’éviter tout grignotage pour ne pas solliciter démesurément l’appareil digestif. Le naturopathe était à l’âge de 30 ans couvert de psoriasis. Il nous explique que le psoriasis dont il souffrait à progressivement disparu lorsqu’il a arrêté le grignotage.
  • Au milieu des repas du midi et du soir, vous pourrez ajouter 5 à 6 noix.
  • Prendre plusieurs fois par semaine des huîtres ou des soupes d’ortie. Les huitres comme les orties sont des minéralisants, ils apportent Zinc, cuivre, manganèse…De plus la chlorophylle de l’ortie renforce la peau des intestins. Si vous n’avez pas d’accès aux huîtres et orties alors vous pouvez remplacer par le complément alimentaire Fortior.

La noix apporte 20% d’acide oléique, 60 % d’acide linoléique et 14% d’acide alpha-linolénique, ce qui constitue un équilibre parfait.

Si vous éprouvez des difficultés digestives avec les noix, débutez par une seule noix le midi et le soir, pour ensuite augmenter progressivement les quantités.

  • Pour l’apport d’AGE, il est bon de consommer 2 à 3 fois par semaine des marinades de poissons gras (sardine, maquereau, anchois, hareng…). Veillez à éviter le poisson d’élevage, notamment nourri aux farines animales de piètre qualité et souvent « parasité ». Les marinades sont à privilégier car les AGE chauffés au-delà de 40° n’ont plus d’activité biologique et deviennent alors de simples vecteurs de calories.

  • Augmenter la qualité du sommeil avec des exercices physiques en pleine nature, des massages aux huiles végétales biologiques, des tisanes apaisantes au coucher (camomille, lavande, tilleul…).
  • Veillez à maîtriser votre niveau de stress au quotidien. Dès que celui-ci augmente pour des causes internes ou externes, essayez d’appliquer des méthodes efficaces pour vous : respiration consciente, exercices de cohérence cardiaque ou de sophrologie, méditation, EFT, détente dans la nature, promenade en forêt, décharge dans un sport intense… Dans nos cures de jeûne hydrique nous organisons des ateliers de connaissance de soi et développement personnel. Nous aidons à chacun à conscientiser les blocage émotionnel éventuel et à dénouer.


ab

3 – Les traitements naturels.

Au-delà de l’apport quotidien essentiel en oméga 3 végétaux via des noix, graine de chia et oméga 3 animaux grâce aux marinades de poissons gras, nous vous proposons 5 traitements naturels différents :

Traitement 1 : Micronutrition (compléments alimentaires), Phytothérapie et Oligothérapie associées

Traitement 2 : Phytothérapie (teinture-mère)

Traitement 3 : Phytothérapie (gemmothérapie)

Traitement 4 : Complexe associant homéopathie et phytothérapie

Traitement 5 : Homéopathie – Organothérapie

Traitement 1 : Micronutrition (compléments alimentaires)

Comme le psoriasis montre une carence sévère en AGE, au-delà du réglage alimentaire apportant des AGE, il faudra vous supplémenter à l’aide de compléments de qualité, afin d’accélérer la guérison.

1 – Au milieu des repas matin et midi, prenez avec un verre d’eau

  • HYDRAVEA (laboratoire Nutrixéal)- 1 à 2 gélules (oméga 3,6,7, 9)

accompagné d’un complément phytothérapique pour détoxifier le foie, soit :

  • BOLDOCYNARA (laboratoire Vogel) – 1 à 2 comprimés (artichaut, chardon-marie, boldo et pissenlit)

soit :

  • CHARDON MARIE/ ARTICHAUT (laboratoire Nutrixéal) – 1 gélule

 

2 – Au milieu du repas du soir, prenez avec un verre d’eau, les compléments suivants :

  • NEUROMER (laboratoire Nutrylis) – 1 gélule / accompagné au choix soit de:
  • BOLDOCYNARA (laboratoire Vogel) – 1 à 2 comprimés

soit :

  • CHARDON MARIE/ ARTICHAUT (laboratoire Nutrixéal)- 1 gélule

Pour résumer, vous prendrez un complément pour drainer le foie 3 fois par jour au cour du repas + 2 fois par jour 1 gélule d’HYDRAVEA et 1 fois par jour 1 gélule de NEUROMER.

3 – En plus de ces compléments, il est intéressant de faire une cure de probiotiques.

Cure 20 jours sur 30, le matin à jeun. A faire sur 3 mois.

  • LACTOSPECTRUM (laboratoire Le Stum) (si vous avez tendance à la diarrhée)
  • BIOPROTUS 7000 (laboratoire Carrare) (si vous avez tendance à la constipation)

Il est important de les prendre le matin à jeun pour que les souches aillent le plus rapidement possible dans l’intestin. De plus, il est important de laisser une fenêtre thérapeutique de 10 jours dans le mois, afin que l’organisme se « repose ». Une cure de probiotiques est réellement efficace au bout de 3 mois car c’est le temps nécessaire pour modifier en profondeur la microflore intestinale.

4 – Oligothérapie

En plus du traitement précédent à base de compléments alimentaires et de probiotiques, il est important de prendre des oligoéléments tels que le Cuivre-Or-Argent et le Zinc-Nickel-Cobalt.

Donc le matin, vous prendrez :

  • Cuivre-Or-Argent (laboratoire Catalyon) – 1 dose – tous les Lundis, mercredis et vendredis
  • Zinc-Nickel-Cobalt – 1 ampoule ou 1 mesure (laboratoire Catalyon) – tous les mardis, jeudis, samedis

Le dimanche, c’est repos.

Traitement 2 : Phytothérapie (teinture-mère)

Si les traitements précédents sont insuffisants, vous pouvez également essayer la préparation suivante à faire préparer en pharmacie.

VIOLA TRICOLOR                  |
SMILAX ASPERA                   |         AA QSP 125ml
ERYTHRAEA CENTAURIUM   |

Avant chaque repas, vous prendrez ½ à 1 goutte par kg de poids corporel de cette préparation, dans de l’eau.

Exemple : vous faites 60kg, vous prendrez de 30 à 60 gouttes du mélange dans de l’eau, avant chaque repas, selon la gravité de votre psoriasis.

La Viola Tricolor est la Pensée sauvage. Elle est indiquée dans les affections de peau type eczéma, psoriasis, acné.

La Smilax Aspera est la Salsepareille d’Europe. C’est un dépuratif efficace dans les dermatoses.

L’Erythraea Centaurium est la petite Centaurée. Elle est cicatrisante et calmante.

Traitement 3 : Phytothérapie (gemmothérapie)

La gemmothérapie est également intéressante pour traiter le psoriasis. Cette branche de la phytothérapie utilise des tissus embryonnaires végétaux en croissance tel que les jeunes pousses, bourgeons et radicelles. Ces derniers sont préparés par macération dans un mélange d’eau, de glycérine et d’alcool.

Vous pouvez utiliser la marque Herbalgem ou Equinutri. Si vous préférez un macérat sans alcool, la marque Aquagemm est intéressante.

Voici les 3 bourgeons de plantes les plus efficaces dans les cas de psoriasis.

  • PLATANE
  • CEDRE
  • NOYER

Le platane facilite la cicatrisation de la peau. Il stimule les défenses immunitaires au niveau de l’épiderme et aide la peau à se protéger des agressions. Il a plus particulièrement une action anti-infectieuse et cicatrisante.

Le bourgeon de Cèdre du Liban contribue à la bonne régénération des cellules cutanées, et il permet ainsi une bonne cicatrisation. Quand votre peau est abîmée, il sera donc idéal afin de calmer les démangeaisons et surtout pour favoriser un bon renouvellement cutané.  Il présente également des vertus remarquables pour apaiser les problèmes de peaux sèches.

Le noyer est le grand draineur des muqueuses et de la peau. Il soigne donc des maladies cutanées auto-immunes telles que le psoriasis.

POSOLOGIE : 15 minutes avant les 3 repas, prenez 1/5ème de goutte par kilo corporel de chaque flacon de macérât, dans un peu d’eau.

Exemple : si vous faites 50 kg, il faudra prendre 10 gouttes du flacon de Noyer, 10 gouttes du flacon de Cèdre et 10 gouttes du flacon de platane, dans un verre d’eau, 15 minutes avant les 3 repas. 

Ce traitement a l’avantage d’être simple et efficace. La combinaison des vertus de ces 3 plantes puissantes dans les affections cutanées, agira de façon remarquable sur le psoriasis.

Traitement 4 : Complexe associant homéopathie et phytothérapie

Pour un traitement efficace et peu coûteux, vous pouvez prendre les produits LEHNING.

Le laboratoire Lehning utilise l’homéopathique et la phytothérapie pour proposer des solutions naturelles en tenant compte de l’individu, et des symptômes de la pathologie au niveau curatif et préventif. Grâce à ses formules combinées et à cette association thérapeutique, le laboratoire Lehning propose ainsi une vision moderne de la santé avec la prise en compte de l’équilibre global du corps. La phytothérapie comme l’homéopathie limitent les effets secondaires et sont adaptées aux profils les plus fragiles comme les enfants, les seniors ou les femmes enceintes.

Il s’agira de prendre le Lehning 87 et le 114, ensemble dans de l’eau. La posologie est d’1/2 goutte par kilo de poids corporel. Exemple : vous faites 60 kg, vous prendrez 30 gouttes de chaque flacon, avant chaque repas.

Le LEHNING 87 est traditionnellement utilisé dans les affections cutanées superficielles avec prurit.

Le LEHNING 114 est quant à lui utilisé en cas de troubles digestifs, ce qu’il est nécessaire de prendre en compte dans les affections type psoriasis qui signalent en général, un foie fatigué.

Traitement 5 : Homéopathie – Organothérapie

Communiquez les informations suivantes à votre pharmacien afin qu’il effectue la préparation.

5 min avant les 3 repas

FOIE                7 CH   |
PANCREAS    7 CH   |
COLON           4 CH   |          AA QSP 125 ml
PULMINE       7 CH   |
PEAU              4 CH   |

Avant les trois repas, prenez ½ goutte par kilo corporel de la préparation ci-dessus dans de l’eau.
Exemple : si vous faites 60 kg, il faudra prendre 30 gouttes du flacon d’organothérapie dans un verre d’eau, 15 minutes avant les 3 repas. 

Quel que soit le traitement choisi, l’hydratation quotidienne de la peau est primordiale afin de soulager les rougeurs et démangeaisons. Appliquez par exemple un peu d’huile de rose musquée pour nourrir votre peau et vous soulager. Pour le cuir chevelu, vous pouvez vous masser avec de l’hydrolat de bois de santal qui a des vertus apaisantes et calmantes.


4 – D’un point de vue psychosomatique

C’est une pathologie épidermique, c’est-à-dire de la couche superficielle de la peau, dans laquelle se trouve une membrane dite « basale ». 90% de ces cellules sont de type kératinocyte : c’est grâce à ces cellules que notre peau est imperméable. Le psoriasis est donc causé par une accélération du processus d’imperméabilité de la peau et provoque des symptômes cutanés (plaques, rougeurs, boutons, irritations…) lesquels sont recouverts de fragments de substances cornées blanchâtres. 2% de la population du globe est atteinte de psoriasis. D’un point de vue psychosomatique et symbolique, la peau représente une protection contre les éléments extérieurs mais également un de nos 5 sens : le toucher. C’est le contact physique qui peut s’apparenter à l’affection. On dit que le corps a besoin de contact physique pour survivre. C’est notamment un besoin primaire chez le nourrisson, avec la notion de « moi-peau » (par moi-peau, je désigne une figuration dont le moi de l’enfant se sert au cours des phases précoces de son développement pour se représenter lui-même comme moi contenant les contenus psychiques, à partir de son expérience de la surface du corps).

Le psoriasis représente donc un fort besoin d’amour et d’affection qui n’est pas comblé, qui rappelle peut être une période difficile de la vie. Le psoriasis implique qu’il y a eu une double séparation, c’est à-dire le plus souvent avec deux personnes différentes, ou avec une seule et même personne. Par exemple : « On m’a séparé de mes deux parents quand j’étais plus jeune ». Cette séparation peut également être avec son conjoint, un projet, ou même la sensation d’être séparé de soi-même, de sa propre identité. Le fait de se sentir « séparé » empêche l’individu d’avoir des contacts, surtout par le toucher. Le psoriasis représente une forme de protection, une cuirasse pour garder une certaine distance avec les autres. Il y a donc un conflit intérieur entre mes besoins d’affection et ma peur du contact qui me fait garder mes distances.


5 – Conclusion.

Les désagréments causés par le psoriasis peuvent être lourds de conséquences : les croûtes et rougeurs, au-delà d’être douloureuses et désagréables avec des démangeaisons quasi-permanentes, peuvent nuire à l’image de soi et aux relations sociales. En effet, il peut être difficile d’exposer sa peau en raison des rougeurs, croûtes, pellicules et autres suintements gras. De ce fait, mettre en place un réglage alimentaire et des solutions naturelles qui vont cibler la racine de l’affection, à la fois au niveau du foie, de l’équilibre nerveux et de la peau, peut s’avérer très efficace et vous aider à sortir du cercle vicieux du psoriasis.

L’auteur de l’article: Pauline COMTAT

Naturopathe – Énergéticienne – Web-rédactrice

https://ma-sante-naturelle.fr/

NB: Certains traitements sont issus de la formation d’Eric Gandon et moi-même, effectuée au CENA

 Centre d’enseignement de Naturopathie Appliquée (Ecole Masson)


Témoignages

Jacqueline traite son psoriasis du cuir chevelu avec le jeûne

Cliquer sur l’image pour visionner le témoignage.

Amélie réduit son psoriasis en plaque avec 25 jours de jeûne


Questions et commentaires

Ci-dessous des questions et commentaires parmi les plus courent. Merci de poser vos propres questions ou de laisser dans commentaires dans l’espace prévu à cet effet.

Le psoriasis est-il contagieux ?

Non, le psoriasis n’est absolument pas contagieux, même s’il est vrai que le psoriasis nous rappel ces maladies de peau tel que la lèpre, du coup nous sommes repoussés avec la peur que si nous touchons une peau avec psoriasis nous allons développer cette même maladie. En réalité le psoriasis n’est pas du tout contagieux et il est bon pour la personne atteinte de cette maladie de recevoir des massages et des caresses sur sa peau. Le psoriasis se développe sur des peaux qui sont en souffrance de rejet et manque de touché. Ou au contraire des peaux qui sont touchées au moment d’un choc ou d’une agression. Une personne violée ou abusée peut développer un psoriasis aux endroits touchés par son agresseur. Alexandre Lucas dans son enseignement en développement personnel explique qu’une personne apposant sa propre main sur son front régulièrement en exprimant avec force “je m’en prends plein la gueule”, se met dans des bonnes conditions pour faire venir un psoriasis sur son front.

Psoriasis ou Eczéma ?

Si vous avez un doute le mieux est de consulter un médecin. L’eczéma se traitera bien lui aussi avec le jeûne.

Psoriasis comment l attraper ? De quoi vient le psoriasis ?

Nous n’attrapons pas un psoriasis, c’est une maladie que nous développons de l’intérieur. Il n’y a pas un agent infectieux extérieur. Vous trouverez sur cette page des causes physiques et émotionnels possibles. En général le foie et les intestins sont concernés. En traitant le foie et les intestins avec le jeûne et une alimentation saine il est possible de faire reculer voir de guérir un psoriasis. Lorsque l’on utilise des pommade nous ne traitons pas les causes mais les symptômes, du coup le psoriasis devient chronique et peut s’aggraver en une polyarthrite.

Psoriasis quel savon utiliser ?

Le mieux est de ne rien mettre sur un psoriasis. Peut-être un peu d’huile de Jojoba. Les problèmes de peau s’aggrave par l’excès de savon. Il faudra veiller à utiliser une bonne eau, de préférence une eau de pluie. L’eau classique du robinet, riche en chlore, attaque le derme de la peau. Une famille atteinte d’Eczéma, c’est fait installé un système pour le doucher à l’eau de pluie, l’eczéma est parti. Il y eu des pénuries d’eau de pluie, ils ont dû se reconnecter à l’eau de ville l’eczéma est réapparu. Ce qui s’observe ici pour l’Eczéma s’observe également pour le psoriasis.

Laisser un commentaire

4 réactions sur “Traitement naturel du psoriasis