Comment faire face aux règles douloureuses et/ou abondantes avec le jeûne ?

Les règles sont un phénomène naturel d’expulsion. L’endomètre subit des modifications cycliques ; celle-ci se prépare à recueillir un éventuel ovule fécondé. Si cet événement ne se produit pas, la muqueuse utérine se détache et s’écoule à l’extérieur : ce sont les règles.

Pourquoi les règles sont-elles douloureuses et/ou abondantes ?

Souvent, on ne sait pas vous expliquer pourquoi les règles sont douloureuses ni pourquoi elles sont abondantes et longues. En naturopathie, nous apprenons que l’organe génital des femmes est un émonctoire. Les règles abondantes ou les pertes blanches sont des signes d’élimination.

À titre d’exemple, les pertes blanches chez une fillette sont le plus souvent des éliminations, surtout si la fillette est constipée. Il y a donc intoxination et peut-être une faiblesse des émonctoires principaux (intestins, reins, foie, peau).

Si l’on empêche ces pertes blanches, on peut déclencher des maladies plus graves du type leucémie, cardiopathie, sinusite ou tumeur cérébrale. C’est ce que l’on nomme un transfert morbide. Le corps est empêché d’utiliser une soupape de détoxination, et une maladie plus grave se déclenche.

Les règles ne devraient pas être douloureuses ni abondantes. Si c’est le cas, cela est un signe d’intoxination.

Comment faire alors pour éviter les règles douloureuses ou /et très abondantes ?

Je recommande le jeûne hydrique de 3 à 15 jours selon les réserves pondérales, l’âge et le niveau de toxémie. Il faudra ensuite jeûner un jour sur deux la semaine avant que les règles soient prévues. Pour potentialiser la détoxination, faire des lavements intestinaux, durant les jours de jeûne et les jours des règles.

Le cas particulier de l’anémie liée aux règles abondantes

Anémie et règles abondantes. Les deux vont souvent de pair. Aussi, les personnes vont craindre le jeûne. Je ne peux pas jeûner car je suis carencée en fer. Voilà une idée totalement fausse. En faîte, lorsque l’on jeûne le taux de fer augmente. C’est ce que l’’on a pu vérifier dans de nombreuses analyses de sang après des jeûnes hydriques de 7 jours. C’est lié à la régénération qui s’observe au niveau de la moelle osseuse durant un jeûne, cette régénération régule le taux de fer dans le sang.

Par ailleurs, le faite de jeûner vos règles seront moins abondantes donc à terme, moins anémiée par les règles trop généreuses. De plus, durant le jeûne vous êtes mieux oxygénée. Il faut savoir que justement l’oxygène et le taux de fer sont justement liés. Le fer a pour principale fonction de transporter l’oxygène.

La liste des habitudes à supprimer pour réguler les règles douloureuses

  • Tabac,
  • Alcool, vin inclus
  • Prise alimentaire entre les repas
  • Suralimentation, impératif d’observer une alimentation frugale et bien mastiquer,
  • Les produits laitiers et le soja,
  • Les aliments indigestes et les restes d’un repas
  • Café

Les pratiques qui permettent de réguler le flux des règles abondantes

En plus des bonnes mesures d’hygiène alimentaire, il est impératif d’accompagner cela des pratiques suivantes :

  • Alimentation équilibrée. Deux fois par jour. Crudités variées + un féculent + une protéine animale
  • Manger bio
  • Mastiquer longuement pour favoriser la digestion. Un aliment digérer nous nourrit, un aliment mal digérer nous intoxine.
  • Faire un sport régulier
  • Faire circuler l’énergie au niveau du plateau pelvien en contractant le muscle, pratiquant la danse du ventre, le Qi Gong ou l’œuf Yoni.

Cette méthode aura pour avantage d’éviter des complications de fertilité, d’anémie et de maladies chroniques d’intoxination.

Témoignages

ISABELLE, PHARMACIENNE, JEÛNE POUR DÉTOXINER SON CORPS

MARION, DENTISTE, RECOMMANDE LE JEÛNE

Cures de jeûne et naturopathie

Toutes les cures de jeûnes

Planning des cures

ANIMATEUR – Naturopathe 
ANIMATREUR – Naturopathe

Vidéos

Comment jeûner ?

comment et pourquoi jeûner? Conférence Eric Gandon

Pourquoi le jeûne guérit et pourquoi les protéines animales bio sont bonnes pour la santé

Posez vos questions ou laissez vos commentaires dans le cadre ci-dessous :

Laisser un commentaire

2 réactions sur “Règles douloureuses et / ou abondantes

  1. Bonjour,
    J’ai 56 ans. J’ai déjà jeûné plusieurs fois, le plus longtemps, 11 jours. Tous mes jeunes sont très différents, facile ou difficile, faim ou pas, mais toujours beaucoup d’impatiences dans les jambes, voir les bras!, dès que je suis au lit, au moins jusqu’à 2 heures.
    J’ai un fibrome utérin depuis longtemps. Il a beaucoup grossi depuis 5 mois (15 jours après la fin de mon dernier jeûne de 6 jours( à l’eau, tout petit jus de légumes le matin et tout petit bouilln le soir) .et depuis 2 jours, il saigne abondamment. J’ai consulté un gynéco qui m’a prescrit un IRM… et de l’ « Exacyl », aussi un nouveau médicament mais que je refuse car toxique pour le fois (le médecin presdrit même un bilan hépatique au bout d’un mois de ce TTT ).
    Je suis anémiée (10 d’hémoglobine).
    Je pense qu’il serait bon pour moi de faire un jeûne de 15 jours. Puis-je commencer tout de suite ou dois-je attendre de corriger mon anémie?
    Comment calmer les impatiences?
    Merci de votre éponse.
    Pivoine

    1. Bonjour Griffon, Si vos réserves pondérales le permet il faudrait jeûner 30 à 40 jours. Le jeûne permet d’augmenter le taux de fer donc pas de soucis de ce côté là. Il faut également pratiquer les lavement et soigner le fibrome avec des plantes et de l’Homéopathie. Un accompagnement me semble nécessaire dans votre cas je vous recommande de choisir une formule ici :https://www.jeunerpoursasante.fr/accompagnement-jeune/
      Il faudra aussi chercher à comprendre si il y a une cause psychosomatique à votre problème de santé.
      Pour les impatiences plusieurs causes sont possibles, il faut d’abord identifier la cause avant de pouvoir définir le traitement.
      Bonne journée,
      Eric