Ce sujet a 1 réponse, 2 participants et a été mis à jour par Photo du profil de Eric Gandon Eric Gandon, il y a 7 mois et 3 semaines.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)
  • Auteur
    Messages
  • #8933
    Photo du profil de Cès
    Cès
    Participant

    Bonjour Éric et tous les autres,
    Ça fait un moment que j’envisage de réaliser un jeûne par des problèmes de santé (mal de dos, lombalgie, intestin irritable, problèmes de sommeil, douleurs et tensions dans le corps, bref, suspicion de fibromyalgie…) où surplombe le stress dû à la rédaction de ma thèse doctorale. Je voudrais savoir si faire un jeûne d’une semaine (avec éventuel arrêt de travail sur ma thèse) pourrait m’aider non seulement à calmer mes douleurs (ça, j’en suis presque persuadée) mais surtout à faire face au blocus intellectuel et au manque de concentration. Ou peut-être serait-il mieux de jeûner après la rédaction? Merci d’avance pour votre réponse! Cordialement.

    #8935
    Photo du profil de Eric Gandon
    Eric Gandon
    Admin bbPress

    Bonjour Cès, Tout dépend de votre niveau de fatigue et stress. Les plus beaux écrits ont été réalisés en jeûnant. Certains étudiants améliorent leur préparation aux examens en jeûnant. Néanmoins si vous êtes trop intoxiné, les 5 premiers jours de jeûne vous allez être fatigué et vous manquerez d’énergie pour vous concentrer. Je dirais donc faire un jeûne sans activité intellectuelle au départ puis lorsque la vitalité revient démarrer l’activité intellectuelle. Maintenir cet effet sur la durée en restant à un repas léger par jour après le jeûne le temps de terminer votre thése. Vous serez probablement étonné de la quantité de travail que vous pourrez alors fournir.

2 sujets de 1 à 2 (sur un total de 2)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion / inscription