• Ce sujet contient 0 réponse, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Photo du profil de amine.djemamine, le il y a 4 semaines.
Affichage de 1 message (sur 1 au total)
  • Auteur
    Messages
  • #62052
    Photo du profil de amine.djemamine
    Participant

    Bonjour Éric, je tiens d’abord à vous saluer pour votre travail et vos partages sur votre site, voilà, j’ai 35 ans diagnostiqué Behcet depuis 20 ans et neurobehcet depuis 8 ans, malheureusement il m’est impossible de venir suivre un stage chez vous car je vie en Algérie, comme traitement je prends des immunosurpresseurs, de la biothérapie (deuxième tentative prochaine, la première s’est soldée par une méningite bactérienne et j’ai du interrompre le cycle de cures) et corticoïdes a forte dose du a l’instabilité de la maladie avec tous les effets secondaires imaginables dont une ostéoporose pour laquelle je prend de la parathormone. Étant très intéressé par le jeune thérapeutique et la possibilité de m’extraire du cycle infernal des médicaments, j’ai entrepris un jeune seul de 19 jours qui s’est dans l’ensemble bien passé, le premier jour du jeûne j’ai arrêté les imunosupresseurs laissant les corticoïdes dont j’ai entrepris une dégression jusqu’à l’arrêt total. Durant le jeûne je n’ai eu aucune réaction inflammatoire de la maladie malgré la réduction ou l’absence de traitement. À la reprise alimentaire j’ai entrepris de reprendre les médicaments en espérant pouvoir être stable a des dose moindre, c’était l’objectif de ce premier jeûne, cependant après quelques semaines j’ai subi une rechute de la maladie, malgré la reprise des médicaments et l’augmentation des des dose de corticoïdes je n’ai pas pu éviter la poussée et l’escalade médicamenteuse. Ma question est ce que je peux gardé mes médicaments pendant le jeûne où est-ce Incompatible vu la lourdeur du traitement? Je vous remercie d’avance
    Amine.

Affichage de 1 message (sur 1 au total)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion / inscription