6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)
  • Auteur
    Messages
  • #46043
    Photo du profil de aaaa
    Participant

    Produits laitiers – tous intoxicants, ou à des degrés variables ?

    Un peu comme les céréales, les produits laitiers sont très nombreux et culturellement ancrées dans notre alimentation. D’un point de vue culturel et historique, nous consommons le lait vache depuis très longtemps et en grande quantité.

    Le lait est un produit animal, et ceux qui sont aptes à consommer la viande animale, devrait également être capables de digérer le lait – également un produit animal (?).

    Avec un nombre incalculable de produits, il semble un hâtif de les juger tous de la même sanction de potentiellement toxiques au même dégrée. Dans la majorité des produits laitiers il y a une lourde transformation industrielle ce qui pourrait largement expliquer la caution souvent répandu sur les produits laitiers ?

    Les produits laitiers de base sont le lait et la crème – ont-ils les mêmes caractéristiques problématiques pour la digestion ? Le lactose est bien plus présent dans le lait et produits dérivés, tandis que la crème et produits dérivés contient moins. Le lactose peut aussi être traité aux enzymes (produits dits « sans lactose » ou la lactase décomposé glucose et galactose).

    Lactose lait : 5g/100g
    Lactose crème : 3g/100g
    Lactose beurre : 0.6g/100g


    Les protéines (caséine) du lait, comme pour le lactose est présent à des degrés variables, et pour le beurre encore une fois presque pas du tout.

    Caséine lait : 8g/100g
    Caséine crème : 2.5g/100g
    Caséine beurre : 0.9g/100g


    Les nombreuses transformations qui interviennent dans la production laitière en combinaison avec les moyens souvent polluant d’élever les animaux (hormones, engrais etc) serait également des facteurs important quant à la toxémie des produits laitiers – en plus de leur teneur variable de lactose et de caséine.

    Personnellement, j’aime cuisiner au beurre, donc utiliser un beurre clarifié lasserait par exemple quasiment que les graisses du beurre. Est-ce que même qqn d’allergique au caséine et au lactose pourrait consommer des mets cuisinés au beurre clarifié par exemple ? Peut-on cuisiner au beurre ou beurre clarifié sur une diète préparative au jeûne (phase sans produits laitiers) ?

    #46044
    Photo du profil de Eric GandonEric Gandon
    Maître des clés

    Bonjour aa, oui le beurre clarifié est bien pour la cuisine. Pour la consommation préférer le beurre bio au lait cru riche en Oméga3 et vitamineA. Pour le lait, fromage, revenir à des quantités similaires à celle de nos ancêtres. 5kg par habitant et par an, nous sommes aujourd’hui à 30 kg par an et par habitant. Et revenir à des produits non industriels comme les produits réalisés par gaborit. Voir ici
    voir également cette vidéo : les produits laitiers

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 8 mois par Photo du profil de Eric GandonEric Gandon.
    #46046
    Photo du profil de aaaa
    Participant

    Merci pour le lien du vidéo – votre bibliothèque vidéo est à présent bien volumineuse et ce clip m’as échappé.

    J’aime bien votre approche qui constitue à diminuer, et non à exclure. Instinctivement, l’exclusion et l’exclusivité de certains aliments ne rime pas avec un corps robuste ni une santé impeccable. En effet, la variation d’aliments semble le plus bénéfique pour le corps – et l’ajustement des quantités la « diète » la mieux élaboré.

    Le nombre de diètes divers et variés qui réussissent à travers le monde devrait en témoigner du fait qu’il n’y a pas d’alimentation type « fait pour l’humain » car la spécificité de l’homme à mon avis est sa robustesse et capacité d’adoption.

    Avec une flore intestinale optimisé comme après un jeûne – ne peut-on pas accepter tout type d’aliment en respectant des quantités bien proportionnées ?

    Les théories sur la composition optimale de la nourriture pour optimiser la digestion est à l’origine de beaucoup d’exclusions et de sélectivité. Cependant, les recherches contemporaines ne trouvent pas ces craintes tous fondés (des estomacs et systèmes digestives performants ont été modelés pour ces tests remettant en cause des théories de Shelton et autres crudivores)

    Human Gastric Simulator
    https://link.springer.com/chapter/10.1007/978-3-319-16104-4_7


    Debunking the Myth of Food Combining
    https://health.usnews.com/health-news/blogs/eat-run/2015/05/12/debunking-the-myth-of-food-combining

    #48609
    Photo du profil de premrama1Olivier
    Participant

    Pourquoi le lait cru n’est-il pas écarté de la liste des produits laitiers ?

    #48610
    Photo du profil de premrama1Olivier
    Participant

    Ha pardon, pas le lait cru, mais le beurre au lait cru

    #48611
    Photo du profil de Eric GandonEric Gandon
    Maître des clés

    Bonjour Olivier,
    Car le beurre contient assez peu de caséines, il est donc acceptable dans le cas d’éviction des produits laitiers. De plus le beurre au lait cru contient des Oméga3, de la vitamine A. Prit en quantité raisonnable il contient plus d’intérêt que d’inconvénients pour la santé.

    Tester gratuitement ici votre hygiène de vie.
    Voir ici nos cures de jeûne hydrique

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 7 mois et 1 semaine par Photo du profil de Eric GandonEric Gandon.
6 sujets de 1 à 6 (sur un total de 6)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion / inscription