Mots-clés : 

  • Ce sujet contient 8 réponses, 6 participants et a été mis à jour pour la dernière fois par Photo du profil de FloFZLFloFZL, le il y a 3 mois.
9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)
  • Auteur
    Messages
  • #10132
    Photo du profil de 0607733520bc0607733520bc
    Participant

    Bonjour

    J’ai 53 ans, suis en bonne santé, sportive, je pratique le jeûne depuis 3 ans déjà. (jeûne intermittent, plus 1 jeûne/an de 7 jours, histoire d’entretenir la machine).
    Lors de mon dernier jeûne de 7.5j cette fois-ci, (j’aurais même continuer mais je ne pouvais pas) qui s’est terminé aujourd’hui, j’ai ressenti une grande faiblesse (alors qu’il s’était plutôt bien passé jusqu’a là), au point de m’asseoir à chaque pièce que je traversais. Même la reprise alimentaire habituelle, jus salade n’a pas ou peu améliorer cette faiblesse, essoufflement au moindre effort, mais ça c assez courant pendant mes jeûnes.Pire, j’ai même déclenché un bouton de fièvre, quoique après un coup de soleil sur le visage, mais quand même, mon dernier jeune de 7j date de septembre dernier après une intoxication en ayant avalé de la peinture en ponçant sans masque (je sais très idiot de ma part ). Pourtant suite à cela, un bouton de fièvre à commencer à poindre le bout de son nez et a disparu le lendemain.J’ai donc pu continuer mes trx en jeunant une semaine, reprise alimentaire impeccable, d’où une certaine inquiétude face à cette faiblesse qui j’espère ne va pas durer. Quelqu’un en connait il la cause?
    Merci d’avance
    Tamara

    #10133
    Photo du profil de Eric GandonEric Gandon
    Maître des clés

    Bonjour Tamara,
    C’est assez fréquent de ressentir la fatigue durant un jeûne. C’est pour cela qu’il faut se reposer durant le jeûne et laisser le corps disposer du maximum de vitalité pour la détoxination. Voir ici mon explication à se sujet:https://www.jeunerpoursasante.fr/jeune-therapie-lexique/jeuner-sans-randonnee/

    On voit souvent apparaître les symptômes d’anciennes maladies. Angine, bouton de fièvre, douleurs… se sont en général des mémoires, c’est plus court et moins douloureux que la maladie vécue hors jeûne . C’est un processus de guérison naturel. Nous pouvons même voir apparaître des maladies d’ancêtres (la goutte par exemple). C’est une mémoire familiale qui s’élimine par le jeûne.

    Si votre faiblesse persiste c’est qu’il y a un déséquilibre dans votre hygiène il faudrait faire un point global sur votre hygiène pour identifier la cause. En attendant vous pouvez soutenir votre vitalité en prenant du Gingembre en décoction, ou du cassis bourgeon Gemmobase, ou du Ginzeng rouge de Corée, des huîtres ou de l’héleutherocoque…

    Si vous souhaitez approfondir et aller plus loin nous sommes à votre disposition pour un accompagnement payant sur cette page:https://www.jeunerpoursasante.fr/accompagnement-jeune/

    #10149
    Photo du profil de 0607733520bc0607733520bc
    Participant

    Merci Éric Pour répondre aussi rapidement.
    Je sais que l’on peut ressentir de la fatigue durant un jeûne ce que je ne connaissais pas, c’est que cela persiste à le reprise alimentaire, essoufflement, palpitation, pulsions cardiaque élevée. De base j’ai un coeur au repos qui bat a 50 viore même moins parfois, là j’étais à 72 quoique ce matin il battait à 62. ..
    Comment peux t’on se sentir plus fatigué à là reprise alimentaire c’est cela qui m’inquiète.
    Merci pour votre aide.

    #10315
    Photo du profil de Eric GandonEric Gandon
    Maître des clés

    Bonjour Tamara,
    Il faudrait mieux connaître votre hygiène et ce que vous prenez à la reprise. Pour retrouvez la vitalité de recommande une alimentation équilibrée avant et après le jeûne. Les huîtres plusieurs fois par semaine vous aideront également à retrouver le tonus. Le cassis bourgeon, Gingembre…
    Eric

    #50141
    Photo du profil de Marie LMartine L
    Participant

    Bonjour,
    Tout d abord merci pour ce forum très intéressant !
    J ai fait un premier jeûne hydrique de 4 jours, malheureusement je suis allée trop vite sur la reprise alimentaire…riz crevettes au premier repas, puis jambon puis pizzas…je sais ce n est pas malin.
    Résultat : j ai très mal au ventre après les repas, et selles molles quotidiennes depuis 3 jours.
    Ma question est que faire ? Reduire les repas ?
    Des probiotiques en gelules peut-être ?
    Je bois des tisanes apaisantes (sauge menthe thym) et je pensais manger des fruits et légumes uniquement pendant 2 jours pour régénérer la flore.
    J ai très peur que cela ne se remette jamais car j ai les intestins sensibles.
    Que faire pour corriger le tir ?
    J aimerais avoir votre avis.
    Merci beaucoup.

    #50143
    Photo du profil de Eric GandonEric Gandon
    Maître des clés

    Bonjour Martine,

    Refaire des jeûnes régulièrement et des lavements c’est bon pour les intestins. Prendre des choses pour améliorer le microbiote. Enlever tous ce qui abîme le microbiote (sucre, eau robinet, médicaments, ondes…) et ajouter tous ce qui améliore le microbiote (la levure de bière active, les jus et soupe d’ortie, repas équilibré bio, pollen frais de ciste…)
    Tester ici votre hygiène de vie.
    Prendre un accompagnement en ligne.

    #50173
    Photo du profil de blancjonathan0708blancjonathan0708
    Participant

    Bonsoir
    J’ai fait mon premier jeûne hydrique d’une durée de 5 jours et quand j’ai repris mon alimentation au bout de ces 5 jours, le hoquet est apparue. Ça fais plus de 30 heures que je l’ai. Des fois j’arrive à le faire partir mais il revient même sans manger. Est-ce que c’est dû a la reprise alimentaire après jeûne ou à autre chose?
    Merci d’avance

    #50206
    Photo du profil de FloFlo
    Modérateur

    Bonjour
    Il n’y a pas vraiment de remède miracle pour stopper le hoquet, si ce n’est se boucher le nez quelques instants en avalant sa salive.
    Boire de l’eau chaude ou un bouillon peut aider également.
    Bon courage !
    Flo

    #58169
    Photo du profil de FloFZLFloFZL
    Participant

    Bonjour à vous,

    J’ai pratiqué plusieurs petit jeûnes entre mi août et fin août : un premier jeûne hydrique de 3 jour puis une semaine après un autre de 5 jours en hydrique.
    Tout s’est bien passé pendant les jeûnes, en revanche je ne peux pas en dire autant pour ma reprise alimentaire.
    Après mes 5 jours en hydrique, j’ai fais pour sortir du jeûne un gaspacho de tomates/carottes (tomates non bio et carottes bio) pour mon premier jour.
    j’ai fait un autres gaspacho avec 6 légumes 1 ou 2 jours après (Tomates, carottes, courgette, concombre, oignons rouge, ail blanc) et des herbes (basilic, persil, herbes de provence), jus de citron, sel/poivre/piment d’espelette que j’ai consommé 2 jours de suite (donc pour le 2ème et 3ème jours) avec une tranche de pain de mie complet.
    Je ne fais qu’un seul repas par jour que je consomme le soir.

    Quelques jours entre 1 à 3 jours après la reprise alimentaire, j’ai vu apparaître sur mon torse des boutons rouge, et c’est une allergie alimentaire.
    Je ne me suis pas inquiété et j’ai poursuivit ma reprise alimentaire, et au 4ème jours j’ai manger le soir des tomates mozzarella, et le lendemain j’ai trouvé que j’avais encore un peu plus de bouton rouge ou du moins certains on un peu grossi.
    J’en ai conclut (sans encore de preuve assez concrète) qu’il s’agit de la tomate qui serait à l’origine de cette allergie alimentaire.

    Ma question c’est : que s’est-il passé? est-ce le fait que les tomates étaient pas bio? ou bien le fait qu’un gaspacho est trop concentré pour une reprise alimentaire?

    En attendant d’avoir une réponse, j’ai pris la liberté de me remettre à jeûner pendant 5 jour et en sec cette fois ci (ça ne fait qu’une semaine pour l’allergie alimentaire), je me suis dit que, peut-être il vaut mieux s’y prendre rapidement pour rectifier le tir? (si cela est possible)
    Qu’en pensez vous? (mon jeûne sec prend fin dimanche soir)

    J’ai prévu pour mon premier jour de reprise alimentaire de partir sur un jus 100% bio cette fois et à base de : concombre, persil, celeri branche, brocolis, eau et un peu de jus de citron (subtile).
    Est-ce que ça conviendrait déjà mieux qu’un gaspacho?

    PS : je n’ai jamais eu d’allergie alimentaire auparavant, et je connais personne de ma famille qui en a ou en a eu.

    Je vous remercie par avance.
    Bien à vous.

9 sujets de 1 à 9 (sur un total de 9)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Connexion / inscription