3 septembre 2018

Isabelle, pharmacienne, jeûne pour détoxiner son corps

Isabelle vient jeûner une semaine pour se détoxiner et s’alléger l’esprit suite à un burn-out. Elle en ressort pleine d’énergie. Isabelle recommande le jeûne !

La semaine de jeûne d’Isabelle.

Eric GANDON : « Comment ça va ? On est quel jour aujourd’hui ? »

Isabelle : « Très bien. Nous sommes le vendredi 3 août 2018. Je viens de terminer 7 jours de jeûne. »

Les raisons de ce jeûne d’une semaine.

Eric GANDON : « Pourquoi tu as jeûné ? »

Isabelle : « Je suis venu pour ma santé, en premier lieu, pour détoxiner mon corps, car je savais que ça allait beaucoup m’aider, mais dans un deuxième temps, par rapport au thème du « développement personnel » pour essayer de trouver quelle direction j’allais prendre. »

Une pharmacienne qui donne son avis sur le jeûne !

Eric GANDON : « Quel est ton métier ? »

Isabelle : « Je suis pharmacienne. »

Eric GANDON : « C’est un honneur d’accueillir une pharmacienne dans le jeûne. Qu’est-ce que tu penses de cette thérapie ? »

Isabelle : « On est scientifique, et assez ouvert sur le coup. Pourquoi je l’ai fait, car mon compagnon l’a fait l’année dernière. Je n’étais pas prête, mais cette année, ce qui m’a donné le déclic, j’étais malade à chaque fois que j’étais en vacances, et pour résumer, j’ai fait un burn-out qui s’est manifesté un zona génital, c’était très dur, j’ai vraiment souffert dans mon corps. C’était lié à une surcharge de travail, le contexte, l’ambiance. J’ai bien fait tout le travail, et c’est à partir de là que j’ai commencé à entamer ce processus du développement personnel, grâce à une magnétiseuse, qui m’a dit qu’il fallait détoxiner, qu’il fallait jeûner, car mon corps était tout le temps en train de digérer. Ça m’a fait réfléchir, et j’ai fait un jeûne sur 16 h, mon dernier à repas à 9 h. J’ai découvert que j’avais de l’énergie. »

Eric GANDON : « Rien qu’en faisant ça, tu t’es sentie mieux ? »

Isabelle : « Tout à fait, j’ai continué. »

Les 3 repas par jour sont-ils bons pour la santé ?

Eric GANDON : « Nos fameux 3 repas par jour, c’est…. »

Isabelle : « Tout à fait, je suis la première à le dire dans notre pharmacie, on a une préparatrice spécialisée en diététique. On connaît le fameux proverbe, le matin, c’est un repas de Roi, le midi un repas de Prince, et le soir un repas de Gueux. C’est dans l’inconscient collectif, et nous aussi, on a tous ça en place. Je suis quelqu’un qui me remet en question souvent, et mon corps m’a donné des signaux d’alerte. Je me suis dit stop, je n’avais plus envie d’être malade, et la magnétiseuse m’a dit que mon zona était une maladie émotionnelle. C’était la première réflexion. Après, j’ai enchaîné une autre vacance, je suis sortie tout en plaque, j’ai fait un psoriasis. Enfin, aux dernières vacances, j’ai terminé par de l’asthme. Je me suis dit, j’étouffe, je n’arrive plus à respirer, alors que je n’ai jamais été asthmatique et allergique. J’ai été voir le médecin, il m’a prescrit des médicaments, mais ça ne sifflait pas, ce n’était pas de l’asthme. Je suis allée voir une autre magnétiseuse, et pour le coup, c’est là qu’elle m’a dit que non, je m’étouffais dans mon travail, dans ma vie. J’avais trop de souffrances. J’ai acheté, alors, un tas de bouquins pour me plonger dans tout ce qui était développement personnel, et ça m’a permis de préparer ce jeûne en pleine conscience. »

Ce qu’Isabelle a pensé de sa semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Comment ça s’est passé pour toi ? »

Isabelle : « Très bien, c’était facile pour moi. Je jeûne encore, je vais continuer un tout petit peu. »

De la fatigue au début, mais pas de douleur.

Eric GANDON : « Tu as ressenti un peu de fatigue ? »

Isabelle : « Peut-être au début, mais je n’ai eu aucune douleur. Je bois de l’eau, mais j’ai une pêche, j’ai même fait du sport, c’est important de pouvoir se ressourcer. On est dans une bulle, je ne suis pas soumis du tout au stress, et aussi, l’effet de groupe, qui porte, et on fait des rencontres avec des gens que l’on ne connaît absolument pas. Il y a cet effet d’énergie, d’amour. Du yoga, je n’en avais jamais fait, le matin, même si j’arrivais et que j’étais un peu fatigué, j’ai bien compris que ça m’a re-énergisé, vraiment. Quand on a fait le cercle de méditation, avec Amandine, j’ai ressenti toutes les énergies. Je savais que je ressentais les ondes que les gens dégageaient, mais là, c’était vraiment une révélation. La naturopathie, ça m’a bien plu. Le fait de bien ré-apprendre, je vais le mettre en place, ça m’a permis de bien le comprendre. Par exemple, les féculents, je n’aimais pas trop, donc j’ai bien compris qu’il va falloir que j’associe mes protéines, mes féculents, etc.. Eric m’a bien expliqué pourquoi, et il a bien répondu à mes questions. J’ai acheté plein de bouquins pour pouvoir assimiler, digérer tout ça. Devoir gérer les émotions, ça fait partie de mon métier, donc je connais. Il y a plein de choses que je dois apprendre, mais que j’ai également appris auparavant grâce à mon métier. Tout ce qui se rattache au yoga, la méditation, qui est très important d’ailleurs. Je dois gérer mes émotions négatives, car mine de rien, une fois qu’on est dans le travail, même si on met une barrière pour ne pas être imprégné comme une éponge, c’est violent tout de même. Il faut faire du sport aussi, ça m’a permis de perdre du poids. »

Une petite perte de poids et une vitalité retrouvée.

Eric GANDON : « Tu as minci de combien ? »

Isabelle : « J’ai minci de 3 kilos. Je suis très contente, et ça va m’encourager pour reprendre une activité sportive. Ça me permet d’évacuer, et le sport, c’est un excellent anti-dépresseur. »

Eric GANDON : « Niveau santé, c’est la vitalité que tu as retrouvé ? »

Isabelle : « Oui, tout à fait, je détoxine encore, et je me sens sereine. »

Le cercle du pardon.

Eric GANDON : « Qu’est-ce qu’il s’est passé au cercle du pardon ? »

Isabelle : « Je n’ai pas fait le cercle du pardon, mais hier, en débrief, j’ai ressorti la carte par rapport à mon père, et il fallait que je demande pardon, donc je devais écrire une lettre pour le demander, une fois qu’on a écrit cette lettre, on la brûle. Je n’ai fait que de pleurer, j’avais un nœud au ventre, mais là ça va beaucoup mieux. »

Isabelle recommande le jeûne !

Eric GANDON : « Merci Isabelle, un dernier mot ? »

Isabelle : « Je ne peux que recommander de faire le jeûne, et qu’Eric et Amandine sont super bienveillants, et le cadre est merveilleux. L’effet de groupe fait que, tout seul, on ne peut pas y arriver. C’est très interactif, où l’on vient tous avec des problèmes différents, et il n’y a pas de hasard. On s’est retrouvé sur certains thèmes, et j’aurais ma petite larme à l’œil quand on se quittera. Merci Eric. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Alimentation pour mincir et se détoxiner.

Laisser un commentaire