Corps gras et la santé.

Longtemps présentés comme mauvais pour la santé car riche en cholestérol, les corps gras saturés sont en réalité inoffensifs voire même protecteurs des maladies cardiovasculaires. Le reportage «  le Cholestérol le grand bluff « et les explications appuyées par des études scientifiques du Docteur Thierry de Lorgeril en témoignent. Pourtant de nombreux cardiologues et personnels du corps médical vont vous conseiller de réduire viande, œuf, fromage et graisse animale.

Nous avons accusé par erreur les corps gras saturés (œufs, beurre, lard, graisses animales) et nous avons encouragé leur remplacement par des huiles végétales. En réalité, ce sont précisément ces huiles végétales, très riche en Oméga 6, qui sont en grande partie responsables des maladies de civilisation dont les maladies cardiovasculaires, le cancer, le diabète, la dégénérescence maculaire.

Docteur Chris Knobbe, dans la conférence que vous retrouvez en vidéo ici, nous démontre preuve scientifique à l’appui que l’ennemi de la santé du 20ième siècle est le corps gras polyinsaturé, acide linoléique, Oméga 6, contenu dans les huiles à graines, adroitement nommées huiles végétales. Nous sommes passé à côté de cette information pourtant connue depuis plus de 100 ans. Probablement à cause de la campagne pro huile végétale et anti-gras soutenue par les fabricants de ces huiles et reprit en cœur par les instances. (Média santé, Associations pour le cœur, diététicien, corps médical, universités de médecine)


SOMMAIRE

1 – Vidéo du Docteur Chris Knobbe, “j’accuse les Oméga6 des maladies de civilisation et je vous démontre leur culpabilité!”

2 – Historique des maladies de civilisation.

3 – Ce qu’il faut comprendre des corps gras.

4 – Les corps gras saturé et maladies de civilisation..

5 – Pourquoi une telle propagande pour les huiles végétales.?

6 – Recommandations de Nina Teicholz sur les consommations de graisses.

7 – Pourquoi revenir sur une alimentation ancestrale avec 2 grammes ou moins d’Oméga 6 par jour ?

8 – Sur une même alimentation les résultats sont différents selon la quantité d’oméga 6 ingérée

9 – Conclusion.

10 – Sources.


azerty

1 – Docteur Chris Knobbe explique pourquoi les Oméga 6 sont responsables.


azerty

2 – Historique des maladies de civilisation.

Au début du 19ième siècle les humains ne connaissaient pas de maladies cardiovasculaires telles que nous les connaissons aujourd’hui (athérosclérose), ni de cancer, ni de diabète du type 2, ni de dégénérescence maculaire….

A partir du document de Jones, nous savons que dans la ville de Boston en 1811, il n’y avait aucune mortalité cardiaque répertoriée.

Il y a eu 25 morts subites, probablement la plupart était cardio valvaire (endocardite). Maladie du cœur d’origine virale ou bactérienne.

Durant tout le 19ième siècle, il y a 8 documents internationaux qui reportent les maladies du cœur comme étant extrêmement rares.

1897, Sir William Osler, célèbre physicien de Johns Hopkins, raconte que durant ces 21 années de travail dans le milieu hospitalier, il n’a vu que 6 angines de poitrine et jamais une crise cardiaque.

Sur la diapositive présentée par le Docteur Chris Knobbe, on observe que les maladies cardiovasculaires commencent à décoller à partir de 1930. Maladies quasi absentes en 1900. Aujourd’hui elles représentent 32% des causes de mortalité.

 

1900, le document de Jones nous dit que 12,5% de personnes meurent de maladies cardio vasculaires, et c’était quasi toutes des cardiaques valvaires notamment des endocardites liées aux infections de syphilis. Ce n’était aucunement des maladies liées aux artères coronaires.

Les américains sont passés de 1 gramme d’acide gras linoléique par jour et par habitant au 19ième siècle à 80 grammes d’acide gras linoléique par jour en 2010. En France, nous sommes protégés avec l’huile d’olive contenant moins d’Oméga 6, néanmoins la tendance à la globalisation (Macdonald, aliments transformés en supermarché), et notre prise de poids (17% d’obésité, 45% de surpoids en 2020) ainsi que la progression des maladies Cardio-Vasculaire (25%) laissent craindre que nous suivions le même chemin que les États unis.

Les huiles végétales sont omniprésentes dans l’alimentation que nous achetons en magasin. De l’alimentation industrielle à bas prix aux aliments diététiques bio de qualité. L’huile végétale est considérée comme bonne pour la santé. Elle est aussi meilleure marché que la graisse animale, une opportunité pour les industriels. La seule contrainte connue par le grand public est sa résistance à la chaleur. Il faut adapter l’huile selon la température de cuisson. Les recommandations que j’ai longtemps suivies sont d’utiliser les huiles qui ne résistent pas à la chaleur en assaisonnement et celles qui résistent à plus de 180 degrés à la cuisson. Néanmoins, le réel problème des huiles n’est pas seulement la température mais leur teneur en Oméga 6. Lorsque l’on prend de l’huile de lin ou huile de noix pour leur Oméga3 on prend surtout beaucoup d’Oméga 6 qui est très toxique. L’huile de noix par exemple contient jusqu’à 60% d’Oméga 6. L’huile d’Olive semble mieux placée car même si elle n’apporte pas d’Oméga 3, elle est faible en Oméga 6 avec en moyenne 8% d’acide linoléique (autre terme pour Oméga 6).

 

 


azerty

3 – Ce qu’il faut comprendre des corps gras.

Un corps gras saturé (beurre, saindoux, huile de Palme, huile de coco) est constitué d’une structure moléculaire stable qui lui permet de mieux se conserver et le corps humain peut facilement utiliser ce gras en carburant pour fabriquer de l’énergie. De plus les corps gras saturés contiennent des vitamines essentielles comme les vitamine A, D et K. Ces vitamines sont absentes dans les huiles végétales.

Un corps gras Polyinsaturé est instable (huiles végétales). Ces corps gras polyinsaturés s’oxydent de par leur instabilité. Notre organisme ne peut pas transformer en énergie cette structure instable, notamment les oméga 6, alors il les stocke : résultat nous prenons du poids et nous sommes fatigués par manque d’énergie. Pire ces stocks deviennent toxiques et source de maladie. Docteur Chris Knobbe explique que les Oméga 6 en surnombre deviennent un poison pour le corps humain. Elles sont Cytotoxique (destruction de cellules), Génotoxique (atteinte de l’ADN), Mutagénique (provoque des mutations génétiques), Carcinogénique (provoque le cancer), Athérogénique (Athérosclérose), Thrombogénique ( provoque des Thromboses), Obésogénique (Obésité).

 

 

Les huiles polyinsaturées trans sont l’évolution des polyinsaturés. Elles deviennent trans pour les consolider en margarine ou les utiliser dans les aliments transformés. Ce sont celles qui sont aujourd’hui identifiées comme les plus mauvaises pour la santé. Ce sont les corps gras polyinsaturés qui sont hydrogénés mais dont l’hydrogénation est partielle.

Pour mieux comprendre les corps gras saturés trans voire cette vidéo.

 

 


azerty

4 – Corps gras saturés et maladies de civilisation.

Il y a une courbe inversement proportionnelle à la consommation de corps gras saturés et les maladies cardiovasculaires. Moins on consomme de corps gras saturés plus les maladies de civilisation augmentent. Par contre plus la consommation de corps gras polyinsaturés est importante plus les maladies de civilisation progressent également.

D’après les recherches du docteur Chris Knobbe, les Oméga 6 des huiles végétales provoquent le dysfonctionnement des Mitochondries ce qui conduit directement à l’insuffisance cardiaque et cela s’observe en 3 semaines chez les rats.

 

 


azerty

5 – Pourquoi une telle propagande pour les huiles végétales ?

Les fabricants des huiles végétales ont su présenter à leur avantage des bénéfices « santé imaginaire » sur les huiles végétales, puis ils ont financé des organisations, associations, pour formater l’opinion publique et l’opinion du corps médical.

Exemple :

L’association pour le cœur subventionnée par l’industrie des huiles, Procter & Gamble. Les huiles sont présentées comme un aliment bon pour la santé. Voyez la propagande à une certaine époque faites sur la cigarette qui serait bonne pour l’asthme. C’est en faites dans la même catégorie de communication.

 

 

 

 

 

 

Vidéo de Nina Teicholz sur les huiles végétales.  C’est en anglais mais vous pouvez mettre une traduction en français dans les sous-titres.

 

 

 


azerty

6 – Recommandations de Nina Teicholz sur les consommations de graisses.

Éviter les graisses polyinsaturées, (huiles issues de graines)

Pour l’assaisonnement utiliser l’huile d’olive

Pour cuisiner utiliser des graisses saturées (coco, palme, ghee, saindoux)

Éviter toutes fritures de restaurants

Il faudra être très vigilent à tous ce que l’on achète même dans les magasins bio. Dès que nous achetons des aliments transformés tel que mayonnaise, pain des fleurs, tablette de chocolat, les corps gras indiqués sur l’étiquette ne disent pas quelle matière grasse est utilisée et donc c’est probablement végétal et polyinsaturé.


azerty

7 – Pourquoi revenir à une alimentation ancestrale avec 2 grammes ou moins d’Oméga 6 par jour ?

L’alimentation des Massaï.

Lait, viande et sang.

3000 Kilo calories par jour

66% d’alimentation animale

33 à 45% de corps gras saturés

17% de glucide

1.7% d’Oméga 6

Pas de maladies cardiovasculaires. Pas de maladies de civilisation.

Alimentation des américains.

63 à 74% d’aliments transformés. Sucres raffinés, farines blanches, huiles végétales. 80 grammes d’Oméga 6 par jour qui représente 32% des apports en calories.

D’après les études du docteur Chris Knobbe les ingrédients responsables des maladies de civilisation seraient :

  • Oméga 6, responsables pour 80% des maladies.
  • Sucres Blancs, responsables pour 15%
  • Farines blanches, responsables pour 5%

Le peuple de Turkisenta. Papua Nouvelle Guinée.

Alimentation :

  • 94,6% de glucides (patates douces)
  • 3% de protéines animales
  • 4% de graisses avec 0.6% d’Oméga 6

Santé :

La population est mince en bonne santé physique et en bon état nutritionnel, pas d’obésité ni d’hypertension.

 


azerty

8 – Sur une même alimentation les résultats sont différents selon la quantité d’Oméga 6 ingérée.

Docteur Chris Knobbe nous informe que sur une alimentation iso calorique (apportant les mêmes calories), la différence se fait sur la présence des Oméga 6. En l’absence d’Oméga 6, la personne ne prend pas de poids et reste en bonne santé. A l’inverse en présence d’Oméga 6, la personne prend du poids.

Nos sources d’Oméga 6 en bleu avant 1865

Les Oméga 6 dans les huiles végétales, en bleu, voir à partir de l’huile de Coton dans ce graphique.

Tableau récapitulatif des huiles végétales.


azerty

9 – Conclusion

Pour une bonne santé, maintenir l’apport d’Oméga 6 entre 0.6 à 1.7% de l’alimentation, moins de 2 grammes par jour pour un adulte.


azert

10 – Sources

y

 


 

Voir nos cures de jeûne et cours de cuisine plaisir et santé : cures de jeûne hydrique

Laisser un commentaire