5 juin 2019

Pourquoi Chandigoriane jeûne deux fois par an?

Chandigoriane est une adepte du jeûne. Elle jeûne deux fois par an pour gommer les excès de l’année. Le jeûne l’aide à plus se concentrer et à développer ses perceptions.

Le jeûne, une habitude pour Chandigoriane.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Chandigoriane : « Aujourd’hui ça va bien, je me sens bien, de mieux en mieux. Je suis habituée au jeûne. J’en fais depuis une petite dizaine d’année, j’en fais 2 fois par an. En général, une semaine, 15 jours de jeûne, mais ça peut aller jusqu’à 30 jours. Ça dépend s’il y a du soleil ou pas, j’ai besoin de lumières. Je jeûnais, auparavant, et en même temps, je faisais à manger. J’y arrive, ça devient embêtant, car mes exigences augmentent et je disais à mon chéri que je n’avais pas envie de faire à manger. Du coup, on a fait un séminaire avec toi. »

Ce que Chandigoriane pense du jeûne.

Eric GANDON : « C’est quoi le jeûne, pour toi ? »

Chandigoriane : « Le jeûne, c’est le fait de supprimer la nourriture, tous les jours. Il faut faire un effort de volonté, il faut être documenté aussi. Ça permet de nettoyer le corps, nettoyer tous les organes vitaux, le foie, les intestins, comme une sorte de reset. On va remettre les organes en fonction optimale. On va pouvoir être motivé par une perte de poids, des somatisations ou des pathologies plus lourdes. »

La santé de Chandigoriane.

Eric GANDON : « Niveau santé, ça allait ? »

Chandigoriane : « Oui, mais je suis épicurienne, malgré tout, le foie, les intestins, ça dysfonctionne un peu, donc je me fais un jeûne 2 fois par an. A la sortie de l’hiver, à la sortie de l’été. Ça me permet de corriger les excès. Après, je me suis aussi aperçu que le jeûne m’apportait une acuité, au niveau de la compréhension intellectuelle. »

Eric GANDON : « Tu le ressens ça. Qu’est-ce que tu veux dire par acuité ? Les choses sont plus claires ? »

Chandigoriane : « Je travaille intellectuellement de manière importante et donc je perçois plus de choses, globalement, mais ça va plus vite dans la tête et c’est beaucoup plus focalisé, la concentration est améliorée. »

Eric GANDON : « Ça peut expliquer pourquoi nous pouvons soigner les maladies de type dépression, schizophrénie.. des maladies mentales. »

Les premiers jours sont difficiles, mais l’après est encore plus facile.

Chandigoriane : « Surtout, les 3 premiers jours de jeûne sont assez difficiles, car il y a la détoxination, mais après, j’ai eu une pêche d’enfer. Comme les jeûnes sont différents, je suis toujours très contente de faire le jeûne. Ça ne me rebute pas, mais je choisis bien la période. Il y a une préparation psychologique, il faut une période assez adéquate. J’ai reçu un enseignement qui dit qu’en médecine chinoise, l’inter-saison est importante, je fais attention à cette période, mais ça tombe aussi pour la Carême donc c’est chouette. »

Un métier admirable.

Eric GANDON : « Tu disais que tu faisais un travail intellectuel, c’est quoi ? »

Chandigoriane : « Je suis chercheuse en lettre, je lis beaucoup, j’écris aussi. Je suis astrologue et kinésiologue, je suis formatrice en astrologie humaniste. »

Eric GANDON : « Tu fais la formation sur l’astrologie alors ? »

Chandigoriane : « C’est ça, une formation sur 2 ans. On peut venir consulter mon site internet pour se former. »

Ce que Chandigoriane pense de la semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as pensé de cette semaine de jeûne ? »

Chandigoriane : « Ça m’a plu, j’accompagnais mon mari. Elle est très différente des autres que je faisais chez moi. J’ai bien apprécié le rythme, ton accompagnement, ton intégrité, des personnes très intéressantes avec une exigence, ça me plaît bien. On est en groupe également, ça m’a plu, j’ai trouvé ça très bien. On apprend beaucoup des autres. »

Eric GANDON : « Pour Dominique, c’était la première fois qu’il jeûnait ? »

Chandigoriane : « Non, il jeûnait avec moi il y a quelque temps, mais je pense qu’il a aussi apprécié le groupe. Il a changé, il a un beau visage maintenant. Ici, on est dans un cadre magnifique, avec piscine, tout ce qu’il faut, on peut se laisser aller, je suis très contente. Merci Eric. »

 

A voir également :

Cure de jeûne hydrique en groupe

Comment jeûner

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous