1 février 2021

Nicolas souffrait d’hypertension et d’obésité morbide. Il s’engage dans un jeûne de 28 jours

Nicolas mincit de 22 kilos en jeûnant et en changeant son alimentation. Il ne pensait pas cela possible. En persévérant dans le jeûne, il soigne hypertension, mal être et obésité morbide.

 

La première semaine de jeûne pour Nicolas.

Eric GANDON : “Comment se sont passés tes 7 jours de jeûne Nicolas ?”

Nicolas : “Ca va, pas trop dur, je pensais que c’était plus difficile. J’ai eu un petit peu mal en bas du dos, mais pas plus que ça. J’ai un problème avec l’alimentation, et puis là, je pense que, lors de ma reprise alimentaire, ça ne sera plus pareil. Je vais changer toutes mes habitudes.”

Eric GANDON : “Comment tu projettes ton jeûne ?”

Nicolas : “Je ne projette pas trop, car je me dis qu’il reste 21 jours. Je vis au jour le jour, j’essaye de ne penser à rien. Le matin, je vais chercher mon journal, une petite balade sur la plage, et après, on a les ateliers en rentrant. C’est sympa, les journées passent plutôt vite.”

 

Comment se passe une matinée de jeûneur ?

Eric GANDON : “Tu peux nous décrire une matinée de jeûneur s’il te plaît ?”

Nicolas : “Le matin, en général, on fait les petits points sur la tension, le poids, l’humeur du jour, savoir si on a bien dormi, on discute de ces petites choses-là. On se soutient. Personnellement, je n’ai pas eu trop de symptômes, ce n’était pas trop compliqué, mais mentalement, un petit peu. Je me dis qu’il faut que je prenne soin de moi, que le jeûne est en train de fonctionner, mais sinon le matin, le petit point avec tout le monde est sympa, et le plus important, se soutenir.”

 

Les raisons de ce jeûne.

Eric GANDON : “Pourquoi as-tu décidé de jeûner ?”

Nicolas : “J’ai décidé de jeûner, car j’ai de l’hypertension. Je suis traité depuis 17 ans. Je prends aussi un médicament pour le cholestérol depuis 17 ans également. Aujourd’hui, j’ai 40 ans, et le but est d’arrêter ces médicaments. J’ai l’impression que j’ai pas mal d’effets secondaires. Au début, je relativisais, mais là, je pense que les médicaments font beaucoup d’effets secondaires. Je m’en suis rendu compte ici, car j’ai toujours pris mes médicaments. Depuis que je suis là, le premier jour, j’ai pris mon médicament, la tension était correct. Au bout du 4 ème jour, j’ai arrêté de prendre les médicaments. Est-ce qu’il y a les effets du jeûne qui font que je bois moins de café, j’en prenais beaucoup, mais là mentalement parlant, je me sens bien. Je pense vraiment que mes médicaments n’étaient pas bons pour moi. Là, je ne les prends plus depuis 3 jours maintenant, et je me sens impeccablement bien. Quand j’allais chez le médecin, j’avais 11-8, 12-8, avec le médicament. Sans les médicaments, j’en suis à 7 actuellement. Je suis content. J’espère aussi d’arrêter de fumer, je fume un paquet et demi par jour. Quand je suis arrivé ici, je n’avais pas de cigarettes. J’ai été acheter une cartouche, et aujourd’hui, il me reste encore la moitié de la cartouche. C’est-à-dire que j’ai fumé 2 fois moins que d’habitude. Je veux vraiment arrêter totalement.”

 

Pourquoi Nicolas a préféré jeûner ?

Eric GANDON : “Qu’est-ce qui t’as attiré dans le jeûne ?”

Nicolas : “J’ai essayé plein de régimes, et un jour, je suis tombé sur le fasting, le jeûne intermittent, et je suis tombé sur ton site, j’ai vu des témoignages de personnes qui étaient malades, et ça s’est soigné. Je fais 1 m 60, je pèse 127 kilos, j’ai un IMC d’obésité morbide, je fume beaucoup. Si je continue comme ça, ça n’allait pas le faire. Le fait de regarder sur ton site que ça avait soigné beaucoup de gens, au début, je me suis dit que ce n’était pas possible. Je ne pouvais pas rester sans manger. Pendant le confinement, je me suis remis dedans. J’ai regardé tes vidéos. D’habitude, je n’ai pas le temps, mais là, c’était le moment. Si les autres y arrivaient, pourquoi pas moi ? J’avais essayé de manger une fois par jour, voir ce que ça donnait, j’avais réussi. Je l’ai fait pendant 2-3 jours. Quand j’étais à la maison, il y avait toujours du monde, une petite bouffe avec la famille, donc il y a toujours quelque chose. C’était midi et soir, et c’était la quantité également. C’est énorme, et je me rends compte qu’avec les cours, ce n’est pas ça qu’il faut, et on peut rater plusieurs repas, on sera toujours debout.”

 

20 jours de jeûne, et Nicolas continue !

Eric GANDON : “Comment tu te sens après 20 jours de jeûne ?”

Nicolas : “Je me sens plus en forme qu’avant. Avant, je me réveillais, j’avais mal à la tête, et j’en suis sûr aujourd’hui, ce sont les médicaments. Je peux encore tenir, j’ai des réserves.”

Eric GANDON : “Qu’en pense ton entourage ?”

Nicolas : “Quand tu en parles autour de toi, les gens sont surpris. Mais là, il commence à se tenir que c’est possible. Tout le monde peut y arriver, c’est possible. J’ai des gens qui ont un peu de poids à perdre aussi, et ils savent que c’est possible maintenant.”

 

Une belle perte de poids.

Eric GANDON : “Tu as minci de combien ?”

Nicolas : “J’ai minci de 14 kilos, c’est une belle perte de poids. Maintenant, il me reste une semaine à faire. Je me sens bien, j’ai peut-être envie de continuer, mais comme il y a Noël qui arrive, je vais finir le 21 décembre. Je fais la reprise alimentaire le 19 décembre. Après, il y a le repas de Noël, et je pars en vacances avec la famille, donc ça m’embêterait de ne pas partager le repas avec eux. Mais d’un autre sens, j’ai envie de continuer. Même si je ne fais pas Noël, ce n’est pas grave. Je ne préfère pas m’avancer là-dessus.”

 

Ce que Nicolas pense de sa troisième semaine de jeûne.

Eric GANDON : “Comment s’est passé cette semaine ?”

Nicolas : “Cette semaine, c’était impeccable. Toutes les semaines, il y a des jeûneurs qui arrivent. Il y en a qui vont faire quelques jours, et d’autres plus longtemps. C’est un nouveau groupe qui se forme à chaque fois. Toutes les semaines, ce sont des nouvelles rencontres, et ce sont de superbes personnes. J’ai même été me baigner, au mois de décembre. Elle n’était pas chaude, mais j’y suis allé. Quand j’y suis allé la première semaine, j’ai plongé et ça m’a coupé la respiration, j’y suis allé un peu vite.”

 

Nicolas est touché par le travail de Hervé et Nadia !

Eric GANDON : “Un mot sur le travail de Hervé et Nadia ?”

Nicolas : “Travailler avec Hervé et Nadia, c’était puissant. Il fait revivre des choses du passé, il fait passer des messages, notamment des personnes disparues, comme mon papa. J’avais quelques questions dont j’ai pu avoir les réponses. Ca m’a fait comprendre qu’il était toujours là, à côté de moi. On a passé 4 jours avec eux, et psychiquement, on ressort vidé, mais ça fait du bien. Ils sont adorables.”

 

27 jours de jeûnes hydrique…

Eric GANDON : “Alors Nicolas, 27 jours de jeûne ?”

Nicolas : “J’ai réussi. Je ne pensais pas au début, j’ai eu peur, mais j’ai eu un mental d’acier. La première semaine, il y a eu des personnes qui avaient déjà fait des jeûnes, et moi, j’étais nouveau. Je n’étais pas préparé, j’attaque 28 jours, j’ai douté. Il y a eu des soirs où j’ai cru que ça allait être dur. Mais c’est passé sur vite.”

Eric GANDON : “Comment vas-tu gérer le retour chez toi ?”

Nicolas : “Je vais le gérer avec un repas par jour, car c’est ce qu’il me faut. Je vais avoir une autre approche de la nourriture. Il y a des choses que je vais devoir changer. Je ne boirais plus de café le matin, je n’en ai pas eu besoin pendant 28 jours, c’était une mauvaise habitude. Il n’y a pas que ça, je mangeais des proportions de 2 ou 3 personnes. J’avais des problèmes, et je pense que c’était le refuge. Le jeûne a l’air compliqué, mais par contre, on perd du poids rapidement, la vitalité est à fond. C’est top. La première semaine est un peu compliquée, et après, ça se fait tout seul. Je vais recommencer à manger tranquillement. J’ai encore des réserves. J’ai fait la moitié du boulot, j’ai perdu 22 kilos, je fais un petit break maintenant. Merci Eric.”

 

 

Voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Bienfaits du jeûne hydrique sur l’hypertension, l’amincissement et le lâcher du mental.

Laisser un commentaire