Bonjour, je viens de terminer le stage de jeûne du 15/02/2019 au 21/02/2019 avec Eric et Amandine à la Tranche sur Mer, j’avais commencé chez moi le 13/02/2019 et j’ai prolongé chez moi jusqu’au 27/02/2019. J’ai beaucoup apprécié d’être en groupe car cela permet de partager des expériences différentes et de lier amitié. Nous avons partagé les ateliers de mandalas, des dés de la destinés, qui nous en apprennent beaucoup sur nous mêmes hasard pas hasard ? l’homéopathie, les exercices physiques tout en douceur, que je n’ai pas pu suivre puisque en pleine détoxication de métaux lourds j’ai pendant 3 jours souffert du psoas, Après tout s’est bien passé dans ce beau décor qu’est le bord de mer et ses couchers et levers de soleil. Je me suis allégée de 10kgs et je reviendrai, je remercie Eric et Amandine pour leurs attentions et les bienfaits qu’ils nous apportent en faisant ces stages qui apportent la guérison aux plus désespérés.

TÉMOIGNAGE : Jeûne de longue durée dans un but thérapeutique chez une personne mince (27jours)
soit 2mois et demi après le jeûne

La cure de jeûne m’a permis de me rendre compte que le problème de la maladie (psoriasis) vient surtout d’un mal être psychique en moi et peu de l’alimentation ; mais, elle est la base car elle nourrit le physique. C’est une hygiène de vie, un art de vivre, à mettre en place après la cure.
Néanmoins Jeûner c’est nettoyer et donc également au niveau psychique. C’est enlever, épurer, détoxiner donc il faut remettre, remplir par la suite. Déprogrammer ( exemple :  » je ne vaux pas la peine de vivre, j’ai peur du jugement des autres, je suis moche … « ) pour reprogrammer (affirmation positive : « je m’affirme, j’ose dire ce que je pense, je m’aime, je me respect … ; instaurer des limites, nouvelles croyances … » )

Le travail, l’expérience, est plus difficile au niveau de la RÉALIMENTATION que pendant le jeûne, car il faut faire avec, vivre, mettre en pratique, ces nouvelles programmations.

Le travail post jeûne ne me semble pas terminé, c’est long de changer, remettre en place des habitudes alimentaires. Et Il met en lumière les travers (vices, mauvaises habitudes et comportements) d’avant ; et au niveau alimentation qui se répercute sur le reste : relation à soi, au autres … (assimiler, digérer, les émotions, situation qui me traversent)
Pendant la cure je n’ai pas assez travaillé et approfondi sur mes anciennes croyances, pas assez de temps pour ça. Elles reviennent au moment de la réalimentation !
L’échange de questionnements par email et par téléphone avec Eric Gandon me montre : une grosse part de STRESS, besoin d’être écoutée, rassurée, reconnue ? ..
Je pensais avoir besoin d’aide psychologique extérieure pour éclairer mes comportements (boulimie de chocolat, besoin de me remplir jusqu’à me faire mal au ventre !) ; mais Eric me donne la réponse, qui est que « la réponse est en moi !!! » Je dois me faire plus confiance.
Il me dit c’est comme avec l’arrêt du tabac, il faut déjà bien intégrer cette idée en soi.

Et parfois il y a des « erreurs » car je me suis mise trop de frustrations ou beaucoup d’un coup, ou je n’ai pas freiné ma compulsion et donc j’ai franchi mes propres limites ! Mais ce n’est pas grave, ça montre ce qui n’est pas encore acquis, ce qui demande plus de surveillance et d’attention. Le principal est de rester sur le chemin qui nous correspond !
Ce n’est pas si facile d’être un bon père, ni une bonne mère pour soi. Mais on se le doit en premier lieu !!!

Quelques conseils =
Etre relativement au clair avec soi même et stable avant.
Prendre conscience de son mode de vie, et des changements que l’on veut opérer véritablement.
Après la cure prévoir condition environnementale adéquate sur au moins 1 mois :
pas de conserve, ni d’ancienne alimentation
frigo, congélateur, placard VIDES
présence de personne ou non sur le lieu de vie ? Mieux s’ils partagent les mêmes valeurs, mode et hygiène de vie
éviter la période des fêtes de fin d’année !!!
les gâteaux et autres nourritures industrielles qui attendent d’être engloutis
prévenir l’entourage d’une période d’isolement nécessaire pour la mise en place des nouvelles habitudes.

J’ai mis environ 2 mois à m’en « remettre », néanmoins le travail de mise en place des bonnes habitudes et de développement personnel continue !!!
diminution du psoriasis à 25 % environ ..

GRATITUDE
Merci Eric, aux effets du jeûne, La VIE, Amandine, toutes les personnes rencontrées, et moi même pour m’avoir permis d’enlever ces parts d’ombre en moi et d’avoir mis tant de Lumière sur et dans mon Etre.

Vraiment encore merci merci merci Eric d’avoir été disponible en post cure pour des moments difficiles à gérer seule.

Namasté

Vive le jeûne, une bonne manière de faire un reset profond sur Soi !

Amélie