28 juin 2019

23 JOURS DE JEÛNE POUR INFLAMMATIONS ARTICULAIRES ET ARTHROSE

Emmanuelle fait cette vidéo a son 23 ème jours de jeûne. Elle jeûne pour se libérer des inflammations articulaires et de l’arthrose. Elle a pour objectif de jeûner 41 jours.

23 jours de jeûne pour Emmanuelle, et ce n’est pas fini.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Tu es à combien de jours de jeûne ? »

Emmanuelle : « Ça va très bien. Je suis à 23 jours de jeûne. J’ai trouvé ça facile, franchement. Cette semaine était la plus difficile, quand on arrive au 20 ème jour. J’ai eu des nausées, des vomissements, dès que je bougeais un petit peu trop, si je me levais trop vite, des exercices, quand on travaillait le ventre, ça n’allait pas. Au 19 ème jour, j’avais l’impression que l’estomac bougeait. Je n’étais pas forcément fatigué. Je n’ai pas eu de perte de vitalité. »

La raison de ce long jeûne.

Eric GANDON : « Pourquoi tu fais ça et jusqu’à combien de temps tu vas jeûner ? »

Emmanuelle : « Je fais ça, car il y a une douzaine d’années, j’ai eu un accident de roller qui m’a provoqué une fracture assez compliquée à la cheville, et depuis, j’ai développé de l’arthrose. Je faisais beaucoup de sport, mais je suis assez limité aujourd’hui. Du fait de cette arthrose et des douleurs, ça m’empêche d’avancer. Si je veux rénover une maison, ça peut être compliqué. Je voudrais un terrain où mettre des plantes, des fruits, mais je serais limité par le nombre d’heures à passer dessus. Ça me fait mal quand je porte du poids, tout ce qui me permet d’être stable. Si ma cheville prend des positions non-plates, il ne faut pas que je reste trop longtemps car ça peut me faire mal. Je jeûne pour éviter l’inflammation autour, car l’inflammation me fait autant mal que l’arthrose, mais je n’ai pas de rhumatisme ce qui est plutôt bien. Par contre, j’ai de l’inflammation autour des tendons. »

Une amélioration durant ce long jeûne ?

Eric GANDON : « Comment tu te sens, après 23 jours de jeûne ? »

Emmanuelle : « Bien. J’ai l’impression que l’inflammation s’est dégonflée, je pense que c’est parti un petit peu. Il y a une amélioration sur l’inflammation. Je sens toujours la douleur, quand je tourne, ça craque un petit peu. J’ai fait des grandes ballades de 2 fois 1 heure, voir même 3 heures de marche, je n’ai pas eu de conséquences. La marche dans l’eau doit bien fonctionner, et sur le sable aussi. D’habitude, je ne peux pas, car marcher sur le sable me fait forcer, mais là, ça a été. »

Une perte de poids, préparation comprise.

Eric GANDON : « Niveau poids, qu’est-ce que ça donne ? »

Emmanuelle : « J’ai dû perdre 8-9 kilos, sachant que j’avais commencé à en perdre durant la préparation. »

Ce qu’Emmanuelle a pensé de ces 23 jours de jeûne.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu pourrais dire de ces 23 jours de jeûne ? »

Emmanuelle : « J’avais déjà fait des jeûnes, avant, 2 fois 2 jours jusqu’à 15 jours et j’étais très fatiguée. J’avais arrêté pour côté social. L’autre raison, c’est que j’étais très cerné. Là, j’en ai un peu moins. Quand j’avais jeûné, j’étais très ridée, j’avais peur de ça également. Là, je n’ai pas de rides, je me sens très bien. Au niveau du temps de jeûne, je n’ai pas la réponse. Je m’étais fixé un premier challenge de faire 15 jours avant d’arriver ici, le deuxième était de finir la semaine ici, et le prochain, ça serait de terminer chez moi toute seule. J’essaye de faire 25 jusqu’à la fin de la semaine, 30 jours après, et pourquoi pas aller jusqu’à 40 jours si j’y arrive. »

Le groupe, les activités, le paysage…

Eric GANDON : « Comment s’est passé la semaine pour toi, avec le groupe ? »

Emmanuelle : « Très bien. Je suis assez indépendante de base, donc j’avais peur du décalage, du fait qu’on ne commence pas, le jeûne, en même temps. J’ai adoré la mer, aussi. On a l’air pur, les logements dans lesquels on est sont exceptionnels. L’énergie du groupe est extra. Tous tes conseils, sur la naturopathie par exemple, et le travail qu’on fait avec les intervenants. Je faisais beaucoup d’étirements. En quelques minutes, je sentais la différence. J’ai fait une séance en privé avec Haïdi, c’était extra. Je ne savais pas à quoi m’attendre et c’était super, je suis contente d’être tombée cette semaine-là, c’était extra. Merci Eric. »

 

A voir également :

Arthrose.
Planning des cures

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous