19 mai 2019

Margarita jeûne en prévention d’un cancer. Elle libère ses peurs de la maladie.

Margarita explique son vécu de 7 jours de jeûne hydrique avec Eric GANDON. Elle choisit le jeûne en groupe pour surpasser les peurs du jeûne.

La semaine de jeûne de Margarita.

Eric GANDON : « Tu viens de faire 7 jours de jeûne. Comment ça va ? »

Margarita : « Ça va très bien, je ne suis pas fatigué, enfin, un petit peu. Ma tête me tourne, mais j’ai senti que beaucoup de mauvaises choses sortaient de moi. C’était bien, pour moi, car il y a beaucoup d’années qui restent dans mon cœur. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Pourquoi tu as jeûné ? »

Margarita : « C’est mon mari qui m’a offert ce cadeau. Lui, il fait du jeûne à la maison, mais comme il me l’a proposé, j’ai accepté au début, mais après, j’ai posé des questions. Je me suis demandé si c’était possible de faire ça, car j’avais peur. Heureusement, il y a un bon collectif, ici, c’est grâce à eux que j’ai pris de la force. Ca m’a beaucoup plu. »

Ce que Margarita a préféré dans la semaine.

Eric GANDON : « Est-ce qu’il y a quelque chose que tu as préféré dans la semaine ? »

Margarita : « Tout était bien, sauf le yoga, je n’ai pas fait, car j’ai mal au dos. Je n’ai pas pu y assister, mais tout le reste, c’était bien. La respiration, le mouvement plus léger, j’ai beaucoup aimé. Les mandalas, le découpage, j’adore faire ça aussi. »

Un combat gagné contre le cancer, bravo !

Eric GANDON : « Pourquoi ton conjoint voulait que tu viennes jeûner ? »

Margarita : « J’ai eu un problème de santé, il y a 8 ans, j’étais tombée malade d’un cancer. Je me suis battu 3 ans, j’ai gagné, grâce à ma famille et mon entourage, car ils sont gentils avec moi. Après, j’ai senti qu’il restait quelque chose, car j’ai peur de tomber malade, de nouveau. »

Eric GANDON : « C’est plus par prévention maintenant ? »

Margarita : « Oui, mais il y a quelques jours, j’ai libéré mon esprit de cette peur. Je me sens motivé pour mettre des choses en place. »

Le dernier mot de Margarita.

Eric GANDON : « Tu as encore un dernier mot ? »

Margarita : « Merci à tous, merci à toi Eric, vous êtes formidable. J’ai pris de la force grâce à vous, j’ai libéré mon esprit, et je suis bien contente. »

 

A voir également :

Jeûne et cancer du sein.
Planning des cure de jeûne hydrique
Jeûner en prévention.

Laisser un commentaire