22 décembre 2019

Mata prend goût de jeûner une semaine sans ressentir la faim!

Mata accepte l’invitation de son chéri, à jeûner pendant une semaine. Au départ, elle est étonnée par cette invitation, finalement, elle prend goût à jeûner! Mata est surprise de ne pas avoir faim durant son jeûne de 7 jours. Elle se sent apaisée, alignée déjà grâce à la descente alimentaire et durant son jeûne. Mata est venu jeûner durant la semaine des émotions, grâce aux ateliers proposés, elle a pris conscience du ‘pourquoi’ elle grignotait! Surtout, elle comprend les effets du grignotage sur son corps!

La première semaine de jeûne de Mata.

Eric GANDON : « Comment tu vas Mata ? Qu’est-ce que tu viens de vivre ? »

Mata : « Ça va très bien. Je viens de vivre une semaine de jeûne, donc sans nourriture. »

Le jeûne, selon Mata.

Eric GANDON : « Pour ceux qui ne connaissent pas le jeûne, qu’est-ce que c’est ? »

Mata : « Le jeûne est une façon de se soigner, de nettoyer son corps en passant les journées entières sans prendre d’aliments solides. Pas de jus de fruits, juste de l’eau. On boit beaucoup d’eau et des tisanes. »

Eric GANDON : « Tu n’as pas eu faim ? »

Mata : « Absolument pas. Déjà, j’avais, correctement, organisé ma descente alimentaire. Je mangeais de moins en moins. Quelques jours avant le jour de mon premier jeûne, j’avais fait 3 repas, puis 2, puis 1, puis la veille très peu. »

Eric GANDON : « C’était pas trop dur au niveau de la faim ? Tu t’es sentie comment ? »

Mata : « Pas du tout. Je suis une des premières étonnées. Au contraire, je trouve que ça me stimule. Ça m’apaise, il y a quelque chose qui est tout le temps entrain de bouillonner, mais c’est dérangeant. Là, ça s’est beaucoup calmé. Je me suis sentie centrée et assez alignée. C’était la première fois que je jeûnais en plus. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Quelle idée de faire ça ? »

Mata : « C’est pas mon idée, c’est mon chéri qui a proposé. Il m’a dit que ça serait bien de passer du temps ensemble. Au début, j’étais un peu stressée car je me disais pourquoi m’inviter à ne pas manger sur une semaine. Je me suis dit qu’il fallait tenter et je recommencerais avec plaisir, je suis même dégoûté de partir. Ça va rentrer dans mes habitudes, soit estivale car c’est peut-être plus facile l’été. Très bonne expérience, et je n’ai pas faim. J’ai rêvé de nourriture une seule fois, et je n’ai pas faim du tout. Hier, mon chéri regardait pour préparer ses futurs petit-déjeuner sur Internet, je n’ai pas trop regardé. J’ai cru que j’allais rêver de nourritures, mais non ça a été. »

Le grignotage, une vilaine habitude.

Eric GANDON : « D’habitude, tu aimes bien manger ? »

Mata : « Mon problème c’est que je grignote. Ce qui était bien, c’est qu’il n’y avait pas que le fait de jeûner, mais il y avait des ateliers aussi.  De comprendre des choses sur les émotions, et je pense avoir compris pourquoi je grignote. Ça, je vais vraiment arrêté de grignoter. Je suis souvent chez moi, je suis très sédentaire. Malheureusement, je grignote quoi. Là, j’ai bien compris le pourquoi et surtout, les effets que ça a. Je pense que les problèmes que j’ai, viennent du grignotage. J’ai perdu pas mal aussi en 1 semaine. Hier, je faisais 66 et je suis arrivée à 70. J’ai perdu 4 kilos quoi. »

Ce que pense Mata de cette semaine de jeûne.

Eric GANDON : « En tout cas, félicitation pour ton jeûne, et merci à ton corps d’avoir bien tenu. Il n’y a pas eu de difficultés lors du troisième jour, tu as traversé facilement, donc tu as un bon potentiel vital, c’est super. Est-ce que tu as quelque chose à dire sur ta semaine ? »

Mata : « Je voulais te remercier déjà. Vraiment, j’ai appris beaucoup de choses et je pense que c’était très bien veillant, je me suis sentie à l’aise dans un groupe vraiment bien. Ta façon de nous expliquer les choses m’a beaucoup plu. Le lieu est magnifique donc j’ai vraiment apprécié de passer tout ce temps-là. C’est une semaine où je me suis rapproché de mon amoureux, de moi, et je pense que je vais repartir en apportant des choses à ma fille, à ma mère, ma sœur, au fils de mon chéri, et je crois que j’ai un peu grandi. Je suis une autre. »

 

Mata a été invitée à jeûner avec son chéri. En fin de compte, elle s’est rapprochée de lui, de son corps et n’hésitera pas à en parler dans son entourage. Bravo Mata !

 

A voir également :

Planning des cures
Comment bien jeûner.
Combien de temps pouvons-nous jeûner ?

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous