25 juin 2019

COMMENT VIVRE JUSQU’A 120 ANS EN BONNE SANTE ? SOIGNER L’HYPERTENSION ET BIEN VIEILLIR AVEC LE JEÛNE

Francis, 72 ans, se donne tous les moyens pour vivre jusqu’à 120 ans!! Il jeûne régulièrement, il fait du sport , de la randonnée, de la musculation, il a une bonne hygiène de vie, il applique la loi d’attraction… Il met toutes les chances de son côté pour vivre longtemps en bonne santé. Avec l’age devenir sage.

La semaine de jeûne de Francis.

Eric GANDON : « Comment tu vas ? »

Francis : « Bah écoute, après 6 jours de jeûne, je trouve que je vais bien. Au démarrage, on peut penser qu’on allait finir par mourir. Je n’ai pas cru ça, mais c’est tout de même l’inconnu. C’était la première fois que je faisais un jeûne de 6-7 jours. J’ai fait régulièrement des jeûnes de 24 h, depuis plus d’un an, et ça, ça me convient bien. Pour en revenir à cette semaine, déjà, de une, j’ai été très surpris de ton professionnalisme. Je ne m’attendais pas à ça, je m’attendais à avoir un animateur. Pour moi, tu es une bible. Durant la semaine, je n’ai quasiment pas vu une réponse qui était à côté de la question. Tu as toujours su répondre à toutes les questions. On sent que tu as quelque chose, un vécu. Je vais essayer de te trouver des clients, mais le plus dur, c’est de convaincre les gens à ne plus manger. »

Une santé presque parfaite à 72 ans ?

Eric GANDON : « Tu as quel âge ? »

Francis : « 72 ans, bientôt 73. »

Eric GANDON : « Tu es en parfaite santé ? »

Francis : « J’ai une philosophie au niveau de mon corps. Je l’ai, un peu, malmené à la fin de ma carrière. Je me suis laissé aller par le boulot, moins de sport, plus de kilos. Là, ça fait 1 an ou 2 que j’ai arrêté mes activités. Je pense que je vais en reprendre, mais différemment. Je fais de la course à pieds, et au maximum, j’ai fait des semi-marathon. »

Eric GANDON : « Tu ne prends pas de médicaments ? »

Francis : « Mon objectif est d’arrêter un médicament pour l’hypertension. C’est une mini-dose. J’ai dû faire une montée de tension, je suis allé voir le médecin, et il m’a donné quelque chose. J’étais dans une mauvaise réflexion car j’ai grossi, j’étais stressé, c’était une mauvaise période. Je mangeais plus, et je ne faisais plus de sport. Tout ce qu’il faut pour faire une hypertension. »

Eric GANDON : « Ta tension est à combien ? »

Francis : « Cette semaine, j’ai fait un peu de yo-yo. Aujourd’hui, je suis à 14,9. »

Eric GANDON : « Il ne faut pas s’inquiéter à ton âge, c’est quand on monte au-dessus de 17. »

Francis : « Je crois que j’ai fait un pic de tension. Mon objectif est que, dès que je reprends mes activités pro, et que je me remets au sport, je surveille ça de près et le médicament ira à la poubelle. »

Un objectif ambitieux pour Francis.

Eric GANDON : « Il y a un objectif derrière tout ça ? »

Francis : « Oui, j’ai plein d’objectifs. J’ai un objectif professionnel déjà, mais j’en ai un qui est venu cette semaine, c’est de diffuser la loi de l’attraction. C’est quelque chose qui me plaît, quelque chose que j’applique depuis plus d’un an, et j’ai eu des résultats. Ça a été surprenant, dans diverses directions. Quand je parle de santé, ça me fait repenser à ce que l’on disait tout à l’heure. Je suis en bonne santé, et ma philosophie est d’essayer de vouloir vivre jusqu’à 120 ans. 120 ans, en bonne santé. Si j’en ai marre avant, je ferme l’interrupteur et au revoir. Mais ça serait génial d’y arriver. »

Eric GANDON : « Ça serait génial, avec toutes les expériences que tu pourrais raconter. »

Francis : « Les 120 ans, je me voyais déjà depuis mes 15 ans. Pour arriver à ce but, de ma vie, quand on veut démarrer un projet, on met les moyens. On a un objectif, et à côté on a les moyens. Pour arriver à 120 ans, il faut entretenir la machine. C’est à titre préventif, je fais les choses, j’ai des règles de vie, je fais du sport, la nourriture, le jeûne m’a remis plein de choses dans l’esprit, donc je fais tout ce qui est bien pour y arriver. Je vais devoir surmonter cette épreuve, mais ça ne me fait pas peur. Je fais tout ce qu’il faut pour que la machine soit en bon état. »

Une reconstruction musculaire à 72 ans.

Eric GANDON : « Aujourd’hui, tu as des douleurs ? »

Francis : « J’ai eu un peu de surpoids, un petit problème de dos, mais je le soigne comme la prunelle de mes yeux. Je fais très attention. Je suis en pleine reconstruction musculaire, avec de la musculation, y compris les muscles profonds. Ça, je reste persuadé que, quand j’aurais fini mon travail de musculation, mon dos va retrouver une situation normale. Cette semaine m’a permis de me recontacter avec moi-même. Me recentrer sur moi-même. »

Les cartes du bonheur.

Eric GANDON : « Les cartes du bonheur, ça t’a parlé ? »

Francis : « Ça fait réfléchir, en effet. Ça pose des questions. Même si, au premier abord, on peut penser que c’est amusant, mais en effet, ça fait réfléchir. »

Ce que Francis a aimé durant la semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as aimé d’autres durant la semaine ? »

Francis : « L’ambiance. Le groupe est vraiment sympa. »

Eric GANDON : « Tu as fait des massages ? »

Francis : « Oui, bien sûr, tous les mois, je me fais masser par une Française qui a été se former en Chine. J’y vais pour de la reconstruction. Comme je fais du sport régulièrement, on a un muscle qui est un peu tendu, ça tourne quoi, notamment au niveau des jambes et un petit peu mon dos. Ce n’est pas une partie de plaisir. Ici, avec Sabrina, elle m’a fait un massage d’une heure et j’ai été très satisfait, car ce n’était pas une caresse, c’était un massage prononcé. Ce n’était pas violent, mais on a bien senti le bienfait du massage, juste après. »

Eric GANDON : « L’environnement t’a plu ? »

Francis : « Oui, je m’y attendais pas à trouver un parc aussi grand. J’aurais bien voulu mettre mes baskets, mais je les ai oubliées. Dans tous les cas, je n’aurais pas pu courir, car le sport intensif m’est déconseillé durant la période de jeûne. J’aurais pu mettre mes baskets pour aller marcher, l’envie était là. »

Francis recommande le jeûne !

Eric GANDON : « Ayant vécu cette expérience de jeûne, est-ce que tu le recommandes ? »

Francis : « Je recommande, je reviendrais pour une expérience plus longue aussi. Pour l’avoir lu et entendu cette semaine, on dit que pour remettre les compteurs à zéro, il faut se baser sur 21 jours, donc je pense que je tenterais les 3 semaines. Merci Eric. »

 

 

A voir également :

jeûner hydrique pour rester jeune
Planning des cure de jeûne hydrique

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous