14 juin 2017

Le jeûne et naturopathie -La crise curative

Le jeûne et naturopathie fait peur. Nous avons en mémoire de tristes expériences de personnes sous-alimentées (ou anorexiques), mais aussi des périodes de famine qu’ont connues nos ancêtres.
Pourtant aujourd’hui beaucoup plus de personnes meurent dans les pays riches de la suralimentation plutôt que du manque d’alimentation. 2 personnes sur 3 aux Etats Unis meurent de suralimentation. Et cela personne ne semble s’en inquiéter. D’un côté, il ne faut pas parler de jeûne car 1 % de la population est anorexique et tant pis pour les 66 % qui meurent de maladies liées à une mauvaise alimentation ou suralimentation. Le docteur Allard écrit : « L’homme ne meurt pas ! L’homme se tue. Il se tue par ce qu’il respire (respire contre soi), il se tue par ce qu’il mange (mange contre soi), il se tue par ce qu’il pense (pense contre soi), il se tue par ce qu’il boit (boit contre soi). »
Pour bien se préparer au jeûne, vous allez manger des bouillies de légumes verts cuits, moi personnellement c’est purée de carottes. Mais si vous êtes un peu constipé la purée de légumes verts cuits est fortement recommandée. 6 heures après le dernier repas je fais un lavement du colon.
Au début du jeûne votre mental utilisera toutes les ruses pour vous faire reprendre la nourriture, aussi il est bon d’accueillir les petites phrases (il faut manger pour vivre, si tu arrêtes de manger tu n’auras plus d’énergie…), de se raisonner (j’ai des réserves pour au moins 25 jours), et de rassurer votre mental. « Si je ne mange pas je meurs » : OK, j’accueille et transforme cela en : « je jeûne et c’est bon pour mes organes, je les encourage à profiter de cette période de repos pour réaliser une bonne détoxication« .
Jeûner est très simple, il faut juste arrêter de manger solide et boire de la bonne eau. L’idéal est l’eau osmosée dynamisée. Jacques Collin donne de bons conseils à ce sujet dans ses ouvrages.
Le jeûne devient efficace au bout de 3 jours, il est bon alors de le refaire régulièrement. Personnellement j’ai fait jusqu’à 24 jours, c’était excellent.

 

Pour les personnes sous médication, les médicaments peuvent être diminués voire arrêtés selon des cas précis. Je conseillerai de voir au cas par cas et de se faire suivre par un médecin allopathique.
Pendant le jeûne, il n’y a pas de manque d’éléments nutritifs, on observe une baisse de certaines vitamines : C, D, E et d’autres composants du métabolisme, mais ces pertes ne sont pas critiques.
Au centre de Goriachinsk en Russie, c’est plus de 10 000 personnes en 50 ans qui ont suivi des jeûnes thérapeutiques pour des maladies telles que diabète de type 2, asthme, hypertension, rhumatismes, allergie. Près de 2 personnes sur 3 ont vu leurs symptômes disparaître après une ou plusieurs cures de jeûne.

 

La crise de détoxination (3 ou 4ème jour) : 

Le plus difficile n’est pas de se priver de nourriture, le passage délicat peut être la crise d’acidose. Cette crise de détoxination apparaît en général au 3ème jour ou 4ème jour de jeûne. Cela peut se traduire par des nausées, faiblesses, migraines. Chez moi cela se traduit par des sueurs, fièvre, tremblements et une urine très foncée. Cette période passée c’est le bonheur. la faim disparaît et le corps fabrique lui-même son alimentation à partir de ses réserves. Le taux d’acidité augmente dans les urines, c’est pourquoi nous appelons ce passage l’acidose. Néanmoins le corps lui-même ne devient pas acide. Daniel Kieffer, naturopathe, l’appelle la crise curative. Les symptômes liés à une problématique ou une maladie existante peuvent s’aggravent mais en réalité c’est le corps qui déploie toute la nouvelle vitalité disponible pour engager un push ultime contre la maladie.
Les douleurs peuvent parfois devenir très fortes, migraines, douleurs articulaires, anciennes blessures, goutte, arthrite, fièvre, éruptions, vomissements, diarrhées, urines chargées. C’est à ce moment-là que nous avons le plus besoin d’être accompagné car nous pouvons confondre une crise curative avec un manque alimentaire.
Personnellement je trouve que cette crise est moins douloureuse si je fais un lavement colonique les premiers jours du jeûne. Pour les maux de tête, j’utilise les bains très chauds et je pose sur la tête une vessie de glace remplie de glaçons. Il existe aussi des huiles essentielles comme la menthe poivrée ou puressentiel maux de tête.

 

Laisser un commentaire

6 réactions sur “Le jeûne et naturopathie -La crise curative

  1. Jeûne 21 jours — Doré Elisabeth
    Bonjour Eric,

    Je voulais tout d’abord te féliciter pour ton site qui apporte beaucoup de réponse et m’a énormément encouragée dans ma démarche de jeûne. Je suis une femme de 31 ans, 1m60 pour 70 kilos, on m’a diagnostiqué récemment une spondylartrite. J’envisage d’avoir un enfant et je ne veux pas commencer de traitement pour le moment, j’essaye de faire diminuer mes crises inflammatoires avec des plantes. Depuis 1 semaine je jeûne ( perte de 5,5kg),j’aimera is jeûner 21 jours au total. Je n’ai pas vraiment fait de préparation au jeûne, mais j’ai peu mangé les deux semaines qui ont précédés le début du jeûne. J’ai une douche rectale au 3 eme,4eme et 5 eme jour. Pour le moment ca va, j’ai des nausées le soir depuis 2 jours, je place une bouillotte d’eau chaude sur le foie. La question que je me pose et à laquelle j’ai du mal à trouver une réponse claire c’est la reprise alimentaire. Je vois beaucoup d’informations différentes (commencer par des fruits entier, commencer par des jus de fruits, commencer par des jus de légumes, etc). Peux tu m’éclaircir sur ce point STP. Je ne veux pas tout gâcher en faisant n’importe quoi! Combien de temps dois durer ma reprise pour un jeûne de 21 jours? Et par quel type d’aliment dois je commencer? Pendant combien de temps avant de réintroduire d’autres aliments? J’espère que tu vas pouvoir éclaircir ce point qui me fait un peu de soucis. Je te remercie par avance. Et j’espère pouvoir un jour participer à tes stages ( il faut que j’économise). Bonne continuation et merci pour ton implication.
    Elisabeth

    1. Bonjour Elisabeth,

      Pour répondre à ta question, il me faut te donner un enseignement ou écrire plusieurs pages ce qui n’est pas le but de se blog. Tu peux néanmoins prendre une consultation et tu auras les réponses en détail.

      En quelques lignes ne pas commencer par les fruits et jus de fruits c’est trop acide. Commencer par les jus de légumes et bouillons.
      La reprise doit être la moitié de la durée du jeûne, donc ici 10 jours.
      Pour soigner ta maladie il faut, après le jeûne, observer une hygiène de vie saine. pas de cigarette, pas d’alcool, manger frugal, pas de grignotage, pas de produits laitiers, enlever les gluten…

      Bonne soirée,

      Eric

  2. Urine pendant le jeune — 05-03-2017 08:01
    Bonjour j’en suis a mon 12 jours de jeune et mon urine est toujours fonce est-ce normal ? avec un débit pas très élevé, pourtant je bois 1,5 l par jour eau
    En vous remerciant

    1. Urine Pendant le jeûne —
      Bonsoir David,
      L’urine est foncée chez les personnes très intoxiqués. Consommateur de café ou foie encombré (alcool, suralimentation , produits laitiers, constipation). Donc je dirais que c’est possible mais pas fréquent. D’habitude l’urine fonce en crise de détoxification le 3ième jour, puis elle redevient claire à partir du 4ième jour. Si au 12 ième jour elle est toujours foncée c’est que vous aviez beaucoup à nettoyer. Il faut continuer. Après votre jeûne changer totalement votre hygiène de vie et faite suivre votre foie par un docteur. La prochaine fois que vous jeûner faire une cure de Desmodium de 3 semaines avant votre jeûne. Bonne soirée,
      Eric

  3. JEUNE HEBDOMADAIRE —
    Bonjour Eric,
    Après avoir arrêté de fumée il y a 4 ans en 2012, j’ai pris du poids 5 kg et les graisses se sont localisées sur les hanches/ fesses pas très gracieux. J’ai essayé des régimes classiques inefficaces pourtant suivi par un diététicien. J’ai décidé de repenser mon alimentation en 2016, arrêt du gluten et des produits raffinés et transformés. Puis je me suis intéressée au jeûne que je pratique depuis mars 2016, une journée de jeûne par semaine. C’est devenu ma routine et c’est maintenant un besoin. Je me sens plus vive et la combinaison de mon rééquilibrage alimentaire et du jeûne m’ont permis de déstocker mes kilos disgracieux.

    J’ai envie d’aller plus loin dans ma démarche et je m’intéresse au stage de plusieurs jours, je découvre donc votre site et après l’avoir parcouru, j’ai quelques questions :

    1/ Le jeûne est-il efficace sur une journée ou intérêt uniquement sur 3 jours ?.

    2/ Je pratique la course à pied et mes performances après ma journée de jeûne sont toujours très moyennes, difficulté à faire du fractionné, respiration et récupération difficile, est-ce normal ?

    3/ Quid de la fonte musculaire sur une période longue de jeûne ? Est-il conseillé de prendre des protéines type « WHEY » ou cela est exclu car risque de casser le jeûne ?

    Merci d’avance pour vos précieux conseils.

    Cordialement

    Paula

    1. Bonjour Paula,
      Bravo pour avoir pris en main votre santé.
      Oui une journée de jeûne est très bon pour les sportifs. Cela n’attaque pas les muscles. Trois jours de jeûnes est plus pour soigner une pathologie ou à pratiquer occasionnellement. Sur trois jours il y a fonte musculaire. Du coup il est préférable de faire 7 ou 10 jours une fois dans l’année que plusieurs fois trois jours par mois.
      Normalement le lendemain d’un jeûne on cour mieux. Néanmoins c’est à toi d’expérimenté. Peut-être réduire à un repas le jour d’avant la course.
      Pour les protéines, ne prendre que des aliments pas de poudre. Bio. Oeufs, viandes, poissons… Pour tonifier prendre de la spiruline si tu es en surpoids ou le vitalore si ton poids de forme est atteint.
      Bonne soirée,
      Eric