25 janvier 2019

Comment jeûner chez soi ?

La pratique du jeûne se répand de plus en plus, eu regard des bienfaits qu’elle apporte à notre corps. Et au-delà de cela, jeûner chez soi est une option qui attire des adeptes toujours plus nombreux. Cependant, on peut se poser la question de l’intérêt d’un accompagnement du jeûne à domicile. Oui en effet, jeûner ce n’est pas dur il suffit d’arrêter de manger ! Oui, mais…

Jeûner seul chez soi : pourquoi se faire accompagner ?

Une multitude de raisons peuvent appuyer la démarche de se faire accompagner durant le jeûne. Vous reconnaissez-vous dans l’une des situations suivantes ?

  • Nous aimons tellement manger, nous aimons tellement nos habitudes que souvent en cours de route on arrête notre projet.
  • Ou alors les amis, la famille nous dissuadent de jeûner surtout s’il nous voit fatigués et tristes. Nous sommes inquiets lorsque nous avons des symptômes inhabituels (mal de tête, mal au bas du dos, étourdissement, insomnie…).
  • Ou alors nous jeûnons pour des raisons de santé et il nous manque l’expert qui va pointer du doigt tout ce que nous faisons en dehors du jeûne qui devra être changé pour qu’en dehors du jeûne nous mettions en œuvre une hygiène de vie propice à la santé.

Le jeûne guéri, soit ! Mais c’est encore mieux si nos pratiques du quotidien nous maintiennent en santé. Comme le dit si bien le Naturopathe Robert Masson. « Si nous marchons sur des braises, ça brûle les pieds. Si on met des pansements sur les pieds, mais que l’on continue de marcher sur des braises, nous aurons toujours nos brûlures ».

Une solution pour jeûner chez soi tout en étant accompagné

C’est pour toutes ces raisons que jeûnerpoursasanté a mis en place l’accompagnement au jeûne à domicile. Que nous pouvons aussi nommer : l’accompagnement au jeûne au téléphone, ou le jeûne à la maison.

Nous avons accompagné plus de 2000 personnes au jeûne et nous avons développé une expertise en la matière. Nous sommes naturopathes certifiés, passionnés de développement personnel et nous maîtrisons bien les paramètres d’une hygiène de vie physique et psychique qui soutiennent la santé.

Le déroulement de l’accompagnement pour une cure jeûne chez soi

Notre accompagnement s’articule en plusieurs phases :

  • 1er phase la préparation : C’est mieux de prévoir un mois de préparation. Auriez-vous l’idée de courir un marathon sans préparation ? Voyez le jeûne comme une activité sportive ou un art et préparez-vous pour mieux réussir votre œuvre. Nous faisons alors un point sur votre situation de santé actuelle et sur votre objectif, cela se fait à l’aide d’un questionnaire santé que vous remplissez à votre inscription. À la lumière de vos réponses, nous vous transmettons des conseils pour mieux préparer votre jeûne.
  • 2ième phase une semaine avant le jeûne : c’est la descente alimentaire et les derniers préparatifs.
  • 3ième phase le jeûne proprement dit : Nous vous contactons (par téléphone ou en Skype) tous les jours, et vous pouvez nous contacter en cas de besoins urgents. Vous êtes dès lors sécurisés ainsi que vos proches. Nous vous fournissons des conseils pour mieux gérer la faim, les symptômes… et nous suivons avec vous l’évolution des symptômes physiques au quotidien. Nous profitons également de cette période pour rappeler toutes les bonnes habitudes d’hygiène qu’il sera bon de mettre en place après le jeûne. Le jeûne est aussi propice à des prises de conscience et à l’éveil du « soi ». Nous vous accompagnons à faire ce travail de prise de conscience qui aide à se sentir mieux dans sa tête et à grandir. Nous pouvons vous accompagner ainsi de 7 à 40 jours selon les besoins.
  • 4ième phase la reprise alimentaire : Les derniers jours de jeûne, nous vous expliquons comment remonter doucement l’alimentation.

Témoignages

Comment bien se préparer au jeûne.

Le jeûne c’est génial pour Emmanuelle. Elle retrouve la vitalité et la joie.

Dominique explique son expérience du jeûne de 21 jours à domicile.

Cures de jeûne et naturopathie

Toutes les cures de jeûnes

Planning des cures

ANIMATEUR – Naturopathe 
ANIMATREUR – Naturopathe

Vidéos

Pourquoi se faire accompagner durant un jeûne à domicile ?

Jeûne à domicile avec https://www.jeunerpoursasante.fr/. Se faire accompagner pour jeûner chez soi.

Voir aussi

Commentaires

Laisser un commentaire

12 réactions sur “Comment jeûner chez soi ?

  1. Bonjour; j’ai 56 ans, je suis séropositive depuis l’age de 23 ans , j’ai pris beaucoup de traitement comme vous l’maginez , j’ai était 8 ans sans immunité mais actuellement en bonne santé, pas de charge virale, bonne immunité et le moral; je pese 52 kg pour 1,56 m
    j’ai une tri thérapie que je prend uniquement le soir;
    mes sucis de santé actuel sont : l’ostéoporose du rachi et du cholesterol; est ce qu’un jeun intermittent par exemple 1 ou 2 jours par semaine me serait bénéfique ; j’ai déja jeuné 2 fois : dernier repas le soir 7h30 et repas le soir d’aprés à 7h30; donc j’ai sauté le déjeuner du matin et repas de midi; sans soucis et j’ai pri mes traitements le soir ; pouvez vous me conseiller un jeun intermittent pour m’aider a controler le cholesterol et aider pour l’ostéoporose ? dites moi ?
    merci

  2. Bonjour j’ai 30 ans je suis épileptique depuis l’âge de 13 ans , je suis sous Dépakine chrono 500mg
    Je suis actuellement sous une alimentation à base de fruits et légumes . Je voudrais savoir si le jeûne est compatible avec l’épilepsie et mon traitement en vous remerciant
    Cordialement

    1. Oui un jeûne surveillé et alité. A l’époque de Socrate nous faisions jeûner les épileptiques dans des chambres fermées à clés et il y avait un bon taux de réussite. Je vous recommande de faire un jeûne accompagné, avec du repos et peut-être dans un espace fermé si vous souhaitez tester l’arrêt des médicaments pendant le jeûne. Si non vous devez garder les médicaments durant le jeûne. Attention une alimentation à base de fruits et légumes est intéressante si vous êtes en surpoids et hypertendues. Elle ne l’ai plus si vous êtes hypotendues, frileuse et en sous-poids. L’alimentation doit-être adaptée selon les profils de chaque individu.
      Bonne journée,
      Eric

  3. Bonjour,
    Depuis quelques mois ,je me suis mise à la Naturopathie ,tentant de trouver un équilibre à la lumière des infos que je peux collecter sur le net .
    Depuis plusieurs années ,j’ai noté une sensibilité intestinale , voire certaines intolérances .J’ai fait aussi quelques malaises vagaux liés à ce problème .D’autre part , j’ai connu une grande période de stress ,au cours de laquelle j’ai eu à gérer ma fin de carrière (infirmière ) ,la maladie de ma mère ,celle de ma sœur ,bref ,je me suis occupée de tout le monde sauf de moi et de mon alimentation .
    Une hypercholestérolémie a plus de 3g .Le cardio parle une cholestérolémie familiale .Il parle de statines bien sur .Pour l’instant ,nous nous sommes mis d’accord sur un régime de 3 mois sans viande rouge ,ni œuf,ni graisses saturées etc .Je n’ai pas l’intention de prendre de statines . Vous préconisez les viandes ce que je comprends.Mais comment concilier avec l’hypercholeromie ?Je pense au jeûn depuis longtemps mais je m’interroge sur l’incidence sur mon poids : je fais à peine 50kg pour 1,60.J’ai perdu 3 kg en faisant ce régime ,j’en suis. a deux mois .Le poids s’est stabilisé mais je me demande quand même ce qui va rester après un jeun …J’ai 66ans ,sportive,relativement destressee et heureuse de vivre dans ma campagne bourguignonne…
    Merci à l’avance pour vos conseils .

    1. Bonjour Dalixun, Le cholestérol ne vient pas des viandes ni des graisses saturés. Le cholestérol vient d’un foie intoxiné par mal digestion, sur alimentation, vin, alcool, excès de sucres, aliments industriels (corps gras saturé trans), prise alimentaire entre les repas. Le cholestérol ne se dépose pas dans les artères donc rien à craindre de se côté là. Néanmoins le jeûne et le réglage alimentaire sont conseillés pour soigner votre foie.Ici plus d’informations sur le cholestérol. Voir le documentaire cholestérol le grand Bluff. :https://www.jeunerpoursasante.fr/se-soigner/soigner-l-hypertension/

  4. Bonjour,
    j’ai découvert le jeûne il y a environ 2 ans, et je viens de faire à domicile un jeûne de 13 jours (sans aucune difficulté). Depuis quelques années, je développe des rhinites allergiques qui durent de plus en plus longtemps et je compte sur le jeûne pour désamorcer ce mécanisme.
    Au début de mon jeûne – mi mars – j’étais en pleine allergie, et dès le début de celui-ci, l’allergie a disparu, ce qu’on remarqué mes proches..
    J’ai commencé de me ré alimenter début avril, et ces jours ci je ressens à nouveau des démangeaisons et une rhinite allergique , mais bien moins forte qu’auparavant. Que me conseillez vous pour traiter plus complètement cette allergie ?
    Merci de votre retour

  5. Bonjour,

    Je vous connais depuis pas très longtemps, à vrai dire c’est tout récent et je vous remercie pour votre aide. J’ai 25 ans et on m’a diagnostiqué une hypertrophie du sphincter urétrale. C’est semblable à un dysfonctionnement de la prostate : envie fréquente, jet faible, réveil nocturne, vessie qui se vide pas totalement, … Pareil ailleurs j’ai une grosse fatigue depuis plus de 2 ans. Je suis actuellement entrain de faire un jeune hydrique et à l’heure où je vous écris ce message j’en suis à mon 7ème jour, je compte faire 15 jours voir 20. Je n’ai pas effectué de préparation particulière.

    La sensation de faim a disparu, je me sens plutôt faible, j’ai des crampes aux mollets (signe d’acidité qui a du mal à s’évacuer je suppose) mais je peux parfaitement sortir et marcher tranquillement. J’ai la langue toujours chargé (j’aimerai tant que la couleur diminue !!)

    Via ce message je souhaiterai savoir si je dois continuer à jeûner à l’eau ou dois je changer de méthode : J’urine pas beaucoup et via ce jeune je souhaiterai « réparé » le soucis au niveau de la prostate mais j’ai l’impression que mon corps travail au ralentie pour nettoyer les toxines.

    Dois-je boire beaucoup d’eau ou au contraire diminuer au point de faire 1 jour hydrique et 1 jour sec ?
    Devrais-je prendre des compléments sous forme de poudre comme le citrate de magnésium pour aider le corps ?
    Pensez vous que mon corps qui est dans un état acide pourra tout de même faire appelle à l’autolyse pour « réparer » mon soucis au niveau de la prostate ?

    1. Bonjour Erer,
      Pour la durée du jeûne, oui si vos réserves pondérales le permet je vous recommande de continuer le jeûne. Voir plus ici :
      https://www.jeunerpoursasante.fr/conseils-jeune/combien-de-temps-jeuner/

      Non je vous ne recommande pas le citrate de magnésium.

      Pour ce qui est de comment jeûner voir plus ici :https://www.jeunerpoursasante.fr/bien-jeuner/

      Pour plus d’informations vous pouvez choisir différents types d’accompagnements ici :https://www.jeunerpoursasante.fr/accompagnement-jeune/

      Bonne journée,

      Eric

  6. Bonjour, j’aimerais souscrire à un accompagnement au jeûne à la maison.
    Mais je ne sais pas trop lequel prendre en sachant que j’ai peu de moyens financiers et que c’est surtout l’avant et l’après jeûne qui me pose souci.
    En effet j’ai déjà plusieurs fois jeûné toute seule et tout s’est bien passé ( 3 jours, puis 5 jours , puis 15).
    Cette fois j’aimerais faire 21/25 j. Dans le but de prévention ( type cancers), perdre mes kilos en trop et soulager ma cheville multi opérée et inflammatoire.
    Ma reprise alimentaire est le hic, car je reprends tous mes kilos perdus en seulement quelques jours….Et j’aimerais faire une descente plus adaptée à ma personne.
    Pouvez vous me conseiller
    Merci
    Sigrid