28 juin 2018

Amandine préparer une grossesse avec 26 jours de jeûne

 

Amandine se détoxine avant une grossesse. Une femme enceinte transmet jusqu’à 130 toxines chimiques à son enfant à travers le cordon ombilical. Source de désordre chez l’enfant tel que l’Autisme.

Le premier jour de jeûne d’Amandine.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Amandine : « Ca va, je suis un peu fatigué. »

Eric GANDON : « Qu’est-ce qui est particulier aujourd’hui ? »

Amandine : « Nous sommes le 1er juin, et le premier jour de jeûne, d’un long jeûne. J’envisage de faire un jeûne de 26 jours, pour me préparer à la venue d’un enfant, pour pouvoir me détoxiner. »

La magnifique raison de ce long jeûne hydrique.

Eric GANDON : « Pourquoi 26 jours ? »

Amandine : « Au 25 ème jour, on arrive à changer de croyance. J’ai envie de me nettoyer des toxines dans mon intestin, mais aussi toutes mes croyances de la société, et de tout. J’ai envie de me déprogrammer. »

Eric GANDON : « C’est quoi comme jeûne ? »

Amandine : « C’est un jeûne hydrique. La première semaine, je l’a fait avec nos jeûneurs, donc en groupe. Je vais animer aussi, des massages. Premier jour, première vidéo. »

Une semaine de jeûne, et l’aventure continue.

Eric GANDON : « Comment ça va ? 6 jours de jeûne. »

Amandine : « Oui, 6 jours de jeûne. C’était tout de même difficile, car jeûner en travaillant, ça va, j’ai pu faire quelques massages. J’ai pu animer un petit peu. Ca s’est bien passé. Je n’ai pas eu de douleurs, mis à part que mon estomac est vide, et que j’ai toujours faim. Ce que j’ai remarqué, c’est qu’il y a 2 matins où je n’étais pas très bien. C’était à moi de faire le yoga, le matin, et incroyable, au bout de 2 postures, ça allait beaucoup mieux. Est-ce que ces 2 matinées étaient difficiles, car j’avais le yoga à faire, mais là, je suis convaincue, quand on est fatigué, il faut faire du yoga. On était sur la plage, autour des éléments, et puis, le premier exercice était le contact avec l’énergie de la Terre, et après du Cosmos, donc on capte l’énergie. C’est un yoga tranquille. On refait circuler l’énergie, tout simplement. Sinon, j’ai marché un petit peu, au ralenti. »

Eric GANDON : « Tu as marché jusqu’où ? »

Amandine : « Je suis allée en ville, je n’ai pas fait un kilomètre, je suis allée me promener. Je me suis allégée aussi. »

Une petite perte de poids en une semaine.

Eric GANDON : « Tu t’es allégée de combien ? »

Amandine : « Je ne me suis pas pesé le premier jour, mais là, 3 kilos 5 en moins. C’est toujours appréciable. »

17 jours de jeûne, et c’est de plus en plus facile.

Eric GANDON : « Quel jour on est aujourd’hui ? »

Amandine : « 17 juin, donc 17 jours de jeûne ! »

Eric GANDON : « Alors, ça donne quoi ? »

Amandine : « C’est de plus en plus facile. J’ai moins faim, j’arrive bientôt au bout, donc c’est plus facile dans la tête. »

Se résonner pour avancer.

Eric GANDON : « C’est la tête en fait ? »

Amandine : « Oui, c’est la tête qui trouve des excuses, qui se dit que je ne suis pas bien, mais maintenant, c’est bon. »

Eric GANDON : « Comment tu fais pour résonner ta tête ? »

Amandine : « Je garde mon objectif en tête, et je me dis que c’est 20 jours dans ma vie pour avoir de beaux enfants, en pleine santé, pour être libérée de ces croyances. C’est quoi au final 25 jours ? C’est rien. Ca fait 33 ans que je vis, et je prends 25 jours, donc c’est bon. »

La perte de poids continue au fil des jours.

Eric GANDON : « Comment tu vis le fait d’avoir minci comme ça ? »

Amandine : « Je le vis bien, c’est plutôt agréable, car je n’ai jamais fait ce poids-là. Je me sens mince, 7 kilos en moins, c’est chouette. »

Eric GANDON : « Tu n’as pas eu des peurs par rapport à ta minceur ? »

Amandine : « Non. Aujourd’hui, j’ai reçu un massage et ça m’a permis de me connecter à mon nouveau corps. C’est bizarre, car je ressens la faim, mais vraiment, je la ressens dans l’estomac. Est-ce que ce sont les odeurs de la cuisine, mais ça ne me dérange pas, ça me nourrit. J’aimerais bien un bon petit plat, mais bon, ça arrivera. La méditation me fait beaucoup de bien. J’aime bien me reposer, regarder des films qui sont intéressants par rapport à la santé. »

Ce qu’Amandine a pu faire comme activité.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as fait comme activité ? »

Amandine : « On a fait des mandalas, les dés de la destinée, c’est super, ça fait des prises de conscience. C’est un travail sur soi. »

Eric GANDON : « Merci Amandine, prochain rendez-vous, c’est quel jour ? »

Amandine : « A la fin ? Le dernier jour. »

25 jours de jeûne hydrique, bravo Amandine.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Amandine : « Bah écoute, ça va de mieux en mieux. »

Eric GANDON : « Combien de jours aujourd’hui ? »

Amandine : « C’est le 25 ème, on est le 25 juin. »

Eric GANDON : « 25 jours sans manger, uniquement à l’eau ? »

Amandine : « J’ai fait quelques tisanes tout de même, et du Perrier. Là, ça fait 4 jours où il y a eu une nuit où je n’ai pas dormi, je me suis levée, j’ai nettoyé, rangé, je l’ai beaucoup fait dans mon jeûne. J’ai besoin de nettoyer, de ranger. »

Eric GANDON : « Lee nettoyage intérieur que tu es en train de faire, tu as besoin de le concrétiser à l’extérieur ? »

Amandine : « Comparé à la deuxième semaine, c’était un jour sur deux. Lors de ma quatrième semaine, c’était facile. J’ai moins faim, car je crois que l’histoire du Perrier, ça stimule la faim, mais je me sens bien. J’ai moins besoin de dormir, là, on va aller se balader, je n’ai pas l’impression que je jeûne. J’avais beaucoup d’essoufflement, si je me levais vite, j’avais la tête qui tourne, je l’ai moins ça. »

Une belle perte de poids.

Eric GANDON : « Tu as minci de combien au total ? »

Amandine : « Là, je fais 49,5 kilos, et je n’ai pas minci depuis 8 jours. »

Dormir peu, mais avoir plein d’énergie.

Eric GANDON : « Tu dors combien d’heures par nuit ? »

Amandine : « Ce matin, je me suis levée à 6 heures et demi, donc je dois dormir 5 heures. »

Eric GANDON : « Tu ne dors pas beaucoup, tu as plein d’énergies, comme si tu arrivais à te nourrir de l’air ambiant. Comme les gens qui peuvent se nourrir de la lumière. Par contre, ta maman n’est pas pareil. Elle va mincir, elle continue d’être fatiguée. On a fait un test pour savoir si tu rejetais des corps cétoniques. Ca a donné quoi ? »

Amandine : « Il n’y a pas de corps cétonique. »

Eric GANDON : « C’est pour ça que ça renforce la suspicion qu’éventuellement, tu pourrais te nourrir de prana. Il faudrait voir sur plusieurs mois, mais ça me fait penser à ça. »

Amandine : « Après, il me manque l’envie de vouloir le faire, car c’est vrai que, je n’ai pas faim, je n’ai pas forcément besoin de manger, mais j’aime manger. »

La conclusion d’Amandine sur ses 25 jours de jeûne.

Eric GANDON : « Sur cette expérience de 25 jours, qu’est-ce que tu pourrais conclure ? »

Amandine : « Je sens qu’il y a un truc lié à la nourriture. Je dois avoir une croyance par rapport à la nourriture. Par contre, la croyance, donc ma phobie du sang, c’est encore là, il me semble. Après, voilà, affaire à suivre. Je n’ai pas de douleurs, j’étais fatigué, j’ai eu des crises de tétanie, je n’étais pas bien à certains moments, je ne sais plus si c’était la deuxième ou troisième semaine. »

« Je recommande à toutes les femmes qui veulent avoir un enfant, de se nettoyer. »

Eric GANDON : « Est-ce que c’est une expérience que tu recommandes ? »

Amandine : « Ah oui, totalement, je recommande à toutes les femmes qui veulent avoir un enfant, de se nettoyer. On va accueillir un petit être, et on va lui redonner tout notre héritage au niveau des intestins, et là, le jeûne permet de nettoyer tout ça. J’avais remarqué avant de faire toute cette expérience que, quand je mangeais le soir, j’avais mal au ventre. C’est pour ça que j’ai arrêté de manger le soir. A chaque fois que je mangeais, j’avais un peu mal au ventre, donc je pense que ça m’a bien nettoyé et voilà, je ne veux pas donner cet héritage à mon enfant. Si je pouvais enlever quelques croyances au passage. J’invite toutes les jeunes femmes qui veulent avoir un enfant, de jeûner au moins 26 jours pour une grossesse, et c’était mon but. Peut-être qu’après la grossesse, je retenterais, et j’aurais la volonté de me nourrir de la lumière, mais mon objectif était de me nettoyer pour ma grossesse. Je suis fier de moi de l’avoir fait, et voilà. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Jeûner pour préparer une grossesse.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous