25 juin 2019

Anne vient au jeûne pour sa santé. Elle y vit un moment mémorable! le départ d’une nouvelle vie…

Anne souffre d’allergie, asthme, mycose, fatigue. Elle cherche à se détoxiner avec le jeûne et le changement alimentaire.

La semaine de jeûne d’Anne.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Anne : « Je vais bien. Une grande surprise cette semaine, surtout au niveau personnel. Je ne m’y attendais pas. Je n’avais pas vu cette partie, en plus de ça. Il y a tellement de choses. Je venais pour ça, un moment pour moi, un moment pour penser, car je sentais que, ma vie, je devais l’orienter autrement. »

Les différentes raisons de ce jeûne.

Eric GANDON : « Tu avais quoi comme soucis de santé ? »

Anne : « Le premier, c’est la fatigue. Une très grande fatigue depuis de longues années, mais ça allait jusqu’au point que je prenais la voiture le matin, je m’endormais dans le véhicule. Des troubles digestifs. Une mycose au pied, une peau sèche, avec des verrues. C’était vraiment les gros symptômes, et puis j’ai aussi une fibro, mais je ne suis pas inquiète par rapport à ça, car j’ai été bien rassurée. C’est plein de petits dysfonctionnements donc il était temps de faire quelque chose. J’avais l’impression, dans ma tête, d’être une vieille dame de 90 ans. J’en ai 50 ans, donc ça ne pouvait pas continuer comme ça. J’avais du stress, donc je pense que c’était dans la tête. C’était des choses qu’il fallait que j’évacue et c’est vrai que le cheminement de la semaine, les partages, c’était énorme. J’ai beaucoup appris, j’ai tout noté. Tous les ateliers, la façon de pouvoir parler, ça m’a fait sortir beaucoup de choses. Le changement est en marche, et je le pense profondément. La « Anne » d’avant est partie et la nouvelle « Anne » arrive. Mon objectif était vraiment s’apprendre à s’aimer. C’était un problème ancien, je pense, et le chemin qui j’ai parcouru aussi. A partir du moment où je pourrais m’apprécier à ma juste valeur, je serais plus ouverte envers les autres, et du coup je pourrais donner plus, mais il faut que je travaille sur tout ça. La semaine n’est pas facile, c’est beaucoup dans l’émotionnel tout de même. Je ne suis pas arrivé ici par hasard. Ce qui m’a beaucoup aidé, ce sont les témoignages des autres, et le tien en particulier. J’avais les larmes en t’écoutant. Je me disais qu’il fallait que je fasse comme toi. Ma coiffeuse me disait que j’allais mourir, mais il fallait tenter l’expérience. »

Anne recommande le jeûne !

Eric GANDON : « C’est quelque chose que tu recommandes alors ? »

Anne : « Ah oui ! J’ai trouvé tellement de gens qui fonctionnaient comme moi. Parfois, on se sent un peu seul. C’est comme une famille, ici. Ils veulent évoluer, ils cherchent à évoluer. Les gens, autour de soi, peuvent fonctionner comme des robots, être toujours dans le négatif, mais moi, j’ai besoin de joie, d’une vie simple. Je voudrais tellement que tout le monde fonctionne comme moi. Et puis, tout ce que tu nous as donné, tu es fort investi, avec beaucoup de théories, d’explications un peu scientifique, et là, on sent vraiment qu’il y a beaucoup de travail derrière. Ce rythme, on n’a pas le temps de manger, à la fin. On n’a pas le temps de penser à cette faim. Je suis tellement nourrie spirituellement que je n’ai pas eu faim. Je suis tout de même contente de rentrer, mais avec un autre cœur. Merci Eric. »

 

Voici d’autres articles qui peuvent vous intéresser :

Jeûner pour l’allergie.
Planning des cures de jeûne hydrique
Bienfaits du jeûne sur les allergies et l’asthme. 

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous