4 août 2020

Tétraplégique, soigne ses douleurs avec 14 jours de jeûne hydrique. Bienfaits d’une cure de jeûne.

Catherine, condamnée au fauteuil roulant, elle retrouve la marche 3 mois après son accident. Elle explique qu’elle doit sa guérison à sa volonté et force intérieur. Malgré sa guérison, elle souffre de douleurs et de problèmes de sphincter de vessie. Elle jeûne et observe ses douleurs disparaître ainsi qu’une amélioration de son sphincter.

La semaine de jeûne de Catherine et la raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Catherine : « Très bien, après 7 jours de jeûne, 24 h sur 24, un vrai jeûne en buvant que de l’eau, je me sens plus en forme. Mes douleurs physiques ont disparus, des douleurs suite à un accident de voiture, il y a 22 ans, qui m’a rendu tétraplégique. On me condamnait à un fauteuil à vie. Je n’avais que 2% de chances. »

Eric GANDON : « Et toi, ça a duré combien de temps ? »

Catherine : « 3 mois en fauteuil électrique, déambulateur, etc.. »

Ce que Catherine a fait pour sortir de sa situation.

Eric GANDON : « Comment tu as fait pour sortir de cette situation ? »

Catherine : « C’est plus mental, j’ai l’impression. J’ai demandé, et puis c’est une connexion très forte, à l’intérieur. On me disait que j’étais une miraculée. Je n’y crois pas trop au miracle, mais plus à la force intérieur. »

Eric GANDON : « Hier, tu dansais avec nous, on a fait la fête à l’eau. »

Catherine : « Ça va mieux, je suis un peu faible physiquement, vue que j’ai minci, c’est déjà mieux. »

Eric GANDON : « Pour bien comprendre, tu as eu un accident, maintenant tu re marches normalement, mais tu avais tout de même des douleurs. Ces douleurs, tu les as gardées depuis 22 ans ou ce sont des douleurs qui vont et qui viennent ? »

Catherine : « Ce sont des douleurs qui se sont installées peu à peu. Dans mes hanches, dans mes bras, ce sont des douleurs articulaires et musculaires. »

Des résultats incroyables au bout de cette semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Au bout d’une semaine de jeûne, le résultat ? »

Catherine : « Plus de douleurs, plus rien. J’ai conscientisé. »

Eric GANDON : « En plus, en numérologie, tu es 22-4.Ce qui correspond parfaitement à ce magnétisme. »

Catherine : « Je le ressens de plus en plus, je fais attention, je suis connecté à ça. Avec les troubles résiduels vésico-sphinctériens, là, ça s’améliore sans médicaments, mais avec, ça nous empoisonne. Avec le jeûne, j’ai arrêté les médicaments, ça fait 1 mois et demi que je n’en prends plus. Je sens que la vessie se calme, c’est une vessie neurologique, donc ça tend à aller vers le bon. Je pense que ça se guérit aussi, je sens que ça va mieux. J’espère que je n’aurais plus besoin de médicaments, et puis avec ma vie sociale, c’est compliqué. »

Ce que Catherine a pensé de sa semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Alors, ta semaine de jeûne ? »

Catherine : « J’ai adoré, on apprend beaucoup de choses, il y a aussi un travail qui est fait sur soi-même, on soigne ses blessures, on ré-aligne les centres énergiques et ça, c’est indispensable pour réussir. »

Eric GANDON : « C’est quoi qui permet ça, c’est le jeûne, ou autre chose ? »

Catherine : « Le jeûne, en premier lieu, car c’est thérapeutique. Je dirais que c’est du 50/50. L’autre côté, c’est de se connecter à son cœur, plus de stress, plus d’angoisses, ne plus être dans le mental. »

Le cercle du cœur, les massages, les cours de Yoga, les activités que Catherine a aimé.

Eric GANDON : « Il y a des choses qui t’ont plu dans la semaine ? »

Catherine : « Beaucoup de choses, le cercle du cœur, les massages, les cours de yoga. C’était Amandine qui faisait ça, ça fait du bien au corps. Je tenais à tous vous remercier.

 

Voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Laisser un commentaire