4 août 2020

Maigrir avec une cure de 7 jours de jeûne. Dominique se libère avec le jeûne

Dominique jeûne une semaine avec facilité. Dominique est une personne très positive et du coup elle ne se laisse pas perturber par les aléas de la vie. Cette positivité lui ouvre les portes et lui facilite la vie.

La semaine de jeûne de Dominique.

Eric GANDON : « Comment tu te sens ? »

Dominique : « Je suis en pleine forme, impeccable. Je pense que je suis assez positive de nature, je suis en forme naturellement. »

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu viens de faire là ? »

Dominique : « J’ai fait un jeûne d’une semaine. On ne mange rien, tout à l’heure, on a mangé une petite soupe, mais c’était juste aujourd’hui, au bout de 7 jours. Elle était super bonne, et on l’attend tellement qu’elle prend un coup sublime. C’était vraiment le bonheur. Je ne sais pas si je peux le dire, mais pour moi, ça s’est très bien passé. J’ai eu la pêche du début à la fin. »

Eric GANDON : « Tu n’as pas eu ce mauvais côté ? »

Dominique : « J’ai senti qu’il y avait des trucs tout de même. J’ai commencé par une petite migraine au 2-3 ème jour, et bizarrement, hier, j’ai eu un peu mal dans le dos et au mollet droit, mais ce n’était rien. Je n’osais pas le dire, car on a des collègues qui souffrent, mais moi, je suis en pleine forme. Tu nous as beaucoup parlé du pouvoir de la positivité, et je suis une boule de positivité. J’étais convaincu d’avance. Je m’attendais à ce que ça me tombe dessus. »

La positivité de Dominique.

Eric GANDON : « Quand tu sens qu’il y a des choses qui te cherchent, tu réagis comment ? »

Dominique : « Ah non, rien ne me cherche, car je suis toujours très positive. Ça énerve des copains que j’ai. J’appelle ça les bonnes ondes, donc quand je cherche une place de parking, je la trouve assez vite. »

Découvrir le jeûne par son entourage.

Eric GANDON : « Comment tu as connu le jeûne ? »

Dominique : « Alors, j’ai une copine, avec qui je suis venue, et qui m’en parle depuis un moment. Je suis très cartésienne, donc il y a des choses qui m’échappent. Mais je suis dans un moment de ma vie où je suis dans un virage, mes grands partent, ma vie change. J’ai un petit souci, c’est que depuis des années, je n’ai pas pris soin de moi, déjà le poids, ça se voit, et puis avec les enfants, je n’ai pas pu profiter de moi. Il y a deux, trois ans, je me suis dit qu’il fallait que j’y pense. Ce qui est très drôle, quand j’ai rempli ton questionnaire, tu demandais s’il y avait des maladies ou autre, mais moi, je n’ai rien répondu. J’ai oublié l’obésité. C’est après que j’ai réagi. Il y a un an et demi, quand je reprenais ma vie en main, je suis allée voir une diététicienne, donc j’ai perdu 14 kilos en un an. Elle a commencé à me parler du jeûne, je ne pensais absolument pas à mon poids, je me disais que là-dedans, tout n’est pas nickel, je voulais repartir toute neuve. Sur la préparation, j’ai été super sérieuse, j’aime bien quand les choses sont bien faites. Je n’avais pas envie d’avoir mal. J’ai vraiment quasi tout suivi à la lettre, et j’ai perdu 7 kilos en 15 jours. Quand je voyais ma balance, tous les 2 jours, je me suis dit que c’était incroyable. Depuis que je suis là, j’ai fiat 7 à la préparation, et là, je suis presque à 6. Donc 13 kilos. »

Ce que Dominique a pensé de sa semaine.

Eric GANDON : « Ta semaine alors ? »

Dominique : « On a un groupe fabuleux, moi j’adore, il y a vraiment beaucoup de solidarité, toutes tes vidéos parlaient du groupe, je me méfiais, il y a toujours un meneur, mais non. Là, il y a une espèce de solidarité, d’entraide. Le lieu est magnifique, et apaisant. Je suis un peu speed, donc ça m’a fait beaucoup de bien. Ce qui est très drôle également, autour de la nutrition, il y a des ateliers, là j’ai pris une baffe. J’ai des tous petits traumatismes qui remontent, qui sont bien enfoncées, il ne faut pas trop les bouger, c’est peut-être pour ça que je suis très positive, et tu m’as eue. La première fois, c’était pendant le pardon, la deuxième fois, c’est au dé où tu m’as posé une question, c’était la question qu’il ne fallait pas me poser. La troisième avec Jeremy, là, il m’a terminé. Je pense que j’ai besoin de ça. Bien sûr, je ne vais pas soigner 35 ans comme ça, mais ça m’a ouvert des portes pour me sortir de ça. Je ne venais ni pour le poids, ni pour ça, et voilà. C’est fou. »

Du partage, et des fous rires.

Eric GANDON : « Il y a autre chose que j’ai apprécié partager avec toi. »

Dominique : « Le yoga du rire ? Je suis très entière, comme tu as pu le remarquer, mais je suis partie en fou rire. Je n’arrivais pas à m’arrêter. J’ai adoré. Ce qui est drôle, c’est que tout le monde s’est moqué de moi à la maison, mes amis, mais là, j’ai envoyé un message en disant que j’étais en pleine forme, et mon fils m’appelle hier, il me disait qu’il voulait faire un jeûne avec moi, que ça l’intéressait. J’ai deux copines qui m’ont dit pareil, donc j’ai 3 jeûnes à faire aussi. J’ai une de tes cartes qui a dit qu’il fallait faire un jeûne entre 25 à 40 jours. Mais je ne suis pas sûr de le faire. Merci à toi, tu m’as libéré de plein de choses, pour moi, tu n’es pas que naturopathe, tu es assez psychologue aussi. »

 

Voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Bienfaits du jeûne sur le poids.

Laisser un commentaire