18 juin 2019

Emmanuelle vient au jeûne pour mincir et elle y découvre l’étincelle qui lui donne la joie de vivre

Emmanuelle se cherche dans sa vie depuis 10 ans. Elle cherche à donner du sens à son existence et se désintéresse de son activité professionnelle. Elle vient au jeûne pour mincir et découvre des clés qui lui donne la joie de vivre.

La semaine de jeûne d’Emmanuelle.

Eric GANDON : « Comment ça s’est passé ? Combien de jours de jeûne ? »

Emmanuelle : « Très bien ! 7 jours de jeûne, car je n’ai eu aucune préparation, ça s’est fait rapidement. J’étais un peu inquiète. J’ai une question, avant de commencer, tu m’as dit que tu savais pourquoi j’étais là, le premier jour. »

Eric GANDON : « Ah oui….. je ne me souviens plus…. je réfléchis. Je pense, tout de même, c’était lié au développement personnel. Ce n’est pas forcément le jeûne, tu as un chemin de vie, c’est ce côté du développement personnel et que tu te rendes compte que tu peux vraiment changer ta vie, et en bien. C’est ça que tu es venue découvrir. »

Emmanuelle : « Exactement, j’ai compris pendant le jeûne, qu’effectivement, mon chemin de vie est assez… ça va faire 10 ans que je ne suis plus à ma place, et que je n’arrive pas à la trouver. Je change de travail tous les 2 ans en me disant que ça ira mieux, mais en fin de compte, non. Le travail était toujours le même, c’est moi qui ne convenais plus au travail. Sur des postes, j’ai vraiment déprimé au bout d’1 mois, au mois d’octobre dernier, j’ai démissionné. En me disant de faire comme chaque fois, quitter un travail pour un autre, il fallait que je prenne 6 mois. Ces 6 mois, je les ai pris et malgré ça, non. J’ai perdu toute motivation, toute vitalité, et puis, mon mari qui jeûne de temps en temps me poussait en me disant d’essayer. Je n’avais pas de déclic. Un matin, je me suis levé en me disant qu’il fallait que j’essaye, car je ne perdrais rien. A la maison, c’était difficile, on me soutenait mais je ne me sentais pas faire ça à la maison. »

Jeûner et maigrir.

Eric GANDON : « Ce n’est pas dit non plus qu’à la maison, tu aurais eu les mêmes résultats qu’ici. C’est ça qui est important. Le travail en lui-même, c’est intéressant, mais c’est au-delà de ça. Toi, tu es venue faire autre chose. »

Emmanuelle : « A la base, je m’étais inscrit pour maigrir. Jeûner pour maigrir. Si je l’avais fait, je n’aurais pas eu le même résultat non plus. J’aurais fait une semaine, j’aurais été contente et je serais partie, mais je n’aurais pas été comme ça. Je suis venue à ce jeûne, je me suis demandé qu’est-ce que je faisais là. J’ai vu le programme. Vous avez parlé d’opportunité, de chemin de vie, de visualisation, de pensée positive, toutes ces petites choses-là. En une semaine, ça a eu le temps de faire un chemin. Je suis contente de cette semaine, effectivement, maigrir ce n’est plus ma priorité. Le jeûne fait maigrir, temps mieux. »

Ce qu’Emmanuelle a perdu en poids.

Eric GANDON : « Tu as minci de combien ? »

Emmanuelle : « 5 kilos. Mais j’ai décidé d’aller aussi jusqu’à 25 jours. Je continue le jeûne. Tu nous as dit que 25 jours, c’était le temps pour oublier ses croyances. La semaine s’est superbement bien passé, pas de douleurs, rien du tout. Je me dis que, là aussi, c’est une opportunité à prendre. »

Eric GANDON : « Je te souhaite vraiment, qu’avec ces 25 jours, tu obtiennes des réponses. Tant qu’on pense que ça vient de l’extérieur, c’est jamais totalement ce qui nous correspond. Quand ça vient de nous, ça nous correspond. Je te souhaite un bon jeûne, il te reste encore quelques jours à faire. Merci. »

 

 

Mail reçu 3 mois après : 

Quelques nouvelles 3 mois après mon jeûne :

Comme je le désirais, à la suite des 7 jours en centre, j’ai poursuivi mon jeûne à la maison afin d’atteindre les 25 jours. Sans aucun problème particulier dans un premier temps, des difficultés sont apparues au 19ème jour avec l’apparition de mes règles : fatigue, nausées lorsque je buvais et des fringales. Ma tension stable à 12/7 est descendue 10/7.

Sur les conseils d’Eric, je me suis reposée et je me suis concentrée sur le positif et les bienfaits du jeûne et j’ai pu atteindre mon objectif (Il m’avait également conseillé de faire des méditations, de la relaxation et de recevoir des massages que je n’ai pas réussi à mettre en place).

Après les 13 jours de reprise alimentaire, j’ai mis en place la diète proposée par Eric pendant 7 jours. Aujourd’hui je suis à 2 repas par jour (avec régulièrement un goûter de fruits) 1 jour sur 2. J’ai fortement diminué mais pas supprimé les produits laitiers (je me fais plaisir une fois par semaine). J’ai par contre supprimé tout grignotage.

Résultat :

–       Si je ressens de temps en temps une fatigue physique, la fatigue psychique s’est envolée.

–       Mes migraines ont été remplacées par des maux de tête parfaitement gérables avec un peu de relaxation ou du repos et éventuellement une dose de 500 mg de paracétamol (j’en étais arrivé à l’utilisation de triptans associés à des anti-inflammatoires et en cas d’échec à un passage aux urgences).

–       Mon problème aux gencives apparu il y a 4 ans (ulcérations récurrentes) pour lequel aucun des 3 médecins consultés (généraliste, stomatologue, gynécologue) n’avaient trouvé de cause ni traitement a progressivement disparu après avoir été exacerbé.

–       Je prends du temps pour moi et j’aborde ma reconversion professionnelle de façon plus sereine.

–       Le bonus, mon amincissement (19 kg).

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Mincir durablement avec le jeûne.

Laisser un commentaire