16 juin 2018

Freeda, 75 ans, partage ce qu’elle à changer pour préserver sa santé

 

Quels sont les changements mis en place par Freeda pour retrouver sa santé. Freeda était une grande fumeuse, en surpoids de 40 kilos…Aujourd’hui Freeda ne fume plus, à retrouvé son poids de forme. Elle mange une fois par jour, pratique 1h30 de sport par jour, entretien son potager…

La semaine de jeûne de Freeda.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Ca s’est bien passé tes 7 jours de jeûne ? »

Freeda : « Merveilleusement bien. Oui, ce n’est jamais pareil, c’est mon troisième jeûne, et ça se passe de mieux en mieux. »

Eric GANDON : « Tu continues de jeûner après ? »

Freeda : « Oui, j’attends d’avoir faim, donc comme je n’ai absolument pas faim, je rentre, comme pour le dernier. J’ai décidé de faire une cure de jus, également. »

Un changement mis en place depuis plusieurs années.

Eric GANDON : « C’était ton troisième jeûne, c’est un changement que tu as mis en place depuis combien de temps maintenant ? »

Freeda : « Je ne sais pas comment dire… Ce que je sais dire, c’est qu’en 2008, j’étais une personne obèse, quasiment morbide. En 18 mois, j’ai perdu 30 kilos, et que grâce à mon premier jeûne, j’ai pu mettre en place le fait de manger une seule fois par jour, et de faire du sport. »

Eric GANDON : « Quand tu manges une fois par jour, tu manges vers quelle heure ? »

Freeda : « Quand j’ai faim, donc à 19h. Je mange la Triade, donc c’est une assiette avec protéine, féculent et crudités. Le fait de manger une fois par jour me permet de me gâter. Je mange ce qui me donne envie, ce qui me fait plaisir. Alors, ça dépend. »

Manger qu’une seule fois par jour permet de réguler son poids ?

Eric GANDON : « Un repas par jour, ça t’a permis de réguler ton poids ? Tu jeûnes chez toi ? »

Freeda : « Oui, complètement. Mais sinon, non, je fais uniquement ce jeûne de 24 heures. Quand j’en ressens le besoin, je viens faire ma semaine pour remettre mon corps, car je me rends compte qu’il est tout de même bien. »

Eric GANDON : « Le fait de manger qu’une seule fois par jour, tu as plus de vitalité, ou moins de vitalité ? »

Freeda : « J’ai une vitalité énorme. Je fais 1h15 de sport intensif par jour, je fais de l’aide aux devoirs, je peins tous les vendredis après-midi. Je fais un jardin potager, également, et j’ai 75 ans. Depuis l’année dernière, j’ai décidé de cultiver mes propres légumes et de manger uniquement les légumes que j’ai cueilli. Je crois que je n’ai jamais eu cette vitalité de toute ma vie. Je dors comme un bébé, 9 h par jour, et voilà. »

Une santé parfaite à 75 ans.

Eric GANDON : « Aujourd’hui, tu n’es pas médicalisé ? »

Freeda : « Ah non, du tout. Malgré une vie assez mouvementée, je ne prends aucun médicament, je ne souffre d’aucune douleur, et malgré une cyphose dans le dos, de l’arthrose, je ne souffre pas. Le fait de me muscler sans arrêt, cela me permet de ne pas souffrir. Pour moi, le jeûne, c’est une découverte énorme. Je vais dire, aussi, quand on s’ouvre à certaines choses, les choses viennent. J’ai vu un ami partir et revenir, je me suis dit qu’il n’y avait pas de doute, il faut y aller. »

Eric GANDON : « Cette semaine, on a fait le jeûne et libération des cuirasses. »

Freeda : « Oui, c’est une belle découverte. Je crois que ça a libéré ce qu’Amandine appelle des nœuds. Je me suis découvert ça, dans mes cellules, et je pense en avoir libéré beaucoup. »

« Merci pour tout ce que tu m’as donné. »

Eric GANDON : « Très bien, je te remercie Freeda pour ce témoignage. Tu veux dire une dernière chose ? »

Freeda : « Je te remercie pour tout ce que tu m’as donné. Merci Eric. »

 

A voir également :

Comment bien jeûner

Planning des cures de jeûne hydrique

Se sentir bien dans son corps et son esprit

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous