1 juin 2018

Gilberte soigne les douleurs des articulations des doigts avec le jeûne

 

Après une semaine de jeûne en Thalasso, Gilberte ne ressent plus de douleurs dans ses doigts. Gilberte décide de faire un jeûne et naturopathie pour se détoxiner. Elle ressent la résistance des premiers jours puis réussit à surmonter les difficultés, elle est prête à recommencer.

La semaine de jeûne de Gilberte.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Tu as fait 7 jours de jeûne ? »

Gilberte : « Ca va bien. Oui, exactement. Ca s’est bien passé, mieux que la première fois. »

Une deuxième expérience pour Gilberte.

Eric GANDON : « C’est la deuxième fois que tu jeûnes ? »

Gilberte : « Oui, c’est la deuxième fois. Je n’étais pas réticente, avant, mais j’étais en résistance. Je me disais que plus jamais je ne ferais ça. La première fois, j’avais envie de le faire, mais la préparation, pour moi, c’est la période la plus difficile. Une fois que ça démarre, qu’il y ait le groupe, car je trouve que le groupe est très important. J’ai eu moins de fatigue que la première fois. J’ai l’impression que, je ne sais pas si au fur et à mesure, il y a des choses qui se mettent en place. »

Les raisons de cette cure de jeûne.

Eric GANDON : « Tu as jeûné pour quoi ? »

Gilberte : « Je jeûnais, parce que je me sentais encombré, intoxiné, j’avais des douleurs, je me sentais trop lourde. J’avais des douleurs au niveau des doigts, mais un peu partout également, j’étais moins souple. J’étais mal dans mon corps. »

Des améliorations présentes depuis la fin ?

Eric GANDON : « Et là, au bout d’une semaine, comment tu te sens ? »

Gilberte : « Je me sens beaucoup mieux. Au niveau de mes doigts, je n’ai plus de douleurs, ça se passe très bien. »

Ce que Gilberte a aimé durant sa semaine.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as bien aimé dans la semaine ? »

Gilberte : « J’ai bien aimé toutes les activités. Je ne pourrais pas dire, c’est vraiment un ensemble. »

Eric GANDON : « Tu as fait de la relaxation dans l’eau ? »

Gilberte : « Oui, je l’ai fait avec Amandine. Elle nous avait orientés, un petit peu, les relaxations dans l’eau. On sent qu’elle a de l’expérience, et elle nous berce. C’est vraiment une relaxation qui est profonde, on peut vraiment lâcher prise. Par rapport aux massages, c’est très différent, car on a l’impression que ça se fait tout seul. Mais le fait d’être dans l’eau, c’est le corps qui se met en apesanteur. Il y a des mouvements qui se font spontanément. A la fin du massage, il y a eu un mouvement qui s’est fait, et j’ai l’impression que quelque chose s’est débloquée dans le bas de mon dos. »

« J’ai envie d’en refaire un le plus vite possible. »

Eric GANDON : « Est-ce que tu veux dire un dernier mot sur cette semaine ? »

Gilberte : « J’étais dans la résistance avant de venir, je ne voulais pas le faire, et maintenant, j’ai envie d’en refaire un le plus vite possible. Merci Eric. »

 

A voir également :

Comment bien jeûner

Planning des cures de jeûne hydrique

Bienfaits du jeûne sur les douleurs.

Laisser un commentaire