4 août 2018

Isabelle jeûne pour la rétention d’eau.

 

Isabelle observe le dégonflement de ses pieds en 6 jours de jeûne. Isabelle apprécie le fait de se retrouver avec le jeûne. Elle se régénère avec le jeûne.

La semaine de jeûne d’Isabelle.

Eric GANDON : « Comment ça va ?

Isabelle : « Ecoute, je vais très bien, je suis à mon sixième jour de jeûne, et c’est une expérience que j’ai adorée. J’ai adoré le faire en groupe également, car le groupe est porteur pour cette expérience, qui est une expérience de dépouillement, de purification, et ce que j’adore, c’est sentir mon corps qui se détoxine. Ce n’est pas tout le temps, car on a des douleurs, ça fait un peu mal, mais c’est un mal pour un bien. Je peux parler de mon pied, il était très gonflé et je pouvais mettre mon doigt dedans, il y avait la marque. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Tu faisais de la rétention d’eau ? »

Isabelle : « Oui, totalement. Il a complètement dégonflé. J’ai été très marqué par le témoignage des gens qui ont soigné l’hypertension et l’insomnie en si peu de jours. Je ne pensais pas que le jeûne était aussi fulgurant. »

Une amélioration depuis cette semaine ?

Eric GANDON : « Tu as encore des douleurs ? »

Isabelle : « Oui, mais je vais poursuivre la détoxination, il faut être patient pour certaines choses. »

Une deuxième expérience pour Isabelle.

Eric GANDON : « C’est la deuxième fois que tu viens jeûner ici ? »

Isabelle : « Exactement, et la première fois, c’était une expérience que j’ai adoré. J’aime bien me retrouver dans une sorte de retour sur moi, ne rien manger tout en vivant avec les autres, et puis dans cette nature qui est magnifique, mais pour moi, ne rien manger, c’est arrêter de tirer mon bonheur de ce qu’il m’entoure. Là, je me nourris de moi-même. Ce qui est fascinant pour moi, dans le jeûne, c’est de savoir, car tes cours de naturopathie sont passionnants. »

Eric GANDON : « Ca t’a plu ? »

Isabelle : « Oui, absolument. C’était très nourrissant. Ce que j’ai retenu, c’est que le corps commence par récupérer les tissus malades. Il les décompose, et recompose en élément sain. Cette régénérescence, je trouve ça fascinant. Le corps a cette capacité d’enlever ce qui est poubelle, et de le rendre à nouveau utilisable. Ca m’aide à supporter les moments un peu difficiles. Après, j’ai eu de la chance, j’ai eu quelques maux de tête. Mais même les autres qui sont fatigués y arrivent, car ils savent que c’est pour leur bien-être. Il faut vivre cette expérience de frustration, pour au final avoir une vie saine définitivement. »

Ce que Isabelle a apprécié durant sa semaine.

Eric GANDON : « Il y a une activité que tu as aimée en particulier ? »

Isabelle : « C’était quelque chose de particulier, cette semaine, car il y avait une complémentarité entre toi et Amandine. Elle nous a donné une activité de mandala. C’est un support de forme esthétique pour exprimer des problématiques. C’était très complémentaire, et elle offrait des massages qui nous a aidé à évacuer. Ce stage était très riche, à tout point de vue. Ce qui est très intéressant dans ce que tu proposes, c’est que tu arrives à donner, à la journée, une structure. Donc on oublie les repas. On a des repères également. Il y a la possibilité de se promener dans ces bois, ces forêts, c’était magnifique. »

« Quand on ne mange pas, on ne meurt pas. »

Eric GANDON : « Tu veux dire un dernier mot ? »

Isabelle : « Oui, j’invite tout le monde à jeûner. C’est une expérience enrichie qui donne une force, une confiance, et quand on est en bonne santé, tout va mieux dans la vie. Il ne faut pas avoir peur de cette expérience. Quand on ne mange pas, on ne meurt pas. Merci Eric. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Les bienfaits du jeûne sur la rétention d’eau.

Laisser un commentaire