22 décembre 2019

Jacqueline jeûne pour des troubles de bipolarité, l’hypertension, le psoriasis, la vitalité…

Jacqueline, aide-soignante, était très médicalisée, déprimée, hypertendue, en surpoids. Traitée pour bipolarité les traitements médicamenteux lui avaient fait perdre la vivacité de l’esprit. Jacqueline à fait deux cure de jeûne de 21 jours en 2019. Elle explique l’expérience vécue au terme de son deuxième jeûne de 21 jours en groupe.

La préparation du jeûne de Jacqueline.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as fait niveau médical ? »

Jacqueline : « Avant le premier jeûne, j’ai voulu arrêter mes médicaments, et comme j’avais développé, en l’an 2000, des troubles bipolaires, je devais prendre un neuroleptique. Je ne l’ai pas toujours pris mais j’ai dû le prendre en 2007. Je l’ai arrêté, à peu près, vers le 25 mars. J’ai commencé la préparation du jeûne… »

Eric GANDON : « Et comment as-tu fait ? »

Jacqueline : « J’ai tout doucement diminué les sucres, les graisses, même avant le 25 mars. A partir de 15 jours avant le jeûne, j’ai jeûné 1 jour sur deux, comme tu m’avais conseillé. Ça m’a vraiment fait du bien, ça n’a pas été facile du tout. J’ai fait ma crise curative en plus. Je faisais à manger à ma mère, mais j’étais en train de jeûner donc c’était compliqué. 15 jours avant, j’ai arrêté mon neuroleptique. J’ai arrêté 1 semaine avant mon hypotenseur, et puis quelques jours avant, mon hypoglycémiant. »

Eric GANDON : « Tu as suivi ta tension, tu as suivi ta glycémie… parce que tu es dans le secteur médical ? »

Jacqueline : « Effectivement, j’ai été aide-soignante et pédicure-médicale. Au niveau de ma tension artérielle, quand j’ai arrêté mon hypotenseur, j’étais à « 16 »-« 17″. Il fallait que j’aille doucement mais il fallait que je supprime mes médicaments pour bien me détoxiner. Avant de commencer le jeûne du 21 avril au 11 mai, à la préparation j’avais perdu 5 kilos. A la fin de mon jeûne, j’ai perdu 12 kg 5. »

Une transformation lors du retour à la maison.

Eric GANDON : « Quand tu es rentrée chez toi, tu étais transformé du coup ? »

Jacqueline : « Transformée ! Mais j’ai dû faire face au stress, je m’occupais de ma maman, de mon ex-mari, de ma fille aussi. J’ai repris 8 kg en une semaine, c’est énorme. C’est vrai que j’ai repris un peu trop vite mais je le sentais que je pouvais. Au début, je mangeais en petite quantité, je prenais de la soupe, des bouillons. J’avais acheté un petit peu de fraises, des champignons etc. »

Les résultats des 3 semaines de jeûne.

Eric GANDON : « Là, tu as refait 3 semaines du coup ? »

Jacqueline : « Après ma première semaine, j’ai maigri, j’ai refondu. Pendant les vacances, j’ai re-musclé. Et le muscle pèse plus lourd que le graisse. Ma robe en lin, c’est une robe qui ne s’étend pas. Je savais la remettre. Au début j’étais à 114 kg, j’étais passée à 96 kilos à peu près. Cependant, j’ai repris, puis je suis redescendue à 99 kg. Comme j’ai re-musclé pendant les vacances… »

Eric GANDON : « Maintenant, après le jeûne, t’es à combien ? »

Jacqueline : « Je suis à 89 kilos là. »

Eric GANDON : « Comment tu te sens ? Je connais Jacqueline, il y a six mois, et je connais Jacqueline, aujourd’hui. »

Jacqueline : « Je me sens bien, épanouie, et sereine. J’ai été attiré par la publicité que tu m’as lancé, pour supprimer et prendre mes distances par rapport à mes parents, ma famille proche. Ils sont un peu dans le jugement. Il fallait que je reste dans le calme, la sérénité, la paix face aux gens qui me donnent leur critique, leur jugement. »

Eric GANDON : « Je te trouve beaucoup plus calme »

Jacqueline : « Oui, tout à fait. »

Eric GANDON : « J’ai trouvé que tu étais beaucoup plus vivante, entre ce que j’ai vue il y a six mois, et ce que je vois aujourd’hui, je vois qu’il y a plein d’énergie. Comment tu fais ? »

Jacqueline : « J’en sais rien mais j’ai la foi aussi. Je parle à Jésus comme je vous parle. Je pense que j’ai été aidé. »

Un futur projet maintenant ?

Eric GANDON : « Tu as fait un travail sur l’alimentation, tu t’es démédicalisée, tu as même des projets maintenant ? »

Jacqueline : « Oui. Je ne sais pas ce qu’il en est, j’ai fait un stage avec Hervé et Nadia qui sont médium. Ils me voyaient clown de rire dans les hôpitaux, je vais y penser mais je me dis : « Est-ce que je vais pouvoir faire le clown dehors ? ». Je vais me laisser aller tous les jours, un petit peu, voir ce que les jours vont me proposer. »

Les apports bénéfiques du séminaire sur Jacqueline.

Eric GANDON : « Le travail que tu as fait avec Hervé et Nadia t’a apporté quelque chose ? »

Jacqueline : « Oui. Ça m’a ouvert un peu sur ce que je vais faire ect. Surtout me maîtriser, ce que j’ai acquis avec toi Eric, gérer ses troubles bipolaires. C’est le mental donc c’est très difficile à gérer car on garde ça toute sa vie. Je suis pour moi, guérie. Je ne vais rien prouver aux gens, je vais leur dire de me regarder, de me poser des questions, et voilà. »

Eric GANDON : « Tu arrives à te centrer par rapport à ta maladie, qui peut-être te disperse un peu. »

Jacqueline : « C’est ça, me centrer. Le projet, je vais le voir, mais je compte tout doucement à apprendre l’anglais, tout d’abord. En suite, reprendre ma chorale laïque. Je fais partie d’une chorale. Ça me fera énormément de bien. »

Les lieux que Jacqueline a pu visiter.

Eric GANDON : « Tu as fait 3 lieux. Tu as fait les Roseaux de Callac, tu as fait le Château de Brou et Ambillou maintenant. Qu’est-ce que tu as pensé de tout ça ? »

Jacqueline : « J’ai adoré le Château de Brou. Les gens nous ont accueilli merveilleusement bien, j’ai appris qu’elle était croyante, j’ai ressenti quelque chose. Merci beaucoup Eric. »

 

Jacqueline est transformée après ces deux cures de jeûne, elle sent la paix et retrouve la vitalité.

 

Merci de mettre un j’aime sur cette vidéo pour remercier les jeûneurs de leur courage ou de laisser un commentaire sur cette page.

A voir également :
Planning des cures
Soigner son hypertension.
Soigner un psoriasis.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous