22 mai 2019

Jeûne et Pancréatite. Michel, 15 jours de jeûne. Son objectif est 26 jours de jeûne!

Michel convaincu par le jeûne grâce à sa dernière expérience d’une guérison de pancréatite sévère. Cette fois-ci, il se lance pour un jeûne longue durée en groupe de 26 jours. Il fera sa dernière semaine chez lui. Michel apprécie son séjour de jeûne où il expérimente les mandalas, le cadre de vision…

2 semaines de jeûne hydrique pour Michel.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Combien de jours de jeûne ? »

Michel : « Ça va très bien. 14 jours, sans manger. Uniquement à l’eau, et je me sens très bien.

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Pourquoi tu fais ça ? »

Michel : « Je fais ça pour régénérer, globalement, mes organes. J’ai fait ça, suite un jeûne que j’ai fait pour la pancréatite. Elle s’est solutionnée sur un jeûne de 6 jours. »

Eric GANDON : « C’était une pancréatite forte ? »

Michel : « Elle était très forte. Le taux de lipase était monté à 162. Je l’ai descendu à 29, je n’ai pas fait ça intuitivement, c’est suite à une recherche sur internet, la seule solution pour une pancréatite, c’était un jeûne, je me suis dit que j’allais faire ça chez moi. Je me suis renseigné alors pour régénérer mes organes, et je me suis inscrit chez toi. »

Eric GANDON : « Tu avais des douleurs ? Problèmes de santé ? »

Michel : « J’avais de l’hypertension. Ma pancréatite était du à un taux de Gamma GT trop élevé, et un certain nombre de dysfonctionnements. »

Une amélioration sur l’hypertension.

Eric GANDON : « L’hypertension, ça s’est résolu ? »

Michel : « Au bout de 3-4 jours, j’ai arrêté de prendre les médicaments que je prenais. Ce matin, j’avais une tension parfaite depuis une dizaine de jours. Là, j’ai arrêté le médicament. Ça faisait 10 ans que j’en prenais, et on me disait qu’il fallait que je les prenne à vie. Par grosse surprise, en 10 jours, sans médicaments, ma tension est descendue et est parfaite. »

Ce que Michel a pensé de ses 2 semaines.

Eric GANDON : « Alors ces 14 jours de jeûne ? Tu vas continuer ? »

Michel : « Je vais continuer encore 1 semaine. Ce que j’en retiens, c’est que je me sens très fier d’être arrivé jusqu’à 14 jours. De plus, ces 14 jours se sont passés à être très occupé, de 8h du matin à très tard. On ne pense même plus à manger, avec des ateliers très intéressants également. »

Eric GANDON : « Qu’est-ce qui t’a plu le plus ? »

Michel : « La naturopathie, je m’y attendais à avoir un certain nombre d’explications, mais sur le plan personnel, je ne pensais pas avoir des outils aussi puissants. On a fait le mandala, je trouve que c’est hyper puissant. Ce ne sont pas que des coloriages. Il y a eu d’autres outils comme ça, la numérologie, toutes les personnes du même groupe que moi se retrouvent. »

Eric GANDON : « Au niveau des dates, tu as les mêmes dates qu’un autre ? »

Michel : « Oui, Jean-Claude est né pas loin de moi. »

Le dernier mot de Michel.

Eric GANDON : « Un dernier mot ? »

Michel : « Oui, tout ce qu’on a appris, ça se retrouve globalement. Ce qu’on a fait dans la numérologie, le mandala, tous ces ateliers, pour moi, ça s’est synthétisé dans un beau cadre, et c’est quelque chose de très fort qui m’a énormément surpris. On tire des cartes de la chance tous les jours, et ça va tous les jours dans ce sens-là. Merci Eric. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

La reprise alimentaire, après le jeûne.

Laisser un commentaire