4 janvier 2018

Pascale soigne son arthrose et douleurs avec le jeûne

Pascale soigne ses douleurs articulaires, arthrose, pneumopathie avec le jeûne et le réglage alimentaire.

Pascale, atteinte de nanisme, vient jeûner pour soigner les douleurs articulaires, l’arthrose et la pneumopathie. Pascale a déjà fait plusieurs jeûnes dans toute la France, mais préfère le faire avec Eric GANDON.

 

La semaine de jeûne de Pascale.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu vis en ce moment ? »

Pascale : « Je suis en plein jeûne. Ca fait 6 jours, il me semble. »

La particularité de Pascale.

Eric GANDON : « Qu’est-ce qu’il y a de particulier chez toi ? »

Pascale : « Je suis atteinte de nanisme, ce qui veut dire que les os n’ont pas été irrigués. J’ai une fragilité des articulations, qui sont nécrosées, très abîmées, ce qui engendre des douleurs. C’est de l’arthrose quoi. J’ai un corps articulaire de plus de 10 ans de mon âge, largement. J’avais très mal, ça me provoquait des cris parfois. »

Eric GANDON : « En quoi c’était un handicap ? »

Pascale : « Ma maison n’est pas adaptée, donc je suis obligé de grimper tous les jours. J’ai des petites jambes, donc ça me demande plus d’efforts. J’ai des tabourets devant mon évier, mon lavabo. C’est surtout mes genoux et mes hanches qui sont très abîmées. »

Eric GANDON : « Tu travailles ? »

Pascale : « Oui, je suis assistante d’une institutrice en grande section/maternelle. Le mobilier est adapté, mais j’avais mal, car avec les enfants, il faut s’agenouiller. Je dois me mettre à genoux. Tout ça, ça a un prix. Ca ne m’a pas remis mes articulations neuves, mais je n’ai plus de douleurs. Ca change la vie. C’est vrai que j’ai également un réglage alimentaire. J’ai suivi les conseils d’Eric. »

Pascale, une habituée du jeûne.

Eric GANDON : « Tu n’es pas à ton premier jeûne ? »

Pascale : « Non, j’en ai fait plusieurs. Pour les articulations, il est conseillé de faire 2 semaines d’affilées. Ca se passe très bien, pour ma part, j’ai fait 3 semaines. »

L’alimentation, un élément important pour sa santé.

Eric GANDON : « Tu voulais dire quelque chose sur l’alimentation ? »

Pascale : « Oui, j’ai enlevé les produits laitiers, et le fromage. Le gluten, également, je suis passé au sarrasin. Je ne suis ni tolérante, ni allergique, mais c’est plus sain. Maintenant, c’est un mauvais gluten qu’il y a dans le blé, et je n’ai pas envie que ça colle aux artères. Le sevrage du fromage a été un peu difficile au départ, mais comme tout, c’est difficile au début. Quand on sait qu’on sera mieux après. Je ne voulais plus avoir mal à mes articulations. »

Eric GANDON : « Tu avais d’autres problèmes de santé ? »

Pascale : « Oui, j’avais des pneumopathies à répétition l’hiver. J’avais des foyers d’infection. Grâce au jeûne et au réglage alimentaire, ça n’est jamais revenu. J’avais des rhinites allergiques également. »

L’accident de Pascale.

Eric GANDON : « Tu veux parler de ton accident ou pas ? »

Pascale : « Oui. J’ai fait un AVC au mois de septembre. J’ai eu des troubles de la parole, mon côté droit était engourdie. C’est quelque chose tout de même. J’ai mis énormément de temps à récupérer, par contre, il me restait des séquelles au niveau de l’engourdissement du bras. Je me suis dit qu’il fallait que j’enlève ça de manière naturelle. Je suis revenue faire un jeûne 3 semaines, et effectivement, l’engourdissement a disparu. J’ai récupéré tout ce que j’avais perdu au niveau moteur. Se retrouver en bonne santé, égal jeûner et réglage alimentaire. Je n’ai pas trouvé mieux, j’ai jeûné un peu partout en France, et je n’ai pas trouvé mieux que toi. On est très encadré, très accompagné avec toi. Tu es d’une totale disponibilité, et je n’ai pas vu ça ailleurs. J’ai vu beaucoup de jeûneurs anxieux, inquiets, et qui sont rassurés par un accompagnement comme ça. Il y a une disponibilité totale, une proximité, tu es toujours là, et les jeûneurs sont rassurés. En plus de ça, tes enseignements sur la nutrition sur la naturopathie, sur les huiles essentielles, tu les transmets d’une manière très accessible. Ca coule de bon sens, c’est logique, et on n’a plus qu’à mettre en pratique. »

« Je souhaite à tous ceux qui souffrent de venir jeûner. »

Eric GANDON : « Merci beaucoup. Un dernier mot ? »

Pascale : « Je souhaite à tous ceux qui souffrent, de venir faire un jeûne. Vous redécouvrirez une santé. »

 

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Les bienfaits du jeûne sur l’arthrose.

Laisser un commentaire