Stella Goldschmit, prennent une semaine de pause alimentaire. Ils expriment leurs expériences et les bénéfices santé de l’arrêt du grignotage.

 

Le jeûne de Stella Goldschmit.

Eric GANDON : “Qu’est-ce que vous êtes venus faire cette semaine ?”

Stella Goldschmit : “On avait un peu de poids à perdre, mais ce n’était pas notre motivation principale. Notre motivation principale était de remettre les compteurs à zéro, faire une pause, et réfléchir concrètement à notre corps, à notre santé, et faire du nettoyage.”

Une belle perte de poids.

Eric GANDON : “Vous avez minci ?”

Stella Goldschmit : “Ah oui. Je faisais les comptes entre la préparation du jeûne, et le jeûne, moi, je pense que j’ai perdu un peu de plus de 10 kilos, et 8 kilos pour mon collègue.”

Eric GANDON : “Tu avais déjà minci, car tu avais changé ton alimentation ?”

Stella Goldschmit : “Oui, depuis qu’on regardait tes vidéos, on a fait un changement rapide au niveau de l’alimentation. Je suis asthmatique, et depuis qu’on est passé à l’alimentation bio, je me suis passé de la ventoline, très facilement, en passant juste au bio. Il y a plein de facteurs, la méditation, et d’autres choses autour. De temps en temps, j’ai un peu de toux, mais je n’ai plus vraiment de crises.”

Asthmatique après l’arrêt de la cigarette.

Eric GANDON : “T’as été asthmatique pendant combien d’années ?”

Stella Goldschmit : “J’ai été asthmatique après l’arrêt de la cigarette. Nous étions des gros fumeurs, et une fois arrêté, je suis devenu asthmatique.”

Eric GANDON : “Là, tu n’as plus rien ?”

Stella Goldschmit : “Pour l’instant, rien. Je souhaite que ça dure, je respire mieux pour l’instant.”

D’autres améliorations perçues ?

Eric GANDON : “Il y a d’autres bénéfices au niveau de la santé ?”

Stella Goldschmit : “De la vitalité, c’est clair, plus de plaisir, on est passé au végétarisme, on est en pourparler avec nous-mêmes, on va voir. Je trouve qu’on a gagné en plaisir, en vitalité, et en foi. Un petit détail pour moi, c’est qu’Alexandre faisait les courses pour la nourriture, mais depuis qu’on est passé au bio, j’y vais aussi, car ça m’intéresse de voir les légumes. Avant, ça ne m’intéressait pas. C’est devenu un plaisir maintenant. Découvrir de nouveaux légumes anciens, ou nouveaux.”

Le grignotage de Stella Goldschmit

Eric GANDON : “On peut revenir sur le grignotage ? Apparemment, c’était une révélation pour vous.”

Stella Goldschmit : “Oui, on avait l’impression que le grignotage était sain. On mangeait des galettes bio, lui mangeait des chips, j’avais l’impression que c’était bien. J’ai supprimé du jour au lendemain, et j’ai eu une sensation sur la digestion. Je digère beaucoup mieux. En même temps, il y a toujours un versant. Si je fais un petit écart, et que je mange dans un restaurant, je digère très mal.”

Ce que Stella Goldschmit a pensé de sa cure de jeûne.

Eric GANDON : “Très bien, et alors, cette semaine de jeûne ?”

Stella Goldschmit : “C’était vraiment un monde inconnu pour nous. On avait peur, mais on ne l’a pas trouvé. Les maux de têtes, on n’en n’a pas eu. Là, j’ai encore des petites courbatures, le fameux troisième jour, on attendait les douleurs, mais on n’a rien eu. Le seul point négatif, c’est le sommeil. En même temps, je dors très peu, et le sommeil est réparateur. Il y a un truc très étrange, c’est qu’on a l’impression que le corps travaille en souterrain. Quand j’avais mal, je laissais à mon corps la permission de me faire mal, car je savais que ça allait me guérir. Quelque chose de très important également, c’est le groupe. Les gens sont très ouverts, on est là pour la même chose, et très rapidement, les liens se font, les affinités également.”

Eric GANDON : “Vous aimez le partage ?”

Stella Goldschmit : “Moi, je suis sauvage. J’ai une petite devise qui est : “avancer sans comprendre”. Il y avait certains ateliers où j’étais réticent. Ce que je voyais sur le papier ne me plaisait pas forcément, mais en fin de compte, j’ai bien aimé quand j’y étais. Je pense que derrière chaque croyance, il y a une nuance. On voulait te remercier, ainsi qu’Amandine, car vous avez mis le bazar dans nos vies. On repart d’ici en savant qu’on pouvait manger du beurre, et on sait qu’on va donner le micro-onde. Mais si on devait mettre un chapeau sur le séjour, c’est joyeux quoi.”

Eric GANDON : “Merci beaucoup pour votre témoignage.”

Stella Goldschmit : “Merci à toi.”

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Pourquoi le grignotage est mauvais pour la santé.