3 avril 2020

Luc 71 ans, fait un jeûne hydrique de 14 jours et soutient son immunité par des bains de mer à 10°

Luc, 71 ans, est en très bonne santé. Il jeûne 14 jours pour soutenir son système immunitaire. Luc suit une très bonne hygiène de vie, il profite d’une bonne vitalité. Il se baigne en eau de mer froide glacée (10°) au mois de février en deuxième semaine de jeûne.

La première semaine de jeûne hydrique pour Luc.

Eric GANDON : « Alors Luc, comment ça va ? Tu es à combien de jours de jeûne ? »

Luc : « Ça va. Je suis à la Tranche-sur-Mer. Tout va bien, au terme de cette première semaine. Je suis à 7 jours de jeûne, sans manger. Ce n’est pas trop difficile, mais les premiers jours, on pense à ce que l’on a laissé derrière soi, en terme de nourriture. Maintenant, ça va très bien, ça fait une semaine. Il me reste encore une semaine à faire donc je n’appréhende pas du tout cette semaine à venir. Au niveau du sommeil, il est un peu haché. Je dors, je me réveille, je dors etc… De base, je me couche assez tôt et généralement sur les coups des 1 h, je me réveille, mais je me rendors assez vite. J’arrive tout de même à dormir profondément, mais il est raccourci un petit peu… Concernant cette première semaine, elle se déroule fort bien dans cet environnement. Nous avons la journée qui est occupée en permanence, donc le temps passe assez vite. C’est que du bonheur, et on rencontre d’autres personnes qui sont dans cette situation. J’ai beaucoup apprécié le groupe. Je m’aperçois tout de même, que, ça te permet de relativiser par rapport aux autres personnes qui sont en situation de souffrance un peu plus importante. Mais le groupe est fort sympathique, nous sommes 26, il me semble, mais il y a une osmose, car tout le monde est dans la même situation. Il n’y a aucune barrière sociale. Il y a toutes les catégories de population. Beaucoup plus féminines que masculines. Ça ne me dérange pas, mais c’est vrai qu’il n’y a que 5 ou 6 mecs. « .

L’intérêt pour le jeûne hydrique.

Eric GANDON : « Qu’est-ce qui t’intéresse dans le jeûne hydrique? »

Luc : « Eh bien, c’est parce que, bon, comme dans la vie, nous avons trois repas par jour, comme beaucoup de personnes. Un moment donné, je me suis dit : « Il faut que je remette le compteur à zéro ». Au point de vue physique, on accumule, on mange quelques fois sans faim, mais plus par plaisir. Je me suis dit que j’allais faire un break. Comme ça, ça me permet de remettre le tout à zéro et de voir comment ça va se passer. Je suis en général en bonne santé. J’ai des activités physiques, je vais sur mes 71 ans. Je fais de la marche nordique, de la piscine et des grandes randonnées. Tous les ans, je pars, faire de la randonnée, de 15 jours à 2 mois… »

La méditation durant le jeûne déclenche une émotion à luc.

Eric GANDON : « Est-ce que tu as aimé la méditation ? »

Luc : « Ah oui oui, j’en pratique à la maison. Toute la recherche spirituelle, ça me tient à cœur. Je pratiquais ponctuellement. Mais depuis 3 semaines, je pratique régulièrement, environ 30 minutes. Je me mets un petit timer (appareil qui donne le temps). Je le branche sur 30-40 minutes. Mais c’est un état qui est assez plaisant. Au fur et à mesure de l’évolution, le cerveau se libère de plus en plus. Le fait de faire ça ensemble, ça m’a touché, j’étais émue. Je n’ai pas honte de dire que j’ai pleuré, et que les émotions me remontent, encore, sans trop savoir pourquoi. C’est formidable. Je suis encore sous le coup. Je n’ai plus qu’à faire qu’une semaine de bonheur.

La deuxième semaine de jeûne hydrique de Luc.

Eric GANDON : « Comment ça va Luc ? »

Luc : « Écoute Eric, ça va admirablement bien. Au terme de ces 2 semaines passées sur ce centre de jeûne qui est magnifique, et qui plus est, je termine avec un temps splendide. J’étais parti pour 2 semaines que je viens de terminer avec la rupture de fin de jeûne alimentaire, et ma foi, ces 2 semaines ont été fort agréable. Je n’étais pas là pour une pathologie particulière. Néanmoins, je dois dire que compte tenu des ateliers que nous faisons, ça m’a permis de beaucoup réfléchir sur ce que je vais faire maintenant. Je sais qu’ici, j’ai réussi à faire 2 semaines. C’est tout à fait faisable. On peut penser qu’il y a des moments de déprime, mais non, j’ai passé ces 2 semaines de manière formidable. C’était très bien. J’ai perdu 6 kilos en 15 jours. En plus, je ne les ai pas vus partir. En plus de ça, j’ai été me baigner dans la mer froide. J’ai toujours eu une attirance pour l’eau. En me promenant, je me suis dit qu’il fallait que j’aille me baigner. »

Luc a vécu 2 semaines de pures bonheurs durant le séminaire. Il ne s’est pas senti maigrir et repart avec les larmes de bonheur aux yeux.

Voir également:

Planning des cures de jeûne hydrique

Renforcer son système immunitaire avec me jeûne

Cures de jeûne hydrique

Jeûner pour une personne âgé

Comment bien jeûner

Laisser un commentaire