15 juin 2019

Alcool, vin, zéro tolérance

Pour une bonne préparation au jeûne mais aussi pour préserver son capital santé, je recommande d’arrêter la consommation de toutes boissons contenant plus de 1,5% d’alcool. Cela inclut donc le vin, la bière, et le cidre brut.

Sur cette page j’explique :

  • Un verre de vin est équivalent à une dose de whisky.
  • Effet de l’alcool sur la santé.
  • Le vin, dégât sur la santé dès la première gorgée
  • Des propositions pour remplacer le vin.

Un verre de vin est équivalent à une dose de whisky.

Nous avons pour croyance collective qu’un verre de vin par jour est bon pour la santé, ceci est alimenté par le lobby de l’industrie viticole qui s’appuie sur l’observation du régime méditerranéen. Une zone géographique où du vin est consommé aux repas et dont la population est faiblement touchée par les maladies cardiovasculaires. En réalité, les études montrent que le mieux pour la santé c’est l’abstinence totale de vin. Le vin est un alcool et l’alcool est dommageable pour la santé.

Comment expliquer qu’une boisson traditionnelle, consommée par nos ancêtres et citée dans les textes sacrés soit ainsi déconseillée ?

Le vin aujourd’hui est beaucoup plus alcoolisé que le vin d’autrefois. Autrefois l’eau potable était rare aussi selon les époques, nos ancêtres consommaient des clairets, des boissons de raisin fermentées très faiblement alcoolisées. Un verre de vin d’aujourd’hui à 13% d’alcool contient proportionnellement autant d’alcool qu’une dose de whisky à 40%. On prend volontiers un verre de vin mais on écarte le whisky, or en terme de quantité d’alcool ingéré c’est la même chose.

 

Effets de l’alcool sur la santé.

Le corps ne sachant pas bien métaboliser l’alcool, cela pénalise son bon fonctionnement et sa santé. Les cellules détruites par l’alcool devront être remplacées, ce qui accélère le vieillissement et la dégénérescence. En éliminant l’alcool, le corps produit des poisons qui provoquent des dégâts sur l’ensemble de l’organisme. L’alcool déséquilibre la flore intestinale, irrite la paroi des intestins ainsi que les veines et les artères.

« Dans le foie, l’alcool est éliminé en deux étapes grâce à des enzymes. Dans un premier temps, l’alcool est transformé en acétaldéhyde par l’enzyme alcool déshydrogénase (ADH). L’acétaldéhyde est une substance très toxique, qui provoque des dégâts dans l’ensemble de l’organisme. Il attaque les membranes cellulaires et cause des dommages indirects en inhibant le système des enzymes. »

Retrouver plus de détails ici : «  l’alcool dans le corps effet et élimination »

Le vin, dégât sur la santé dès la première gorgée.

Une étude publiée dans le Lancet le 24 juillet 2018 démontre d’une part que la consommation d’alcool, même à faible dose, est dommageable pour la santé et que d’autre part, une faible consommation de vin n’a absolument aucun effet protecteur.

Retrouvez ici plus d’informations sur l’étude en question : Science et avenir.

Par quoi remplacer le vin, la bière le cidre brut.

Le mieux est de ne pas essayer de remplacer l’alcool et de consommer de l’eau de qualité. Je propose néanmoins plusieurs alternatives possibles.

  • L’eau pétillante dans des verres à champagne avec quelques gouttes de citron. On se prend au jeu et on peut trinquer. Le geste convivial « à votre santé » prend alors tout son sens car rien de mieux que de l’eau pour préserver la santé.
  • Le kombucha. Boisson obtenue par la fermentation d’un champignon. Le taux d’alcool est inférieur à 1%. Agréable à boire frais, il peut-être parfumé au gingembre ou citron ou aux agrumes, thym, romarin. Boisson recommandée pour faciliter le transit intestinal. Intestins fragiles s’abstenir.
  • Le cidre doux. Choisir un cidre doux faiblement alcoolisé à 1,5%
  • Infusion à l’hibiscus servi frais. La couleur et l’astringence du vin rouge avec zéro alcool.

Retrouver sur cette vidéo mes recommandations sur le sucre et l’alcool.

Voir également:

Alcool et santé, INSERM

Bienfaits du jeûne pour sortir des dépendances.

Tester gratuitement votre hygiène de vie.

Laisser un commentaire

3 réactions sur “Alcool, vin, zéro tolérance

  1. Entièrement d’accord avec toi mon cher Éric,je buvais beaucoup avant et depuis quelques années de moins en moins jusqu’à tendre à 0 et depuis que j’ai rompu avec mon ex qui consomme encore aujourd’hui,en moyenne une bouteille de rouge mélangée avec de la valse,et tout ça après avoir eu un cancer du sein, no comment,elle jamais voulu m’écouter. C’est triste.
    C’est mon intuition intra cellulaires Qui me guide.J’ai plaisir à dire que la fête est plus folle « sans alcool ».

    Le plus dur sont ‘les fêtes diverses et variées de tentations.
    En tout cas merci pour les conseils de substitution.

    1. Bonjour Béatrice,
      Il faut être créatif pour garder l’esprit de fête sans alcool. Un verre d’eau à bulle fraîche dans une flute à champagne. Un zes de citron dans l’eau ou une feuille de menthe dans l’eau. Une tisane d’hibiscus dans un verre à vin rouge. Une tisane de fleurs de sureau dans un verre à vin blanc.
      Et surtout garder le sourire, la bonne humeur sa fraîcheur et un taux vibratoire élevé. Observer comment ceux qui boivent de l’alcool déclinent très vite, observer leur fatigue et teint qui devient fade.
      Bonne soirée,
      Eric