9 septembre 2019

SPORTIF, JEAN-MICHEL, OBSERVE UNE AMÉLIORATION DES PERFORMANCES APRÈS SES JEUNES

Jean-Michel recommande le jeûne hydrique à 200%. Il jeûne avec sa conjointe, c’est une cure de jouvence à deux. Les enfants profitent de cette période de vacance pour aller avec leur grand parents.
Pour bien jeûner Jean-Michel recommande de lâcher l’ego et le mental.

La semaine de jeûne de Jean-Michel.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Combien de jours de jeûne ? »

Jean-Michel : « Impeccable. 1 semaine de jeûne. Ça va très bien, que de l’eau, en pleine forme. »

Eric GANDON : « T’es un sportif ? »

Jean-Michel : « Oui, je fais pas mal de sport, et là, je suis en pleine forme. Ce n’est pas la première fois que je fais un jeûne, j’en ai fait plein d’autres avant. Je me suis rendu compte qu’à chaque fois que je jeûnais, j’avais une super forme quand je reprenais le sport juste après. On se sent apaisé après avoir jeûné, mentalement aussi. »

Comment Jean-Michel a connu le jeûne.

Eric GANDON : « Comment en es-tu venue au jeûne ? »

Jean-Michel : « Je mangeais cru au départ, et après, on s’est intéressé à l’alimentation Kousmine également, et ça revendiquait le jeûne, donc voilà. C’est à travers les livres que j’ai connus le jeûne. »

La santé de Jean-Michel.

Eric GANDON : « En termes de santé, tout va bien ? »

Jean-Michel : « Je touche du bois, mais en termes de santé, tout va bien. C’était vraiment pour du bien-être. Je pense que ça fait partie du cycle de la vie, quand on voit les animaux qui se purgent. »

Eric GANDON : « Tu fais qu’une semaine à chaque fois du coup ? »

Jean-Michel : « Je pense que plus tard, on fera plus. Je vise 15 jours, voir 3 semaines. »

La semaine de jeûne hydrique de Jean-Michel.

Eric GANDON : « Comment s’est passé cette semaine pour toi ? »

Jean-Michel : « Un super lieu, un super cadre de vie. Je trouve que le jeûne à l’eau est plus facile que le jeûne avec des jus. Il n’y a pas photo. Je pense que c’est le fait d’être en rupture totale. La période des 2-3 premiers jours est beaucoup plus facile. Il faut tout de même écouter son corps, mais impeccable. Au bout du 3 ème jour, j’étais un peu fatigué, la tension avait un peu baissé également. Là, c’est revenue à la normale. Mes pulsations sont nickel aussi, et je n’ai pas eu de baisse de vitalité. Je pense que ça dépend d’où on vient et de ce qu’on fait avec son corps. »

Eric GANDON : « Tu arrives à prendre soin de ta santé en dehors du jeûne ? »

Jean-Michel : « Ah oui oui ! Après, on a des excès. On mange de la mayonnaise, on est moins carré qu’avant, car il y a les enfants, mais on fait attention à ça. »

Un jeûne en couple.

Eric GANDON : « Tu es venu avec ta conjointe, tu fais ça en couple, comment avez-vous fait avec les enfants ? »

Jean-Michel : « Chez la grand-mère, c’était parfait. »

Eric GANDON : « Qui a décidé de faire un jeûne ? »

Jean-Michel : « Ma compagne. J’étais surchargé de boulot donc je ne m’étais pas mis en tête de faire un jeûne. Ça vient d’elle. Les fois d’avant, c’était nous deux. Je pense qu’au printemps, c’est parfait aussi. »

Le message de Jean-Michel pour tous ceux qui hésitent de faire un jeûne.

Eric GANDON : « Pour quelqu’un qui hésite de faire un jeûne, qu’est-ce que tu lui dirais ? »

Jean-Michel : « Qu’il y aille à 200%. Ça ne peut qu’être bénéfique. Il faut venir faire le jeûne, penser à sa santé, et écouter son corps surtout. Avec plaisir, merci Eric. »

 

A voir également :

jeûner pour lâcher le mental
Planning des cures

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous