4 janvier 2019

Jean-Denis découvre le jeûne à 76 ans

 

Jean Denis est venu jeûner pour sa toute première fois. Il se rend compte que la société d’aujourd’hui est au-delà du besoin alimentaire. Il recommande le jeûne et motive tous ceux qui y réfléchissent à sauter le pas.

La première semaine de jeûne de Jean Denis.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Jean Denis : « Bah ça va très bien. »

Eric GANDON : « Alors une semaine de jeûne ? »

Jean Denis : « Oui, 7 jours, sans manger, je pensais que c’était impossible. Déjà, que je ne mangeais pas une journée, d’abord, il est question de besoin alimentaire, et surtout, il y a l’habitude. On mange 3 fois par jour, ça rappelle, j’imagine, le sein de sa mère, ça rappelle tout ce que l’on a vécu dans le monde alimentaire. On mange. La nourriture, ça a pris une dimension au-delà du besoin alimentaire. Ça bouscule tout, j’ai lâché la rampe, je suis venu en me disant que je devais faire le pas. C’est un saut dans l’inconnu. J’ai 76 ans, bientôt. Je n’ai jamais jeûné de ma vie, à part une fois, j’ai essayé, mais j’ai mangé après, je n’ai pas réussi. J’ai été sidéré par l’accompagnement, mais j’ai été époustouflé par la tranquillité et la facilité par laquelle ça s’est passé. »

Des symptômes durant cette semaine ?

Eric GANDON : « Tu n’as pas eu de symptômes ? »

Jean Denis : « Aucun, je n’ai pas trop bu. Au début, je me suis forçais de boire, mais alors, j’étais gavé d’eau, je n’en pouvais plus. »

Une perte de poids plutôt agréable.

Eric GANDON : « T’as minci beaucoup ? »

Jean Denis : « Au milieu de la semaine précédente, j’étais à 95 kilos. Là, je dois faire 87 kilos pour 1 m 95. »

La mer, l’endroit préféré de Jean Denis.

Eric GANDON : « Tu t’es baigné tous les jours ? »

Jean Denis : « Oui, deux fois par jour, quand je peux. J’adore la mer. »

Eric GANDON : « Ce n’est pas trop dur de se baigner dans l’eau froide comme ça ? »

Jean Denis : « C’est très dur quand on n’en a pas envie. Si on le fait volontairement, on le fait sans aucune résistance. J’envisage la mer avec plaisir, c’est une libération, et c’est d’un froid sanitaire. Ca me purifie, ça m’essore. La mer est d’une splendeur, c’est un plaisir. »

Ce que Jean Denis a aimé durant sa semaine.

Eric GANDON : « Il y a des choses qui t’ont plu en particulier dans la semaine ? »

Jean Denis : « J’ai bien aimé le point du matin, où chacun, très tranquillement discute de ce dont il lui arrive. Ça fait parti des gens. J’ai bien aimé, ça. Autrement, j’ai trouvé ça fort agréable, le fait d’être dans un environnement agréable également, non obligatoire. »

Jean Denis recommande le jeûne !

Eric GANDON : « Est-ce que c’est quelque chose que tu recommandes le jeûne ? »

Jean Denis : « Oui, vraiment. C’est fou que la société se repose sur la nourriture. On peut rester des jours, alors j’imagine bien sûr, si c’était infligé, on pourrait en mourir en 4h ou en 12h. Mais à partir du moment où l’on souhaite jeûner, ça se fait tout seul. Je ne suis pas resté vraiment tranquille, j’étais présent le matin, je me suis baigné 2 fois par jour, je vais y aller d’ailleurs. C’est une pratique que je trouve très intéressante. On dit qu’elle est pratique pour réparer les lésions profondes, mais j’y crois ça. On est en situation de s’apercevoir qu’il y a de nouveaux équilibres qui sont en train de se mettre en place. C’est très intéressant. »

Eric GANDON : « Un dernier mot par rapport au jeûne ? »

Jean Denis : « Si vous n’avez jamais jeûné, envisagez l’idée. Si ça vous ai donné, si vous pouvez remercier cette source, allez-y, commencez !

 

A voir également :

Planning des cures.

Nous contacter ?

Préserver sa santé avec le jeûne.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous