22 décembre 2019

Marc jeûne pour préserver la santé. Centre de jeûne, jeûner pur sa santé

La semaine de jeûne de Marc.

Eric GANDON : « Comment ça va ?  »

Marc : « Ça va très bien, après cette semaine de jeûne, impeccable. »

Eric GANDON : « Ça n’a pas été difficile pour toi ? »

Marc : « Non, beaucoup moins que je ne le craignais. J’étais au courant qu’il y avait des moments un peu plus difficile et qu’il pouvait y avoir des petits inconvénients, des maux de têtes etc. Je n’ai rien eu de ça. Aucun sentiment de crise curative non plus lors du troisième jour. J’ai eu des petites faiblesses, des petits vertiges quand on se lève le matin, mais rien de très grave. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Quelle idée de faire un jeûne ? »

Marc : « Avec ma femme, on travaille déjà depuis un moment sur bien se nourrir. On fait partie d’une association avec des paysans normands qui nous livre. L’association est en relation avec des paysans et ils nous livrent une fois par mois. On est déjà très branché sur une nourriture saine. Ma femme lit énormément de choses sur ça. On avait déjà testé de jeûner une journée, et on voulait tester plus. On voulait tester la semaine complète, on ne voulait pas le faire chez nous, mais accompagnée. D’où le stage. Ma femme a reçu un cadeau inattendu et on l’a consacré à ça. »

Eric GANDON : « C’était un cadeau d’une fête ? »

Marc : « Non c’était un cadeau d’une vieille amie que ma femme avait rencontrée, avec qui elle discutait beaucoup. Une femme extraordinaire, 90 ans passé, et elle lui a offert ce cadeau. C’était vraiment bien. »

Eric GANDON : « Et toi en fait Marc, qui es-tu ? »

Marc : « Je ne sais pas comment me définir, et on se définit souvent par sa profession. Anciennement, j’étais professeur de lettre, et j’ai fini ma carrière comme chef d’établissement privée. Ça fait 1 an que je suis à la retraite. »

Eric GANDON : « La santé t’intéresse ? »

Marc : « La santé m’intéresse. Je n’ai rien eu de grave, à part quelques allergies qui ont disparus mais rien de grave. »

Eric GANDON : « En tant qu’ancien professeur littéraire, tu lis des livres sur la santé ? »

Marc : « Non pas tellement. Ma femme, oui. On en discute beaucoup mais non, je suis plutôt dans des romans, de la poésie, ou alors de la littérature comme des journaux, la politique, la philosophie. »

Ce que Marc a préféré durant sa semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu as préféré durant ta semaine de jeûne ? »

Marc : « Ce que j’ai bien aimé, ce sont tes cours sur la naturopathie. J’ai appris beaucoup de choses. Ce mélange aussi physiologique, et le côté mental, spirituel. C’est très intéressant et surprenant. Je pense que, depuis tout petit, le corps et l’esprit sont liés, ce qu’on appelle encore la médecine psychosomatique. C’est quelque chose qui est évident. Les soins du cancer, les soins avec le jeûne, avec la méditation, c’est quelque chose dont je suis persuadé. »

Le jeûne, une recommandation même en bonne santé ?

Eric GANDON : « Le jeûne, c’est quelque chose que tu vas recommander ? »

Marc : « Je crois que, même si on est en bonne santé, c’est quelque chose qu’on peut et qu’on devrait pratiquer assez régulièrement. Histoire de se détoxiner complètement. Je pense que pour des gens qui ont des soucis de santé, ça ne peut être que bénéfique. Quand on parle d’une semaine de jeûne, les gens ouvrent les yeux ronds et se disent que ce n’est pas possible. Quand j’apprends que des gens le font pendant des semaines, on n’y croit pas. C’est tout à fait faisable, je suis très surpris d’avoir vécu cette semaine agréablement. C’est vrai que le matin, il faut se pousser un peu, on est un peu faiblard. Le plus surprenant, c’est qu’on a aucune sensation de faim. Merci à toi Eric. »

 

Marc est venu jeûner pour préserver sa santé et garder la forme. Bravo Marc !

 

A voir également :

jeûner pour rester jeune.
Planning des cures
Alcool, vin, zéro tolérance.

Laisser un commentaire