20 mai 2019

Jeûner pour libérer les crises d’angoisse

Myriam est hypocondriaque. Elle retrouve la paix intérieur et la sécurité en elle grâce à une semaine de jeûne! Elle décide de tout changer dans sa vie, elle décide de mettre en application tout ce dont elle a appris dans cette cure de jeûne, mandala et méditation.

Une semaine de jeûne pour Myriam.

Eric GANDON : « Comment ça va ? Combien de jours de jeûne ? »

Myriam : « Super. J’en suis à 7 jours de jeûne. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Pourquoi tu jeûnes ? »

Myriam : « Je jeûne, car je fais des crises d’angoisse. Je me crois malade tout le temps, je suis un petit peu hypocondriaque. »

Le ressenti de Myriam sur son jeûne.

Eric GANDON : « Comment ça s’est passé pour toi, le jeûne ? »

Myriam : « La deuxième nuit a été très difficile, la pire nuit de ma vie. Depuis, c’est génial. En fait, ça va de mieux en mieux. »

Eric GANDON : « Tu es passé à travers quoi ? »

Myriam : « J’ai eu très mal au ventre, tout au long de la semaine, les symptômes imaginaires, j’ai tout eu. J’ai eu mal à la gorge, j’ai eu comme une cystite. J’ai toujours des sensations de trou d’air. J’en ai eu qu’un seul. Mais j’allais aux urgences à cause de ça. Mon bras me grattait. Tous les symptômes revenaient, mais pour me dire au revoir. »

Ce que Myriam pense de sa semaine de jeûne.

Eric GANDON : « Tu as changé de visage en tout cas. C’est impressionnant. Comment s’est passé ta semaine, en dehors de ça ? »

Myriam : « Super. C’est la totale harmonie, c’est une convivialité alors qu’on ne mange rien ensemble, on ne boit rien ensemble, et puis beaucoup d’humilité pour tout le monde, beaucoup de bienveillance. On est tous sur le même bateau. On fait des activités, on ne voit pas du tout le temps passer. Les mandalas, les dés de la destinée. »

Eric GANDON : « C’est nouveau tout ça pour toi ? »

Myriam : « Oui. J’ai fait un peu de développement personnel, mais là, on est tous ensemble à le faire. Il y a une espèce d’humiliation. On s’entraîne les uns et les autres. »

Une préférence ?

Eric GANDON : « Tu as préféré quelque chose ? »

Myriam : « Non, tout est bien. La globalité, je n’enlèverais rien. Les mandalas, je pensais faire des coloriages, mais pas du tout. Ce n’est pas fait pareil. J’ai découvert que ce n’était pas que, colorier. »

Un changement de vie.

Eric GANDON : « Qu’est-ce que tu vas changer ? »

Myriam : « Tout. J’ai envoyé un message à ma famille pour leur dire que ma vie ne sera plus pareille. Je vais changer l’alimentation. J’ai gagné une espèce de paix intérieure. Elle grandit au fur et à mesure des jours que l’on passe. Au bout de 15 jours, je pourrais léviter sur la plage… Je vais semer des graines, petit à petit, mais je vais le faire. Merci Eric. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Retrouver la vitalité avec le jeûne.

 

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous