22 décembre 2019

SABRINA RETROUVE LA VITALITÉ AVEC LE JEÛNE HYDRIQUE EN GROUPE

Sabrina solitaire, découvre le jeûne en groupe. Lors d’un précèdent jeûne seul à la maison, elle rechute dans la boulimie. Elle fait ce jeûne de 7 jours en groupe pour se libérer des mémoires de la boulimie.

La semaine de jeûne hydrique de Sabrina.

Eric GANDON : « Comment ça va Sabrina ?

Sabrina : « Très très bien, comme tu vois. On est à 7 jours de jeûne. Ça n’a pas été difficile. J’ai juste eu quelques petites douleurs au mollet, et dans le bas du dos, que j’ai eu dans mes précédents jeûnes. Quand j’ai identifié ces douleurs, c’est partie. »

Eric GANDON : « Comment ça se fait que c’est aussi simple pour toi ? »

Sabrina : « Après, j’ai beaucoup travaillé sur moi, j’avais pris des livres, j’ai fait un tableau post-jeûne. J’avais vraiment cette volonté de voir le jeûne différemment par rapport à la première fois. »

Eric GANDON : « Tu es thérapeute ? »

Sabrina : « Alors, je ne suis pas thérapeute, mais je suis dans l’accompagnement. J’ai fait un travail sur moi qui m’a aidé à accompagner les personnes. Ça a aidé. L’idée, quand on accompagne les autres, ils nous font miroir. On réfléchit sur nous-mêmes. J’avais cette volonté de venir, j’ai vraiment fait un travail sur moi. »

Le choix de ce jeûne.

Eric GANDON : « Le choix du jeûne était par rapport à ça ? »

Sabrina : « Non ,en fait, l’année dernière, j’ai fait un jeûne car j’aime bien les expériences. A la suite, j’ai eu des crises de boulimie que je n’ai pas eue depuis 15 ans. Je me suis dit que je n’avais pas soigné ma boulimie, mais que je l’avais géré. J’avais un peu peur de faire ce jeûne, mais je suis dit que non, je devais travailler dessus. Il fallait que je vive l’expérience différemment. J’ai tout mis en place pour être créative, positive, pour voir après autre chose. »

Eric GANDON : « Si je comprends bien, ton premier jeûne a été recherché d’anciens problèmes, du fait que tu as fait des crises de boulimie, et là, tu peux voir avec le travail que tu fais, si c’est parti ou non.

Sabrina : « C’est exactement ça. Je te tiendrais au courant. Je pense que c’est fini. »

Eric GANDON : « Souvent, on se pose cette question. On jeûne, mais ça sera pire qu’avant. C’est intéressant d’avoir ton point de vue et ton expérience. »

Sabrina : « Je sens que c’est partie. Pour moi, c’est fini. »

La différence entre jeûner seul, et jeûner en groupe.

Eric GANDON : « Quelle est pour toi la différence entre le jeûne seul, et le jeûne en groupe ? »

Sabrina : « Je suis quelqu’un de solitaire, donc c’est vrai que j’ai aimé de faire ça toute seule chez-moi, et vue que j’ai beaucoup d’énergie, j’ai pu triller. Tu m’as apporté des choses ici, j’ai adoré les cours de naturopathie. J’ai aimé aussi le fait d’échanger, ça se complète, c’est vivant. J’avais peur au début que ça soit brouillon, mais non, tout prend sens. Merci ! »

Le lieu du jeûne, un environnement fantastique.

Eric GANDON : « L’environnement ici, tu as quelque chose à dire ? »

Sabrina : « Oui, on est à la mer, c’est magique. On peut vraiment se ressourcer, mettre les pieds dans l’eau, je l’ai choisi pour ça. Merci à toi Eric. »

 

A voir également :
Planning des cures
Jeûner avec une grande facilité.
Retrouver une vitalité avec le jeûne.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous