1 avril 2019

Patricia soigne les douleurs de la polyarthrite avec le jeûne.

Patricia est venue jeûner pour se guérir d’une polyarthrite rhumatoïde. En plus de ça, elle a pu arrêter de fumer. Aujourd’hui, les douleurs sont parties et les crises se sont atténuées petit à petit. Bravo Patricia !

21 jours de jeûne pour Patricia.

Eric GANDON : « Comment tu vas ? Combien de jours de jeûne ? »

Patricia : « Ça va très bien. J’ai fait 21 jours, j’arrête là. Avec grand étonnement. La soupe était fabuleuse ce matin. Je ne m’étais jamais autant extasié devant une soupe. Tout va bien. »

Eric GANDON : « Contente de rentrer à la maison ? »

Patricia : « Oui, je vais retrouver mon fils, ma famille. Je travaille lundi. Je n’ai pas eu de nouvelles, je me suis coupé de ça. J’en avais besoin. »

La raison de ce long jeûne.

Eric GANDON : « Pourquoi tu jeûnes ? »

Patricia : « J’ai jeûné, car j’ai une polyarthrite rhumatoïde, je pensais m’en sortir seul, je ne voulais pas prendre de traitement. Je faisais 2-3 crises par semaine, et puis, j’étais vraiment au bord du bord, j’étais épuisé, je n’en pouvais plus. Le médecin m’a dit que je devais prendre un traitement, je sais ce que c’est, j’ai vu beaucoup de personnes avec des effets secondaires, j’ai compris que c’était à vie. Quand j’ai vu les analyses de tous mes organes, pour savoir s’ils allaient bien, et non pas les abîmer. Je me suis dit qu’il fallait que j’essaye autre chose. Début février, j’ai fait beaucoup de crises en 1 semaine, j’étais épuisée, le médecin m’a arrêté, car ça n’allait plus du tout. J’ai décidé de venir ici. »

Eric GANDON : « Comment tu as su que le jeûne fonctionnait sur la polyarthrite ? »

Patricia : « J’ai découvert grâce au film sur Arte. Quand j’ai vu que j’étais au bout de ce que je pouvais supporter, j’y ai pensé. 21 jours, je ne le cache pas que, je suis quelqu’un qui aime faire la fête, je fumais, j’ai écrasé ma dernière cigarette en arrivant ici, je n’y ai pas retouché, et je n’ai pas envie du tout. »

Un jeûne difficile pour Patricia.

Eric GANDON : « C’est vrai que pour toi, le jeûne a été difficile. »

Patricia : « Oui, je n’avais pas un train de vie sain, puis je fumais. »

Eric GANDON : « Tu as un très beau visage. Tu as vu la différence ? »

Patricia : « Oui, j’avais pris un selfie au départ. Il n’y a pas que, ne pas manger, il y a tout ce qu’il se passe par le jeûne, donc la détoxination. On sent qu’il se passe beaucoup de choses, mais les ateliers aussi. »

Les ateliers durant le séminaire de jeûne.

Eric GANDON : « Ça t’a plu ? »

Patricia : « Oui, c’est vraiment un retour sur soi. »

Eric GANDON : « Tu t’étais déjà intéressé à ça ? »

Patricia : « Oui, mais pas beaucoup. Il y a des choses qui m’interpellent, souvent. J’ai des périodes où je reviens vers des choses spirituelles, puis d’autres où je n’ai plus le temps. Là, c’était le bon moment. C’était scotchant, et puis même pour le groupe. J’étais étonné par ce qui en ressortait, par les mandalas etc. J’ai vu des gens qui n’étaient pas branchés par ça, et qui étaient époustouflés. C’était une bonne expérience. Ça n’a pas été très facile, pas le jeûne en lui-même, mais tout ce qu’il s’est passé. Ça remue. C’est ancré maintenant, et je vais faire en sorte sur la bonne voie. »

Eric GANDON : « Tu as pu faire ton cadre de vision ? »

Patricia : « Oui. »

L’océan au réveil.

Eric GANDON : « La mer te plaît aussi ? »

Patricia : « Oui, j’adore l’océan. On ouvre la fenêtre le matin, on a eu du soleil tous les jours, c’était fabuleux. Et puis un groupe génial, toi et Amandine, tous les jours avec nous, patient, vous répondez 15 fois aux mêmes questions. »

Les bienfaits du jeûne sur la polyarthrite rhumatoïde.

Eric GANDON : « Tu nous tiens au courant pour ta polyarthrite ? »

Patricia : « Oui, je dois dire que, très vite, je n’ai plus de douleurs, en tout cas tout ce qui était rouillé, je ne pouvais plus me lever de ma chaise et marcher normalement, maintenant ça a disparu. J’ai fait des crises dans les épaules et les doigts, ça s’est atténué tout doucement, et là, je n’ai plus rien. Je sens que je suis quasi guérie. Merci Eric. »

 

Message de Patricia :

Bonjour, je viens de terminer le stage de jeûne du 15/02/2019 au 21/02/2019 avec Eric et Amandine à la Tranche sur Mer, j’avais commencé chez moi le 13/02/2019 et j’ai prolongé chez moi jusqu’au 27/02/2019. J’ai beaucoup apprécié d’être en groupe car cela permet de partager des expériences différentes et de lier amitié. Nous avons partagé les ateliers de mandalas, des dés de la destinés, qui nous en apprennent beaucoup sur nous mêmes hasard pas hasard ? l’homéopathie, les exercices physiques tout en douceur, que je n’ai pas pu suivre puisque en pleine détoxication de métaux lourds j’ai pendant 3 jours souffert du psoas, Après tout s’est bien passé dans ce beau décor qu’est le bord de mer et ses couchers et levers de soleil. Je me suis allégée de 10 kgs et je reviendrai, je remercie Eric et Amandine pour leurs attentions et les bienfaits qu’ils nous apportent en faisant ces stages qui apportent la guérison aux plus désespérés.

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Bienfaits du jeûne sur une polyarthrite rhumatoïde.

Laisser un commentaire