22 mai 2019

Frédéric, sportif, jeûne 15 jours pour soulager les douleurs de tendinite.

Frédéric témoigne après 15 jours de jeûne. Ses douleurs de tendinites dans le corps sont partis après une semaine de jeûne. Ces 15 jours de jeûne lui ont permis de se sentir apaisé et re-centré. La dimension spirituelle du jeûne l’interpelle autant que le côté physiologique de détoxination.

Les deux semaines de jeûne de Frédéric.

Eric GANDON : « Comment ça va ? »

Frédéric : « Ça va plutôt bien. 2 ème expérience de jeûne, la première fois était sur 7 jours. Ça m’avait beaucoup appris, et ça m’avait, surtout, beaucoup apporté. »

Eric GANDON : « Dans quel sens ? »

Frédéric : « Je suis venu pour les aspects physiologiques, je découvrais, même si j’en connaissais le principe, j’ai découvert à travers ton site, une approche beaucoup plus large. Elle me parlait déjà, surtout les aspects sur l’environnement, ce qui sort du contexte du corps, sans trop de détails. Après cette période de 7 jours, j’avais vraiment senti les effets. C’était magique. »

Eric GANDON : « Au niveau du corps ou au niveau des prises de conscience ? »

Frédéric : « Les deux, je dirais. En premier lieu, on le ressent au niveau du corps. On ressent les effets, une forme incroyable, les esprits clairs. »

Eric GANDON : « C’est plus l’effet du jeûne sur le psychisme ?

Frédéric : « Oui, les deux. Le corps aussi, de toute façon, les deux fonctionnent ensemble. C’est ce qui est révélé à travers l’expérience du jeûne, on y trouve de nouvelles perspectives. »

Une expérience de jeûne 3 ans plus tôt.

Eric GANDON : « Tu avais fait ça il y a 3 ans ? »

Frédéric : « Oui, il y a 3 ans. Une grande expérience, j’ai voulu refaire sur 2 semaines. Et là, j’en suis à mon 15 ème jour. On passe par des phases, on vit des moments. C’est propre à chacun, c’est l’intérêt du groupe. On est tous différents sur les effets, sur le vécu. Ça interagit dans l’expérience du jeûne. »

Une différence entre chaque jeûne effectué ?

Eric GANDON : « Comment tu as vécu le premier jeûne et le deuxième jeûne. C’était similaire ou c’était différent ? »

Frédéric : « C’est plus facile, sans l’intellectualiser, sans y réfléchir, je me suis senti moins fatigué. Ça m’engage, en tout cas, à cultiver cette pratique, tellement ça devient profitable dans le bon sens du terme. »

Une petite perte de poids pour Frédéric.

Eric GANDON : « Je me souviens que lors du premier jeûne, t’avais beaucoup maigri. Comment ça s’est passé là ? »

Frédéric : « Ça m’avait bouleversé. J’avais perdu 7-8 kilos en très peu de temps. Je l’ai mal vécu. Je suis très sportif, j’ai un tempérament un petit peu, qui frôle l’hyperactivité. Mon corps a besoin de se consommer. Je l’ai vécu comme une agression, mais après ça va. Concernant celui que je fais (le 2  ème), j’ai perdu 3-4 kilos, en 15 jours. C’est quasiment l’inverse. Ça n’a rien à voir. J’ai eu des phases, j’étais fatigué comme tout le monde, mais au moment où on réalise cette vidéo, je suis vraiment en pleine forme. C’est une différence marquante. Si je n’avais pas pour nécessité d’arrêter, je continuerais sans problème. En tout cas, d’un point de vue pragmatique, c’est vraiment une expérience où tout le monde devrait essayer. »

Les raisons de ce jeûne.

Eric GANDON : « Dans le corps, tu avais des douleurs ? »

Frédéric : « Je suis venu par rapport à des douleurs. Je fais beaucoup de sport, mais j’ai beaucoup de stress. Je dirais, tout ça soumis à un tempérament, une forme de responsabilité dans certains effets. En tout cas, ça a totalement disparu. Mes tendinites ne sont plus là, je me sens apaisé. Je n’en suis pas surpris. »

Eric GANDON : « Les douleurs sont parties à partir de quel jour ? »

Frédéric : « Elles étaient bien installées. Elles sont parties au bout d’une semaine. »

Eric GANDON : « Douleurs de tendinite principalement ? »

Frédéric : « Tendinites, genoux, bras, un peu de dos. Ça a mis un certain temps. Il faut être, dans ce que l’on appelle, le lâché-prise. Avec la nature, ça prend du temps, et c’est normal. »

Des effets spirituels lors de cette semaine ?

Eric GANDON : « Point de vue psychique, ou spirituelle, tu retrouves des effets comme la dernière fois ? »

Frédéric : « Oui, je suis intéressé par ça. Ce qui est intéressant, dans cette cure que tu organises, c’est une dimension spirituelle au sens large. C’est une forme d’introspection. Le jeûne, dans la pratique, éveille à cela. Ça permet d’être plus respectif. On fait des ateliers, dont le mandala, qui sont super intéressants. C’est vraiment un voyage, c’est vraiment intéressant sous tous ses aspects. Ça permet de faire remonter certaines émotions, et ça parle à soi-même. C’est apaisant, c’est parfait. Ça apporte beaucoup de choses. Merci à toi Eric. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Bienfaits du jeûne sur la tendinite.

Laisser un commentaire