12 juillet 2017

Hypertrophie de la prostate

 

Hypertrophie de la prostate

La prostate est un petit organe qui pèse autour de 20 g et qui dans certains cas peut atteindre 60 à 80 g.

Quand la prostate grossit, ce qui est courant chez l’homme à partir de la cinquantaine,  on parle d’hypertrophie.  Elle vient alors comprimer le canal de l’urètre et fait pression sur la vessie ce qui peut entrainer des conséquences urinaires très gênantes voire douloureuses : pollakyurie (mictions fréquentes), réveils plusieurs fois dans la nuit pour uriner (nycturie), dysurie (difficulté), vidange incomplète de la vessie,  jet urinaire affaibli (« On urine sur les pieds au lieu d’uriner loin devant »). Elle est dans la plupart des cas bénignes et peut, chez certaines personnes, ne pas entraîner de symptômes urinaires selon la localisation du tissu hypertrophié. Elle peut aussi entraîner une aggravation des symptômes avec le temps : infections urinaires, rétention aiguë, prostatite,…

Les mictions nocturnes ne sont pas significatives d’un problème de prostate et peuvent aussi indiquer qu’il y a trop d’apport de pommes de terre, de légumes, de fruits au repas du soir, donc beaucoup de potassium et d’eau.

Causes :

Les causes sont mal connues mais sans doute liése aux changements hormonaux en lien avec le vieillissement.

La combinaison de deux facteurs  :

  • excès d’androgènes ou hyper-réceptivité aux androgènes
  • athérosclérose par surcharge calorique + tabac + alcool

Traitement :

Jeûne de 15 à 21 jours si les réserves pondérales le permettent. Souvent, le jet urinaire redevient normal au bout de 15 jours de jeûne et les réveils noctunes pour uriner diminuent et s’arrêtent. Cela signifie que la prostate est redevenue normale. Le jeûne permet aussi une élimination des excès d’hormones androgènes.

  • Réglage alimentaire: Voir alimentation pour personne sédentaire.
  • Arrêter alcool et tabac
  • Arrêt du lait, fromages, yaourts. Garder le beurre bio au lait cru
  • Alimentation uniquement biologique. Les intrants chimiques ayant une action sur les hormones et la production d’androgènes.
  • Au milieu du repas du midi : une cuillère à soupe de Pollen en pelotes Pollenergie. Préférence bruyère et/ou saule.
  • Milieu du repas du midi : 1/2 oignon jaune cuit ou cru (selon votre tolérance). C’est un diurétique et décongestionnant. Il fournit un apport de silice et d’essence sulfureuses.
  • Au goûter 17h30: un à deux verres de jus de grenade ou élixir de grenade de la marque Dr Jacobs. Attention seul cette marque est recommandée.
  • Milieu du repas du soir: une cuillère à soupe de graines de courges bio.
  • Après avoir effectué un jeûne de 15 jours maintenir les bénéfices du jeûne par le réglage alimentaire et un à deux jours de jeûne par semaine, selon les réserves pondérales.
  • Pratiquer la douche rectale 2 à 3 fois par semaine pour éliminer les excès d’androgènes qui sont réabsorbés par la paroi intestinale.
  • Vous faire masser la prostate (réflexologie).
  • Contracter 4 fois par jour le muscle PC (30 contractions 4 fois par jour).
  • Réduire le nombre d’éjaculations ou mieux apprendre l’in-orgasme comme expliqué dans la pratique du Tao et du Tantra.

Cela améliore très rapidement la prostate. S’il n’y a pas d’amélioration au bout de 2 mois de ce traitement il faut alors traiter l’athérosclérose et agir sur l’excès d’androgènes avec la phytothérapie. Me consulter.

Laisser un commentaire