11 juillet 2017

Jeûne thérapeutique, témoignages, repos du cerveau

Que se passe-t-il en période de jeûne et naturopathie ?

  • Le corps va d’abord épuiser les réserves de glucose (24 heures), puis les protéines et les lipides seront utilisés par le foie pour former les corps cétoniques qui sont un substitut du glucose. Ainsi le corps, notamment le cerveau, continuent à être alimentés.
  • Après la crise d’acidose, le corps trouve un nouvel équilibre. Ici nous retrouvons une bonne vitalité et une disponibilité pour redevenir actif. C’est le moment de se distraire en faisant des petites marches, des soins, des ateliers, des bains. Nous dormons peu et nous disposons de temps car nous n’avons pas à nous préoccuper de la nourriture. Il faut s’occuper pour éviter de penser à la nourriture. La nourriture peut nous manquer du fait de nos habitudes plus que par besoin physiologique.
  • Durant l’acidose, les exercices physiques doivent être modérés pour permettre au corps d’utiliser toute sa vitalité à la détoxication. Après l’acidose, il est bon de reprendre des exercices physiques doux.

Personnellement je ne suis pas pour les randonnées intenses. Je suis plus pour des marches modérées dans le silence, de la natation, du Qi Gong, de la gymnastique douce…

Au 5ème jour de jeûne, j’ai voulu tester une randonnée de 3 heures en montagne ; j’en suis revenu épuisé. J’ai senti que j’avais poussé trop fort, aussi je suggère maintenant des marches modérées et de la gymnastique douce.

Il est bon de faire un jeûne curatif à proximité de la mer, de prendre des bains et de nager pendant le jeûne, l’eau de mer et les mouvements sont très bénéfiques au jeûneur. Je l’ai expérimenté, les bains de mer me revitalisent et me font le plus grand bien.

C’est aussi très enrichissant de faire tout cela en groupe et d’échanger sur ce que chacun vit.

Lorsque le jeûne s’installe, les sens s’aiguisent et c’est alors l’euphorie. Nous avons l’impression de flotter et de devenir puissant.

Avons-nous des preuves scientifiques des bénéfices du jeûne et naturopathie ?

Il y en a des milliers.
J’ai personnellement éliminé totalement ce qui me restait d’allergies, verrues et mycoses sous les ongles des pieds, suite à un jeûne de 24 jours.

J’ai été témoin d’une personne qui s’est guérie de la goutte. Une autre d’allergie et d’asthme.

Dans le film d’ARTE, « Le jeûne, une nouvelle thérapie ?« , vous pourrez voir le cas du psychiatre Yuri Nikolaev, qui laisse un malade sans nourriture et qui obtient des résultats spectaculaires. Il décide d’utiliser le jeûne à grande échelle et soigne plus de 7 000 personnes.

Les témoignages abondent sur internet, notamment en provenance de Russie et des Etats Unis.

Je traduis ici un article provenant du Los Angeles Time en date du 3 avril 1972. Cela date un peu mais je trouve l’article pertinent. Notamment concernant le bien-être au niveau du cerveau. Ce que j’appelle le nettoyage émotionnel.

« MOSCOU – Vladimir Leshkovtsev grippé et mal en point. Les médecins pronostiquent une polyarthrite métabolique infectieuse.

Après six semaines de traitement la maladie persévère. Il décide alors de passer à l’automédication et de suivre un processus radical de traitement dont il avait seulement entendu parler.

Pendant 45 jours, Vladimir ne mangea rien. Il buvait beaucoup d’eau, mais n’avait pas de nourriture solide. Il a perdu 20 kilos (44 livres) et se débarrassa de son arthrite. Il n’a pas vu un médecin pendant les 10 années qui ont suivi. »

L’expérience de Vladimir Leshkovtsev, physicien et écrivain, n’est qu’un des milliers de cas de guérisons remarquables revendiquées dans l’Union Soviétique pour ce que les adeptes appellent le « Le jeûne curatif » ou la faim qui guérit.

Outre l’arthrite, le jeûne curatif permet de guérir presque tout, de l’eczéma à un durcissement des artères. Il est recommandé dans certains cas de calculs biliaires et de pancréatite.

La méthode est utilisée pour traiter les patients schizophrènes et atteints d’autres maladies névrotiques ou phobiques comme la peur : de l’obscurité, des étrangers, de la foule, des objets tranchants, et elle est très efficace pour les personnes qui pensent qu’elles sont malades (malades imaginaires).

« Leshkovtsev était en grand danger de devenir invalide » Le Dr Yuri Nikolaïev de l’Institut de Recherche Psychiatrique de Moscou observe : « L’expérience menée par lui est l’un des cas les plus réussis de la guérison. »

L’Union Soviétique, qui possède en 1972 l’un des meilleurs systèmes de protection de santé publique dans le monde, dispose de plusieurs cliniques consacrées à la recherche et la pratique du jeûne curatif.

Dans la clinique qu’il dirige, le Dr Nikolaïev se spécialise dans l’accompagnement au jeûne et naturopathie pour traiter les troubles mentaux. Une autre clinique à « Patrice Lumumba Friendship University » utilise la même méthode pour traiter le psoriasis et pour soigner d’autres affections cutanées.

De nombreux médecins soviétiques ont écrit des articles détaillant les guérisons obtenues dans la cure de troubles tels que l’asthme bronchique, l’hypertension, les calculs biliaires, tumeurs, pancréatite et les premières formes de durcissement d’artères.

Le Dr Nikolaïev  déclare dans un communiqué de presse à Moscou :
« Il y a un proverbe allemand qui dit que la maladie qui ne peut être guérie par le jeûne ne peut être guérie par rien d’autre. »

Le médecin a retracé les origines du jeûne et naturopathie depuis l’Egypte ancienne, la Grèce et l’Inde. A partir du 18ème siècle, les médecins Russes de l’Université de Moscou expérimentent le jeûne et naturopathie et obtiennent des bons résultats.

« Notre innovation », dit le Dr Nikolaïev « c’est que nous sommes les premiers à utiliser le jeûne et naturopathie pour le traitement des troubles psychiques  et la schizophrénie ».

« Des résultats particulièrement intéressants ont été obtenus dans le traitement de patients souffrant d’hypocondrie, notamment de patients anxieux sur leur état de santé. »

Le Dr Nikolaïev a averti que le jeûne et naturopathie doit se faire en accord avec le patient. Le patient et ses proches doivent approuver la procédure.

Le jeûne et naturopathie débute lorsque les médecins sont certains que le patient n’aura pas une réaction négative. Il ne reçoit pas de médicaments durant le traitement qui dure de 20 à 40 jours.

Le Dr Nikolaïev explique « Avant le début du jeûne curatif, les intestins du patient sont purgés« .

« Il est donné une grande quantité d’eau, un massage général et des bains. Nos patients passent le plus clair de leur temps à l’air libre.  »

L’appétit d’un patient disparaît au bout de trois à cinq jours de jeûne et il ne réagit plus à la vue ou l’odeur de la nourriture ou le cliquetis de la vaisselle.

« Toutefois, les souvenirs agréables de nourriture persistent, en particulier si le patient n’est pas occupé » Dr Nikolaïev continue. « C’est à ce moment que l’accompagnement est important »

La crise curative apparaît au sixième ou septième jour de traitement. Le patient commence à se sentir lourd, c’est le signe que le corps a commencé à autolyser les graisses stockées.

Après quelques jours, le patient passe la crise curative, il devient alors euphorique. Les symptômes du patient commencent à disparaître et il se sent très bien, jusqu’à ce que la source d’énergie stockée soit consommée.

Cela se produit après environ 30 jours, le médecin explique « A ce moment, la langue du patient est propre, sa couleur de peau est saine et rosée, la mauvaise haleine disparaît et il se développe un appétit de loup. »

« C’est alors que le processus le plus important commence, le processus de réhabilitation » affirme le Dr Nikolaïev.

La nourriture est lentement réintroduite. D’abord des purées de légumes sur une dizaine de jours, puis la nourriture normale est introduite doucement.

Pendant ce temps, le patient a perdu 15% à 20% de son poids corporel.

« Par exemple, il y a quelque temps, deux frères sont venus à notre clinique », le Dr Nikolaïev explique. « L’aîné des deux pesait 210 kilogrammes (462 livres) et le plus jeune faisait 175 kilogrammes (385 livres). Ils ne pouvaient pas passer à travers la porte. »

« Après le jeûne curatif, les deux patients ont perdu la moitié de leur poids initial et se sentent tout à fait bien maintenant. »

Le médecin dit que le jeûne curatif donne du repos à l’ensemble du système nerveux et notamment au cerveau. Le corps est nettoyé de ses poisons. Les tissus et les glandes sont rénovés.

Le repos du cerveau « constitue la base pour le traitement des troubles neuropsychiques » ajoute-t-il.

« Au total, nous avons traité environ 7 000 patients à notre clinique. Notre vaste expérience nous permet d’élargir le champ d’application de cette méthode et de prendre le traitement de cas qui étaient auparavant considérés comme sans espoir.« 

Laisser un commentaire

14 réactions sur “Jeûne thérapeutique, témoignages, repos du cerveau

    1. Je ne sais pas.
      Cela vaut la peine d’être essayé. Le jeûne et le réglage alimentaire est de toute façon une bonne chose pour la santé et nous pouvons parfois avoir des bonnes surprises.
      Bonne journée,
      Eric

    1. Pour le programme je suppose le planning c’est sur l’onglet planning.

      Les programmes varient selon les semaines que vous choisissez. Voir sur le site internet onglet cure de jeûne. Ou appeler au 0980475068.

  1. # Allergie acarien — Habib cassin 27-02-2016 03:39
    Bonjour , combien faut -il de jours de jeûne pour guérir d’une allergie aux acariens? et est – ce que je dois arrêter d’aller au lycée pour mon jeûne. Cordialement

    1. Bonjour Cassin,
      Cela dépend du niveau de toxémie, de la capacité de ton corps à détoxiner et ton potentiel vital. Entre 5 et 30 jours, parfois plus. Cela doit-être un jeûne au repos. Il faudra aussi corriger toutes erreurs alimentaires, soigner le foie et corriger les erreurs d’hygiène de vie.
      Bonne journée,
      Eric

  2. # Maladie auto immune du foie — ROBINSON 03-03-2016 22:59
    Bonjour,Pensez- vous que l’on puisse conseiller un jeûne à une personne qui souffre d’une maladie auto-immune du foie (je ne sais pas quelle maladie précisément) ? Son état est tel qu’il est en tête de la liste d’attente des greffes du foie. J’ai bien visionné la vidéo des témoignages de guérison de maladie du foie mais je ne sais pas s’il s’agit de maladies auto immunes.
    Merci d’avance pour votre réponse.
    Catherine

  3. RCH — Marc LAMOUCHE 04-03-2016 19:33
    Bonjour,

    Je suis un Marathonien et aussi et surtout un malade atteins d’une R.C.H. (rectocolite hémorragique) maladie auto immune soigné par des perfusions toutes les 8 semaines.
    Je fais régulièrement des diètes de 16 à 20 heures, mais je sens que cela m’est pas suffisant. J’aimerai tenter des petits jeûnes de 3 à 10 jours.
    Qu’en pensez vous, puis-je tenter ce type de jeûne et de quelle durée, sans danger ?

    Merci pour votre commentaire.
    Sportivement
    Marc

    1. Bonjour Marc,
      Oui le jeûne est très efficace pour la R.C.H. Il faudrait aussi prendre des jus de légumes vert ou jus d’ortie. Je recommande d’ arrêter les marathons tant que la maladie est là. La R.C.H est fréquente chez les marathoniens ou les sports intensifs.
      Bon courage sur le chemin de la santé.
      Eric

  4. Je soufre d’un foie gras de l’epilepsie digestive en meme temps un kistedans le sein droit et un myom au ventre —
    bonjour MR ERIC, Liliane est mon prénom j’ai 34ans camerounaise vivant dans mon pays
    J’ai beaucoup de problème de santé mal des yeux mal de ventre problème de peau(top d’allergies surtout au carotte) foie gras, épilepsie digestive douleur de poitrine au niveau des poumons, kyste au niveau du sein droit, mal de dos. Svp pouvez vous m’aider avec une thérapie de gêne.