24 juin 2018

Quentin utilise le jeûne pour sortir des dépendances

 

Quentin s’appuie sur le jeûne pour sortir des dépendances. Rester maître de ses émotions et de ses choix de vie grâce au jeûne.

La semaine de jeûne de Quentin.

Eric GANDON : « De quoi veux-tu parler Quentin ? »

Quentin : « Du jeûne, c’est le thème du base. J’ai 25 ans. »

Eric GANDON : « Tu viens de faire une semaine de jeûne ? »

Quentin : « Tout à fait, dans l’espoir de savoir si j’avais encore une pleine capacité d’avoir ma vie en main, si je n’avais pas trop d’addictions et si j’étais claire avec moi-même. »

La raison de ce jeûne.

Eric GANDON : « Parce que tu fumais ? »

Quentin : « Voilà, je fumais, je mange pas mal aussi, je faisais du sport. On ne sait jamais si c’est nous qui avons le contrôle, ou si c’est elle qui a le contrôle. Ca s’est très bien passé, j’appréhendais beaucoup de difficulté, mais grâce à la volonté et la force d’avancer, voilà. »

Eric GANDON : « Ca ne t’a pas manqué la cigarette ? »

Quentin : « Absolument pas, beaucoup moins la fumée que la nourriture. »

Les projets de Quentin concernant la cigarette.

Eric GANDON : « Quels sont tes projets liés à la cigarette ? »

Quentin : « J’aimerais arrêter totalement, car c’est un passe-temps. Quand on attend le bus, quand on discute avec quelqu’un, mais on peut faire autre chose. »

Ce que Quentin aimerait dire à sa génération.

Eric GANDON : « Il y a pas mal d’inconvénient à fumer. Tu veux donner un mot pour les gens de ta génération ? »

Quentin : « Avec plaisir, il y a un temps pour tout. On peut se faire plaisir, on peut fumer, boire, mais il faut s’avoir s’arrêter avant que ça ne prenne et que ça nous suive toute la vie. »

Ce que Quentin a pensé de sa semaine et des ateliers.

Eric GANDON : « Exactement. Comment s’est passé ta semaine ? »

Quentin : « Très bien, 2-3 petits gargouillis, c’est normal, mais sinon, les idées claires, bien lucides, et une certaine joie de vivre qui s’installe au fur et à mesure. »

Eric GANDON : « Tu viens de Suisse, tu as fait tout le trajet, ça t’a plu ici ? »

Quentin : « Oui, c’est super sympa, la Vendée est une belle région, et même quand il pleut, c’est encore agréable. »

Eric GANDON : « Il y a des ateliers qui t’ont plu dans la semaine ? »

Quentin : « Je pense que tous les ateliers ont un point d’intérêt. Malgré qu’on sous-estime certains ateliers, il y a toujours quelque chose à apprendre avec ces ateliers. »

Un atelier plus apprécié que d’autres ?

Eric GANDON : « Est-ce qu’il y en a un qui t’a plu plus que d’autres ? »

Quentin : « Tous à peu près pareil, mais après les ateliers pour la numérologie, les dés, et les mandalas. C’était relativement sympa, car avec certaines choses, on arrive à mieux s’écouter soi-même. »

« C’est une expérience à faire. »

Eric GANDON : « Merci Quentin. Tu veux dire un dernier mot ? »

Quentin : « C’est une expérience à faire. Simplement. Une expérience à vivre par soi-même, car on ne peut qu’en sortir plus fort. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Sortir des dépendances avec le jeûne.

Posez vos questions ou vos commentaires dans le cadre ci-dessous