3 septembre 2018

Véronique, biologiste pharmacienne adepte des médecines naturelles.

Véronique, biologiste pharmacienne, a décidé de venir jeûner une semaine avec Eric GANDON. Elle a apprécié le lieu, le rythme et les activités. En fin de semaine, elle voulait rester 3 jours de plus.

La semaine de jeûne de Véronique.

Eric GANDON : « Comment ça va ? 7 jours de jeûne ? »

Véronique : « Ca va. Oui, 7 jours de jeûne, j’ai trouvé ça facile. Des fois, j’ai eu des petites douleurs, mais je m’étais préparée. »

Eric GANDON : « Psychiquement ou ? »

Véronique : « Psychiquement, je pense que le jeûne m’a appelé. Ca m’est tourné dans la tête depuis un petit moment. Depuis un moment, je nettoie mon foie, je travaille sur moi, j’ai découvert l’olfactothérapie. Au départ, j’étais biologiste. Dans les pharmaciens, il y a les pharmaciens biologistes, industriels et d’origines. J’ai passé une spécialité, j’ai fait 9 ans d’études. J’ai eu des spécialités dans plusieurs choses, et puis voilà, je faisais de l’analysé médicale. On sort des résultats et on les signe. J’ai trouvé ça stérile à la fin. Il y avait la surenchère des analyses médicales, c’était une usine à gaz. Quand on avait des gens déprimaient, et qu’on leur donnait des résultats normaux, on ne pouvait pas répondre à toutes leurs questions. C’est ce côté d’impuissance de ne pas pouvoir les aider complètement. Je me suis, alors, orienté vers le Shiatsu. C’est une hygiène de vie. J’ai également fait de la gym-pilates. On se recentre, on s’enracine, c’est super intéressant. Ca va me permettre de m’adapter à tous les gens. J’ai, ainsi, ouvert un petit cabinet, je me suis lancée et petit à petit, je me suis fait une petite clientèle depuis une dizaine d’années, et c’est génial. J’apporte des solutions en fin de compte. J’ai fait une prise de conscience. Comme disait Bouddha, ou je ne sais plus qui : « Prends soin de ton corps pour que ton âme ait envie d’y rester ». Et là, je viens de faire une semaine de jeûne, mais j’aurais pu aller plus loin. Je reviendrais. »

Ce que Véronique a apprécié durant sa cure de jeûne.

Eric GANDON : « Il y a des choses que tu as aimé cette semaine ? »

Véronique : « Le lieu est très sympa, c’est calme et on entend des bruits d’animaux. Le rythme est bien, également. Faire de la nourriture, se nourrir prend beaucoup de temps. Tous ces temps-là, il faut accepter qu’on ne les passe pas à table, au fourneau, à réfléchir de ce que l’on va manger, c’est bien. Le côté naturopathie, nous expliquer un petit peu les choses, les erreurs qu’on peut faire. J’ai appris beaucoup de choses. Il y a aussi plein de choses qui m’a été confirmé. Je fais un peu les choses intuitivement, et sans le savoir. Au fur et à mesure de mes formations, il y a des choses qui sont confirmées. Je n’ai pas vraiment de doute, mais j’ai besoin de me faire confiance. »

Eric GANDON : « Et les ateliers de cette après-midi ? »

Véronique : « C’est super, ce n’est pas du coloriage, mais ça nous recentre et ça nous ramène à notre enfance. C’est fédérateur. C’est bien de revenir, de se concentrer, de ne pas parler, ça nous recentre vraiment, et j’en avais entendu parler tout autour de moi, des choses qui me viennent, et je devais le faire. Amandine est super, et elle apporte ça vachement bien, donc voilà, je suis venue pour ça aussi. »

Véronique a découvert certaines choses durant sa semaine.

Eric GANDON : « Tu as découvert des choses de toi ? »

Véronique : « Je pense que, excuse moi Eric, je m’en vais vers le pranique. »

Eric GANDON : « Pourquoi tu t’excuses ? »

Véronique : « Parce que toi, tu n’as pas rêvé, mais tu vas y arriver. Je suis vraiment, avec cette énergétique chinoise, je suis connectée avec la nature. Elle est en nous. Si on n’est pas en connexion avec elle, on se sépare de nous. Tous les messages que j’ai reçus, la lune, le soleil, le yin et le yang, qu’il peut avoir des erreurs, mais il faut rester centrer, qu’on puisse avancer. Tout ce que tu as parlé, j’ai lu, j’ai intégré, et je propose à mes actions, car pour moi, on devient acteur de notre santé. Ce sont des petites choses que l’on intègre dans sa vie, et qui permet au bout d’un moment, de former un puzzle. On devient nous-mêmes. Je pense que le puzzle est bien commencé. »

Eric GANDON : « C’est ce que tu avais découvert de toi-même, et tu parlais être intéressée par le prana. »

Véronique : « Oui, peut-être que je le ferais, je vais venir. Je te recontacterais pour ça. Je ferais 15 jours, avant, pour voir. »

Le dernier mot de Véronique.

Eric GANDON : « Un dernier mot ? »

Véronique : « J’aurais bien voulu rester 3 jours de plus. Mais ce n’est pas grave, je vais continuer toute seule. »

 

A voir également :

Planning des cures de jeûne hydrique

Nous contacter ?

Qu’est-ce que la naturopathie ?

Laisser un commentaire