8 août 2017

Comment bien jeûner ?

  • Comment est-il possible que l’on reste en vie alors que nous ne mangeons pas lorsque nous jeûnons ?
  • Comment est-il possible que nous nous sentons de mieux en mieux lorsque nous jeûnons ?
  • Pourquoi nos cellules continuent de fonctionner alors qu’elles ne peuvent pas vivre une fraction de seconde sans nourriture ?
  • Comment le corps se nourrit pendant un jeûne ?
  • Pourquoi les tumeurs, mastoses, scléroses, tissus vieillis, disparaissent durant un jeûne ?
  • Pourquoi les organes vitaux, tels que le cœur et le cerveau ne perdent pas un milligramme ?
  • Pourquoi dans certains cas l’ouïe s’améliore, la vue s’améliore, notre peau devient plus douce, notre visage devient plus coloré, nous guérissons de notre asthme, bronchite, mastose du sein, ulcère…

Mais tout d’abord le jeûne hydrique c’est quoi ?

C’est l’abstention volontaire de nourriture à l’exception de l’eau !
On peut rester plusieurs semaines sans manger, mais seulement quelques jours sans boire. Nous n’avons pas de réserve d’eau. Néanmoins dans nos tissus il y a des réserves de nourriture.
Pourquoi, ce qui à première vue peut paraître absurde, se passer de nourriture peut en réalité nous permettre d’être en meilleur santé, voire de guérir dans certain cas ?
Comment expliquer cela ? Quelle en est la raison ? Si le jeûne améliore notre santé voir guérit, comment est-ce possible ? Par quel mécanisme ?

Précautions

Avant de parler du jeûne, il est important de vous dire de ne pas vous lancer dans un jeûne sans demander conseil à un médecin qui connait le jeûne.
Par ailleurs il est préférable de faire des jeûnes courts et réguliers (5 à 10 jours) que des jeûnes longs héroïques. Bien que pour les cancers et tumeurs il faut prévoir plusieurs jeûnes longs. Il faudra alors se faire conseiller.

Alors pourquoi le jeûne peut améliorer notre santé ?

I – Le premier mécanisme par lequel le jeûne peut guérir, c’est le repos physiologique

  • Une personne est atteinte, par exemple, d’un ulcère gastroduodénal. Lorsqu’elle mange, il y a sécrétion de plusieurs litres de sucs gastriques par jour (la sécrétion d’acide). L’acide chloridrique de notre estomac est très acide
  • (pH de 1,5 à 2).

Nous avons le même pH gastrique que les grands fauves !

  • Cette sécrétion très acide va empêcher la guérison de notre ulcère. L’ulcère se produit car il y a d’une part un manque de facteurs protecteurs (bicarbonate et mucine) et d’autre part  sécrétion d’acide chlorhydrique. Les gens qui font un ulcère manquent soit de bicarbonate et de mucine, soit ils produisent en excès de l’acide chlorhydrique. Trois fois par jour l’estomac est donc corrodé par sa propre sécrétion. Lorsque l’individu jeûne, les premiers jours il va y avoir une exacerbation de la maladie à cause de la sécrétion acide. Cela risque donc d’aggraver l’ulcère sur 24 à 48 heures. Néanmoins, ensuite l’estomac s’arrête spontanément de sécréter. Il réduit donc ses secrétions gastriques et arrête de se contracter. La lésion arrête donc de subir des contractions et de l’afflux d’acide. Mise au repos la muqueuse va enfin pouvoir se cicatriser. On comprend ainsi comment le jeûne permet de guérir un ulcère de l’estomac.
  • Autre exemple, Le cœur ! Le cœur se contracte selon les individus de 60 à 80 fois par minutes. Imaginons une personne souffrant d’insuffisance cardiaque.

Si on la personne jeûne, que va-t-il se passer ?

  • Le rythme des pulsations va diminuer de 10 à 20 pulsations à la minute. Un cœur qui évacuait donc 100 centimètres cubes de sang à chaque contraction (ne prenez pas les chiffres à la lettre c’est pour démontrer l’effet du jeûne, ce n’est pas un cours de mathématiques). Ce qui fait 6 litres de sang par minute. Soit encore en une journée 8 640 litres de sang propulsé par le cœur !

« Une belle machine n’est ce pas ? »

  • Imaginez-vous diminuer les pulsations cardiaques de 20 pulsations à la minute. Vous réduisez dans votre journée de 25 % l’effort du cœur. Au lieu de 8 640 litres de sang, il n’y en aura que 6 480 litres. Le cœur fait ainsi une économie de 2,1 tonnes dans sa propulsion de sang par jour. Autrement dit le cœur se repose.

« Le cœur est dans une chaise longue durant le jeûne ! »

  • Comme le sang est débarrassé de ses déchets par le jeûne et qu’il est beaucoup plus fluide, plus léger, moins dense, le cœur cumule les économies. Au final Il ne fait plus que 40 à 50 %  de son travail habituel. On conçoit donc pourquoi dans ces conditions, il puisse s’auto-guérir.
  • Tous les organes pendant le jeûne se mettent au repos. Le tube digestif, qui secrétait 7 à 10 litres de secrétions par jour, va se mettre en repos fonctionnel. La muqueuse intestinale va devenir excrétante. Au lieu de faire passer des nutriments dans le sang pour nourrir les cellules, elle va filtrer le sang. L’intestin devient alors un organe filtre pendant le jeûne. A l’état normal, l’intestin est déjà un organe filtre. Néanmoins la filtration du sang par le colon est faible en dehors du jeûne. Pendant le jeûne, elle va s’activer, le colon devient ainsi un émonctoire supplémentaire. Le rein se met au repos, l’intestin se met au repos, le cœur se met au repos, l’estomac se met au repos. Et si l’on garde une activité douce et non stressante, c’est la quasi-totalité des organes qui se mettent au repos. C’est pourquoi le jeûne est considéré comme un repos physiologique. Les organes se reposent…

 

II – Le deuxième mécanisme par lequel agit le jeûne, c’est l’activation des émonctoires

  • Faites vous-même l’expérience de ne pas manger un soir ou prenez un repas de velouté de pomme de terre. Le lendemain jeûnez toute la journée et le soir examinez votre langue. Elle est recouverte d’une matière blanche verdâtre, vous avez mauvaise haleine, vos urines sont très foncées.

Que s’est-il donc passé ?

  • Toute la vitalité qui était distribuée à mastiquer, à absorber, à digérer, toute cette vitalité, n’est pas utilisée à ces fins. Elle devient disponible sur le plan de l’élimination. Les reins s’activent (les urines sont foncées), les poumons éliminent les toxines du sang (on a une mauvaise haleine), la peau élimine (la sueur devient forte). Ce sont les caractéristiques d’un corps qui se détoxine. Le jeûne guérit car il détoxique.
  • La santé, c’est l’équilibre entre la production et l’élimination des déchets. La santé c’est 5 ouvriers qui entrent les déchets (toxines exogènes, additifs de synthèse, toxines intestinales, catabolites cellulaires, excès alimentaires) et 5 ouvriers qui sortent les déchets (foie, colon, reins, poumons, peau). Pendant le jeûne il y a moins de déchets produits. Il n’y a plus que les résidus de métabolisme et les cadavres cellulaires. Il n’y a donc plus que 2 ouvriers qui entrent les déchets et toujours 5 qui éliminent les déchets. De plus ces 5 ouvriers reçoivent 3 fois plus de vitalité, aussi  ils s’activent. Forcément l’organisme se désintoxique. La production de déchets est réduite et l’élimination est augmentée.

Même s’il y avait une forte accumulation de déchets, comme la sortie des déchets devient plus rapide que l’entrée, le corps se nettoie !

  • Après  quelques jours de jeûne, le gros des déchets étant éliminé, les émonctoires se mettent eux aussi en repos et se mettent en phase avec la production de déchets. Ils n’éliminent alors que le peu de déchets produits par le corps (cellules mortes et résidus du métabolisme).

La vitalité est alors disponible pour bouger plus ! Nous avons une forte vitalité et nos sens sont hyper actifs !

III – Le troisième mécanisme c’est l’autolyse contrôlée des tissus vieillis, malades et tumoraux

  • Les 100 000 milliards de cellules dont nous sommes formés ne peuvent pas rester une fraction de seconde en vie, sans glucose, sans acide gras, sans vitamines, sans acides aminées, sans glycérol, sans minéraux ou sans oligo éléments.

Même pas une seconde !

  • On reste en vie alors que nous ne mangeons plus ! Comment cela se fait-il ? Il y a un mystère…

En réalité ce mystère n’est qu’apparent !

  • Tout simplement, quand nous jeûnons les cellules sont quand même nourries. Le corps reçoit de la nourriture non pas à travers le tube digestif, mais il reçoit de la nourriture de lui-même. Le corps s’autophage. Il s’auto-digère, il s’autolyse. Quand on jeûne, au lieu que des enzymes soient déversées dans le tube digestif, des enzymes sont secrétées par toutes nos cellules et déversées dans le sang. Ces enzymes-là sont douées d’une intelligence spéciale, elles vont attaquer certains tissus pour nourrir les autres. C’est-à-dire que le tissu musculaire va être auto digéré pour donner des acides aminés. Les protéines vont être transformées en pectines puis en acides aminés qui vont nourrir les tissus vitaux. Le tissu graisseux est transformé en acide gras et en glycérol. Dans les cinq premiers jours de jeûne c’est la protéolyse, la lyse du tissu musculaire qui domine. Après cinq jours de jeûne c’est la lipolyse, l’autolyse du tissu graisseux qui domine.
  • Mais ce qui subit l’autolyse avant tout, et c’est pour cela que le jeûne guérit, ce sont les tissus vieillis, sclérosés, tumoraux. L’intelligence cellulaire et enzymatique de notre corps va attaquer en nous ces tissus dégénérés. Et les acides aminés de cette autophagie, de cette autolyse des tissus malades vont servir à nourrir les tissus vitaux. C’est cela qui est extraordinaire !

Le processus protéolytique est dirigé avec une intelligence fantastique !

  • Même après trois semaines de jeûne, le cœur n’a pas perdu un milligramme, le cerveau n’a pas perdu un milligramme, les glandes endocrines n’ont pas perdu un milligramme. Les tissus subissent l’autolyse en raison inverse de leur importance pour pérenniser la vie. Plus le tissu est vital pour la conservation de la vie, plus ce tissu est nourri et protégé. Plus le tissu est pathologique ou non essentiel et plus il subit l’autolyse. Le processus est dirigé avec une intelligence fantastique !

Les mastoses du sein par exemples disparaissent durant un jeûne !

  • Après un jeûne assez long, les gros organes comme le foie et les reins subissent une autolyse. Ils perdent 25 à 30 % de leur poids mais c’est sans danger. Lorsqu’un foie perd 50% de son volume, il lui faudra seulement deux mois pour se reconstruire, le foie se régénère très vite.
  • C’est pour cela que dans des cas bien précis, les personnes retrouvent l’ouïe, d’autres améliorent leur vue. Ce n’est possible bien entendu que lorsque les dégâts ne sont pas irréversibles et lorsqu’ils sont apparus progressivement.

Pour quelles maladies ?

  • Le jeûne fonctionne bien pour tous types d’asthmes, les bronchites chroniques, les maladies de peau, les problèmes cardio-vasculaires, les maladies articulaires, les maladies du tube digestif et du foie, les problèmes cutanés, le vieillissement et la plupart des maladies chroniques.

Les contre-indications ?

  • Les contre-indications au jeûne sont le diabète, la tuberculose évolutive, la myopathie, l’obésité avec insuffisance émonctorielle, la peur du jeûne. Il faut toujours vérifier avec votre médecin traitant que vous n’avez pas de contre-indications au jeûne.

Petite histoire :

  • Dans la nature les animaux jeûnent pour accompagner les grandes transformations. Le têtard pour se transformer en grenouille va jeûner, il  autolyse sa queue pour former ses pattes. La chenille devient chrysalide, tous ses tissus subissent alors l’autolyse pour former le papillon.

Comment jeûner:

 

123 réactions sur “Comment bien jeûner ?

  1. Bonjour , quels est la meilleur de conserver les légumes bio qu’on a acheté , je ne sais si je dois laisser dans le frigo et pour combien de temps ,et j’aimerais effectuer un jeûne maisj je ne sais pas comment chauffer l’eau à 37 degrés .Merci

    1. Bonjour Anaïs, Pour chauffer l’eau je recommande le gaz. Faire chauffer un peu d’eau sur le gaz et y ajouter de l’eau froide au moment de servir si elle est trop chaude. 37 ° c’est tiède, au début tu peux tester avec le doigt. ça doit-être tiède. Ou utiliser un thermomètre de cuisine.

      Pour les légumes les mettre dehors si tu habites la campagne et que la température le permet. Si non dans le frigidaire dans un récipient hermétique pour garder l’humidité. On peut garder 3 à 7 jours selon les légumes. Plus on les garde longtemps plus ils perdent leurs vitamines et vitalité.

    2. Merci pour votre réponse , on peut les mettre au congélateur si on ne va pas les utiliser de si tôt il me semble ?

    3. Oui mais dans ce cas c’est pour cuire. L’intérêt des légumes c’est de les manger cru pour profiter des vitamines. Cuit c’est intéressant pour les fibres et les oligo éléments. Bonne soirée.

    1. Telka, Pour bien te répondre peux-tu me dire ce que tu cherches dans le jeûne? Quel est ton poids? ta taille? quelle est ta santé? Tu peux aussi me contacter au 02 43 27 82 00 Eric

    1. Bonsoir Alex. Les modifications sont nombreuses. Oui tu peux avoir mauvaise haleine et une sueur forte sur les 3 premiers jours. Cela dépend de ton niveau de toxines avant le jeûne. Puis ensuite, une fois la crise curative passée, tu n’as plus mauvaise haleine et ta sueur sent bon. Tes dents blanchissent, ta peau devient plus fine…

    1. Oui Robert. Le jeûne est efficace sur l’Arthrose. il faut prévoir un jeûne long. Un réglage alimentaire avant et après. Parfois plusieurs jeûnes sont nécessaires. Je recommande que vous regardiez le documentaire: le jeûne la nouvelle Thérapie. Vous verrez qu’en Russie ils soignent l’Arthrose avec le jeûne et ça depuis plus de 40 ans.

    1. Bonjour, Le jeûne n’est pas contre-indiqué. Il faut néanmoins faire le point sur votre état général et votre vitalité avant d’entreprendre un jeûne. Il faudra probablement commencer par une détoxination du foie et du reins avant de jeûner. Eric

    1. Bonjour, Oui, les jeûnes que je propose sont des jeûnes hydriques. Pas de jus de légumes, ni de bouillons. A vrai dire lorsque l’on prend des jus ou bouillons, ce ne sont plus des jeûnes mais des diètes. C’est aussi très bien, mais moins rapide pour la detoxination. Dans mon accompagnement avant le jeûne je recommande de faire une diète quelques jours avant le jeûne. Également une diète jus de légume à la sortie du jeûne. Buchinger propose le diète pour diminuer la crise curative. Je propose d’éradiquer la crise curative par une bonne préparation et quelques autres techniques.

  2. Bonsoir, j’ai commencé mon premier jeune hydrique hier, donc je jeûne depuis presque 2jours. Le premier jour a été très facile, je n’avais pratiquement pas faim. Aujourd’hui je m’attendais à ce que ce soit aussi facile, voire plus facile. Cependant je me sens assez faible et j’ai un peu envie de manger quelque chose. Ma question est si ces sentiments vont disparaître et quand+-? Je mesure 1m70, 65kg et je compte jeûner pendant 7 jours consécutifs. Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Justine, Pour bien jeûner il faut se préparer. En général je prépare les personnes sur 30 jours, parfois moins parfois plus selon la santé et l’état de toxémie de la personne. Puis il y a des choses à faire pendant le jeûne pour bien le vivre, cela fait parti de mon accompagnement quotidien. Puis il y a la reprise alimentaire et le réglage alimnetaire après le jeûne. En effet un jeûne est de peu d’utilité si il n’est pas suivi d’un réglage alimentaire. Tout cela je l’enseigne dans mon accompagnement. Pour recevoir un devis tu peux utiliser le lien ci-joint:http:/ /www.osenvol.fr /Questionnaire- je-ne-domicile. html, Répondre au commentaire

  3. Bonjour, mes dents ont beaucoup jaunies suite à la prise d’antibiotiques (que je sais très nefastes maintenant…. et par l’élimination des toxines (mon problèmes de santé est une dysbiose intestinales causée par une intolérance gluten caséine traitée maintenant. Je voulais savoir si un jeune pouvait vraiment les blanchir…si des dents devenues jaunes pouvaient retrouver leur teinte d’origine. J’ai 24 et n’ai pas envie de rester comme ça…. Merci d’avance Sandra

    1. Bonjour Sandra, Oui le jeûne vous sera bénéfique pour blanchir vos dents, mais aussi pour détoxiner votre corps des produits de synthèses apportés par les antibiotiques. Cela aidera également à réparer votre paroi intestinale. Pour les dents vous pouvez aussi vous brosser 1 fois par jour durant deux mois avec du bicarbonate de soude alimentaire, ça permet de blanchir les dents. Attention c’est aussi légèrement abrasif, il ne faut pas le faire de manière intensive et continuel. Eric

    2. merci pour cette réponse, ca me rassure 🙂 🙂 le bicarbonate j’ai déja essayé, pas longtemps je n’ai pas vraiment vu d’amélioration. ..du coup j’ai laissé tomber, je réessairai peut etre alors. Sinon je me brosse les dents avec le siwak, un bout de bois aux propriétés fantastiques pour les dents et connu depuis des millénaires en afrique en asie. J’ai l’impression que ca me fait du bien, du moins ca m’enlève bien la plaque dentaire. j’ai commencé mon jeune il y a 3 jours, tout se passe bien, de toute facon, quand je mange je me sens moins bien.., (bien sur sans gluten et caséine que j’ai totallement proscrit) du fait de l’etat de ma muqueuse intestinale qui n’est pas tout a fait guérie.. Je pense le faire environ 3 semaines, on verra…

  4. Bonjour Je vous écris à propos de ma fille de 15 ans qui vient de commencer un traitement chimiotherapiqu e lourd il y a 4 semaines pour une leucémie aigue lymphoblastique . Pensez vous que le jeune puisse l’aider à lutter contre la maladie et/ou à combattre les effets secondaires du traitement. Merci. Cordialement.

    1. Bonjour, Je suis vraiment désolé pour votre enfant. Il n’est pas normal que nos enfants soient atteins de telles maladies. En 1930 il y avait un enfant cancéreux en Europe. Toute l’Europe était surprise et émue qu’un enfant puisse avoir une maladie de vieux. Aujourd’hui les enfants cancéreux sont légions. Et cela ne semble alerter personne. Enfin! Oui votre enfant peut jeûner. Un enfant qui a un poids et une vitalité normal peut jeûner le nombre de jour correspondant à son âge. Un enfant de 15 ans peut jeûner 15 jours. Mon fils à 15 ans il jeûne régulièrement 1 à 2 jours. C’est bon pour les enfants de jeûner, cela améliore leur système immunitaire et leurs assimilations. Mon fils fait 1,75m à 15 ans. Il n’est quasi jamais malade. Ma recommandation pour votre fille est donc de jeûner de revoir également son hygiène alimentaire et hygiène de vie. Il existe aussi d’excellent compléments alimentaire qui vienne en support de la chimio.
      Bon courage, Eric
      Avez-vous vu le film « les enfants nous accuserons »

  5. Bonsoir, bien des maladies actuelles proviennent de notre alimentation bourrée de pesticides, engrais, désherbants, tous produits chimiques qui se retrouvent dans l’aliment, et aussi tous les additifs, colorants, émulsifiants et beaucoup d’autres ; j’ai vu « Nos enfants nous accuseront » et je me suis mise à consommer exclusivement bio depuis. Il y a un autre bon film qui prend la suite : « Solutions locales pour un désordre global ». Je voudrais apporter une note d’espoir à Pascal : de plus en plus de reportages, vidéos, textes témoignent que le jeûne est bénéfique dans le cas d’un cancer, il aide déjà à mieux supporter la chimiothérapie, ensuite en jeûnant les cellules cancéreuses ne sont plus nourries et la suite Eric nous l’explique… A Eric : le respirianisme ou vivre de lumière concerne plusieurs milliers de personnes sur terre ; il est possible d’y accéder en faisant la cure des 21 jours, une semaine sans nourriture ni eau, une semaine avec eau, une 3e semaine sans rien, mais je ne suis plus certaine de l’ordre des semaines…Jasm uin a écrit un livre à ce propos, car elle vit de lumière depuis plusieurs années ! à la base il y a une démarche spirituelle qui permet de respirer « consciemment » les petites particules de lumière, et de s’en nourrir.

    1. Merci Anita, Je n’avais pas vu ce film. Solutions locales pour un désordre global ». Je viens de le voir. Oui il est excellent. A voir absolument pour bien comprendre la nécessité d’une alimentation bio et locale. Eric

  6. Bonjour, j’ai commencé mon jeûne hydrique hier, cela fera donc 2 jour aujourd’hui. Cependant j’aurais quelques questions sur le temps que met le jeûne à apporter certains effets ^^
    – Au bout de combien de jours de jeûne les dents blanchissent ?
    – Au bout de combien de jours de jeûne les graisses « profondes » commencent puiser ?
    – Le jeûne à t il un impacte sur notre concentration ? (je passe des examens bientôt)
    – Au bout de combien de jours de jeûne la petite sensation d’estomac vide va t il passer ? (sachant que je suis habituée au jeûne avec le ramadan, je n’ai pas de grosse appétit)
    – Est t il normal qu’il m’arrive d’aller uriner toutes les 10 min de temps en temps ?
    – Est-ce efficace de faire du sport pour éviter la perte de muscle?(je fait de l’aquagyme)
    Merci beaucoup d’avance pour vos réponse.

    1. Bonjour,

      Les dents blanchissent surtout si vous les brossez avec du bicarbonate de soude durant le jeûne. Cela peut mettre quelque jours.

      La lipolyse commence dès 24 heures de jeûne, mais elle domine à partir du 5ième jour de jeûne. A partir du 5ième jour le corps puise 96% de son énergie dans les graisses et 4% dans les muscles.

      Oui, pour une bonne concentration il est mieux de jeûner un jour sur deux. On obtient alors une amélioration de 30% de la mémoire et de la concentration au bout de 3 mois.

      L’estomac vide reste mais la faim disparaît au 3 ou 6 ième jour. Cela dépend des individus. Pour certain il a fallu attendre 15 jours pour que la faim disparaisse.

      Si vous urinez toutes les 10 minutes il se peut que vous buvez trop ou que vous buvez quelque chose qui déclenche cela. Pour ne pas interférer avec le jeûne il est mieux de ne boire que de l’eau. Rien d’autre. Pas de thé, ni tisane.

      Le sport est dangereux durant le jeûne. Il fatigue le muscle et peut entraîner la myopathie (dégénérescence musculaire). Il empêche également une bonne détoxication, en spoliant les émonctoires du vitalisme qui est dispatcher vers l’effort musculaire au lieu d’être utilisé à la détoxication. Enfin il peut entraîner des blessures intestinales qui durant un jeûne vont altérer la paroi intestinal sur le long terme.

      Le jeûne doit-être fait au repos. Une bonne oxygénation et des exercices en douceur sont bénéfiques au jeûneurs.

      Je vous recommande de lire les 10 conseils utiles pour réussir son jeûne.

      Les durées citées ci-dessus concernent les jeûnes bien préparés et dont les intestins ont été pris en considérations. Pour un jeûne sauvage sans préparation et dont la personne n’a rien fait concernant les intestins les durées ne sont plus du tout les mêmes.

      Bon jeûne.

      Eric Gandon

    2. Bonjour, Merci beaucoup d’avoir pris votre temps cela a vraiment éclaircit mes idées et me fixe dans mon projet pour une meilleur organisation (surtout pour la concentration).
      Et oui je boit que de l’eau du robinet dans une bouteille à emporter, rien d’autre à coté 🙂 donc surement comme vous le dites, je bois en abondance.
      Pour le sport je vais donc suivre votre conseil et j’irais à la natation que pour me détendre sans me forcer.

      Merci encore en tout cas j’ai regardé la plupart de vos vidéo et vous assurez 😀 Bonne continuation à vous.

    3. Concernant l’eau je recommande de choisir une eau autre que celle du robinet. Une eau de source faiblement minéralisée ou une eau osmosée. Lors d’un jeûne il est inutile de boire beaucoup. Le jeûne est plus efficace si vous buvez peu. Suivre selon la sensation de soif. Ne pas se forcer à boire.
      Bonne soirée,
      Eric

  7. le siwak est très utilisé aussi dans les pays musulmans, et même au temps du prophète il nous invité à l’utiliser tout le temsp:!tous les ans je jeune 1 mois sans manger et sans boire..;et c’est 1 facilité c’est le début qui est dur après ça va.

  8. bonjour Eric,
    merci pour votre blog et vos questions/réponses. J’aimerais savoir si le jeûne peut aider à un apaisement mental, émotionnel ? Si oui, de quelle manière le jeûne agit-il ?
    également, je souffre de douleurs aux genoux (épanchements, impossibilité de m’assoir à genoux sur mes pieds) et sous les pieds notamment. Ces douleurs ne m’ont pas été clairement expliquées sur le plan physique. Le jeûne pourrait-il aider ?
    merci pour votre réponse et belle journée

    1. Bonjour Marianne,
      Oui le jeûne est efficace pour les émotions. Il agit d’abord par la détoxination. Nous savons que des intestins intoxinés entraîne un mal être. D’où l’expression « comment ça va? ». Qui veut dire en réalité « comment tu vas à la selle? ». Lors du jeûne il y a un nettoyage intestinal et une amélioration de la flore intestinal. Le jeûne agit également par une détoxination au niveau des neurones du cerveau. C’est pourquoi une personne qui jeûne 1 jour sur deux pendant 3 mois améliore sont potentiel intellectuel mais aussi son mieux-être global. Enfin le jeûne permet une production hormonal bénéfique pour les émotions.
      Je vous recommande de visionner le documentaire: le jeûne, une nouvelle thérapie? On y voit des malades mentaux se guérir avec le jeûne.
      Bonne journée,
      Eric Gandon

  9. Bonjour
    Je souhaiterai faire une jeune intermitent c’est à dire 16/8 comment se passe les 16 heures a ton le droit de manger fruit ou légumes en cas de faim j’aimerai avoir un planning de semaine pour gérer tout ça
    Quelqu’un peut m’aider ?

    1. Bonjour Filippi,

      Le jeûne se fait à l’eau, si vous prenez des fruits c’est une diète. Beaucoup moins efficace bien que intéressant pour certaines personne à condition de ne pas tomber dans le grignotage.
      Pour un planning et des conseils adaptés à votre profil je vous recommande de prendre une consultation. Disponible iciwww.jeunerpoursasante.fr/…/
      Bonne journée,
      Eric

  10. Bonjour Eric,

    J’aimerais savoir ce que tu penses du type de jeûne que j’aimerais commencer. J’ai donc quelques questions:
    – J’aimerais jeûner 3 jours/semaine, tout le temps. Est-ce une bonne idée ?
    – Si je prends durant chaque jour de jeûne, que de l’eau bien sûr et un verre de jus de fruits et une tasse de tisane avec du miel, est-ce que les effets du jeûne sont maintenus ?
    – Je fais de la course à pied. Puis-je faire mes séances de footing pendant un jour de jeûne ?

    Merci d’avance pour tes réponses

    🙂

    Jean-marc

    1. Bonjour Jean Marc,
      Oui trois jours par semaine ou un jour sur deux est excellent si les réserves pondérales le permet.
      Oui de l’eau. Pour le jus de fruits peut-être, pour répondre à cette question j’ai besoin de mieux te connaître nous ne sommes pas tous les même à l’égard des jus de fruits.En tout cas uniquement des jus de fruits bio et fraîchement pressés. Arrêter si tu es frileux et si tu as des crampes. Donc aujourd’hui je dirais plutôt non aux jus de fruits, mais à voir selon le métabolisme de la personne.

      Le miel, non cela créer des hyperglycémie et abîme le pancréas. Donc uniquement de l’eau.

      Pour le footing, Oui sur un jour de jeûne. Non sur plus de un jour de jeûne. Je recommande néanmoins le repos durant le jeûne. et une alimentation frugale les jours de footing.

      Voir cette vidéo sur comment jeûner: https://www.youtube.com/watch?v=jjGJbiAr_h8

      Bonne journée,

      Eric

  11. Bonjour.
    Je fais un jeune hydrique depuis 8 jours (j’aimerai réussir à faire 4 semaines) mais je n’ai pas encore fait de selles. Est ce normal? Et si non, un lavement est il nécessaire?
    PS : mon alimentation est basée sur les fruits et légumes, oeufs, poissons gras et un peu de viande (une fois par semaine). J’ai mangé léger avant le jeûne et j’ai même fait une cure du foie 2 jours avant.
    Je suis atteint d’eczéma et ça a du mal à partir
    Merci d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour Xav,

      Oui c’est normal, la période critique est maintenant passée, c’est mieux de faire un lavement au début du jeûne. Tu peux toujours le faire, même si c’est surtout nécessaire au début du jeûne pour soulager les douleurs et accélérer la détoxination. Pour l’eczéma après le jeûne, il faut continuer de soigner le foie (ortie, bardane, pissenlit, Aubier de tilleul Graveline). Éviter les produits laitiers, le grignotage, l’alcool, le tabac, éviter la constipation et renforcer l’apport journalier en Oméga3.
      Bonne journée,
      Eric

  12. Bonjour Eric , je voudrais pratiquer un jeûne hydrique sur un durée de 3 à 10 jours pour purifier mon corps des toxines (sucreries cigarette etc…) mais surtout pour perdre la graisse ventrale que j’ai vraiment en excès. J’ai déjà essayé le sport, du style footing, vélo même a jeun accompagné d’un régime assez strict en calories pendant 2 semaines. Mais voilà le résultat n’étant pas du tout celui que je croyais. J’ai perdu quasiment 6 kilos mais pas une miette de graisse ventrale! J’ai toujours le même gros bide ! Alors que j’ai tout de même perdu 5 kilos ! Donc voilà ma question est : Est-ce que si je m’engage dans un jeûne hydrique uniquement a l’eau de 3 à 10 jours (quitte a recommencer), la graisse abdominale va fondre plus rapidement ? Si oui, a quelle intensité par exemple pour 3 jours, 5 jours, 7 jours ? Merci énormément de m’avoir lu Monsieur Eric

    1. Bonjour Sefi,
      la graisse va commencer à fondre au 4ième jour. Il faut aussi revoir ton alimentation. Si tu fais de la graisse et que pourtant tu fais beaucoup de sport c’est que ton alimentation est trop riche en féculents et pauvre en protéines. Les muscles ont besoin de protéines pour se former. Il faut un bon équilibre. Voir le processus de la néoglucogenèse pour comprendre.
      Bonne journée,
      Eric

  13. Bonjour Eric,
    Je suis à mon 6ème jours de jeune. Hier, j’ai été au selle 5 fois dans la journée. A chaque fois mes selles étaient très liquides.
    Est-ce normal ? Merci d’avance pour la réponse.
    Bonne Journée,
    JC

    1. Bonjour Jean-Christophe,
      Non c’est assez original d’avoir des selle 5 fois au 6ième jour de jeûne. Je recommande de vider les intestins au début du jeûne. Pour ton cas, il faudrait voir si tu fais un jeûne à l’eau uniquement ou si tu prends des jus ou bouillons.
      Bonne journée,
      Eric

  14. Bonjour,
    j’aimerai savoir s’il est recommandé de jeûner pour lutter contre l’acné. Actuellement atteinte d’un impétigo, le traitement antibiotique pour trois moi s’impose. Mais ensuite ?
    Également, Est-il plus supportable de jeûner en période estivale ?
    Merci pour ce site très interessant.
    Cordialement, Camille.

    1. Bonjour Camille,
      Oui le jeûne est très efficace sur l’acné, au bout d’une semaine de jeûne les boutons son secs en général. L’acné est souvent un problème d’intoxination au niveau des intestins (constipation) et un foie fatigué. Le jeûne, le réglage alimentaire, le diètes à la carotte et au jus d’ortie permettent d’avoir une belle peau. Il faudra corriger toutes les mauvaises habitudes alimentaires (cigarette, alcool, grignotage). Enlever les produits laitiers et suivre un réglage alimentaire pour une alimentation bio et digeste.
      Bonne journée,
      Eric

  15. bonjour Eric,
    Je souhaite expérimenter le jeûne. J’ai pris 1 semaine de congés et une location en province pour profiter pleinement du jeûne. Ce sera la 1ère fois. Je pensais faire eau, tisane et bouillon mais vous dites que c’est moins bien. J’ai des problèmes de poids, de douleurs (fibromyalgie). Que me conseillez vous de faire ? N’est ce pas trop dur de boire uniquement de l’eau pour une 1ere fois ?

    1. Bonjour Sylvie,
      Pour un premier jeûne en cas de fibromyalgie je conseil de suivre un à deux mois de réglage alimentaire, puis de faire une première semaine accompagné par une personne connaissant bien le jeûne et la fibromyalgie puis de continuer 15 jours seul ou accompagné.
      Bonne journée,
      Eric

    2. Merci Éric
      c’est mon médecin qui m’a parlé du jeûne il va donc me suivre avant et après
      Merci pour tout

  16. Bonjour,

    J’ai posté un commentaire il y a quelques jours mais toujours sans réponse, je me dis qu’il s’est peut être perdu. Du coup, je reposte ma question ici…

    Ma question : avez-vous eu des cas de jeûne ayant permis à des personnes ayant des troubles dits psychiatriques (notamment des crises délirantes temporaires avec perte de la réalité) de se guérir définitivement ?

    Si oui, j’aimerai vivement avoir le contact des ces personnes car j’ai un membre proche qui souffre de ses symptômes et je souhaite lui apporter mon aide. Et d’après ce que j’ai lu, le jeûne me semble une alternative très crédible à ses maux. (La seule peut être bien)…

    Merci pour votre retour.
    ludovicc

    1. Bonjour Ludovic, Nous avons eu des personnes vivant des belles libérations durant les jeûnes, d’autres retrouvant la joie de vivre. Le jeûne est très efficace pour les maladie psychique. En tout cas pour votre femme ça vaut vraiment la peine d’être essayé. Je n’ai pas de contact à vous communiquer sur ce sujet précis. Bonne soirée.

    1. Bonjour Habib

      En effet,il est très important de d’appliquer une hygiène alimentaire qui n’est pas un régime mais un réglage. Celui-ci se fait d’une façon générale avec des recommandations en rapport avec la pathologie, ici l’allergie aux acariens, mais surtout avec un réglage alimentaire adapté à vous en fonction de vos habitudes de vie et de votre typologie. Je vous joins le lien pour la conduite à tenir pour faire votre réglage alimentaire via une consultation.
      Bon après midi Habib.

      https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html

  17. Bonjour, je voudrai savoir si en étant spasmophile, le jeûne est recommandé et si il y a des conseils particuliers pour le mener à bien. Combien de temps vaut-il mieux le faire? j’ai déjà un régime alimentaire sans lactose, gluten et sucre et par conséquent au niveau corporel, je n’ai aucun surplus.Je veux le faire pour éliminer les toxines mais avec la spasmophilie, je veux être sûre de ne pas faire d’erreur car malgré mon alimentation, je n’arrive pas à me débarrasser de celle-ci.
    Merci

    1. Bonjour Cynthia,

      Oui le jeûne est tout à fait conseillé. Il est possible que vous soyez déminéralisée et si c’est le cas l’eau de Quinton est vraiment adaptée. Il serait bon de faire une évaluation plus précise de votre alimentation. Sans doute aussi avez vous des problèmes de sommeil. Si vous le souhaitez vous pouvez prendre une consultation (par mail, téléphone et/ou skype). Voici le lien :https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html
      Bonne journée Cynthia

  18. Bonjour , je vais faire un jeûne de 30 jours pour guérir d’une allergie aux acariens , et durant mes 10 premiers jours , je vais faire une douche Rectale (aussi avec jus d’ortie 1 fois sur 2 ) .Est-ce que cela est bon ? .Merci de votre réponse.

    1. Bonjour Habib, oui si vous le pouvez avec jus d’ortie c’est bon pour les intestins. l’ortie est minéralisante et la chlorophylle apaise les inflammations intestinales éventuelles. Il faut aussi penser à mettre du sel à 9grm par litre pour que le liquide soit isotonique. Bonne soirée.

  19. Bonjour à tous et merci je me présente je suis Laurent Letourneux, je vous contacte parce que en ce moment je suis malade, j’ai une maladie héréditaire Strumpell Lorrain à cause de ceci j’ai pris une médicaments contre les raideurs musculaires pendant plusieurs années, ceci ma donner pleins d’effets secondaires, à cause de ceci obliger de prendre d’autres médicament: anxiolytique, antidépresseurs , gastrique, anti-douleurs, tout ceci donner encore plus d’effets secondaires, alors en ce moment j’ai réussi à tout arrêter parce que j’ai des problèmes de santé, gastrique, psychisme, de déglutition, de l’appareil génital, de douleurs un peut partout, par contre depuis que j’ai arrêter pour les raideurs musculaires mes muscles ne sont pas plus raides et même je ressentais de l’amélioration sans les médicaments, la en ce moment comme je suis toujours malade j’ai commencer un jeune sec ou j’ai commencé par réduire petit à petit mes repas il y as environ 2 mois ou plus en passant par un repas le matin et le soir, après un repas dans la journée ou j’ai commencer par le matin, après le midi et après le soir et la e allongent les durées entre les repas la en ce moment je suis à un repas toute les 48 heure, par contre je me sent bien psychologiqueme nt bien au début du jeûne et la en ce moment c’est dure parce que la je ressent tout mes problèmes de santé revenir douleur, déglutition, urinaire, psychisme. Des fois je craque je mange un petit encas parce que je me sans mal.
    S’il vous plait je voudrais savoir comment faire ce jeûne dans les meilleurs conditions, pour une amélioration et une guérison rapidement parce que j’ai plein d’effets secondaires du surement au jeûne que je maîtrise mal. Merci à tous et de vos conseils MERCI en ce moment je me suis remis au jus de légumes lactofermenté que je mélange au boissons nutritionnel herbalif formula 1 que j’avait déjâs fait il y as très longtemps je faisait mais propre jus par contre j’ai arrêter la viande, alcool, café, chocolat laitage ou je fait mon propre lait végétal

    1. Bonjour Laurent
      Il y a beaucoup de choses à traiter dans votre demande… Je ne connais pas personnellement votre pathologie héréditaire (qui touche le système nerveux/paraplé gie spastique et d’évolution différente selon les personnes) et si je vous lis bien vos prises de médicaments au long cours ont entraîné des effets secondaires. Le jeûne est en effet intéressant pour vous détoxiner. Je vois en vous lisant que vous êtes très motivé mais un jeûne se prépare et ne s’improvise pas. Je ne peux pas vous conseiller un jeûne sec, ni l’arrêt de vos traitements spécifiques. En revanche c’est très bien de diminuer le nombre de repas, ou de jeûner un jour sur deux ou un repas par par jour selon votre vitalité, et vos réserves pondérales. Il est important de ne pas avoir de carences. Dans vos explications, vous avez diminué les repas, puis maintenant vous jeûnez sur 48 heures. Je pense qu’il serait bien d’avoir un « état des lieux » plus précis avant de programmer un jeûne complet selon différents critères concernant votre santé, habitudes de vie et alimentaires. Si vous commencez à prendre des en-cas intempestifs, vous allez tomber dans le grignotage qui est très mauvais pour votre santé. Les boissons nutritionnelles sont aussi du grignotage. C’est très bien que vous ayez arrêté les laitages remplacés par le lait végétal mais vous avez besoin d’une alimentation équilibrée et de protéines animales adaptées à vos besoins. Je vous propose, si vous le souhaitez une consultation lors de laquelle nous vous préparerons un équilibrage alimentaire et des recommandations et nous pourrons discuter d’un jeûne.

      https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html

      Bonne soirée Laurent

  20. Bonsoir Eric
    J’ai 3 questions à vous soumettre…
    1/ comment sont évacuées les toxines durant un jeûne ?
    2/ j’ai entendu dire que jeûne et prise de médicaments c’est pas le top quand pensez vous ?
    3/ mon cardiologue me déconseille d’arrêter mes cachets pour l’HTA si je refais un jeûne car, ancienne fumeuse (pendant 30 ans env), mes artères ont été endommagé quelque part par ces années de tabagisme et pour lui ce n’est pas un jeûne qui me fera retrouver mes artères de 20 ans…qu’en pensez vous ?
    Merci pour votre réponse
    Maumau

    1. Bonsoir Maumau,
      les toxines sont évacuées par les émonctoires. les intestins et les reins en premier lieu. Les poumons et la peau en second lieu. les règles pour les femmes. D’ailleurs lorsque les règles sont douloureuses c’est un signe de toxémie.
      Si l’hypertension est très forte il faut garder les hypotenseurs et surveillez la tension. Lorsque la tension décroche de manière significative en général au 4 ième jours de jeûne on peut réduire ou enlever les hypotenseurs. Ensuite il faudra faire un jeûne de longue durée selon les réserves pondérales pour améliorer les artères. Je recommande de revoir totalement le régime alimentaire après le jeûne afin de préserver le travail réalisé par le jeûne et de continuer de surveiller la tension. C’est à voir au cas par cas et selon la capacité du corps à se régénérer. Bonne soirée.

    2. Merci Eric pour votre réponse à mon premier message
      Il y a qq chose qui me « chiffonne » il y en a qui pratique Amaroli pendant le jeûne disant que cela purifie bc plus vite le corps, mais si les toxines sont aussi évacuées par l’urine , je ne vois pas en quoi c’est profitable !
      qu’en pensez-vous ? merci

    3. Bonjour Mauricette,
      la pratique d’Amaroli est très personnelle. Avant tout, il convient d’avoir des habitudes de vie et alimentaires saines. Le jeûne a un pouvoir de détoxination grâce notamment au repos des organes pour un nettoyage efficace via tous les émonctoires. Amaroli ne fait pas partie de nos ateliers pendant nos séminaires de jeûne même s’il y a de nombreux témoignages concernant les effets de cette pratique. A chacun de voir et de tester… Bonne journée

    4. Bonjour Mauricette. Oui en effet vous avez raison, faire l’Amaroli est réinjecter les toxines dans le corps. Pour éviter cela et profiter pleinement des bénéfices de cette pratique, je vous recommande de confectionner un Élixir à partir de vos urines (homéopathie fabrication maison). Isabelle Hercelin pourra vous indiquer comment faire c’est une de ces spécialités. Bonne journée. Eric

  21. étant donné que la crise cétonique survient entre le troisième et le 4ème jour. ne serait pas meilleur si on commence les 5 premiers jours sous un régime hypocalorique (bouillons de légumes) pour limiter les complications du jeune et surmonter le stress psychologique. Le jeune serait plus facile aprés le 5eme jour une fois que les besoins énergétiques dépendaient complètement des graisses.
    bonne journée

    1. Bonjour Nabil,
      La détoxination est beaucoup plus rapide et efficace, si l’on procède à un jeûne hydrique (uniquement de l’eau).Accompag né de très peu d’exercices physiques (en douceur), tous vos émonctoires sont alors totalement disponibles pour procéder à une « vrai nettoyage ». Si vous ingérez des bouillons, vous diminuez l’efficacité de la détoxination qui se fera plus lentement. Il est dit qu’un jour de détoxination hydrique équivaut à 3 jours de bouillons/jus.
      En effet il peut y avoir, non pas des complications, mais des effet secondaires lors de la « crise curative » que sont des maux de tête, des nausées, des recrudescence de douleurs mais ce n’est que passagé et si vous faites un bon réglage alimentaire et une bonne préparation en amont, les effets sont atténués. Ceci dit nous ne sommes pas égaux par rapport à la détoxination et chacun réagit différemment. Nous avons aussi quelques remèdes naturels pour y pallier. Un facteur très aidant pour éviter ou limiter ces effets passagés est aussi la confiance en soi et en son corps du fait de sa formidable capacité à s’adapter à la privation d’aliments pendant un temps, en tenant compte bien sûr des contre indications et des personnes sans aucune réserves pondérales.Il n’y a donc aucune raison d’être stressé. De plus la cohésion de groupe et l’encadrement favorisent cette sérénité et le bon déroulement du jeûne eu égard parfois les désagréments vite oubliés. Vous pourrez avoir d’autres informations complémentaires sur notre site.
      Bon après midi Nabil

    2. Re-bonjour Nabil
      Si votre question est : peut-on jeûner en conservant son traitement allopathique ? La réponse est Oui. Et Notre objectif n’est pas d’aller à l’encontre d’une prescription médicale choisie et par le patient, et par le médecin/une pathologie. En revanche, beaucoup de jeûneurs stoppent des traitements après avoir été soigné par le jeûne. C’est vraiment au cas par cas, selon l’état de santé, l’évolution et la gravité des pathologies.
      Voilà Nabil. Bonne journée.

  22. Bonjour Eric,
    Je vous contacte de Guyane Française, et je suis très intéressée par tout ce que vous nous présenter sur votre site pour notre bien être. Je suis également intéressée par la cure de 07 jours à ANJOU, mais vous pensez bien que cela fait un peu loin pour moi donc je vais m’organiser avant d’avoir le privilège de vous rencontrer. En attendant j’aimerais mettre en place un jeûne de courte durée soit un jour sur deux ou deux fois par semaine j’aimerais justement votre avis quant à mon projet en sachant que je n’ai pas de pathologie particulière à part un peu de cholestérol. J’aimerais également savoir sur de très courte durée comment manger après le jeûne d’un jour par exemple et les erreurs à éviter. D’avance merci pour votre réponse Myriam.

    1. Bonjour Myriam.
      C’est en effet excellent de pratiquer un ou deux jours de jeûne hebdomadairemen t. Et il est en effet très important d’appliquer un bon équilibre alimentaire en dehors de vos jours de jeûne. Afin de pouvoir donner des réponses adaptées à vous et en fonction de vos habitudes de vie, je vous propose une consultation. Voir le lien ci-dessous :
      https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html
      Sachez aussi que le prix de la consultation est déduit du forfait jeûne dans le cas où vous participeriez à un de nos séminaires.
      Bonne journée.

  23. Bonjour,
    Je vous contacte car j’aimerais savoir si je pouvais me lancer dans un jeûne hydrique et dans quelles conditions. Je suis une femme de 30 ans, métier intellectuel, pas sportive. Pour expliquer rapidement mon cas, j’ai eu des graves problèmes d’insomnie en pré-adolescence que mon corps a compensé par un appétit très important (sûrement pour compenser le manque d’énergie dû au manque de sommeil) à la frontière de la boulimie. Je mange toujours beaucoup aujourd’hui, bien que pas pathologiquemen t non plus, avec une alimentation saine et bio (je précise aussi végétarienne, mais pas mal d’oeufs et fromage de brebis). Pourtant, je suis toujours très très mince malgré de grosses prises alimentaires. Il faut aussi savoir que j’ai développé une maladie de Crohn il y a 10 ans, que j’ai réussi après des années de traitement à stabiliser grâce à la médecine chinoise (je ne prends plus de traitement depuis des années et ne suis pas retournée à l’hôpital). Aujourd’hui je vais plutôt bien, mais je ne comprends pas pourquoi j’ai encore certains problèmes comme l’acné, manque de progestérone dans la deuxième partie du cycle (tensions mammaires qui me désolent, 1er jour de règle très douloureux) et un sommeil léger (nombreux réveils et cauchemars récurrents). Je souhaiterais envisager le jeûne pour ces raisons, car j’ai le sentiment d’avoir tout essayé et pratiqué (médecine chinoise, hypnose, naturopathie, shiatsu, méditation, taichi etc). Je pense que j’ai une barrière intestinale poreuse et une faiblesse du foie, mais je ne sais comment le résoudre. Me recommandez-vou s le jeûne ? J’ai une petite appréhension du manque, dû à ma faim toujours forte, et je crains de perdre beaucoup de poids (je pèse un peu moins de 50kg pour 1,65m). Quels sont vos conseils ? Je vous remercie d’avance,
    Sarah

    1. Bravo pour votre motivation. Il y a, en effet des choses à revoir dans votre façon de vous alimenter mais il n’est pas possible de vous répondre sans avoir plus d’informations détaillées sur vos habitudes de vies. Vous comprendrez qu’il nous faut des renseignements personnels afin de pouvoir vous répondre. Vous pouvez prendre une consultation (par téléphone et mail) après avoir rempli un questionnaire que vous trouverez ici :
      https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html

      Bonne journée.

    2. Cher Eric,

      Je vous remercie beaucoup pour votre réponse et votre attention. Je comprends tout à fait pour les informations supplémentaires.

      – Je mange bio depuis 6/7 ans. Sans gluten depuis 1 ans 1/2, niveau céréales je mange du quinoa, du sarrasin et du riz. Beaucoup de légumes, crus en salades ou cuits à la vapeur ou à l’étouffée. Je suis végétarienne mais pas totalement stricte quand je suis invitée ou resto (très rarement de la viande, plus souvent petits poissons gras 1 x toutes les 2/3 semaines), jamais de lait mais parfois fromage (de brebis, rarement de vache), des œufs à la coque 3 ou 4 fois par semaine, du tofu. Au niveau des assaisonnements , des huiles crues, en particulier olive et colza. Je mange très régulièrement des amandes, des bananes, un peu moins souvent des fruits de saison (hors repas), des noisettes et des noix de cajou. En dessert, je mange de la compote de pommes. 1 carré de chocolat noir par jour.
      J’ai un appétit très important compte-tenu de mon poids.

      – Je ne fume plus de cigarettes depuis 4-5 ans, mais un ou deux joints de cannabis par semaine si je fais la fête. Pour l’alcool, jamais au quotidien. Seulement quand je sors, une à deux fois par semaine, auquel cas je bois exclusivement du vin (surtout rouge, parfois blanc). Très rarement du cidre. Jamais d’alcool fort et j’ai arrêté la bière avec mon arrêt du gluten. Mes sorties peuvent me mener à des excès, jusqu’à 4 ou 5 verres de vin rouge (1 x par semaine).

      -Au quotidien je bois de l’eau, des infusions (romarin, origan, camomille), quelques fois par semaine du thé chinois (vert, oolong). Jamais de café.

      -Je ne dors pas très bien. Je parviens à m’endormir assez facilement mais j’ai le sommeil léger, de nombreux réveils en seconde partie de nuit avec de nombreux rêves et surtout un problème de cauchemars récurrents

      -Selles normales une fois par jour le matin

      -Je fais très peu de sport (sauf tai chi) et je fournis un gros effort intellectuel (rédaction de thèse)

      -Déséquilibres pour lesquels je pense jeûner : tensions mammaires pendant la seconde partie du cycle menstruel, douleurs au 1er jour de règles, acné, cuir chevelu gras, reflux gastriques intermittents, cauchemars, Crohn (stabilisé donc aucune douleur ou constipation, mais doutes sur ma porosité intestinale qui expliquerait les toxines, la fatigue du foie et l’acné). Points sensibles sur les méridiens du foie, de l’estomac et de la vésicule biliaire

      Je vous remercie d’avance pour tous vos conseils concernant le jeûne !

      Bonne soirée à vous

      ps : j’ai tenté de ne pas manger depuis hier soir jusqu’à 13h aujourd’hui, ça s’est bien passé malgré une sensation cotonneuse dans la tête

    3. Sarah
      Merci d’écrire trois jours de repas et l’heure que vous prenez vos repas.
      Merci de préciser si vous prenez des aliments ou boissons sucrées, ou confiseries entre les repas.

      Avez-vous testé vos hormones. Si non merci de prendre RDV avec un médecin et de vérifier votre taux d’œstrogène et de progestérones.

      Vos périodes sont t’elle abondante et longues?

      A bientôt,

      Eric

    4. Bonjour Eric,

      Je mange un petit déjeuner vers 9h15 (alternance smoothie banane/gingembr e/amandes,et oeuf à la coque/tartines châtaigne sans gluten et beurre cru). Un déjeuner vers 13h. Un goûter vers 17h (soit un fruit, soit tartines châtaigne avec tahini et mélasse de fruits, soit un peu de chocolat noir). Dîner à 19h45 (ou vers 19h lorsque je n’ai pas goûté parce que j’ai trop faim !). Pas de grignotages entre les repas, mais j’ai très faim à l’heure du goûter. Jamais de boissons sucrées, très rarement un peu de kombucha quand il fait chaud en été. Souvent le matin un demi-citron pressé dans une eau tiède à jeun.

      J’ai fait un test hormonal, que mon médecin s’est acharné à me faire à J+3 (ce qui est absurde), donc évidemment aucun problème à signaler. Mais oui, je suis certaine que j’ai un manque de progestérone en 2e partie de cycle. Je prends de l’huile d’onagre en complément qui améliore un peu, mais il y a clairement un problème de production hormonale de progestérone.

      Mes périodes sont très régulières et tombent à la nouvelle lune, elles durent 6/7 jours et sont seulement abondantes le 1er jour (le jour des grosses douleurs). Je ne prends aucune contraception.

      Merci Eric 🙂

    5. Bonjour Sarah,
      Oui, vous pouvez jeûner. Vous faites actuellement 50 kg pour 165 cm. Votre poids idéal se situe autour de 55 kg. Vous pouvez néanmoins descendre à 45 kg et même moins sans danger. C’est mieux de jeûner accompagné par un spécialiste pour vous rassuerer.

      Par ailleurs je vous recommande de rééquilibrer votre alimentation. Enlever définitivement alcool (vin inclus) et cannabis. Enlever produits laitiers (brebis et chêvre inclus), soja et grignotage.

      Prendre trois repas par jour avec des protéines animales à chaque repas. Un œuf coque en petit déjeuner. Le midi la triade (crudités variées, un féculent une protéine animale). A 17h30 un fruit cru. (pas de fruit cru dans vos repas). Au dîner reprendre la triade. Faire du sport 20 minutes par jour pour vous muscler. lorsque vous serez à 55 kg vous pouvez réduire à un ou deux repas par jour et observer si le poids et la vitalité se stabilisent.

      Pour la maladie de Crohn et l’intestin poreux il faut compter plusieurs jeûnes de 25 jours il faudra jongler entre les jeûnes et la reprise alimentaire pour maintenir le poids.

      Je recommande d’ajouter au jeûne un traitement en phytothérapie pour accélérer la guérison de la maladie de Crohn. Si besoin un traitement en phytothérapie rééquilibrer votre désordre hormonal. Il se peut que votre problème hormonal provienne de votre consommation de soja.

      Je vous souhaite un bon courage sur la route du retour à la santé.

      Eric

  24. Bonjour,
    Tout d’abord, un grand merci pour votre site si bien documenté!
    D’après votre expérience, le jeûne peut-il vraiment guérir une dent malade (nerf douloureux) ? J’ai vu en effet que les névralgies dentaires faisaient partie de la liste « Indications » au jeûne.
    Je souffre en effet depuis 1 semaine d’une douleur lancinante à une dent plombée (plombage près du nerf), mais non cariée; ma dentiste veut la dévitaliser, ce que je souhaiterais éviter à tout prix!
    Dès le début des douleurs, j’ai fait une diète aux fruits, seulement, j’ai également pris des antalgiques…e t le résultat n’a pas été concluant!
    Si je débute une jeûne hydrique pour tenter de guérir cette dent, pensez-vous que je devrais complètement supprimer ces médicaments pour bénéficier des effets de l’autolyse en profondeur ? Sinon, la détoxification se porterait en priorité sur les substances nocives des médicaments et non sur le tissu dentaire malade ??
    Qu’en pensez-vous??
    Par avance, merci pour vos conseils!

    1. Bonsoir Louise,
      Même si le jeûne est excellent dans le cas d’inflammation, il est plus urgent de prendre en charge votre problème de dent en crise aigue. Vous pouvez aller voir un dentiste qui pourrait envisager de ne pas vous dévitaliser la dent (en posant par ex. une biodentine ou autre matériau).

    1. Bonjour Priscilla,
      Merci de vous intéressé au jeûne et à l’alimentation saine. Le jeûne n’est pas une technique qui s’attache au symptôme comme vous le vivez avec la médecine allopathique. Le jeûne et l’alimentation permet de retrouver la bonne santé et de la maintenir toute sa vie. Il faut donc jeûner et régler son alimentation jusqu’à total guérison. Puis maintenir cette bonne hygiène et jeûner régulièrement. On commence à voir les résultats dès les premières semaines de jeûne. Parfois des guérisons en quelques semaines. D’autres fois il faudra s’y reprendre à plusieurs fois. L’essentiel est de persévérer jusqu’à l’obtention des résultats. Le jeûne et l’alimentation saine est un formidable outil à notre disposition pour retrouver la santé. Il ne s’applique pas de manière mécanique comme un médicament. C’est une méthode d’hygiène global pour la santé du corps et de l’esprit. Beaucoup se découvre à travers le jeûne.
      Bonne journée. Eric

  25. Bonjour,
    j’ai l’intention de faire un marathon dans la région de Colmar avec mon frère. A l’issue de celui-ci, (le lendemain) nous allons faire un jeûne hydrique de 7 jours à Sète, il y a donc un trajet important. Nous avons plusieurs jeûnes de ce type à notre actif. Nous avons l’intention de nous hydrater avec une eau à haute teneur en sels minéraux pendant les 2 ou 3 premiers jours de jeûne.
    Je ne pense pas qu’il puisse y avoir de problème majeur. Nous aurons consommé environ 5000 calories, et épuisé notre réserve de sucre rapide. Le jeûne devrait être encore plus efficace. Nous avons également nos vélos pour avoir une activité physique modérée et portée afin de récupérer de notre course en limitant les traumatismes, et perdre le moins possible de masse musculaire.
    Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour Laurent,
      Je déconseille un jeûne après un Marathon. Il est préférable de faire un jeûne avant le Marathon. Jeûne Intermittent du type un repas par jour. Après le Marathon je recommande de reprendre l’alimentation sur plusieurs semaines avant de faire un jeûne hydrique. Vous pouvez néanmoins faire un jeûne intermittent du type un repas par jour. Pour comprendre pourquoi je vous invite à voir ma vidéo: https://www.youtube.com/watch?v=jjGJbiAr_h8. Le risque du sport intensif et du jeûne en même temps est d’abîmer la paroi intestinale. Bonne journée et bravo pour ce que vous faites pour votre santé. Eric

  26. Bonsoir,
    J’ai commencé hier un jeûne de 6 jours : 3 avant ma première chimio, le jour-même et 2 jours après. Mais je ne sais comment résoudre ce problème : je dois prendre de la cortisone (60g de Solupred à chaque prise) et d’autres médicaments (Aerius, Emend, Kytril) la veille, le jour même et les jours suivant la chimio, c’est-à-dire pendant mes jours de jeûne. Que faire pour éviter les brûlures d’estomac? Ma première chimio commence jeudi 29/09. Je vous remercie par avance de vos conseils.

    1. Bonjour,

      Il faudrait voir si on peut réduire la cortisone en prenant du cassis bourgeon de qualité. Le cassis bourgeon à haute dose à des effets presque similaires à la cortisone sans les effets négatif de la cortisone. La cortisone détruit les os.

      Pour les brûlures d’estomac, prendre 1/4 de verre de jus de pomme de terre cru avec les médicaments.

      Bonne journée,

      Eric

  27. Bonjour Eric et merci beaucoup de répondre ainsi gracieusement aux questions des internautes que le jeûne intéresse. Cela me procure de la joie de constater que vivent des êtres humains dont l’unique moteur n’est pas l’intérêt financier.
    Dans une vidéo tu expliques pourquoi tu recommandes de ne pas pratiquer de sport pendant le jeûne. Cela m’a alerté parce que j’ai alors pensé : « Ah ? C’est à dire que certaines personnes pourraient l’envisager ou bien même le réaliser. » Or actuellement à mon 5ème jour de jeûne je suis tellement faible qu’il me serait tout à fait impossible d’envisager de pratiquer un sport puisque même marcher m’épuise. Par ailleurs, je n’ai pas les manifestations communes au jeûne (nausée, vertige, urine foncée, langue chargée…) J’ai perdu 5 kilos depuis le début de mon jeûne. Il est vrai qu’il fut précédé d’une semaine de diète durant laquelle j’en avais déjà peut-être perdu, je n’y ai pas prêter attention. Je bois environ 1/2 L par jour de la tisane recommandé par Andreas Morritz que tu connais sans doute, afin d’aider les reins. J’ai pratiqué une hydrothérapie du côlon au 3ème jour de jeûne. Je suis un homme de 46 ans d’1m74 pour 64 kg (hors jeûne) au régime alimentaire faible en protéines d’origine animale.J’ai durant ce jeûne des douleurs musculaires permanentes surtout dans les mollets.
    Ces douleurs et mon épuisement sont-ils , selon toi, des signes indicateurs qu’il me serait plus bénéfique d’arrêter mon jeûne. Je te remercie par avance de ta sollicitude et te souhaite une agréable journée. Jean-Luc Tanne

    1. Bonjour Eric et merci de répondre ainsi gracieusement aux questions des internautes abonnés. Cela me donne beaucoup de joie qui vient contrebalancer ma tristesse lorsque je constate que la principale motivation à l’action de certains humains est l’appât du gain.
      C’est le fait que tu déconseilles la pratique du sport pendant le jeûne qui m’amène ici. En effet, j’en ai conclu que certaines personnes pourraient donc envisager de pratiquer du sport pendant un jeûne voire carrément en pratique un. Or, moi, aujourd’hui dans mon 5ème jour de jeûne je me sens si faible, mes muscles ont fondu et je n’ai plus de force, je pèse 58 kg pour 1m74 qu’il ne m’est pas du tout envisageable d’imaginer que je pourrais éventuellement pratiquer quelque sport que ce soit. Selon toi cet état de grande faiblesse est-il un avertisseur pour me signifier qu’il serait plus bénéfique pour moi de rompre le jeûne ? Je te remercie. Jean-Luc Tanne

    2. Bonjour Jean-luc,

      Merci pour les flatteries. Néanmoins je ne crois pas que nous sommes totalement désintéressés. Nous avons une entreprise à faire tourner et des charges à payer aussi notre activité reste commerciale. Je ne m’en cache pas, et je ne souhaite pas donner l’illusion que notre activité est bénévole.

      Pour répondre à ta question. Non les douleurs musculaires durant un jeûne ne sont pas un signe qu’il faille arrêter le jeûne au contraire. C’est un signe de détoxination, si c’est douleurs sont intenses et difuses, c’est probablement des douleurs dû à des métaux lourds. Cela est fréquent chez les personnes qui ne mangent pas bio ou qui ont des amalgames dentaires ou qui font un jeûne après un soin dentaire. Il faut donc continuer le jeûne à mon avis. Pour atténuer les douleurs prendre des bains chauds ou s’exposer au rayons du soleil, ou pratiquer du Bemer. Bonne journée. Eric

    3. Bonjour Jean-Luc,

      Non la grande faiblesse au 5ième jours de jeûne n’est pas un signe qu’il faille arrêter. C’est plutôt un signe qu’il faut se reposer.

      Si les réserves pondérales sont correctes et si la tension est au dessus de 9-5 alors le jeûne peut-être continué.

      C’est normale d’être fatigué durant le jeûne. C’est pour cela que je recommande le repos et la méditation durant le jeûne.

      Eric

  28. Bonjour,
    Je vous écris pour mon père (67 ans). Une série de problème de santé sans lien apparent les uns avec les autres a permis de détecter une thrombopénie. La chute des plaquettes qui étaient déjà treès basses en Fevrier (125 000) continue et mi octobre il est désormais 107 000. Cela nous a permis de trouver une explication au saignement permanent du vitré de son oeil droit qui fait qu’il n’y voit plus d’un oeil depuis mars. Depuis quelques jours, des bleus spontanés sont apparus sur son ventre et hier il s’est réveillé avec un oeil (celui qui voit bien), injecté de sang. Je ne suis pas medecin, mais je fais un lien avec la prise d’un médicament pour les maux d’estomac, qu’il prend depuis plusieurs années et dont un des effets secondaires est la thrombopénie (Ogastoro pour ne pas le nommer).
    Là il a arrêté ce médicament (et doit composer avec ses maux d’estomac) mais évidemment tout ne va pas rentrer dans l’ordre instantanément. Nous explorons aussi d’autres pistes qui pourrait causer cette chute de plaquettes (y compris leucémie).
    Evidemment les médecins stagnent, se renvoient la balle, personne ne sait, il fzut attendre des semaines pour un rdv avec un spécialiste et je me bagarre pour faire avancer le diagnostic et qu’il soit correctement entendu. Pour l’instant personne ne semble s’affoler dans le corps médical. Pour l’instant je rame Je pratique moi-même le jeûne et suis convaincue des bienfaits. En revanche il me semble que le jeûne fait BAISSER les plaquettes et fluidifie le sang. Dans le cas de mon père la problématique est de les faire remonter. Le jeûne dans ce cas n’est-il pas contre indiqué ? Vous parlez d’être suivi médicalement pour son jeûne, mais quels médecins sont assez ouverts d’esprit pour ne pas crier à l’inconscience ou à la sorcellerie quand on parle de jeûne ? En connaissez vous dans le sud ouest ? Quelle durée de jeûne serait adaptée ?
    Merci infiniment pour votre retour

    1. Bonjour Aline,
      Nous ne pouvons pas vous donner une réponse précise à vos questions au vu de la problématique de votre papa. Il est important d’abord de solutionner son problème de plaquettes et les symptômes qui en résultent. En revanche, il est possible pour lui de prendre une consultation, s’il le désire, pour adapter un réglage alimentaire et des conseils, notamment/effet s secondaires de ses traitements. Il sera possible pour lui par la suite, en fonction de son état général, de ses réserves pondérales, de sa vitalité, de sa motivation, d’envisager un jeûne. ici le lien : https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html
      Bon courage et bonne journée.

  29. j’ai des recidives tumorales suite a une ablation de la prostate et de la vessie.je suis alle voir un phytoterapeute il m’a conseille de faire un jeune d’au moins 40 jours.comment puis je faire ce jeune?merci de vos conseils.

    1. Bonjour Haouachi,

      Pour le jeûne longue durée je vous recommande de vous inscrire à une semaine de jeûne avec nous afin de vous former au jeûne. Durant nos séjours de jeûnes nous apportons une formation afin de rendre les personnes le plus autonome possible. Même si pour une longue durée c’est plus confortable de se faire accompagner tout du long. Néanmoins certaine personnes, avec la volonté et la persévérance, réussissent à faire une partie du jeûne chez eux par eux-même. Bonne journée, Eric Gandon

  30. Bonjour, je souhaite m’inscrire à un séminaire de jeun dans les prochaines semaines mais avant sa je voudrais savoir si il est obliger de se joindre aux activités.
    Je voit par exemple: jeun et art-thèraphie ou jeun et libération des cuirasses.
    Je ne suis pas contre le fait d’apporter des thématiques mais si l’on souhaite jeuner sans forcement participer aux ateliers cela est il possible? (quand je parle d’ateliers je parle de art-thèraphie, libération des cuirasses par exemple.)
    Pensez vous qu’un jeun de 7 jours pratiquer en séminaires peut aider un homme d’1m70, 65kg, 33 ans à détoxiquer son organisme suite à un vaccin (anti-rabique) et les polluants (émanations de fumer de soudure et à la poussières de métal suite à mon travail.)
    Mis à part un miracle je ne pense pas que 7 jours feront l’affaires mais le corps peut accomplir un énorme travail et pourquoi pas se guérir en un laps de temps très court.
    Personne ne peut vraiment évaluer le temps de guérison car chaque individu est unique.
    Quand je voit les améliorations obtenus juste après 7 jours de jeun pour certains cas alors pourquoi pas.
    Je ne vous cache pas que mon réel problèmes vient de mon poids. je fait 1m70 pour 65kg, je considère que je n’ai pas beaucoup de réserve et dans notre culture occidental perdre du poids ou être trop fin se résume à un indice de mauvaise santé ou encore de problèmes potentiel.
    Il est vrai aussi que le regard d’autrui peut être plus lourd suite à un jeun surtout si l’on perd du poids.
    je voudrais savoir comment vous accompagner les gens à leurs sorties de jeun?
    Combien de temps l’accompagnemen t de sortie de jeun dure (reprise alimentaires)?
    Y’a t’il vraiment un accompagnement avant, pendant et de sortie du jeun?
    Mon réelle problème n’est pas vraiment le jeun, ni le fait de devoir souffrir pour évacuer des toxines car si c’est le prix à payer pour le retour à la pleine santé alors je suis prêt.
    les livres que j’ai pu lire sur le jeun ou encore les gens avec qui j’ai prit contact m’on fait prendre conscience que dans mon cas le jeun serais une médecine des plus favorable mais le poids me freine j’ai c’est que cela est psychologique et je doit travailler sur sa.
    Alors justement y’a t-il aussi un travail psychologique fait durant le jeun pour permettre aux jeuneurs d’être en confiance ou d’être mis dans les situations adéquates pour tirer le meilleurs de ce moment de jeun?
    Encore merci pour votre lecture en attente d’une réponse.

    1. Bonjour Hani.
      Vous avez répondu de vous-même à certaines de vos questions.
      En effet il y a des jeûnes à thème et aucun atelier n’est obligatoire. Les séminaires sont toujours des jeûnes à l’eau et chaque séminaire repose sur la même trame avec un atelier différent dans la journée selon le thème. Il n’y a aucun problème au vu de votre réserve pondérale pour faire un jeûne. Quand vous vous inscrivez à un séminaire, vous répondez à un questionnaire de santé et l’on vous prépare un réglage alimentaire et des recommandations ciblées dont nous discutons ensemble si besoin avant le séminaire. Vous êtes accompagné pendant le séminaire par Eric Gandon (naturopathe) ou Sophie Roumet-d’Enquin (infirmière spécialisée). Vous avez aussi les recommandations pour la sortie de jeûne et reprise alimentaire. Il est en effet important que vous soyez en pleine confiance pour entamer un jeûne. L’interaction avec le groupe est aussi très enrichissante. Vous trouverez sur le site beaucoup d’informations qui vous éclaireront. Bonne journée. Sophie

  31. Bonjour,

    j’ai découvert le jeune thérapeutique via le reportage, le jeune une nouvelle thérapie et j’aimerai me lancer dans un jeune thérapeutique hydrique de 5 jours avec 3 jours de préparation et 3 jours de sortie de jeune soit 11 jours en tout. J’ai une maladie de la peau au niveau des mains qui s’apparente à un herpes circiné à ronds multiples (rien à voir avec l’herpès) et je suis assez mince. 36ans, 1m89 pour 69 kilos en temps normal. Est-ce dangereux pour moi ? Je suis au 4ème jour, jour ou je commence le jeune hydrique strict, et je me sens bien, un peu faiblard mais plutôt bien. A la pesé : 67 kg. pour infos complémentaires , je suis assez sportif et pas souvent malade. J’ai consulté un dermatologue qui ne sait pas trop ce que j’ai, pareil pour mon médecin. la prise de sang et les prélèvements n’ont rien révélés.

  32. bonjour suite à un cancer de la thyroïde on m’a enlever entièrement la thyroÏde cela fait une vingtaine d’année ? JE PRENDS DONC TOUS LES JOURs DU LEVOTHYROX ? puis je m’inscrire a un stage de jeûne malgré ce handicap , est il possible de jeûner sans nuire à la santéet dans ce cas précis si oui combien de temps ??? si je prends uniquement le cachet de lévothyrox pendant le jeûne cela nuit- il au jeûne où à la santé ??? je me pose beaucoup de questions à cause de ce problème , je ne voudrais pas aggraver mon cas

    1. Bonjour Madame,
      Oui tout à fait. Vous pouvez jeûner et continuer le levothyrox. Vous n’allez pas aggraver votre cas bien au contraire. Si votre corps développé un cancer de la Thyroïde il est très important de jeûner et de changer votre hygiène de vie. Sans vouloir vous effrayer, le fait d’opérer n’enlève en rien le problème, il enlève uniquement le symptôme. Il est possible que le cancer se développe ailleurs. Imaginer que vous ayez un voyant rouge qui s’affiche sur le tableau de bord de votre voiture (cancer thyroïde), vous allez voir votre garagiste (Chirurgien), celui-ci vous enlève le voyant rouge et vous dit que vous pouvez continuer comme avant. Que se passera t’il avec votre voiture? Il en ai de même avec votre corps. Votre cancer est un avertissement à ne pas prendre à la légère il est important de changer votre alimentation et de jeûner. Eric Gandon

  33. Bonjour Monsieur,
    Je commence mon 1er jeûne et j’en suis au 7ème jour. Je le fais parce que j’ai un fibrôme de 6,61cm et que je n’ai pas envie de me faire opérer ; mais il me procure des saignements hémorragiques et des douleurs très fortes. J’ai tenté la médecine chinoise mais il était déjà trop gros. On peut dire que c’est un jeûne « sauvage » comme vous les nommez, puisque je ne l’ai pas préparé si ce n’est en lisant un document qu’une connaissance pratiquant le jeûne m’a envoyé il y a longtemps (autant dire que ce n’est pas une préparation).
    – alimentation habituelle : équilibré par périodes et l’inverse à d’autres…. donc déséquilibré. Mon métier m’amène à beaucoup être à l’extérieur à certains moments avec les repas en conséquence (sandwich ou resto en fonction) ou au contraire à beaucoup travailler chez moi comme en ce moment.
    – 3 premiers jours du jeûne (diète puisque je n’ai pu être plus radicale) : j’ai continué à boire des cafés le matin puis un jus de fruit dans l’après midi ; faims légères et légers maux de tête.
    – 4ème jour : vraiment difficile, j’ai cru que j’allais arrêter… Maux de tête, nausées, étourdissements , grosses faiblesses et obsessions (nourriture).
    – 5ème à aujourd’hui, je ressens rarement la faim (aujourd’hui un peu) mais j’ai souvent envie de manger. Je ne bois plus de café
    Depuis le début du jeune j’ai des nuits très entrecoupées, j’ai la vision qui se trouble par moments, j’urine normalement et je ne suis allée à la selle que les 2 fois où j’ai bu un bouillon (j’ai toujours eu un très mauvais transit)
    J’ai lu que vous conseilliez de ne pas trop boire or je bois environ 2l par jour.
    Depuis le 5ème jour j’ai des douleurs aux reins qui sont très importantes. Elles sont là par intermittence ; elles peuvent devenir insoutenables et j’ai l’impression qu’elles s’étendent et par moment elles sont quasi nulles. Certaines positions (et pas toujours les mêmes) accentuent la douleur. Ainsi me coucher le soir sur le côté est très douleurs, j’ai la sensation que deux petites boules au bas du dos brûlent ou sont transpercées. (Il faut savoir que mon fibrôme provoque aussi des petits saignements entre les menstruations pendant les quelques jours qui suivent ou après un bref arrêt. Or depuis 10 jours-fin de celles-ci, les saignements ont continué ce qui n’est pas habituel)
    Voilà, je pense vous avoir exposé la situation et j’aimerais savoir si vous pensez que c’est un processus normal ? ça m’inquiète un peu, je ne voudrais pas m’abimer les reins par méconnaissance. Et de plus ça fait mal….. Mais bon si c’est normal et que ça passeJe n’ai lu nul part cet effet sur les reins, si ce n’est dans les cas de complications. Qu’en pensez-vous ?
    Merci d’avance pour votre réponse

    1. Bonjour Karine,

      Je vous conseille de prendre un accompagnement individuel accessible sur le lien ici: https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation

      On pourra ainsi mieux vous conseiller sur votre alimentation et hygiène à mettre en oeuvre pour soigner votre fibrome.

      Si vous souffrez réellement des reins alors il se peut que vous avez des calcules dans ce cas il faut traiter. Néanmoins avant il faut bien s’assurer que se soit les reins. La plupart du temps les jeûneurs souffrent de douleurs du bas du dos. C’est en réalité le Psoas qui détoxine. Il faut dans ce cas mettre une bouillotte, prendre des bains chauds et complémenter avec Ergybase. Le lavement du colon réduit la douleur. Il existe aussi des mouvements de Yoga spécifique psoas qui aident à soulager la douleur.

      Bonne journée,

      Eric

  34. Bonjour Eric, merci pour votre site qui est une mine d’infos.

    Vous expliquez les bienfaits que l on peut rencontrer en général au fil des jours (4ème 7ème et plus… ) mais que pensez vous des jeûnes hebdomadaires ? Dans un but bienfaisant … y a t il un interet pour le corps sur 1 jour ou 2 jours par semaine ?

  35. Bonjour Eric

    Vous expliquez les bienfaits du jeûne au fil des jours et c’ est souvent au dela de 3 jours.

    Voyez vous donc un interêt au jeûne hebdomadaire ? À raison d un ou de plusieurs jours chaque semaine à visée non thérapeutique.

    Car je me sens tout à fait capable de jeûner de cette façon mais j ignore les bénefices

  36. Bonjour jai 27 ans je pars dans 2 jour pour un jeune hydrique d’au moins 12 jours a 21 jours puis fin mai ramadan.soit 1 peu plus d’un mois d’ecart.
    Contre cette antibiotique fluoroquinolone quel conseil me donner vous ?

    1. Bonjour Samy,

      Je ne comprends pas votre question?

      Vous souhaitez savoir si vous pouvez prendre l’Antibiotique durant le jeûne ou comment vous nettoyer d’une prise d’Antibiotique?

      Personnellement après antibiotique je jeûne 3 à 5 jours. A la reprise alimentaire je prends de la chloréla pour nettoyer. Je pratique également le lavement du colon et je prends des levures.

  37. Bonjour Eric,
    Vous dites dans une de vos videos qu’il est possible de prendre sa dose de levothyrox pendant le jeune puis de voir si a la fin du jeune il y a une amélioration. Mais comment voir si il y a eu amélioration ? Faut il arreter le levothyrox apres le jeune et faire une analyse ? Est-il possible de supprimer le levothyrox progressivement pendant le jeune et constater les améliorations a la fin du jeune ? Merci beaucoup.

    1. Bonjour Maéva,

      Oui il est important de garder le levothyrox durant le jeûne. On peut après un jeûne, un réglage alimentaire, et une prise de thyroïde 4ch contrôler l’évolution de sa thyroïde. Le mieux est de trouver un médecin homéopathe qui nous accompagne dans la démédicalisation. Il faut réduire progressivement le lévotyrox, si et seulement si les résultats d’analyse montre une amélioration de la thyroïde. Puis si la thyroïde reprend vraiment on peut enlever le lévothyrox. Toujours avec l’accompagnement du médecin homéopathe.
      Bonne soirée,
      Eric

  38. Bonjour

    Je suis nouvelle sur votre site qui m’a beaucoup intéressée. Je vais avoir 50 ans pas encore ménopausée mais ça ne devrait pas tarder et je m’inquiète car j’ai déjà une tension limite 13.9 mes deux parents ont un traitement pour l’hypertension, donc j’ai peu de chances de passer à côté de ce problème. Voilà les questions que je me pose, je pratique actuellement un jour de jeûne par semaine, est-ce suffisant pour normaliser la tension sur le long terme ? Ensuite si toutefois des jeûnes plus longs sont recommandés, comment cela se passe t-il en vieillisant ? Est-ce qu’une personne de 75 ou 80 ans peut jeûner 15 jours sans problème ou est-il préférable de trouver une autre solution ? Pensez-vous que l’on puisse éviter les médicaments toute sa vie ?

    Je vous remercie de tout coeur pour vos précieux conseils.
    Sylvie

    1. Bonjour Sylvie,
      Pour l’hypertension voir la page dédiée ici: https://www.jeunerpoursasante.fr/blog/les-bienfaits-du-jeune/253-hypertension-soignee-par-le-jeune.html

      Pour répondre à votre question il faudrait connaître votre taille poids et hygiène alimentaire. Sommeil, autre maladies… L’hypertension n’est pas héréditaire mais dans la plupart des cas liée directement à votre hygiène de vie.

      13/9 de tension n’est absolument pas alarmant, mais vous pouvez penser dès à présent à faire de la prévention.

      Oui un jeûne un jour par semaine est bien pour prévenir l’hypertension. Mais il faut y ajouter, abstention d’alcool, cigarette, grignotage. Manger frugalement et faire 15 minutes d’activité physique jusqu’à essoufflement tous les jours.

      Pour plus de détail sur une alimentation adaptée à faire baisser la tension je vous recommande de prendre un suivi sur l’onglet consultation. Ici: https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html
      Bonne journée,
      Eric

  39. Bonjour,
    J’en suis à mon 5ème jour de jeune à l’eau. Or, rien ne va vraiment bien, et le rebond d’énergie attendue n’a pas eu lieu ! Nous sommes très faibles, en proie à de nombreux vertiges, incapables d’activité (nous sommes à la campagne dans la vallée du Rhône, mistral garanti, aucune envie de sortir), mon compagnon a de nombreuses remontées d’acide très douloureuse, et nous ne ressentons pas la désintoxication réelle (poussées de boutons mais qui ne remontent pas le moral). Pourtant la préparation a été très progressive (nous avons réduit pendant une semaine), et nous sommes coupés du monde. L’optimisme et la joie de vivre est grignotée à mesure que nous avons le sentiment de nous transformer en cadavres… Nous avons le sentiment que le jeûne a été un peu survendu dans tout ce que nous avons lu! Les améliorations sont-elles à venir ? Sur le long terme? Comment faire pour ne pas se décourager? (nous avions prévu de jeûner sept jours, pas plus…) Merci de votre aide.

    1. Bonjour Louise,
      Au premier jeûne il est mieux de se faire accompagner. Avec l’expérience nous apportons un soutien moral et physique pour traverser les difficultés. Les reflux acides par exemple sont évités avec Ergybase ou Famenpax, ou encore avec le Bicarbonate de Soude. Si vous êtes fatiguée, il est probable que votre alimentation avant le jeûne ne soit pas adaptée. Un mois avant le jeûne nous faisons le point avec nos jeûneurs pour régler leur alimentation. Pourquoi jeûnez-vous? Avez-vous des maladies? Peut-être un jeûne avec eau de Quinton était mieux adapté pour vous. Avez-vous fait des nettoyages du colon durant le jeûne? faites-vous du travail énergétique (yoga, méditation, chi Gong). Quel type d’eau buvez-vous durant le jeûne? Buvez-vous l’eau tiède? Oui le jeûne apporte beaucoup de nettoyage et de gain de vitalité une fois le nettoyage réalisé. Néanmoins durant la détoxination on peut se sentir très faible. Bonne continuation.
      Eric Gandon

  40. Bonjour Eric,

    Ma fille âgée de 16 ans souhaite faire une cure de jeûne de 21 jours (ou 16 jours en fonction de son âge) pour se nettoyer le corps.
    Elle a un déséquilibre de glycémie surtout pendant la nuit alors qu’elle ne mange pas la nuit mais que le cortisol s’active bien. Les médecins lui ont attribué un « diabète de type 1 ».
    Elle a une bonne constitution et ne souffre d’aucun autre problème de santé.
    Est-il possible à cet âge qu’elle participe à des semaines de jeûne que vous organisez ? (je l’accompagnerai s). Notamment les semaines en Anjou par exemple.
    Quelles sont les activités que vous organisez pendant le jeûne ? (gymnastique douce, piscine, yoga, ….)?
    Je vous remercie pour votre réponse.
    Brigitte et Salomé

    1. Bonjour Brigitte et Salomé,
      Votre fille ne peut pas jeûner si elle a un diabète de type 1. Elle peut néanmoins régler son alimentation. Le réglage alimentaire lui permettra d’aller mieux. Pour régler sa glycémie il existe Sugar défense qui donne des bons résultats.
      Pour plus de détails prendre une consultation ici: https://www.jeunerpoursasante.fr/consultation.html

      Pour les ateliers durant les jeûnes tout dépend des thèmes choisis. Nous avons jeûne et minceur, jeûne et libération des cuirasses, jeûne et visualisation.. . vous pouvez consulter le contenu des jeûnes sur l’onglet cure de jeûne ici: https://www.jeunerpoursasante.fr/cure-de-jeune/cure-de-jeune-presentation.html

      Bonne journée,

      Eric

  41. Bonjour Eric,

    Je viens d’écouter votre Vibraconférence que j’ai beaucoup appréciée.

    Pourriez vous s’il vous plait me donner un conseil concernant l’entretien-l’é lasticité de ma peau pendant le jeûne :
    J’ai démarré un jeûne de 25 (j’en suis au 7ème, tout va bien) et je me demande si il est préférable de ne rien mettre sur la peau du visage et du corps ou si je peux arrêter les tiraillements et la sècheresse avec un produit? Il fait très chaud en ce moment dans le sud-est et ma peau à l’habitude d’être largement nourrie d’une crème ou d’une huile bio.
    Voilà, je vous remercie infiniment.
    En vous souhaitant une excellente fin de journée!
    Très cordialement
    Carry

    1. Bonjour Carry,
      Bravo pour votre jeûne. Oui, comme je vous l’ai dit, vous pouvez hydrater votre peau avec des huiles bio comme l’huile de coco, de bourrache, d’amandes douces, etc… Regardez bien les étiquettes (produits de synthèse).
      Bonne journée. Sophie

  42. bonjour, peut on prendre des compléments alimentaire pendant le jeune, comme l’ergybase nutergia afin de diminuer la crise curative ou d’acidose.
    Après 3 jeunes long, je crains ce moment difficile qui fait partie du jeune.

    1. Bonjour Anna,
      Oui tout à fait. Prenez l’ergybase 5 jours avant le jeûnes et pendant la durée du jeûne. Et plus vous sortirez de vos craintes et vivrez le moment présent sans penser au jour d’après (et sans envisager ce qui ne se passera peut-être pas !), plus ce sera facile. Bonne journée. Sophie

  43. Bonjour, suite à une intoxication alimentaire (assez sévère selon mon ressenti) il y a un peu moins d’un an, je ne supporte plus très bien l’alcool alors que je n’avait aucun problème auparavant. Suite à une soirée bien arrosée, j’ai passé 1 mois avec des maux de ventre inexplicables. J’ai fait des examens (endo et gastroscopie) qui n’ont rien révélé d’anormal. J’ai aussi arrêté l’alcool pendant à peu près 3 mois, pensant que ça allait permettre à mon système digestif de se remettre de cette intoxication alimentaire (car selon moi les deux sont liés vue le timing). Cependant j’ai maintenant un peu repris l’alcool et les peu de fois où j’en abuse (mais ça reste minime comparé à ma consommation avant l’intoxication) , les lendemains voir surlendemains sont difficiles. Je suis dérangé.
    C’est pourquoi, quand mon père m’a parlé des bienfaits du jeûne, je me suis demandé si ça ne pouvait pas régler mon problème, redonner à mon système digestif son bon état de santé d’avant l’intoxication. Je me suis donc lancé, et j’en suis à la fin de mon 3ème jour de jeûne hydrique. Cependant je n’ai pas fait de préparation particulière avant, ce jeûne est un peu « sauvage » comme j’ai pu le lire précédemment. Je me suis donné comme objectif 5 jours si demain (4eme jour) l’envie de manger n’est pas passée, et 7 jours si demain tout va mieux. J’aimerai savoir si je peux tenir mes objectif, ou s’il vaut mieux arrêter à 3 jours… Vue mes raisons je suis très motivé à faire au moins 5 jours.
    Le 1er jour a été facile, le 2eme un peu moins, le ventre réclamait, et aujourd’hui fatigue plus réclamation du ventre.
    Merci d’avance de prendre le temps de répondre.
    Bien cordialement,
    Benoît

  44. Bonjour ,
    Atteint d’un cancer du testicule ( que l’ on m’ a retiré ) , je doit subir un traitement par chimiothérapie qui débutera dans une semaine pile , afin de détruire les métastases que j’ ai aux poumons .La spécificité de ces cure est qu’elles se dérouleront par cycles de 5 jours d’hospitalisati on non-stop (appelé BEP pour les experts ) tous les 21 jours , entrecoupés de 2 séances en ambulatoires à j+8 et j+15 .
    Il est vrai que j’ ai entendu parler tardivement des bienfaits du jeûne , jusqu’ici tout allait bien , je suis très sportif , mange sainement , ne boit pas , ne fume pas …
    Commençant mon traitement lundi dans une semaine tout pile , je pensais me préparer à jeuner pendant 5 jours en supprimant tout sucre rapide , ne favorisant que de la verdure et un peu de protéine ( type viande blanche/œufs )et sucres lents avec modération , pour arrêter completement à J-2 .
    Qu’en pensez vous ? Pendant les 5 jours d’ affilée à l’ hôpital comment gérer mon alimentation ? Devrais-je cacher la nourriture sous mon matelas ? ( touche d’humour )
    Si vous pouviez m’aider par vos conseils , j’en serais ravi , en plus de vous en être reconnaissant .
    Bien Cordialement
    Cyril

    1. Bonjour Cyril,
      Oui jeûner 6 jours durant les chimiothérapies est recommandé. Il faut faire trois jours avant la chimio, jeûner durant la chimio puis 3 jours après la chimio. Ainsi vous soutenez le travail de la chimio et vous diminuer les effets secondaires de la chimio.

Laisser un commentaire